pr sentation du syst me de la formation professionnelle a u maroc antalya 11 12 mai 2010 l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Présentation du Système de la Formation Professionnelle a u Maroc Antalya 11-12 mai 2010 PowerPoint Presentation
Download Presentation
Présentation du Système de la Formation Professionnelle a u Maroc Antalya 11-12 mai 2010

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 27

Présentation du Système de la Formation Professionnelle a u Maroc Antalya 11-12 mai 2010 - PowerPoint PPT Presentation


  • 163 Views
  • Uploaded on

Présentation du Système de la Formation Professionnelle a u Maroc Antalya 11-12 mai 2010. المملكة المغربية وزارة التـشغيــل والتكويـن المهـنـي. Royaume du Maroc Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle. Plan de la présentation.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Présentation du Système de la Formation Professionnelle a u Maroc Antalya 11-12 mai 2010' - giona


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
pr sentation du syst me de la formation professionnelle a u maroc antalya 11 12 mai 2010
Présentation du Système de la Formation

Professionnelle au Maroc

Antalya 11-12 mai 2010

المملكة المغربية

وزارة التـشغيــل والتكويـن المهـنـي

Royaume du Maroc

Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle

plan de la pr sentation

Plan de la présentation

Missions et soubassements de la politique de la FP

Caractéristiques du système de la Formation Professionnelle

Principaux indicateurs du système de formation Professionnelle

Stratégie de la formation professionnelle

mission et soubassements de la politique de la fp
Mission et Soubassements de la politique de la FP

La FP constitue un levier pour :

La satisfaction des besoins en compétences des entreprises ;

La promotion de l’emploi des jeunes ;

L’amélioration de l’employabilité des travailleurs.

Soubassements de la politique de la FP :

Implication des professionnels dans la gestion de la formation afin de l’adapter aux besoins des entreprises

développement des modes d’apprentissage qui consolident l’enracinement de la formation dans le milieu professionnel pour favoriser l’insertion des lauréats.

2

slide4

Caractéristiques du système de la Formation Professionnelle

  • Acteurs et partenaires :
  • Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (DFP)
  • Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT) : 56% de l’effectif global
  • Ministères sectoriels (Agriculture, Tourisme, Artisanat, Pêches, Développement Social,…) : 15 % de l’effectif global
  • Secteur Privé : 29 % de l’effectif global
  • École Supérieure des Industries des Textile et de l’Habillement (ESITH)
  • Autres: Organisations professionnelles, entreprises et ONG

3

slide5

Caractéristiques du Système de Formation Professionnelle

Modes de Formation

  • Initiale : (3 modes de formation)
      • Résidentielle :dans le centre de FP avec 1 ou 2 mois de stages en entreprises;
      • Alternée :50 % au moins de la durée de formation en entreprise et 1/3 au moins dans le centre
      • Apprentissage :80 % au moins de la durée de formation en entreprise et 10% au moins dans le centre
      • Ces modes de formation sont régis par des textes juridiques et réglementaires.
  • Continue :diplômante ou qualifiante.
  • Formation à distance (en cours d’expérimentation : ETF ou MEDA)

4

slide6

Caractéristiques du Système de Formation Professionnelle

  • Types de formation :
  • Diplômante (S, Q, T, TS)
      • Ou
      • Qualifiante
  • Niveaux de formation : 6
      • CAP : Certificat d’Apprentissage Professionnelle
      • S : Spécialisation
      • Q : Qualification
      • T : Technicien
      • TS : Technicien Spécialisé
      • LP : Licence Professionnelle (en cours).

5

sch ma global des niveaux d education et de formation charte nationale d ducation et de formation
Schéma global des niveaux d’Education et de Formation(charte nationale d’éducation et de formation)

Vie active

  • Formation
  • Initiale
  • Résidentielle 
  • Alternée
  • Par apprentissage

Formation

qualifiante

Donne lieu à des attestations ou certificats favorisant l’insertion des jeunes sur le marché du travail

Formation en

cours d’emploi

Favorise la promotion socioprofessionnelle des travailleurs et l’augmentation de la productivité des entreprises

6

principaux indicateurs du syst me de formation professionnelle
Principaux indicateurs du Système de Formation Professionnelle
  • 302filières de formation.
  • 3,3candidats par place offerte.
  • 124.000lauréats au titre de 2008.
  • Rendement externe: 63%(9 mois après l’obtention du diplôme)

: 72%(3 ans après l’obtention du diplôme).

  • Rendement interne :72%
  • Objectif 2008-2012: 750.000lauréats.
slide10

Principaux indicateurs du Système de Formation Professionnelle

Effectif des stagiaires par mode de formation:

9

slide11

Principaux indicateurs du Système de Formation Professionnelle (2008):

Effectif des stagiaires par opérateur de formation:

10

slide12

Principaux indicateurs du Système de Formation Professionnelle

Effectif des stagiaires ( hors apprentissage) par niveau de formation:

11

slide13

Stratégie de la Formation Professionnelle

Une politique sectorielle a été engagée par le Ministère avec les entreprises et les branches professionnelles pour les impliquer dans tout le processus de formation, en vue d’adapter les compétences aux besoins du marché du travail.

La stratégie s’articule autour des axes suivants:

  • L’adoption de l’Approche Par Compétences (APC) pour l’ingénierie du système de formation professionnelle (SFP)
  • Le développement des outils sectoriels de gestion des marchés de l’emploi et de la formation
  • Le développement de modes de formation qui consacrent le milieu du travail comme espace de formation notamment l’apprentissage
  • Mise en œuvre de programmes sectoriels pour répondre aux besoins en compétences dans les Métiers Mondiaux du Maroc
  • La gestion déléguéede la formation
  • La mise en place de mécanismes d’aide aux entreprises pour réussir les recrutements et la formation en cours d’emploi
  • Le développement de la formation professionnelle privée
  • La formation au profit des populations vulnérables, notamment les pensionnaires des établissements pénitentiaires
  • La mise en place d’un Cadre National des Certifications (CNC) .
1 er axe ing nierie du syst me de fp selon l apc
1er axe: Ingénierie du Système de FP selon l’APC
  • Un grand chantier a été ouvert en 2003 pour laréingénierie du SFP selon l’approche par compétences (APC), qui permet deremplacer la logique de formation qui prévalait par une logique de réponse des besoins en compétences des entreprises.
  • L’Approche par compétences (APC) est une approche qui induit des changements majeurs dans la planification, la gestion, la mise en œuvre et l’évaluation de la formation et repose surune forte implication des professionnelsdans tout le processus de formation.
  • L’APC s’appuie sur:
  • l’identification des besoins quantitatifs et qualitatifs du marché du travail en compétences;
  • l’analyse des situations de travail (AST) dans les entreprises pour décrire la réalité d’exercice des emplois/métiers objet de développement de programmes;
  • Le développement des programmes de formation sur la base des référentiels de compétences élaborés à partir de ces AST
  • Jusqu’à présent l’APC a été implantée dans 90 établissements de formation.
  • Il est prévu de l’implanter dans 400 autres établissements de formation à l’horizon 2017.

Ce chantier structurant se poursuivra durant la prochaine décennie,

2 me axe d veloppement des outils sectoriels de gestion des march s de l emploi et de la formation
2ème axe: Développement des outils sectoriels de gestion des marchés de l’emploi et de la formation
  • Une opération structurante a été engagée en 2004 pour élaborer selonl’APC les outils sectoriels de gestion du marché de l’emploi et de la formation: les Répertoires Emplois-Métiers(REM)et les Référentiels Emplois-Compétences(REC).
  • Ces outils permettent:
    • aux entreprisesde mieux identifier leurs besoins en compétences
    • au secteur de la formationde développer des programmes se rapprochant au mieux de la demande des entreprises
    • aux opérateursd’intermédiationde disposer d’instruments de rapprochement entre l’offre et la demande d’emploi et d’orientation des demandeurs de formation et d’emploi.
2 me axe d veloppement des outils sectoriels de gestion des march s de l emploi et de la formation16
2ème axe: Développement des outils sectoriels de gestion des marchés de l’emploi et de la formation

Trois secteurs prioritaires viennent d’être dotés de REM et de REC:

Le défi pour le Maroc est de doter, à moyen terme, tous les secteurs économiques de REM et de REC et d’assurer leur mise à jour pour tenir compte des mutations que connaît le marché du travail.

slide17
Formation professionnelle, instituée par une loi adoptée en 2000

Formation qui se dérouleà raison de80% de sa durée globale enentreprise, complétée par une formation générale et technologique par un centre de formation par apprentissage (CFA)

Formation organisée dans lecadre de conventions avec les chambres, fédérations et associations professionnelles, les entreprises, les organisations non gouvernementales (ONG), …

Effectifs des diplômés déjà formés par apprentissage: 80.000, notamment dans les secteurs de l’Agriculture, de l’Artisanat, du Tourisme, du Textile/Habillement, …

Élaboration dans le cadre du plan d’urgence d’un programme ambitieux pour le développement de ce mode de formation pour accompagner les plans de développement sectoriels, notamment le Plan Maroc Vert pour l’Agriculture, la Vision 2015 pour l’Artisanat, le Plan Azur pour le Tourisme

Objectif : 150 CFA – IE opérationnels à l’horizon 2012.

3ème Axe : Développement des modes de formation Apprentissage

16

slide18
Un Pacte National pour l’émergence industrielle, a été mis en œuvre et qui, permettra à terme la création de 220.000 nouveaux emplois sur la période 2009-2015.

Six secteurs sont identifiés comme nouveaux métiers mondiaux du Maroc et comme moteurs de croissance pour son économie: l’automobile, l’aéronautique & spatial, l’électronique, l’offshoring, Textile & Cuir et l’Agroalimentaire.

Le Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle accompagne ce Pacte National pour l’Émergence Industrielle par le développement d’une offre de formation en partenariat avec les branches professionnelles pour satisfaire les besoins exprimés.

4ème axe: Mise en œuvre de programmes sectoriels pour répondre

aux besoins en compétences dans les Métiers Mondiaux du Maroc

17

slide19

5ème axe:Gestion déléguée des établissements de la formation

Une politique de contractualisation de la formation a été engagée avec les professionnels dans uncadre de partenariat Public/Privé et a été couronnée par la création en 1996 d’uneEcole Supérieure des Industries du Textile et de l’Habillement (ESITH)en partenariat avec la Fédération Professionnelle (AMITH)

Cette école publiquequi a adopté le système LMD estgérée par une société privée créée avec les professionnels du secteur qui emploie 200.000 salariés.

Depuis sa création, l’ESITH a formé environ1.740 cadresavec untaux d’insertion avoisinant les 100%.

Cette expérience réussie a été poursuivie par la création de 4 établissements sectoriels dans les secteurs du transport routier, de la plasturgie, de l’agroalimentaire et du Génie mécanique.

5 me axe gestion d l gu e des tablissements de la formation
5ème axe: Gestion déléguée des établissements de la formation
  • Le Ministère a démarré la réalisation de 7 établissements de formation, dont la gestion est confiée à des sociétés de droit privé créées par les professionnels concernés, dont 6 dans le cadre du Pacte National pour l’Emergence Industrielle:
  • Un Centre de Formation aux Métiers de l’Automobile à Tanger, en partenariat avec Renault.
  • Trois (3) Instituts des métiers de l’automobile à Casablanca, Tanger (TFZ) et Kénitraen partenariat avec la fédération professionnelle de l’automobile pour répondre aux besoins des équipementiers automobiles.
  • UnInstitut des métiers de l’aéronautique à Casablanca en partenariat avec la fédération professionnelle de l’aéronautique.
  • UneEcole Supérieure de Création et de Mode en partenariat avec la fédération professionnelle du textile pour accompagner la mutation des entreprises du textile vers le produit fini.
  • UnInstitut Supérieur de Formation aux Métiers de l’Audio-Visuel et du Cinéma, en partenariat avec les professionnels du secteur, pouraccompagner les changements que connaît le Maroc dans l’environnement de l’Audiovisuel et du Cinéma.
gestion d l gu e de la formation cfa ie
Gestion déléguée de la formation (CFA-IE)

Cette politique de gestion déléguée est concrétisée dans d’autres modes de formation:

Apprentissage:

Un programme de création de CFA-IE a été lancé en 2004 dans les secteurs du Textile et de l’Hôtellerie.

L’accompagnement des entreprises participant à ce programme leur permet d’organiser et structurer l’opération de recrutement de leurs salariés et développer des compétences en adéquation avec leurs besoins.

45 CFA-IEont été créés jusqu’à présent.

17 CFA-IE sont en cours de création

Objectif :150 CFA – IE opérationnels à l’horizon 2012.

Formation continue:

L’Etat et les Fédérations Professionnelles ont créé depuis 1996 des Associations pour aider les entreprises à faire des diagnostics stratégiques et identifier leurs besoins en compétences pour accompagner leurs stratégies.

9 Associations (GIAC)ont été créées jusqu’à présent dans les principaux secteurs : IMMEE, Textile- Cuir, TIC, Hôtellerie/Tourisme, Pêche Maritime, BTP, Agro-alimentaire,Transport/Logistique, Services.

5ème axe:Gestion déléguée des établissements de la formation

20

slide22
6ème axe: Mise en place des mécanismes d’aide aux entreprises pour réussir les recrutements et la formation en cours d’emploi

Groupements Interprofessionnels d’Aide aux Conseils (GIAC)

L’Etat et les Fédérations Professionnelles ont créé depuis 1996 des Associations constituées et gérées par les organisations et fédérations professionnelles des entreprises pour apporter une assistance technique et financière aux entreprises en vue de faire des diagnostics stratégiques, à identifier leurs besoins en compétences pour accompagner leurs stratégies et à réaliser leurs plans de formation

9 Associations (GIAC)sont actuellement opérationnels dans les principaux secteurs: IMMEE, Textile- Cuir, TIC, Hôtellerie/Tourisme, Pêche Maritime, BTP, Agroalimentaire, Transport/ Logistique, Services.

Le Système des Contrats Spéciaux de Formation (CSF) :

Ce système, à gestion tripartite (Etat, Entreprises, Salariés) et décentralisé (10 comités régionaux), vise à inciter l’entreprise à intégrer la formation dans son plan de développement en lui accordant une assistance financière pour la réalisation des actions de formation des ressources humaines.

21

slide23
Le secteur de la formation professionnelle privée dispose depuis 2000 d’unstatut de partenaire principalaux côtés de l’Etat dans la promotion du système de la formation et offre un« service public ».

Plusieurs chantiers sont ouverts pour la mise à niveau et la promotion de ce secteur dont notamment:

Le projet de planification stratégique pour la réingénierie de ce système selon l’APC;

La contribution de l’État dans les frais de formation;

La mise en place de la Licence professionnelle

7ème axe: Développement de la formation professionnelleprivée

22

slide24

8ème axe: Programme de réinsertion socioprofessionnelle

des pensionnaires des établissements pénitentiaires

  • Objectifs:
    • Développement de la formation professionnelle au profit des pensionnaires des établissements pénitentiaires en partenariat avec Fondation Mohammed VI pour la Réinsertion des Détenus, présidée par SA MAJESTE LE ROI
  • Dispositif de Formation:
    • 27 centres de FP créés depuis 2002 dans les établissements pénitentiaires et accueillent3.500 stagiaires et 19 nouveaux centres sont en cours de création pour dédoubler les effectifs actuels des bénéficiaires de la formation
    • Effectif deslauréatsdepuis 2002 : environ 8.300
slide25

8ème axe: Programme de réinsertion socioprofessionnelle

des pensionnaires des établissements pénitentiaires

  • 2. Dispositif d’Accompagnement pour la réinsertion socio-professionnelle:
    • Création deservices pour la préparation à la réinsertion pendant la période de détention et decentres post-carcéral après libération dans 3 villes du Maroc
    • Généralisation des services pour la préparation à la réinsertion à tous les établissements pénitentiaires disposant de centres de formation professionnelle
    • Extensiondes centres post-carcéral au niveau des Régions du Royaume

Résultats qualitatifs des dispositifs de formation et d’accompagnement:

Baisse du taux de récidive pour les bénéficiaires à moins de 3%, sachant que ce taux pour les pensionnaires des établissements non bénéficiaires de la formation et de l’accompagnement dépasse 35%

9 me axe cadre national des certifications cnc
9ème axe: Cadre National des Certifications (CNC)

Le Ministère a engagé en 2007 un processus pour la conception d’un Cadre National des Certifications (CNC).(en phase de conception)

Ce Cadre National des Certifications permettra :

  • d’assurer la transparence et la comparabilité des diplômes et certificats décernés ;
  • d’instaurer les passerelles dans le système d’éducation et de formation et de favoriser la formation des individus tout au long de la vie ;
  • de contribuer à la modernisation du système d’éducation et de formation et à l’évolution des qualifications acquises pour faire face aux nouveaux enjeux économiques et technologiques ;
  • d’établir des correspondances avec le Cadre Européen des Certifications adopté par le Parlement Européen et le Conseil en Avril 2008 pour améliorer la mobilité et l’intégration des travailleurs et des apprenants dans le cadre du statut avancé que le Maroc a conclu avec l’Union Européenne le 13 octobre 2008.