g n alogies martine rassineux fran ois da ros ditions anakatabase l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Généalogies Martine Rassineux François Da Ros ÉDITIONS ANAKATABASE PowerPoint Presentation
Download Presentation
Généalogies Martine Rassineux François Da Ros ÉDITIONS ANAKATABASE

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 69

Généalogies Martine Rassineux François Da Ros ÉDITIONS ANAKATABASE - PowerPoint PPT Presentation


  • 134 Views
  • Uploaded on

Généalogies Martine Rassineux François Da Ros ÉDITIONS ANAKATABASE.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

Généalogies Martine Rassineux François Da Ros ÉDITIONS ANAKATABASE


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
g n alogies martine rassineux fran ois da ros ditions anakatabase

GénéalogiesMartine RassineuxFrançois Da RosÉDITIONS ANAKATABASE

A travers La Reine Jane de Martine Rassineux et Le Roi de François Da Ros, GÉNÉALOGIES invite le lecteur à remonter le temps et explorer les origines de la Lettre depuis les temps les plus reculés. On revisite ainsi les livres des Editions Anakatabase : textes poétiques d’auteurs contemporains inscrits en calligrammes, livres d’artistes illustrés d’eaux-fortes par Martine Rassineux, définition de l’Anakatabase qui renvoie le lecteur sur le mystères de ses origines ainsi qu’à ses propres souvenirs. Généalogies est aussi le reflet de leur œuvre et de leur collaboration, le livre est ponctué de notes, de courriers, de réflexions, d’images liés au thème abordé de façon à approcher l’indéfinissable et la complexité de la Vie. Trois auteurs ont prêté leur voix pour répondre à ces interrogations et dévoilent au lecteur l’écho de leur expérience personnelle. Ces textes placés à la fin du livre, se réunissent en un inextricable nœud gordien, enrobent la couverture, pour revenir au début et remontant le temps comme dans toute généalogie, renvoient le lecteur à parcourir le dédale d’un récit non linéaire et à se perdre dans les circonvolutions de sa propre mémoire.

slide2

La mise en page typographique détermine le rythme de la lecture en jouant sur la police, l’italique ou le romain, l’espacement, la lecture horizontale ou verticale; elle modifie la compréhension et la manière de ressentir les mots. La terminologie n’est-elle pas exemplaire d’une relation profondément humaine entre la composition et le lecteur : la lettre naît d’une matrice et d’un poinçon ; maigre ou grasse, elle est caractérisée par un corps, un œil, ses relations avec les autres par l’approche, la chasse, etc. Les cartes de vœux, liées à des événements importants de l’année, ponctuent le parcours comme autant d’empreintes récurrentes, de scansions, qui, d’un nouvel an à l’autre, distinguent les années et, avec le recul du temps, les enveloppent dans la durée. « Généalogies » : 132 pages, format à l’italienne (24 x 30 cm). Préfaces de Luxien X. Polastron, historien du papier et des arts de l’écriture, journaliste et écrivain, Gilles Wermuth, biochimiste de formation, spécialiste en informatique, René Schérer, philosophe et professeur émérite à l’université de Vincennes-Paris 8. La conception de « Généalogies » est particulièrement originale. Bousculant la chronologie, les zones typographiques – poèmes, réflexions, commentaires, écrits théoriques, lettres au plomb ou à l’ordinateur – côtoient ou rencontrent les gravures, dessins, photographies et révèlent deux mondes parallèles qui le plus souvent s’unissent. Jeux de matières, d’ombres, d’espace, de trompe-l’œil, contrastes de l’encre et du papier entraînent le lecteur-spectateur dans un étrange labyrinthe, où les compositions noueuses, linéaires ou rayonnantes architecturent l’espace de la page.

slide3

Elles démontrent que la typographie est un art où matière, sens et esthétique sont parties prenantes et ramènent à l’humain, à sa main comme à son esprit. La gravure prend toute sa place, apportant par la présence sensible ou l’évanescence de son trait, équilibre, puissance et harmonie. Martine Rassineux, graveur, et François da Ros, typographe, maître d’art, invitent à un voyage à la recherche des origines : celles de la naissance, de la filiation, de la mémoire, mais aussi celles de la lettre, du livre, de la lecture. Dans leurs généalogies respectives, les troncs rapidement se rencontrent, se croisent et s’imbriquent pour engendrer de nouvelles œuvres. L’arbre généalogique de François da Ros est ponctué par les livres qu’il a composés au plomb à l’imprimerie Fequet et Baudier dès 1964 avec les artistes de l’époque (Picasso, Braque, Chagall, Miro…), puis dans ses propres ateliers avec pour préoccupations constantes, la généalogie de la lettre, le mystère du plomb et l’esprit du texte. Son travail le conduit à la création des éditions Anakatabase en 1991, dont le livre fondateur est, outre une réelle mise en valeur de la lettre, un incroyable travail sur les langues. Ce récit autobiographique traduit en dix-neuf langues, dont l’anakatabasien, raconte son expérience de typographe. Editions Anakatabase, Martine Rassineux et François Da Ros, typographe 120, rue des Chantereines 93100 Montreuil contact@anakatabase.com 01 48 58 17 82 & 06 60 88 72 47 http://www.anakatabase.com