crime et punition son volution n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
crime et punition: son évolution PowerPoint Presentation
Download Presentation
crime et punition: son évolution

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 15

crime et punition: son évolution - PowerPoint PPT Presentation


  • 114 Views
  • Uploaded on

crime et punition: son évolution. Historique de la réaction sociale. Comment une société réagit-elle face à des comportements? Qu’est-ce qui motive cette réaction sociale? Comment celle-ci a-t-elle évolué? À quel moment peut-on situer la naissance de la criminologie?

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'crime et punition: son évolution' - hao


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
historique de la r action sociale
Historique de la réaction sociale
  • Comment une société réagit-elle face à des comportements?
  • Qu’est-ce qui motive cette réaction sociale?
  • Comment celle-ci a-t-elle évolué?
  • À quel moment peut-on situer la naissance de la criminologie?
  • Au cours de l’histoire de l’humanité, les sociétés organisées ont réprimé des actes qui mettaient en péril leur survie; c’est ce qu’on appelle la réaction sociale.
la r action sociale s exprime par une sanction une peine
La réaction sociale s’exprime par une sanction, une peine
  • La réaction sociale est liée à l’évolution des sociétés. En effet, un acte toléré aujourd’hui pouvait être sévèrement réprimé auparavant.
  • En plus d’évoluer dans le temps, la réaction sociale varie également dans l’espace. Exemple: la possession de certains stupéfiants est jugée criminel dans certaines sociétés et légal dans d’autres.
  • Aucune société ne tolère des actes qui mettent en danger ses membres et son organisation.
1 la pr histoire vengeance priv e
1-La préhistoire: vengeance privée
  • La vengeance privée permet à une personne ou à son groupe de se venger d’un crime sans avoir recours au système judiciaire.
  • EXEMPLE: Un berger qui s’était fait voler un mouton décidait de se venger en lapidant le voleur; pour administrer cette punition, il demandait l’aide des membres de sa tribu.
  • À la fin de la préhistoire, est apparue certaines restrictions: la loi du talion (œil pour œil) et l’indemnité ($).
2 l antiquit justice publique
2-L’Antiquité: justice publique
  • À partir de l’Antiquité, l’État intervient de plus en plus pour réglementer les relations entre les individus et tenter de régler leurs conflits.
  • Voici deux sanctions/peines de cette

période:

a-l’amendement du coupable et

b- l’exemplarité (dissuasion)

  • EXEMPLE A:

1-La peine de fouet sur place publique qu’on imposait à un individu était suffisamment douloureuse et humiliante pour l’empêcher de recommencer.

2- Un individu reconnu coupable de blasphème, d’athéisme, de magie ou de sorcellerie subissait le supplice du feu.

l antiquit justice publique suite
L’Antiquité: justice publique (suite)
  • EXEMPLE B:

Les exécutions avaient lieu sur la place publique et devenaient souvent l’objet de fêtes ou de foires attirant des visiteurs venant de plusieurs kilomètres à la ronde.

http://www.youtube.com/watch?v=3Z6F10t5GA0&playnext=1&list=PLF4E26768612DA193

gladiateur
gladiateur

http://www.youtube.com/watch?v=ol67qo3WhJk&feature=related

l antiquit justice publique suite1
L’Antiquité: justice publique (suite)
  • Il y a 4 caractéristiques de la justice publique:

1- l’arbitraire était le fait du roi ou du chef qui avait le loisir de proclamer unilatéralement qu’ un acte permis devenait illégal. (l’absolutisme)

2- la cruauté: mutilations, tortures, flétrissures (marques faites au fer rouge),…

l antiquit justice publique suite2
L’Antiquité: justice publique (suite)
  • 3- la culpabilité par association consistait de punir des personnes innocentes uniquement parce qu’elles avaient un lien avec le coupable.

(exemple: En 1610, le meurtrier du roi Henri IV, Ravaillac.)

  • 4- L’inégalité régnait: l’application des lois et des peines variait selon les classes sociales ou la fortune du criminel et de la victime.
3 le si cle des lumi res cr ation des coles de pens e p nale
3- Le siècle des lumières: création des écoles de pensée pénale

A- XVIIIe siècle - École classique

Élément central: le délit (infraction/crime)

Pensées pénales:

  • Égalité pour tous devant la loi
  • Responsabilité de l’homme (libre arbitre)
  • Bonté naturelle de l’homme (Rousseau)
  • On tient compte de l’acte
  • Les crimes sont inscrits dans un code (légalités des délits et des peines)
  • Punition
3 le si cle des lumi res cr ation des coles de pens e p nale suite
3- Le siècle des lumières: création des écoles de pensée pénale (suite)

B- XIX e siècle – école positiviste

Élément central: l’individu

Pensées pénales:

  • Le crime est le résultat de facteurs (ex: hérédité)
  • On accorde de l’importance au comportement et non seulement à l’acte
  • Traitement
  • État dangereux
  • Individualisation

Naissance de la criminologie (Cesare Lombroso, médecin italien 1835-1909)

3 le si cle des lumi res cr ation des coles de pens e p nale suite1
3- Le siècle des lumières: création des écoles de pensée pénale (suite)

C- XXe siècle – école de défense sociale

Élément central: la réaction sociale

Pensées pénales:

  • Le droit pénal doit:
    • Punir par une sanction
    • Protéger la société
    • Traiter le contrevenant
    • Rééduquer le contrevenant

Plutôt que de punir, on tentait de prévenir la répétition des crimes.

4 mod les de justice comtemporains
4- Modèles de justice comtemporains

Élément central: réaction sociale (facteurs sociopolitiques)

Principes:

  • Remise en question de la criminologie traditionnelle
  • Approches novatrices:
    • Criminologie radicale (1970 – la société est à la cause des crimes et non les facteurs biologiques ou psychologiques)
    • Abolitionnisme (l’incarcération n’est pas la solution)
    • Mouvement féministe (1980- met l’accent sur les besoins et les intérêts des femmes)
    • Nouvelle pénologie (1990- s’intéresse davantage à l’encadrement du délinquant qu’à la modification de son comportement)
    • Justice réparatrice (la victime, le délinquant et la collectivité participent activement au processus de réparation et de conciliation)