la colonisation la domination dans la guerre yes sir n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
La «  colonisation  » La « domination » dans La guerre,yes , sir! PowerPoint Presentation
Download Presentation
La «  colonisation  » La « domination » dans La guerre,yes , sir!

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 8

La «  colonisation  » La « domination » dans La guerre,yes , sir! - PowerPoint PPT Presentation


  • 72 Views
  • Uploaded on

La «  colonisation  » La « domination » dans La guerre,yes , sir!. Conséquences de la « colonisation ». Etymologie :

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'La «  colonisation  » La « domination » dans La guerre,yes , sir!' - fordon


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
cons quences de la colonisation
Conséquences de la « colonisation »
  • Etymologie :
  • colonisation : Nom forméàpartir de deuxélémentslatins :"col-", racineliéeàl’idée de soins (apportésà la terre, à des personnesouà des dieux)  et quel'ontrouvedans « colère » qui signifie "cultiver" ; surce mot, on a formé le mot « colonus », termedésignant un cultivateur, puis un fermier et enfin un habitant d’unecolonie .« -atio », suffixe servant à former des nomsàpartir de verbesd'action (qui donne "-ation" en français).
slide3

Définition : Le mot « colonisation » désigned'abordl'occupation et la mise en valeur de terresjusquelàdélaissées. Cepeutêtreàl'intérieurcommeàl'extérieur d'un pays : ainsi le Brésilmènesaproprepolitique de colonisationpuisqu'il a établi un front pionnier pour exploiter les ressourcessouterrainesouforestières de l'Amazonie ;  la France, quant àelle,  a euune action colonisatrice en Afrique. Colonisationpeutdésignerégalementune action de peuplement (envoi de colons): la colonisation de l’Algérie par la France s’estfaiteàpartir de 1830 ; du Québec au XVIIeme siècle.

slide4

COLON : celui qui estvenus’établirdansunecolonie

  • COLONIE : lieu oùvivent les colons
  • COLONISER : faire d’un pays unecolonie
  • COLONIALISME : systèmepolitiquepréconisant la mise en valeur et l’exploitation de territoiredansl’intérêt du pays colonisateur
  • COLONIALISTE : partisan du colonialisme
slide5

La déshumanisation : stratégie qui facilite la justification (« animaux » MAIS « robots »)

Lexique de l’esclavage : p. 28

Distanciation : « eux » vs « nous » (p. 107)

Sens du titre : bilingue et opposition (l’adhésion à la guerre ne peut se dire qu’en anglais)

Les « colons » sont des sauveurs, des « missionnaires » (p. 92)

slide6

Influence du « Darwinisme » : le darwinisme social vise àexpliquerl’évolution des groupeshumains en fonction de la sélectionnaturelle et, danscertaines versions, défendl’idéed’unesélectionbaséesurleurhérédité : “[...] c’est la guerre des groscontre les petits.” (p. 29)

  • Perte du langage/instinct domine : lors de la fête
  • Conflit violence/désir
  • chaudvsfroid (l’humanité de l’intérieur qui se cristallise au contact du froid : “cold blooded” / la neigeannoncel’animalisation (pp 25-6)
slide7

Appétit de vengeance/sacrifice (carnavalisme) : les « petits » contre les « petits »

  • cercle vicieux : la violence amène la violence
  • le rêve de Henri : la mort est la fin pour tous et de tout (p. 97)
  • le rêve de Mireille : axes de l’ immobilisme et de l’horizontalité (p. 101)
  • La révolte se « RE-TOURNE » contre elle-même
slide8

La Révolution Tranquille (années 60)

  • au sortir de la Seconde Guerre mondiale : peu de contrôle de l’économie (marginalisation des Francophones)
  • recomposition de la modernité : secteurs économiques, culturels, sociaux, religieux, politiques