carrefours giratoires au qu bec avantages et contraintes n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Carrefours giratoires au Québec: Avantages et contraintes PowerPoint Presentation
Download Presentation
Carrefours giratoires au Québec: Avantages et contraintes

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 24

Carrefours giratoires au Québec: Avantages et contraintes - PowerPoint PPT Presentation


  • 87 Views
  • Uploaded on

Carrefours giratoires au Québec: Avantages et contraintes. Michèle St-Jacques, ing. Sébastien Drainville, ing. jr Luc Pellecuer, ingénieur ENSAM École de technologie supérieure 07 octobre 2001. Introduction. Les carrefours giratoires commencent à faire leur apparition au Québec.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

Carrefours giratoires au Québec: Avantages et contraintes


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
carrefours giratoires au qu bec avantages et contraintes

Carrefours giratoires au Québec:Avantages et contraintes

Michèle St-Jacques, ing.

Sébastien Drainville, ing. jr

Luc Pellecuer, ingénieur ENSAM

École de technologie supérieure

07 octobre 2001

introduction
Introduction

Les carrefours giratoires commencent à faire leur apparition au Québec.

Malgré les avantages qu’ils ont démontré ailleurs dans le monde, il faut tenir compte de plusieurs facteurs avant de les implanter au Québec.

introduction suite
Introduction (suite)

Sans vouloirencouragernidécourager leur implantation au Québec, la présente communication a pour but de sensibiliser les décideurs et les concepteurs aux avantages mais aussi aux contraintes des carrefours giratoires.

avantages
Avantages
  • Fort attrait urbanistique
  • Meilleur aspect pour le voisinage
  • Délimite bien entrées de ville
avantages suite
Sécurité accrue

( - d’accidents graves)

Plus grande capacité

Retard plus faible

Vitesse de circulation réduite

Réduction de la file d’attente

Régulateur dynamique du trafic

Écoulement fluide

Possibilité de demi-tour

Réduction de la file d’attente

Émission sonore, polluante diminuée

Coût d’opération et de maintenance

Bon pour tourne-à-gauche

Avantages (suite)
inconv nients
Inconvénients
  • Problème de capacité selon l’environnement
  • Insécurité pour les piétons
  • Cyclistes mal à l’aise
inconv nients suite
Pas de priorité au transport en commun

Perte du caractère prioritaire sur les voies principales

Pas bon si débit très fort avec peu de tag

Mauvais si le flux de l’approche principale est continu

Emprise importante

Doit être le plus plan possible

Mauvais s’il y a une coordination des feux à proximité

Mauvais si handicapés et non voyants

Drainage de l’eau

Inconvénients (suite)
inconv nients suite1
Effet d’oscillation du véhicule produit une surcharge dynamique sur le revêtement routier

Arrachement du béton bitumineux

Pelade et désenrobage des bétons bitumineux

Orniérage

Automobilistes souvent désemparés pour aborder ces carrefours

Possibilité de confusion si giratoires se succèdent

Devers dangereux en cas de verglas

Dangereux de se croire sur un anneau de vitesse

Inconvénients (suite)
craintes
Craintes
  • Conditions climatiques particulières;
  • Types de véhicules sur les routes du Québec;
  • Pneus utilisés;
  • Irrespect du Code de la Sécurité routière;
  • Non connaissance du Code de la Sécurité routière.
1 conditions climatiques
1- Conditions climatiques

De nombreux pays connaissent un engouement pour les carrefours giratoires, tant en rase campagne qu’en milieu urbain

2 types de v hicules au qu bec
2- Types de véhicules au Québec
  • Environ 182 modèles de véhicules particulierssur la route en 2002
  • 51% traction avant
  • 33% traction intégrale en tout temps ou 4 roues motrices débrayables
  • 16% propulsion arrière
  • Compteur kilométrique moyen:115 051 km

35% utilitaire léger

65% voiture de tourisme

3 pneus utilis s l hiver
3- Pneus utilisés l’hiver

Avec des pneus 4 saisons neufs:

  • Supériorité du pneu d’hiver (neuf) face au pneu quatre-saisons (neuf) au niveau de la distance de freinage.
4 irrespect du code de la s curit routi re
4- Irrespect du Code de la Sécurité Routière

Dans les zones de 50 km/h au Québec:

  • trois conducteurs sur cinq roulent à plus de 50 km/h
  • un sur cinq à plus de 65 km/h
  • 50% des accidents légers
  • 20% des accidents mortels
  • environ 37% des accidents graves
4 irrespect du code de la s curit routi re suite
4- Irrespect du Code de la Sécurité Routière (suite)
  • Un automobiliste sur deux poursuit sa course même si piéton engagé sur bandes de marquage jaunes des traverses piétonnes.
  • Un conducteur sur deux ne respecte pas les feux piétons
  • Dans zones où VDFR à l’essai, un conducteur sur deux ne fait pas son arrêt complet avant de tourner.
5 non connaissance du code de la s curit routi re
5- Non connaissance du Code de la Sécurité Routière
  • Article 370: à une intersection réglementée par des STOP, le conducteur doit immobiliser son véhicule et céder le passage à tout véhicule qui a rejoint l’intersection avant lui.
  • Article 402: le conducteur doit, à une intersection, céder le passage à tout véhicule qui circule à sa droite sur la chaussée qu’il s’apprête à croiser ou à emprunter.
conclusion des exp riences trang res
Conclusion des expériences étrangères
  • Les problèmes augmentent à mesure que les dimensions des giratoires diminuent: accrochages, problèmes de file, même des blocages complets (Belgique et France).
  • Il est utopique pour un conducteur moyen de passer brusquement d’une droite à un cercle. Il faut prévoir une courbe de transition entre les deux.

.

conclusion des exp riences trang res suite
Conclusiondes expériences étrangères(suite)
  • Les concepteurs français recommandent 1 seule voie à l’entrée d’un giratoire. 2 voies à l’entrée est déconseillé car si accident, auto stationnée peut cacher piéton.
  • Il faut concevoir pour des vitesses modérées (moins de 30 km/h) dans l’anneau.
  • L’Angleterre déconseille l’utilisation de giratoires là où il y a des malvoyants.

.

conclusion des exp riences trang res suite1
Conclusiondes expériences étrangères(suite)
  • Il faut prévoir un changement d’éclairage sur les lieux d’un giratoire pour faire ralentir: des luminaires plus haut (> 25 m versus 8-10 m sur voie principale) et source au sodium versus une source au mercure.

.

recommandations
Recommandations

Si on veut concevoir des giratoires au Québec, on devrait y aller en trois temps:

  • Instaurer des demi-tours et voir comment les automobilistes et les véhicules réagissent.

.

recommandations suite
Recommandations (suite)
  • Faire desgiratoires idéaux basés sur l’expérience française: zone de 50 km/h, pas de camion, pas de piéton, pas de cycliste, débits égaux.
  • S’inspirer de la culture « temporaire » de la Hollande et tester avec des balises en plastique un aménagement provisoire.

.

slide24
Voeu

Notre présentation n’avait pas pour but de vous encouragernide vousdécourager au niveau de l’implantation de giratoires au Québec. Par contre, nous espérons fortement vous avoir sensibilisé aux avantages etaux contraintes des giratoires ainsi qu’à nos craintes.

Malgré les avantages qu’ils ont démontré ailleurs, il faut tenir compte de plusieurs facteurs avant de les implanter au Québec.

.