slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Anne Floquet, chercheur au Laboratoire des Dynamiques de Développement LADYD, UAC PowerPoint Presentation
Download Presentation
Anne Floquet, chercheur au Laboratoire des Dynamiques de Développement LADYD, UAC

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 37

Anne Floquet, chercheur au Laboratoire des Dynamiques de Développement LADYD, UAC - PowerPoint PPT Presentation


  • 104 Views
  • Uploaded on

‘‘Entrepreneuriat agricole et agro-business: quelles réalités et quelles visions en matière d’entrepreneuriat agricole au Bénin’’. Anne Floquet, chercheur au Laboratoire des Dynamiques de Développement LADYD, UAC Cotonou, le Chant d’Oiseaux, mardi 3 juillet 2012. Un débat en cours.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Anne Floquet, chercheur au Laboratoire des Dynamiques de Développement LADYD, UAC' - fathia


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

‘‘Entrepreneuriat agricole et agro-business: quelles réalités et quelles visions en matière d’entrepreneuriat agricole au Bénin’’

Anne Floquet, chercheur au Laboratoire des Dynamiques de Développement LADYD, UAC

Cotonou, le Chant d’Oiseaux, mardi 3 juillet 2012

un d bat en cours
Un débat en cours

qui ne porte pas tant sur la nécessité de développer l’entreprenariat agricole que sur le type d’entreprises à promouvoir

  • Qui va s’intégrer dans le secteur agroalimentaire ou agrobusiness et contribuer à son développement?
    • Des investisseurs (étrangers?) dans de grandes unités industrielles?
    • Des producteurs agricoles et artisanes gérant des entreprises à caractère familial?
slide3

Agrobusiness , rêve ou cauchemar?

« Le projet va implanter le plus grand complexe industriel du monde »

http://www.cameroonagribusiness.com/fr/domains.htm

le secteur agroalimentaire africain
Le secteur agroalimentaire africain
  • Passe dans les discours du statut de secteur stagnant et alimentant la survie
  • À celui de gisement d’opportunités d’affaires
    • Avec la « découverte » du marché intérieur de consommation en expansion
    • Avec les nouveaux besoins en produits agricoles non couverts à l’échelle mondiale et générés en partie par les agro-carburants
slide5

Grande opportunité d’affaires… cherchons investisseurs – Au hasard du net

Le manioc, un secteur porteur, une demande forte en amidon pour l’industrie par exemple la production d’emballage, le manioc comme base d’agro-carburants en Chine qui devient importateur net

« Installons usine de production de 15.000 tonnes d’amidon

75 000 tonnes de tubercules /an nécessaires à cette production, produits sur 3 500 ha de terres »

Et pourtant, ces entreprises finissent souvent par fermer …

slide6

Quels types d’entreprises vont relever les défis dans le secteur agricole et agroalimentaire?- les exploitations agricoles et entreprises artisanales de l’agroalimentaire à caractère familial- des grandes entreprises à technologies industrielles et division du travail

d fis des march s int rieurs en expansion et mutation
Défis: Des marchés intérieurs en expansion et mutation
  • Effets
  • - de la croissance démographique (transition en cours et stabilisation en 2100)
  • -de l’urbanisation
d fis des investissements de base encore insuffisants
Défis: des investissements de base encore insuffisants
  • Continent longtemps partiellement vide d’hommes
  • Enclavement

Donc ni marché et ni accès au marché

Et nombreux faux frais sur les voies

d fis des potentiels d am lioration de la productivit agricole qui ne se sont pas encore exprim s
Défis: Des potentiels d’amélioration de la productivité agricole qui ne se sont pas encore exprimés
sujets o les parties en pr sence s accordent
Sujets où les parties en présence s’accordent

L’entrepreneur fait preuve d’initiatives et répond aux attentes d’un marché

  • (1) sa connaissance lui permet de s’intégrer dans des chaines de valeur pour se positionner sur des marchés porteurs ;
  • (2) de développer des relations fortes avec l’aval et parfois l’amont dans la chaine de valeur pour s’assurer approvisionnement et débouchés ;
  • (3) de disposer de facteurs de production d’une certaine taille au-delà d’un seuil de rentabilité
  • (4) d’innover pour maintenir ou acquérir un avantage compétitif par rapport à la concurrence

Mais dès que ces définitions sont opérationnalisés, l’accord s’effrite

0 les unit s familiales agricoles et agroalimentaires sont elles des entreprises
0. Les unités familiales agricoles et agroalimentaires sont elles des entreprises?

Artisanat agroalimentaire

  • Continuum allant de l’économie domestique à des PME
  • Dans l’informalité à 95%
  • Invisibles dans les statistiques de l’économie nationale

Agriculture

  • Continuum allant de jeunes sans terres et en sous emploi chronique ou saisonnier à des producteurs d’excédents vivriers
  • Gains de productivité nettement moindres que le potentiel du fait de contraintes d’accès aux intrants les plus banaux et de contraintes d’accès au marché
slide13
(1) Intégration sur des marchés porteurs - Quels marchés? domestiques ou extérieurs; de masse ou de niches?
  • Les pauvres ne demandent que des produits sans valeur ajoutée et à bas cout-> transformation industrielle permettant de réduire le cout
  • Exportation de produits pour la transformation ailleurs suscitée par des industriels en mal d’approvisionnement chez eux (huile de palme, matières premières d’agro-carburants)

vs

  • Reconnaissance des marchés domestiques de consommation en pleines croissance et transformation
  • Production de produits à plus haute valeur ajoutée pour le marché local ou des marchés de niche à l’export
exemple d veloppement des march s de l ananas
Exemple : développement des marchés de l’ananas
  • Produit d’export
  • Dynamiques endogènes de développement de marché domestique et sous régional
2 int gration dans les chaines de valeur
(2) Intégration dans les chaines de valeur
  • L’intégration au sein d’une grande entreprise (en partant d’une industrie de transformation) ou la coordination par l’Etat ou a défaut une contractualisation forte des producteurs sont la clef d’un bon fonctionnement des chaines de valeurs

Vs

  • Des réseaux d’acteurs peuvent se coordonner de façon flexible mais souvent informelle entre segments de la chaine
slide16

Modes d’intégration 1 a et 1 b par une industrie de transformation qui est leader

Modes d’intégration 2 par une chaine de distribution qui est leader

Coordinations multiples et décentralisées

3 effet taille
(3) Effet taille 
  • Les exploitations agricoles de grande taille et entreprise de transformation industrielle ont toutes deux des avantages comparatifs et compétitifs par rapport aux exploitations familiales et PME artisanales
  • Vs
  • La taille n’est pas toujours un atout: moins de flexibilité; une petite taille est compensée par une forte productivité des facteurs grâce aux choix de techniques et d’activités; la motivation d’entrepreneurs familiaux à maintenir leur unité de production envers et contre tout; etc.
  • Certes il y a un seuil minimum mais qui varie de 2 à 2000 ha….
4 effet innovativit
(4) Effet innovativité
  • Face au besoin d’innover pour être toujours moins cher ou produire mieux que les concurrents sur des marchés globaux, les grandes entreprises avec des équipes de RD et des spécialistes des marchés seraient mieux placées pour innover et s’adapter rapidement

Vs

  • Les petites exploitations et entreprises artisanales sont aussi capables d’innovation tout en jouant sur l’Art de la Localité mais leurs innovations passent inaperçues
quels sont les effets de la cr ation d activit s agroindustrielles
Quels sont les effets de la création d’activités agroindustrielles
  • Synergie et effets d’entrainement entre activités agricoles et artisanales d’une part et industrielles d’autre part…???

- Reconquête des marchés intérieurs

  • Création de novo dans la forêt vide d’hommes de plantations…
    • Effets environnementaux sans doute négatifs
    • Effets création de richesse économique probablement positifs
  • Création dans un tissu économique dense, vient concurrencer les activités de producteurs et artisanes, ou pire les dépossède de leurs moyens de production (terre) et des matières premières
a quels types de secteurs quels investisseurs s int ressent ils et o va la valeur ajout e
A quels types de secteurs quels investisseurs s’intéressent-ils et où va la valeur ajoutée?
  • Entrepreneurs- Investisseurs nationaux
  • Unités de transformation semi artisanales
  • Riz
  • Intrants
  • Volailles
  • pisciculture
  • Investisseurs globaux ou d’autres régions
  • Manque de terres chez eaux pour faire face à la demande en huile (investisseurs indonésiens et malaysiens)
  • Biocarburants demande européenne et chinoise
etude de cas 1 le riz ou la coexistence pacifique de deux types de chaines de valeur
Etude de cas 1: le riz ou la coexistence « pacifique » de deux types de chaines de valeur
  • Demande en plein expansion largement couverte par les importations du fait des préférence des urbains pour le riz parfumes et de l’insuffisance de l’offre
  • Montée en puissance de la transformation artisanale avec l’étuvage du riz dans des unités de petites tailles; étuvage qui facilite le décorticage
  • Amélioration des procédés de l’étuvage
  • Développement de novo de rizeries industrielles de riz blanc
  • Pour l’instant pas de concurrence apparente entre les deux sous segments du fait de demandes insatisfaites
  • Mais à terme… faut il assurer le développement du segment riz étuvé pourvoyeur d’emplois et pourquoi?
arguments pour et contre industries de d corticage de riz blancs
Arguments pour et contre industries de décorticage de riz blancs

Industrie

  • Qualité physique du produit (tri, polissage et aspect)
  • Matériel techniquement performant
  • Nécessite un approvisionnement minima et continu pour être rentabilité
  • Plus risqué?
  • Pourrait impulser et soutenir le développement de son approvisionnement (vulgarisation, appui à la filière semencière, accès aux intrants etc.) par intégration

Artisanat

  • Qualité nutritionnelle du produit
  • Taux de brisure
  • Petites unités très décentralisées d’étuvage et d’égrenage
  • Beaucoup d’emplois ruraux s’adaptant de façon flexible à la disponibilité du produit
  • Peut développer des riz de qualité, de terroir ou destinés à des segments de marché (bio équitables) mais n’en n’a pas l’exclusivité
des d fis communs
Des défis communs?
  • Se substituer aux importations grâce à des variétés appropriées
  • Garantir une qualité homogène et assez bien caractérisée des sacs
  • Garantir une identification (géographique ou autre) des produits pour cibler des acheteurs exigeants en qualité
  • Augmenter l’offre (aménagement de bas-fonds) et désenclavement des zones de production
  • Négocier des éléments permettant une préférence nationale
cas analogue poulets
Cas analogue: poulets
  • Coexistence de poulets locaux ‘bicyclettes’, de poulets industriels et d’élevages semi intensifs, de poulets métis en semi claustration face à la concurrence de poulets importés bon marché
    • Poulet local sans intrant ni travail résiste car les producteurs ne calculent pas son cout
    • Poulet d’élevage se développe parce qu’il vise un segment de marché plus exigeant en qualité
des d fis communs1
Des défis communs
  • Améliorer la situation sanitaire de l’ensemble du cheptel
  • Coordination avec les provenderies ou les transformatrices
  • Limiter la concurrence des importations en segmentant les marchés : labels de qualité à ceux qui font l’effort de produire local, de produire sain… en jouant sur les régulations à l’entrée?
  • Offrir des alternatives d’investissement à ceux qui font leur business dans l’importation pour qu’ils se mettent dans la production?
cas des transformations agroalimentaires o les entreprises familiales dominent largement
Cas des transformations agroalimentaires où les entreprises familiales dominent largement
  • Dans les faits les entreprises (semi) industrielles ont beaucoup de difficultés à s’établir (approvisionnement; chicanes; …)
  • Et dans la production alimentaire particulièrement:
    • entreprises artisanales de transformation ont (encore?) un avantage compétitif lié au savoir faire requis pour les transformations
      • Certains produits du terroir dont la production n’est pas de toute façon facile à industrialiser
      • D’autres qui pourraient à tout moment être concurrencés par des produits industriels et même importés (gari chinois?)
cas des transformations agroalimentaires o les entreprises familiales dominent largement1
Cas des transformations agroalimentaires où les entreprises familiales dominent largement
  • Préférence des consommateurs pour des produits artisanaux, parfois même d’une origine donnée
    • Diversité de produits
    • Lien identitaire avec le terroir d’origine pour les consommateurs urbains et de la diaspora
    • Adaptation voire invention permanente de nouveaux produits (mawé, fromage de soja, etc.) compense les pertes de marché dans d’autres produits passant dans la transformation semi industrielle
cas des transformations agroalimentaires o les entreprises familiales dominent largement 3
Cas des transformations agroalimentaires où les entreprises familiales dominent largement (3)
  • Modernisation progressive et différenciation interne
    • Mécanisation intermédiaire
    • Développement de prestataires permettant de rentabiliser un équipement malgré la petite taille de chaque usager
slide32

Mécanisation progressive et répartie entre de nombreux entrepreneurs dans le secteur de l’huile de palme

slide33
Fonctionnement en réseau de TPE/PME tout aussi/ plus efficace qu’une grosse entreprise hiérarchisée et bureaucratique
  • Ainsi au lieu d’avoir une entreprise qui a tous les équipements et ne fonctionne avec profit que si elle parvient de transformer de grands tonnages,
  • On a une série de petits entrepreneurs de transformation et quelques prestataires de services
    • qui s’équipent qui dans un dépulpeur, qui dans un concasseur etc.
    • qui développent des activités de contresaison complémentaires et
    • jouent sur leur réseau pour s’approvisionner.
exploitation agricole et entreprise de transformation artisanales
Exploitation agricole et entreprise de transformation artisanales

Atouts potentiels

Contraintes et limites

Insécurité des modes d’accès au foncier et donc à l’investissement

Tendance à ne pas maintenir le capital de fertilité à un bon niveau au dépens des rendements

Difficulté d’organisation interne et de coordination au-delà des échanges marchands

Une fraction en dessous du seuil de survie

  • Possibilités d’intégrations fines d’activité dans l’exploitation ou à l’échelle d’une petite zone pour des complémentarité
    • Pisciculture modèle Songhaï
    • Complémentarité éleveur de poulet- transformatrice de soja- producteurs

Difficile de jouer sur ces synergies dans des exploitations à procédés industriels standardisés et demande en grandes quantités

quand promouvoir les entreprises industrielles
Quand promouvoir les entreprises industrielles
  • Si des grandes entreprises doivent être promues dans des secteurs où la taille est un facteur d’économie d’échelle avérée, s’assurer des effets d’entrainement sur le reste des entreprises familiales et non de la concurrence :
    • Car permet d’entrer sur de nouveaux marchés et même de tirer partie de sous produits jusque là mal valorisés (noix de cajou ; pomme cajou)
    • Ne se déplace pas sur le segment de la production à la première difficulté d’approvisionnement
    • Incite à l’amélioration de la qualité chez les producteurs et permet à tout le secteur de rester compétitif
    • Cofinance des activités de promotion du secteur : recherche, vulgarisation, crédits sur intrants ou de campagne, etc.
quand promouvoir les entreprises industrielles1
Quand promouvoir les entreprises industrielles
  • Recherche, innovations pour qui?
    • Souvent les intérêts ne seront pas convergents (huilerie veut une variété riche en huile, fabricante de fromage une variété à rendement en caillé élevé) et cela rend nécessaire une défense active des intérêts et accès à l’innovation des groupes de producteurs+ transformatrices artisanaux
slide37

Ça avance!

Je vous remercie