UE4.6 soins éducatifs et préventifs: L’EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT:ETP - PowerPoint PPT Presentation

ue4 6 soins ducatifs et pr ventifs l education therapeutique du patient etp n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
UE4.6 soins éducatifs et préventifs: L’EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT:ETP PowerPoint Presentation
Download Presentation
UE4.6 soins éducatifs et préventifs: L’EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT:ETP

play fullscreen
1 / 29
UE4.6 soins éducatifs et préventifs: L’EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT:ETP
788 Views
Download Presentation
gay
Download Presentation

UE4.6 soins éducatifs et préventifs: L’EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT:ETP

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. UE4.6 soins éducatifs et préventifs:L’EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT:ETP L’éducation du patient ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  2. Quelques chiffres : • Les maladies chroniques : 15 millions de personnes en France Soit 20% de la population • Plus de 80% des soins sont donnés à des malades chroniques ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  3. Au 31 décembre 2010: 9 millions de personnes du Régime général bénéficiant de l’exonération du ticket modérateur au titre d’une affection de longue durée (ALD), • Certaines personnes sont touchées par plusieurs ALD. • ALD : 67% des coûts de la sécurité sociale. ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  4. Rappel : OMS : la maladie chronique est : « un problème de santé qui nécessite une prise en charge sur une période de plusieurs années ou plusieurs décennies. » HCSP 2009 : Une même maladie peut avoir des conséquences tout à fait différentes avec une grande variabilité individuelle. Une maladie ou plus généralement un « état chronique » se caractérise par : • la présence d’un état pathologique de nature physique, psychologique ou cognitive, appelé à durer, • une ancienneté minimale de trois mois, ou supposée telle • un retentissement sur la vie quotidienne comportant au moins l’un des trois éléments suivants: - une limitation fonctionnelle des activités ou de la participation sociale, - une dépendance vis-à-vis d’un médicament, d’un régime, d’une technologie médicale, d’un appareillage ou d’une assistance personnelle - la nécessité de soins médicaux ou paramédicaux, d’une aide psychologique, d’une adaptation, d’une surveillance ou d’une prévention particulière ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  5. Exemples de maladies chroniques(1) : • liste des 30 maladies prises en charge en affection longue durée (ALD) par la sécurité sociale : • Accident vasculaire cérébral invalidant • Insuffisances médullaires et autres cytopénies chroniques • Artériopathie chronique avec manifestations ischémiques • Bilharziose compliquée • Déficit immunitaire primitif grave nécessitant un traitement prolongé et infection par le VIH • Diabète de type 1 et diabète de type 2 • Épilepsie grave • Hémoglobinopathies, hémolyses, chroniques constitutionnelles et acquises sévères • Hémophilies et affections constitutionnelles de l’hémostase graves • Insuffisance cardiaque grave, troubles du rythme graves, cardiopathies valvulaires graves ; cardiopathies congénitales graves • Lupus érythémateux disséminé • Maladies chroniques actives du foie et cirrhoses • Maladie coronaire • Maladie d’Alzheimer • Maladie de Crohn ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  6. Exemples de maladies chroniques(2) : • Maladie de Parkinson • Maladies métaboliques héréditaires nécessitant un traitement prolongé spécialisé • Mucoviscidose • Myopathie • Néphropathie chronique grave et syndrome néphrotique primitif • Paraplégie • Périartérite noueuse, lupus érithémateux aigu disséminé, sclérodermie généralisée évolutive • Polyarthrite rhumatoïde évolutive grave • Affections psychiatriques de longue durée (Schizophrénie, trouble bipolaire type 1, trouble de la personnalité limite) • Rectocolite hémorragique (RCH) ou colite ulcéreuse • Sclérose en plaques • Scoliose structurale évolutive (dont l’angle est égal ou supérieur à 25 degrés) jusqu’à maturation rachidienne • Spondylarthrite ankylosante appelée désormais nosologiquement de spondylarthropathies • Suites de transplantation d’organe • Tuberculose active, Lèpre • Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique, leucémie. ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  7. Développement de l’éducation thérapeutique (1): • OMS 1998 : L’ETP est un processus continu, intégré dans les soins et centré sur le patient • HCSP 2002: Mettre le malade au cœur de notre système de soins, il est décideur dans le processus de prise en charge Le risque choisi est un élément du choix de vie de chacun de nous. La relation soignant-malade est avant tout caractérisée comme une rencontre nécessitant la négociation, l’acceptation des compromis. • HAS V3 2007 : Un programme d’éducation thérapeutique adapté à son état est mis en place en veillant à la compréhension du patient • Juin 2007 : Guide méthodologique • La loi : plan 2007/2011 Amélioration de la qualité de vie des malades chroniques L’éducation thérapeutique s’intéresse à un acte thérapeutique intégré dans une prise en charge globale du patient. Elle permet d’instaurer un nouveau mode de relation soignant/patient ou éducateur/éduqué. ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  8. Développement de l’éducation thérapeutique (2): • HCSP 2009 : 14 recommandations en matière de financement de l’ETP, ainsi que pour la formation initiale et continue des professionnels • Rapport Jacquat juin 2010 : Propositions pour une mise en œuvre rapide et pérenne • HAS mars 2012 : Guide d’auto évaluation d’un programme d’ETP à l’usage des coordinateurs et des équipes • Décret 31 mai 2013 : compétences requises pour dispenser ou coordonner l’ETP Compétences dans 3 domaines : techniques, relationnel et pédagogique, socio-organisationnel • Code santé publique juillet 2009 Livre Ier titre VI : mise en œuvre de programmes d’ETP validés par les ARS, ces programmes sont proposés par le médecin prescripteur et donnent lieu à l’élaboration d’un programme personnalisé. ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  9. textes professionnels : • Décret du 29 juillet 2004 : Art R4311-1 : l’exercice de la profession d’infirmier ou d’infirmière comporte (…)la participation à des actions de prévention, de dépistage, de formation et d’éducation à la santé. • Référentiel des compétences IDE : 2009 Compétence 5 : initier et mettre en œuvre des soins éducatifs et préventifs ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  10. Introduction • L’éducation thérapeutique est une partie de l’éducation pour la santé (prévention tertiaire) • Charnière entre l’éducation pour la santé et les pratiques soignantes • 3 spécificités : • le temps : gestion du temps lié à la maladie • l’apparition de la maladie : changement de statut de l’individu; conséquences physiques, sociales et identitaires; intégration de la maladie • les professionnels : implication des soignants ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  11. Définition • « L’éducation thérapeutique vise à aider les patients à acquérir ou maintenir les compétences dont ils ont besoins pour gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique. …partie intégrante et de façon permanente de la prise en charge du patient. …comprend des activités organisées, y compris un soutien psychosocial … ceci a pour but de les aider à comprendre leur maladie et leur traitement, collaborer et assumer leurs responsabilités dans leur propre prise en charge, dans le but de les aider à maintenir et améliorer leur qualité de vie. » OMS Europe 1998 ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  12. Processus de renforcement des capacités du malade et/ou de son entourage à prendre en charge la maladie • Rendre autonome le malade par l’appropriation de savoirs et de compétences • Eviter l’aggravation et/ou survenue de complications • Processus par étapes, avec élaboration d’un programme personnalisé ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  13. Les étapes de la démarche d’éducation thérapeutique • La démarche doit être réalisée dans le cadre d’un programme validé par l’ARS (Code santé publique juillet 2009 Livre Ier titre VI : mise en œuvre de programmes d’ETP validés par les ARS, ces programmes sont proposés par le médecin prescripteur et donnent lieu à l’élaboration d’un programme personnalisé.) • 4 étapes : • Identification des besoins d’apprentissage et élaboration d’un diagnostic éducatif • Définition des compétences à acquérir et formulation des objectifs pédagogiques • Planification et mise en œuvre de l’éducation • Réalisation de l’évaluation des compétences acquises et réajustement ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  14. 1ère étape : le diagnostic éducatif • Permet de : • connaître le patient, identifier ses besoins et ses attentes • Appréhender les aspects de la vie et de la personnalité du patient • Évaluer les potentialités, ses ressources personnelles, sociales et environnementales • Évaluer les situations de vulnérabilité (psychologique et sociale) • Prendre en compte ses demandes et son projet • Formuler les compétences que le patient doit atteindre ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  15. Comment réaliser cette étape? • Entretien individuel a l’aide d’un guide d’entretien • le soignant oriente ses questions pour savoir : qu’est ce qu’il a ? qu’est ce qu’il fait ? qu’est ce qu’il sait ? qui est il ? quels sont ses projets ? • Accéder par une discussion ouverte et confiante, aux informations • Poser des questions adaptées • Ecouter activement les réponses • Favoriser l’expression du patient • Faire face aux émotion du patient • Parvenir a une décision prise en commun ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  16. 2ème étape : les objectifs pédagogiques et le contrat d’éducation • Visent à l’acquisition de compétences négociées avec le patient: • Compétences d’auto soins : compétences de sécurité + compétences personnalisées • Compétences d’adaptation • Étape qui permet de déterminer la planification et les moyens / méthodes à mettre en œuvre ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  17. COMPETENCES D’AUTO SOINS : • Compétences d’auto soins: Gestion de la maladie au quotidien (ex : soulager les symptômes, adapter les doses de médicaments, réaliser des gestes techniques, prendre en compte les résultats d’une autosurveillance, d’une automesure, prévenir des complications évitables,….) Parmi ces compétences : compétences de sécurité : Qui visent à sauvegarder la vie du patient ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  18. COMPETENCES D’ADAPTATION • Compétences psychosociales qui s’appuient sur le vécu et l’expérience antérieure du patient ( ex : se connaître soi même, avoir confiance en soi, savoir gérer son stress, communication, prendre des décisions, …) ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  19. Objectifs pédagogiques de qualité : • Formulés pour le patient • Compris par le patient • Pertinents et réalistes • Observables et mesurables • Intègrent trois domaines (cognitif = savoir, psychomoteur = savoir faire, psychoaffectif = savoir être) ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  20. ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  21. Les compétences a atteindre au terme de l’éducation sont expliquées et négociées dans le cadre d’un contrat d’éducation • Contrat = engagement mutuel • Renforce la motivation, la responsabilisation et l’autonomie ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  22. 3ème étape : planification et mise en œuvre de l’éducation • Hiérarchiser les priorités d’apprentissage • Viser la sécurité du patient, puis le spécifique • Déterminer les méthodes et les techniques • Pertinentes, adaptées au public • Planifier les séances selon la phase dans laquelle se situe l’éducation (phase initiale, phase de suivi, phase de reprise) • Souvent lié au bilan et à l’évaluation ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  23. Déterminer le contexte et les lieux • Séances individuelles et/ou collectives • Méthodes respectant la participation active, le droit a l’erreur, la progression selon le rythme de l’individu et le style d’apprentissage • Relation pédagogique essentielle (entre rigueur et tolérance) ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  24. Techniques possibles : • Exposés, études de cas, table ronde, travaux pratiques, simulation de geste, jeux de rôle, photolangage…vidéoconférence, forum de discussion, entretien par téléphone… • Outils utilisés: • Support d’information (affiche, brochure, fiche technique…) • Support d’animation (audio, vidéo, cédérom, jeux, classeur imagier…) ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  25. 4ème étape : évaluation des compétences acquises et pertinence du programme • Faire le point avec le patient • Qu’est ce qu’il sait, qu’est ce qu’il a compris, qu’est ce qu’il sait faire et appliquer • Qu’est ce qu’il reste a acquérir • Comment il s’adapte • Proposer une nouvelle offre en fonction de cette évaluation ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  26. Qu’est ce que l’évaluation : • « Consiste à émettre un jugement de valeur porté sur une mesure la plus objective possible » • Met en valeur les transformations intervenues chez le patient • Permet de prendre une décision pédagogique • Doit présenter des qualités fondamentales ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  27. Les qualités fondamentales d’un outil d’évaluation : • Validité : précision de mesure , choisir le bon instrument par rapport à l’objectif • Fiabilité : régularité, stabilité dans la mesure de la donnée • Objectivité : neutralité, degré de concordance entre les jugements portés • Commodité ou faisabilité : moyens humains et matériels que nécessite l’outil pour sa construction, utilisation et interprétation • Acceptabilité : limite fixée à l’instrument de mesure par respect au patient ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  28. L’évaluation est toujours au regard des objectifs posés et négociés • Autres niveaux : • l’évaluation faite par le patient de l’éducation reçue qui permet les réajustements. • L’évaluation du programme d’éducation • Existence d’une politique structurée d’éducation • Synthèse et corrélation des résultats d’évaluation individuelle • Paramètres institutionnels (éducateur, fonctionnement d’équipe, ressources…) ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012

  29. bibliographie • J.F.D’IVERNOIS . R. GAGNAIRE, Apprendre à éduquer le patient approche pédagogique, Ed Maloine, collection éducation du patient, 2ème édition 2004, 155 pages. • HAS – INPES, guide méthodologique, Structuration d’un programme d’éducation thérapeutique du patient dans le champs des maladies chroniques, Juin 2007, 109 pages ED repris par SS/CI/CP actualisé en 2012