programme national de lutte contre les infections nosocomiales et tableau de bord n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Programme national de lutte contre les Infections Nosocomiales et tableau de bord PowerPoint Presentation
Download Presentation
Programme national de lutte contre les Infections Nosocomiales et tableau de bord

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 47

Programme national de lutte contre les Infections Nosocomiales et tableau de bord - PowerPoint PPT Presentation


  • 137 Views
  • Uploaded on

Programme national de lutte contre les Infections Nosocomiales et tableau de bord . Dr Ph. Berthelot Unité d’hygiène inter hospitalière, service des maladies infectieuses et laboratoire de microbiologie, CHU de Saint-Etienne. IN en France.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Programme national de lutte contre les Infections Nosocomiales et tableau de bord' - gayle


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
programme national de lutte contre les infections nosocomiales et tableau de bord

Programme national de lutte contre les Infections Nosocomiales et tableau de bord

Dr Ph. Berthelot

Unité d’hygiène inter hospitalière, service des maladies infectieuses et laboratoire de microbiologie, CHU de Saint-Etienne

in en france
IN en France
  • Taux similaire autres pays européens, tendance à la diminution (6,9 %) ?
  • Problème de la multi-résistance des bactéries aux ATB
  • Signalement des IN : interne et externe
  • Information patient : droit
  • Médiatisation / Juridisation
  • Associations usagers
indicateur qualit s attendues
Indicateur : qualités attendues
  • Simple
    • facile à définir
    • facile à recueillir : données disponibles, charge de travail
  • Acceptable
    • crédible
    • compréhensible
  • Pertinent
    • priorité pour ses utilisateurs
    • Impact : possibilité d’amélioration au vu de ses résultats
  • Qualités métrologiques
    • reproductible : pour permettre des comparaisons
    • robuste : résultat identique quelque soit son expression
    • valide : se modifie avec l’objet évalué
    • sensible et spécifique
tableau de bord in calendrier
Tableau de bord IN : calendrier

1ère demande du Ministère concernant la création d’un « baromètre » sur les IN, relayée par la DHOS à l’InVS

Discussion d’un 1er projet InVS/RAISIN/Cellule IN au CTIN

Saisine de l’InVS par M. le Pr JF Mattei, Ministre de la Santé

Constitution d’un groupe d’experts (coordination JC Lucet)

Remise des conclusions du groupe d’experts à l’InVSConsultations des fédérations hospitalières & usagers par l’InVS

Remise du rapport InVS au Ministre : 4 +1 indicateurs

Rédaction des cahiers des charges pour test COMPAQH

Début du test COMPAQH (étude de faisabilité)

Oct 2002

03/12/02

21/03/03

Mai 2003

Jan 2004

Fev 2004

Juil 2004

Oct 2004

2005

tableau de bord des in

Tableau de bord des IN

1ère étape : expertise(mai 2003 – février 2004)

groupe de travail invs 2003
S. Alfandari, Hyg. Hosp., Mal. Inf., Tourcoing

G. Antoniotti, Microbio., Hyg. Hosp., Aix les Bains

O. Bellon, Microbio., Hyg. Hosp. , Aix-en-Provence

P. Berthelot, Hyg. Hosp., Saint-Étienne

H. Blanchard, Hyg. Hosp., Hôp Cochin, Paris

C. Bussy, Hyg. Hosp., Institut G. Roussy, Villejuif

V. Bussy-Malgrange, Microbiologie, Reims

A. Chalfine, Hyg. Hosp., Hôp. Saint-Joseph, Paris

MF. Dumay, Gestion risques, Hôp. Saint-Joseph, Paris

E. Girou, Hyg. Hosp., Hôp Henri Mondor, Créteil

J. Hajjar, Hyg. Hosp., Hôp. Valence

JC. Lucet, Hyg. Hosp., Hôp Bichat Cl. Bernard, Paris

MH. Nicolas-Chanoine, Microbio., Hôp. A. Paré, Boulogne

B. Régnier, Réanimation, Hôp Bichat Cl. Bernard, Paris

L. Richard, Orthopédie, Clinique de Maussins, Paris

J. Robert, Hyg. Hosp., Microbio, Hôp. Pitié-Salp., Paris

D. Salmon, Maladies Infectieuses, Hôp Cochin, Paris

JC. Séguier, Hyg. Hosp., Hôp. Poissy Saint-Germain,

M. Wiesel, Hyg. Hosp., Hôp. La Roche sur Yon

Groupe de travail InVS 2003

LS. Aho, Hygiène Hospitalière, C.CLIN Est, CHU Dijon

B. Branger, C.CLIN Ouest, Rennes

A. Carbonne, C.CLIN Paris-Nord, Paris

J. Fabry, C.CLIN Sud-Est, Lyon

S. Gayet, C.CLIN Est, Strasbourg

B. Grandbastien, C.CLIN Paris-Nord, Hôp Lille

B. Lejeune, C.CLIN Ouest, Brest

P. Parneix, C.CLIN Sud-Ouest, Bordeaux

A. Savey, C.CLIN Sud-Est, Lyon

X. Verdeil, C.CLIN Sud-Ouest, Hôp Toulouse

B. Coignard, InVS

S. Danet, ANAES

A. Durocher, ANAES, Réanimation, Hôp. Lille

A. Lepoutre, InVS

organisation du travail du groupe
Organisation du travail du groupe
  • Recherche bibliographique (juin - juillet 2003)
  • Méthode de consensus (DELPHI)pour l’élaboration de recommandations
    • formulation de propositions
    • discussion et cotations itératives (de 1: pas du tout d’accord, à 9: tout à fait d’accord)
    • recherche d’indicateurs consensuels (de l’ensemble des experts)
  • Pour chaque proposition
    • pertinence : priorité ? possibilité d’amélioration ?
    • faisabilité : facilité de mise en œuvre ? charge de travail ?
    • qualités métrologiques : fiabilité ? reproductibilité ? modalités d’ajustement ?
    • utilisation : comparaisons ? lisibilité pour les professionnels de santé, pour les utilisateurs / usagers ?
r unions du groupe
Réunions du groupe
  • 09/09/2003 : propositions d’indicateurs (n >150)puis 1ère cotation de chaque proposition
  • 24/10/2003 : présentation de la 1ère cotation,discussion et reformulation des propositions,puis 2nde cotation
  • 01/12/2003 : présentation de la 2nde cotation,discussion des propositions retenues par > 50%des experts (n =70), puis 3ème cotation
  • 19/01/2004 : validation des indicateurs retenus
indicateurs propos s jan 2004
Indicateurs proposés (Jan 2004)
  • Surveillance des infections du site opératoire (ISO)
  • Surveillance des Staphylococcus aureusrésistants à la méticilline (SARM)
  • Indicateur composite issu des rapports d’activité des CLIN
  • Consommation de solutions hydro-alcooliques (SHA)
  • Consommation des antibiotiques
consultation des h pitaux jan 2004
Consultation des hôpitaux (Jan 2004)
  • Interlocuteurs
    • FHF, FHP
    • Conférences directeurs & présidents de CME
  • Engagement de la communauté hospitalière
    • en faveur d’un affichage interne des indicateurs
    • lutte contre les IN à intégrer dans gestion globale du risque
  • Conditions préalables
    • étude de faisabilité
    • encadrement des méthodes
    • politique de communication + annonce conjointe avec fédérations
    • évaluation
  • Limites
    • affichage de moyens dans un contexte de T2A (FHP)
    • moyens à disposition
      • renforcer les systèmes d’information hospitaliers+++
      • remplacer ou les intégrer dans bilans annuels des CLIN
consultation des usagers jan 2004
Consultation des usagers (Jan 2004)
  • Interlocuteurs
    • Maison des usagers, CH Sainte-Anne
    • M. Barbier, représentant des usagers, CLIN CH Saint-Quentin (02)
    • UFC-Que Choisir, DIES/Fondation de l’Avenir
    • LIEN, AFM
  • Pas d’unanimité sur les indicateurs proposés
    • prudence sur une généralisation trop rapide des indicateurs proposés
    • tableau de bord unique pour tous ou à la carte ?
    • « lacunes » : antibioprophylaxie, budget des CLIN, moyens EOH, prise en charge des IN, information des patients, formation en hygiène, …
  • Publier les taux ou pas ?
    • oui, mais indicateur semi-quantitatif (3-4 catégories à définir)
    • outil de suivi et de gestion, et non affichage (compétition, sous-déclaration ?)
    • « donner de la transparence »
    • définir une politique de communication (« charte éthique »)
rapport invs f vrier 2004
Rapport InVS, Février 2004

www.sante.gouv.fr/htm/actu/infect_nosoco/rapport.pdf (88 pages)

indicateurs retenus f v 2004
Indicateurs retenus (Fév 2004)
  • Taux d’infections du site opératoire (ISO) : ½ quantitatif
  • Taux de Staphylococcus aureus résistants à la méticilline (SARM) : ½ quantitatif + tendances
  • Indicateur composite issu des rapports d’activité des CLIN
  • Consommation de solutions hydro-alcooliques (SHA)
  • Consommation des antibiotiques
tableau de bord des in1

Tableau de bord des IN

Entre temps : dérives spontanées (février 2004 – avril 2004)

tableau de bord d rive hospitali re
Tableau de bord : dérive hospitalière

Établissement de santé « comparant » ses données de surveillance des ISOà celles des établissements participant au même réseau (courrier, février 2004)

tableau de bord d rive m diatique
Tableau de bord : dérive médiatique

Extrait du questionnaire adressé par Le Point aux établissements de santé publics et privés de court-séjour (avril 2004)

tableau de bord des in2

Tableau de bord des IN

2ème étape : cahier des charges(février 2004 – septembre 2004)

groupe compaqh
Groupe COMPAQH
  • COordination pour la Mesure de la Performance et l'Amélioration de la Qualité Hospitalière
    • DHOS/ANAES/FHP/FHF/FEHPA/FNCLCC/Mutualité Française
    • maîtrise d’œuvre : INSERM/CCECQA
    • 36 établissements volontaires
  • Indicateurs de qualité pour les établissements de santé, dont risque iatrogène et infections nosocomiales
  • Convergence des 2 approches
    • COMPAQH reprend les propositions du groupe InVS
    • rédaction des cahiers des charges des 5 indicateurs : déclinaison technique et pratique
    • test de faisabilité via COMPAQH à la rentrée 2004
groupes de travail 2004
ISO : pilotage InVS

Agnès Lepoutre

Pascal Astagneau

Bruno Grandbastien

Annie Chalfine

Jean-Christophe Séguier

Jean-Louis Jost

Claude Bernet

Ludovic Richard

Catherine Grenier-Sennelier

Composite : pilotage DHOS + Cclin SO

Valérie Salomon

Pierre Parneix

et autres experts …

SARM-SHA : pilotage InVS

Bruno Coignard

Philippe Berthelot

Vincent Jarlier

Jérôme Robert

Nicole Marty

Anne Savey

Emmanuelle Girou

Philippe Paradis

Clément Corriol

Antibiotiques : pilotage DHOS

Valérie Salomon

Didier Guillemot

autres experts… et AFSSAPS

Groupes de travail 2004
indicateur n 1 iso 1
Indicateur n°1 : ISO (1)
  • Actes opératoire ciblés pour différentes spécialités
    • critères de fréquence de réalisation de l’acte
    • similarité des techniques et des voies d’abord chirurgicales
    • définis par un ou plusieurs codes CDAM / CCAM précis
    • choix d’un ou plusieurs actes
      • inclure au moins 100 actes de même type consécutifs et jusqu’à 200
  • Durée de suivi
    • au minimum sur les infections diagnostiquées lors du séjour hospitalier et survenues jusqu’à 30 jours après la date d’intervention (1 an en cas de prothèse).
    • taux d’ISO calculés séparément : ISO lors du / hors du séjour hospitalier
  • Variables d’ajustement
    • recueil limité aux variables collectées en routine lors de l’anesthésie ou dans le dossier administratif du patient : score ASA et âge du patient
    • recueil des durées de séjour et de suivi des patients
  • Définitions des ISO = ISO-RAISIN (NNIS / CTIN)
    • superficielles, profondes, d’organe
    • définitions essentiellement cliniques +++
indicateur n 1 iso 2
Indicateur n°1 : ISO (2)
  • Chirurgie digestive
    • cholécystectomie programmée, quelque soit la voie d’abord, pour cholécystite chronique ou lithiase vésiculaire, sans geste sur la voie biliaire principale
    • cure de hernie inguinale ou crurale à l’exception des cures de hernie étranglée
  • Chirurgie orthopédique
    • prothèse totale de hanche de première intention pour coxarthrose
    • prothèse totale de genou hors reprise
  • Neurochirurgie/ Chirurgie orthopédique
    • chirurgie de hernie discale à l’étage lombaire par abord postérieur et sans ostéosynthèse ou arthrodèse
    • craniotomie pour exérèse de tumeur à l’exclusion des biopsies
  • Chirurgie cardiaque
    • pontage coronarien avec greffon veineux exclusivement
    • pontage coronarien avec greffon artériel
    • chirurgie de remplacement des valves cardiaques
  • Chirurgie urologique
    • résection transuréthrale de prostate
  • Chirurgie ORL/ endocrinologique
    • thyroïdectomie
  • Chirurgie cancérologique/gynécologique
    • chirurgie d’exérèse du sein sans reconstruction associée
  • Chirurgie gynécologique
    • hystérectomie totale
  • Ophtalmologie
    • chirurgie du cristallin : extraction extra-capsulaire et implantation de cristallin
  • Chirurgie vasculaire
    • chirurgie veineuse périphérique (crossectomie, éveinage, exérèse de paquets variqueux)
indicateur n 2 sarm
Indicateur n° 2 : SARM
  • Numérateur : nombre annuel de Staphylococcus aureus résistants à la méticilline (SARM) isolés dans l’établissement pour l’année (N-1)
    • issus de prélèvements à visée diagnostique seulement
    • excluant les prélèvements à visée écologique et environnementaux
    • chez les malades en hospitalisation complète ou de semaine
    • en court séjour (médecine, chirurgie, obstétrique), SSR, SLD, psychiatrie
    • quels que soient le mode d’admission et le mode de sortie
    • excluant les doublons = « toutesouche de SARM isolée chez un patient pour lequel une souche de SARM a déjà été prise en compte dans l’année, quel que soit l’antibiotype et le site de prélèvement » ≠ ONERBA, ≠ BMR-RAISIN
    • définition CA-SFM du SARM
  • Dénominateur : nombre annuel de journées d’hospitalisations (journées-patient) pour l’année (N-1)
    • source = administration de l’hôpital (pas le PMSI)
  • Pour chaque établissement et non pas pour chaque entité juridique
  • Stratification
    • par statut, type et taille d’établissement : lits MCO (dont REA), SSR/SLD, Psy
indicateur n 4 sha
Indicateur n°4 : SHA
  • Numérateur : Volume de solutions ou gels hydro-alcooliques, commandés par la pharmacie et/ou les services communs de l’établissement pendant l’année calendaire (N-1), convertis en millilitres.
    • liste (indicative) des produits à comptabiliser issue de la liste E3 de la « Liste Positive Désinfectants» SFHH / Prodhybase®
    • pas de répartition par services en l’absence de traçabilité des circuits de distribution dans les établissements de santé = quantités totales commandées
  • Dénominateur : nombre annuel de journées d’hospitalisations (journées-patient) pour l’année (N-1)
    • source = administration de l’hôpital (pas le PMSI)
    • chez les malades en hospitalisation complète ou de semaine
    • en court séjour (médecine, chirurgie, obstétrique), SSR, SLD, psychiatrie
    • quels que soient le mode d’admission et le mode de sortie
  • Pour chaque établissement et non pas pour chaque entité juridique
  • Stratification
    • par statut, type et taille d’établissement : lits MCO (dont REA), SSR/SLD, Psy
indicateur n 3 composite 1
Indicateur n°3 : composite (1)
  • Libellé complet : « Indice composite d’évaluation des activités de lutte contre les infections nosocomiales (LIN)»
  • Élaboration pilotée par la DHOS/Cellule IN + CClin Sud-Ouest
    • indicateur de processus, synthétique, multi-items
    • permettant de mesurer les actions de prévention et de contrôle des infections nosocomiales au sein des établissements
    • à partir du bilan annuel standardisé des CLINs
      • créé par le Ministère de la Santé, DGS/DHOS
      • 1789 établissements répondants en 2000
    • sélection de 31 éléments
      • procédures (organisation de la LIN, activités mises en place)
      • moyens
      • pas les résultats (impossible via bilans & autres indicateurs pour cela)
    • pondération de chaque élément
    • somme = indicateur composite
    • outil informatisé développé par le Ministère pour générer cet indicateur
indicateur n 3 composite 2
Indicateur n°3 : composite (2)
  • Nombre de réunions plénières du CLIN
  • Nombre de réunions de groupes de travail
  • Adhésion à un réseau
  • ETP dédié à l’EOH (médecin, pharmacien, cadre infirmier, infirmier, technicien biohygiéniste, cadre)
  • Existence et effectifs des correspondants en hygiène dans les services/secteurs de soins
  • Objectifs de la LIN dans le projet d’établissement
  • Objectifs et moyens pour la LIN dans un contract d’objectifs et de moyens (COM)
  • Information sur les IN dans le livret d’accueil
  • Élaboration d’un programme d’action de la LIN
  • Programme d’action soumis à CME, CSSI, CA ; transmis au CHSCT
  • Rapport annuel du CLIN disponible
  • Rapport annuel soumis à CME, CSSI, CA ; transmis au CHSCT
  • Programme de maîtrise des BMR
  • Comité du médicament représenté au CLIN
  • Protocole sur l’antibiothérapie de 1ère intention ; protocole évalué
  • Signalement des AES en collaboration avec la médecin du travail
  • Protocole de prise en charge des AES
  • Actions de prévention des AES
  • Surveillance microbiologique du réseau d’eau chaude sanitaire (ECS)
  • Existence de protocoles dits « prioritaires » (hygiène des mains, précautions standards, sondage urinaire)
  • Existence d’autres protocoles (dispositifs intra-vasculaires … circuit du linge)
  • Protocole(s) réalisé(s) ou évalué(s) dans le cadre d’un travail en réseau
  • Enquête d’incidence ou de prévalence réalisée
  • Surveillance des IN à partir du laboratoire
  • Diffusion des résultats de surveillance aux services participants
  • Existence d’un programme de formation continue en hygiène hospitalière
  • Consultation du CLIN pour le programme de formation continue
  • Formation en hygiène pour les nouveaux professionnels (dont intérimaires et étudiants)
  • Formation en hygiène pour les professionnels (médecins ou pharmaciens, infirmiers, autres)
  • Actions d’évaluation (audits de pratiques, autres)
  • Evaluation d’au moins un protocole

Pondérationdes réponsesà chaque item

Note globalesur 100

indicateur n 5 consommation atb
Indicateur n°5 : consommation ATB
  • Libellé complet : « Suivi de la consommation des antibiotiques»
  • Élaboration pilotée par la DHOS + groupe de travail plan « Antibiotiques »
  • Numérateur : defined daily dose (DDD)
    • ou dose quotidienne standardisée
    • posologie de référence censée représenter la posologie usuelle pour un adulte de 70kg dans l'indication principale d'un principe actif
    • pour les antibiotiques délivrés par voie systémique, de classe ATC
      • J01A Cyclines
      • J01B Phénicols
      • J01C Pénicillines
      • J01D Céphalosporines, Monobactams, Carbapénèmes
      • J01E Sulfamides et Triméthoprime
    • par type d’activité clinique : PED, REA, CHI, OBS, MED, SSR, SLD, PSY, AUT
  • Dénominateur : nombre de journées d’hospitalisation pour l’unité de temps considérée (3 mois)
  • Tableur (Excel) permettant de saisir les données, de les convertir en DDD et d’éditer un rapport, élaboré à partir de travaux du CClin Paris-Nord
  • J01F Macrolides, et apparentés
  • J01G Aminosides
  • J01M Quinolones
  • J01R A Combinaisons d’antibiotiques
  • J01X Autres antibiotiques dont glycopeptides
indicateurs ce qui restait faire
Indicateurs : ce qui restait à faire
  • Tester la faisabilité des indicateurs  COMPAQH (oct 2004 – mars 2005)
  • Définir leurs modalités d’utilisation
    • quelle expression (classes semi quantitatives : lesquelles ?)
    • quelles comparaisons (dans le temps, inter établissements ?)
    • quelles qualités : fiabilité, reproductibilité, …

 ANAES, DHOS, InVS/RAISIN, COMPAQH (2005-?)

  • Organiser la communication + décliner la réglementation Ministère de la Santé (2005-2006 ?)
hicpac f vrier 2005
HICPAC février 2005
  • EU : depuis 2002, 4 états rapportent taux IN
    • usagers choix « éclairé » et baisse IN établissements de santé ?
    • droit à l’information usagers
  • Mais : pas de preuve efficacité de cette stratégie
  • => pas de recommandation HICPAC pour ou contre « Public Reporting »
  • Recommandations choix indicateurs (processus et résultats) Guidance on Public reporting of Healthcare-associated infections Feb 2005
indicateurs hicpac
Indicateurs HICPAC
  • Pratiques pose VVC
  • Antibioprophylaxie chirurgicale
  • Couverture vaccination antigrippale des patients et personnels de santé
  • Infections liées aux VVC
  • ISO pour certaines interventions sélectionnées

Différent choix français : consensus professionnels

indicateurs de processus
Indicateurs de processus
  • Hypothèse : application mesures recommandées => bons résultats
    • Ex : désinfection des mains => moins de transmission croisée => moins d’IN
    • Objectif 100 % procédures réalisées envisageable (vs 0 % IN impossible !)
    • Pas d’ajustement par rapport à la gravité des patients
    • => choix HICPAC = privilégier indicateurs de processus : ATBprophylaxie, Vaccination, Insertion VVC
indicateurs de r sultats
Indicateurs de résultats
  • Choix indicateurs fonction fréquence, sévérité, évitabilité, détection et comptabilisation correctes
  • Choix HICPAC = ISO et infections liées aux VVC
  • Problème validité données Wilson BMJ 2004
  • Nécessité d’un système d’information hospitalier !
indicateurs ce qui pose probl me
Indicateurs : ce qui pose problème
  • Indicateurs de processus / résultats
    • Quels sont les indicateurs à privilégier ? Ex EU vs France
    • Recueil des données : « des bras et du temps »
    • Base de données hospitalières communicantes
    • Comparaison entre établissements
    • Explication aux usagers lors de la mise à disposition des résultats
  • Indicateurs de processus
    • Validité du recueil des données
  • Indicateurs de résultats
    • Validité recueil des résultats : taille d’échantillon, VPP, définitions …
    • Pas d’ajustement selon gravité patient ou devient très compliqué
    • Plus de surveillance et moins de prévention ?
    • Ne pas prendre en charge les patients les plus à risque d’IN
indicateurs utilisation
Indicateurs : utilisation
  • Tableau de bord à l’usage des professionnels de santé:
    • suivi de certaines IN = ISO, SARM issus de prélèvements cliniques
    • Prévention : SHA, indicateur composite CLIN, ATB
  • Communication avec les usagers
    • Droit à l’information
    • Choix éclairé ?
conclusion
Conclusion
  • Attente des résultats de COMPAQH sur les indicateurs français choisis
  • Utilisation de ces indicateurs ?
    • Par les autorités sanitaires ?
    • Par les établissements : ne peut être que positif car = évaluation
    • Par les journalistes ! Mais il est préférable de présenter des indicateurs choisis et calculés par les professionnels de santé
    • Par les usagers : nécessité d’explications => être pédagogique
  • Suite = impact de « l’affichage de ces indicateurs » ?