Download
l cole d architecture de l universit laval n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
L’École d’architecture de l’Université Laval PowerPoint Presentation
Download Presentation
L’École d’architecture de l’Université Laval

L’École d’architecture de l’Université Laval

110 Views Download Presentation
Download Presentation

L’École d’architecture de l’Université Laval

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. L’École d’architecture de l’Université Laval

  2. Les défis d’une Alliance de recherche universités-communautés (ARUC)le cas de l’ARUC Tetauan Par André Casault, professeur, École d’architecture, Université Laval, Co-directeur de l’ARUC Tetauan ColloqueMOBILISÉS pour le NORD DURABLE Université Laval, 18 et 19 juin 2012

  3. Le CRSH croit que les établissements postsecondaires et les organismes communautaires, en collaborant à la recherche en tant que partenaires égaux, peuvent susciter ensemble la production de nouvelles connaissances et le développement des capacitésdans des domaines clés, mieux préciser les priorités de recherche, fournir de nouvelles possibilités de formation aux chercheurs ainsi qu’accroître la mesure dans laquelle la recherche en sciences humaines peut contribuer à répondre aux besoins des communautés canadiennes. (Source : CRSH) Le but d’une ARUC?

  4. - favoriser l'échange de connaissances, de ressources et de compétences entre les communautés et les universités;- enrichir la recherche, les méthodes d'enseignement et les programmes des universités;- renforcer la capacité des collectivités de prendre des décisions et de résoudre des problèmes;- rehausser la formation et l'employabilité des étudiants en leur donnant diverses possibilités d'acquérir des connaissances, des compétences et des qualités professionnelles grâce à des travaux de recherche pratiques et à une expérience connexe.(Source: CRSH) Les objectifs d’une ARUC?

  5. Une ARUC? Une ARUC  : - repose sur un partenariat égal entre des organismes communautaires et un ou plusieurs établissements postsecondaires; - fournit une coordination et un soutien de base pour la planification et la réalisation d'activités de recherche diversifiées traduisant les objectifs du programme des ARUC. Ces activités doivent être axées sur des thèmes ou des domaines d'importance mutuelle pour les partenaires et étroitement liées à leurs forces existantes. Parmi les activités d'une ARUC figurent : - un volet de recherche (projets à court et à long termes, recherche-action, etc.); - un volet d'éducation et de formation (formation dans le contexte des projets de recherche, stages, activités créditées dans le cadre des cours, etc.); - un volet de mobilisation des connaissances (ateliers, séminaires, colloques, publications, conférences publiques, etc.) qui répond à la fois aux besoins des partenaires universitaires et communautaires. (Source CRSH)

  6. L’objectif fondamental de l’ARUC Tetauan L’objectif fondamental et global del’ARUC Tetauanest de développer une approche participative et collaborative à la conception de milieux de vie durables et culturellement adaptés. À partir d’une meilleure compréhension des représentations et des paysages culturels des communautés innues du Québec, il s’agira de favoriser l’autonomie et la prise en charge de l’habitat par le biais d’une réflexion sur les modes de gouvernance et le développement d’outils d’aide à la décision. 

  7. Les partenaires et la structure de gestion

  8. Partenaires de l’ARUC Tetauan

  9. Les 7 communautés partenaires

  10. Disciplines universitaires

  11. Quelles sont les bénéfices pour les communautés? • Permet d’avoir une réflexion collective sur la conception et la transformation de milieux adaptés à l’identité et aux besoins/aspirations des innus. • Permet une collaboration, qui mise sur l’importance que les milieux de vie soient réalisés et pris en charge par et pour les innus. • Les retombées directes pour les communautés: • Formation de ses membres: développement des capacités d’intervention, de conception et de gestion des milieux bâtis • Connaissances élaborées par apprentissage mutuel • Réseau de partage d’informations entre communautés • Pistes de transformation et d’adaptation concrètes: plans de maisons, plans d’aménagement, scénarios d’appropriation des lieux, etc. • Expertise universitaire et professionnelle mise au service des communautés.

  12. la recherche participative et collaborativeTravailler ensemble vs travailler pour Quelques défis de Tetauan • - Un immense territoire d’intervention à couvrir (temps et $ de transport) • Des conceptions et des intérêts de recherche/ du développement des connaissances différents • Des méthodes de recherche et la diffusion des résultats • (les priorités parfois divergentes des partenaires)

  13. Quelques défis de Tetauan(suite) • Disponibilité des partenaires chercheurs universitaires et des membres des communautés (les priorités de chacun) • Gestion commune des projets de recherches (lenteur des processus décisionnelles ? Inefficacité?) • Partage des informations (développement d’un vocabulaire commun, il faut y mettre du temps) • Participation des jeunes innus(peu des jeunes innus à l’université, un défi à long terme) • Sédentarité, nomadisme et milieux bâtis (la domestication de l’espace)

  14. Le comité paritaire Échanger sur les projets « Faire ensemble » Partager des savoirs autres Explorer des moyens de diffusion appropriés

  15. Pas seulement des défis pour Tetauan Travailler ensemble vs travailler pour La participation citoyenne est un principe de base incontournable du développement durable elle représente en soi le plus grand défi car elle nécessite des changements de comportements, la sensibilisation de chacun, la participation de tous au processus de décision…

  16. Le portail Tetauan Pour en savoir plus consultez le site www.tetauan.org