slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
I. LE SUCRE Á ST-DOMINGUE PowerPoint Presentation
Download Presentation
I. LE SUCRE Á ST-DOMINGUE

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 26

I. LE SUCRE Á ST-DOMINGUE - PowerPoint PPT Presentation


  • 186 Views
  • Uploaded on

LE PREMIER EMPIRE COLONIAL FRAN ÇAIS. I. LE SUCRE Á ST-DOMINGUE. II. L’HABITATION FLEURIAU. NOUVEAUX PROGRAMMES COLLEGE EN RELATION AVEC LA QUESTION. II. LA CIVILISATION GRECQUE Esclaves/cité. III. ROME Esclaves/cité. III. L’AFRIQUE DU MOYEN-ÂGE AU XVIIe s. (3 h).

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'I. LE SUCRE Á ST-DOMINGUE' - federico


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

LE PREMIER EMPIRE COLONIAL FRANÇAIS

I. LE SUCRE Á ST-DOMINGUE

II. L’HABITATION FLEURIAU

Christophe LOPEZ

slide2

NOUVEAUX PROGRAMMES COLLEGE

EN RELATION AVEC LA QUESTION

II. LA CIVILISATION GRECQUE Esclaves/cité

III. ROME Esclaves/cité

III. L’AFRIQUE DU MOYEN-ÂGE AU XVIIe s. (3 h)

IV. VERS LA MODERNITE XV-XVIe s. Premiers empires coloniaux. Étude d’un port/Site colonial (14-16 h)

I. ECHANGES MONDIAUX

I. L’EUROPE ET LE MONDE XVIIIe s. (8-10 h)

Thème 1: Les espaces majeurs de P° et d’échange (ports et littoraux)

Thème 1: Domaines coloniaux

T 2: Europe des Lumières

T 3: Traites négrières et esclavage

T 2: Les transports maritimes (détroits, flux, navires)

III. LE XIXe s.

T 4: Les colonies (Conquête/Société coloniale)

EDUCATION CIVIQUE: LIBERTES, DROIT, JUSTICE Droits de l’Homme

IV. LE RÔLE MONDIAL DE LA FRANCE ET DE L’U.E.

La France dans le monde (étude de cas: DROM)

Christophe LOPEZ

slide3

MONNAIES

1 Carlin

=

1 Portugaise

=

1 Gourde

=

1 Louis d’Or

=

1 Pistole

=

1 Écu

=

4 Gourdins

=

3 ou 6 LT

10 LT

24 LT

120 LT

8 LSD

66 LSD

1 LT 1684 ± 15 €

1 Escalin

=

1 Livre Tournois LT

=

=

1,5 Livre

St-Domingue LSD

15 Sols

20 Sols

1 Sol

=

1 sol 1787 ± 1 €

Christophe LOPEZ

12 Deniers

slide4

MESURES DE LONGUEUR

1 lieue = 2 000 toises = 3,898 km

1 toise = 6 pieds = 1,949 m

1 pied =12 pouces =0,32 m (32 cm)

1 pouce =12 lignes =0,027m (27 cm)

1 aune = 1,188 m

1 ligne = 2,25 cm

MESURES DE SURFACE

1 carreau = 1 ha, 13 a, 7 ca.

1 hectare = 100 ares = 10 000 m²

1 are = 100 m²

MESURES DE POIDS

1 millier = 10 quintaux = 1000 livres = 489,5 kg

1 quintal = 100 livres = 48,95 kg

1 Livre = 16 onces = 0,489 kg

Christophe LOPEZ

1 once = 30,59 g

slide6

DIFFUSION DE LA CANNE A SUCRE

Europe chrétienne

Grèce

Espagne

Mexique

Arabie

St-Domingue

Inde

Canaries

Afrique

du Nord

Égypte

Hawaii

Indochine

Nouvelle-Guinée

Indonésie

Indonésie

Pérou

Brésil

Maurice, Réunion

Uruguay

Chili

Îles Fidji, Nouvelle Calédonie

Première moitié du XVIIe siècle

Première moitié du XVIe siècle

XVe siècle

XIIe siècle

VIIe siècle

Ier siècle

Antiquité

En 1789, la canne à sucre a fait le tour du monde

Christophe LOPEZ

slide8

SAINT-DOMINGUE

La « Perle des Antilles » est la colonie la + riche du monde

 94 millions de livres en 1775

 137 «  «  «  1788

70% des revenus américains de la France

Chaque année: 1 500 navires

 220 000 tonneaux, 80 000 marins

Christophe LOPEZ

slide9

EXPORTATIONS DE ST-DOMINGUE

Indigo (3 151 indigoteries en 1789)

Café (3 117 cafèteries)

Sucre, sirops (793 sucreries)

Coton (789 cotonneries)

Tafia (182 guildiveries (rhumeries))

Cuirs, bois, fours à chaux, cacaoyères, briqueteries/tuileries, poteries…

Christophe LOPEZ

slide10

VALEUR TOTALE DES BIENS-FONDS

+ de 1,5 milliards de livres

dont 40% investis dans la production sucrière

250 000

50 000

40 000

Christophe LOPEZ

slide11

EXPORTATIONS DE SUCRE

(millions de livres)

21

1,4

73

51,5

93

70

NOMBRE DE SUCRERIES

592

703

793

Saint-Domingue représente les ¾ de la production mondiale de sucre

Christophe LOPEZ

slide12

Sucre brut  Cul-de-sac,

plaines de Léogane, de l’Arcahaye

Sucre blanc  plaines du Nord, Le Cap (75% du « terré »)

Le Cap

Arcahaie

Cul-de-Sac

Léogane

Christophe LOPEZ

slide13

RAISONS DE L’ESSOR DE LA PRODUCTION FRANÇAISE

Progrès techniques:

Ouvrages spécialisés, guides de planteurs

Innovations de Belin de Villeneuve:

- Utilisation des matières premières perdues

- Augmentation de la taille des cylindres des moulins…

Production quotidienne X 3

Christophe LOPEZ

slide14

Facteurs externes:

- Baisse de la puissance hollandaise aux Antilles (chassés du Brésil par les Portugais, en guerre avec l’Angleterre)

- Arrivée de nombreux juifs marranes, raffineurs expérimentés

Incitations politiques:

Mercantilisme de Colbert:

Ouverture + large du commerce des îles aux négoce libre (fin du monopole des compagnies)

Facilités fiscales

Exemptions de taxes sur les marchandises exportées aux îles

Baisse des droits sur les retours (5  3%)

Primes à la construction navale

Subventions pour l’achat d’un navire à l’étranger

Christophe LOPEZ

slide15

Années 1680:

- Ère des grands planteurs sucriers

- Développement du commerce triangulaire de la France

- Essor des ports atlantiques (Bordeaux, Nantes, Le Havre, La Rochelle…)

75 navires

162

241

5 000 tonneaux

50 000 tonneaux

78 000 tonneaux

Christophe LOPEZ

1 tonneau = 2,83 m3

slide16

TRAITE DES ESCLAVES

Le XVIIIe s. représente 63% des captifs déportés

6 millions (sucre) sur 11 millions de déportés

7 500

20 000

40 000

St-Domingue = 60% des Noirs arrivant dans les îles françaises

+ la fraude estimée à 10-12% des échanges

Christophe LOPEZ

slide17

POPULATION DE ST-DOMINGUE

30 000 Blancs

30 000 Affranchis de couleur

500 000 Esclaves

1692: le Cul-de-Sac compte 81 habitants

1792: 1 000 Blancs,

700 affranchis et 30 000 esclaves

Christophe LOPEZ

slide18

II. L’HABITATION FLEURIAU

(Canton de Bellevue, plaine du Cul-de-Sac)

Habitation: Ensemble de terres cultivées en denrées exportables, des bâtiments d’exploitation et de logement et le « mobilier » (ustensiles, bêtes, esclaves)

Christophe LOPEZ

slide19

Une famille de marchands

des 2 côtés du circuit commercial (France - St-Domingue)

Nombreuses alliances avec des familles de négociants souvent protestantes

 « Vocations coloniales » pour fuir les persécutions

Anoblissement de la famille

slide20

= île Maurice

Fin de la lignée Fleuriau en Haïti

Les affranchis ne peuvent porter le nom du père (donc ici: Mandron)

Fille naturelle du sieur Benjamin Fleuriau, négociant et de Jeanne dite Guimbelot, négresse libre

L’aîné sera la tête d’une habitation, atelier de 6 esclaves

Le cadet deviendra député des hommes de couleur

Rôle des parrains et marraines, issus de la bourgeoisie locale

Christophe LOPEZ

slide21

AIME-BENJAMIN FLEURIAU

Montrouis

Plaine du Cul-de-Sac

1729: arrivée à St-Domingue (20 ans) chez son oncle Paul « Chasseau » (installé depuis 1710)

1743: mort de son oncle; achat d’une habitation sise à la Croix-des-bouquets, canton de Bellevue, (plaine du Cul-de-Sac)

1747: achat d’un terrain contigu

1749: concessions de terrains à bâtir (Port-au-Prince)  centre commercial (boutiques, appartements, entrepôts)

1755: vente de l’habitation de Montrouis; retour en France. Revenu annuel de 100 000 livres

1757: mariage à La Rochelle avec la fille d’un commerçant. Nombreux achats immobiliers

1769: créances de son père réglées  réhabilitation

1777: revenu annuel de 250 000 LSD. Après un long parcours, la demande d’anoblissement est acceptée (« savonnette à vilain »): Fleuriau de Touchelongue et Fleuriau de Bellevue

1787: mort d’Aimé-Benjamin Fleuriau. Fortune 4 millions LT

slide22

DIFFICULTES

- Sols peu fertiles (secs, peu de fer, épuisés par la culture de l’indigo…)

- Climat difficile: sécheresse, inondations, ouragans (1751, 1788), tremblements de terre (1751, 1770)

ESPOIRS

- Progrès de l’irrigation par les rivières: canaux, bassins, aqueducs

- Fondation de Port-au-Prince (1749)

Christophe LOPEZ

slide23

L’HABITATION EN 1791

289 carreaux (± 327 ha)

3% Bâtiments

23%

Terres non cultivables

31% Canne

32%

Terres arrosables non cultivées, savanes

11% Autres cultures

« Etats des animaux existants »:

80

60

40

11

Essentiel du capital « mobilier »:

300 esclaves en 1791

Christophe LOPEZ

slide24

LA PLANTATION IDEALE

Jardins à nègres

La plantation idéale, Atlas des esclavages, Marcel DORIGNY et Bernard GAINOT, 2006

Maison maître

Office

Cases esclaves

Parc à bœufs

Sucrerie

Moulin à eau

Étuve

Purgerie

Magasins

Une habitation sucrière type de la Capesterre, dessin de Lasserre d'après la description du Père Labat, 1720.

Source: www.kapeskreyol.potomitan.info, Vincent HUYGHUES BELROSE

Christophe LOPEZ

slide25

Une sucrerie à la Guadeloupe, ancien système, RICHON, d’après Evremond de BERARD, vers 1880, Gravure sur bois, extrait de la revue Le Tour du Monde, 15,9 cm X 23,6 cm,

Musée d’Aquitaine, Bordeaux.

Étuve de l’habitation Chateaublond, voisine de celle des Fleuriau, Parc historique de

la canne à sucre, Pierre KESSLER

Étuve = pièce où l’on surchauffe pour la sudation

Christophe LOPEZ

slide26

L’EXPLOITATION DE LA CANNE

La terre doit être « légère, ponceuse et profonde, assez en pente pour que l’eau de pluie ne s’y arrête pas et surtout bien exposée au soleil »

Les plantations ont surtout lieu au début de l’année

Usage controversé de la charrue

1760-1785

Roulaison:

(mise au moulin): ensemble des opérations liées au traitement industriel des cannes

Échelonnement régulier des périodes de roulaison (1/mois)

Pas d’assolement

Christophe LOPEZ