r visions de droit 1 re s t g n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Révisions de droit 1 ère S.T.G PowerPoint Presentation
Download Presentation
Révisions de droit 1 ère S.T.G

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 15

Révisions de droit 1 ère S.T.G - PowerPoint PPT Presentation


  • 158 Views
  • Uploaded on

Révisions de droit 1 ère S.T.G. Qu’est-ce que le droit aujourd’hui ? Quelles sont les institutions nationales et quels sont leurs rôles ? Quelles sont les institutions communautaires et quels sont leurs rôles ? Quelles sont les sources du droit ? Qu’est-ce qu’une personne juridique ?

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Révisions de droit 1 ère S.T.G' - ernie


Download Now An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
r visions de droit 1 re s t g
Révisions de droit 1ère S.T.G

Qu’est-ce que le droit aujourd’hui ?

Quelles sont les institutions nationales et quels sont leurs rôles ?

Quelles sont les institutions communautaires et quels sont leurs rôles ?

Quelles sont les sources du droit ?

Qu’est-ce qu’une personne juridique ?

Quels sont ses droits ?

Qu’est-ce que le droit des biens ?

Que signifie la notion « d’obligation » ?

Qu’est-ce qu’un contrat, quels sont ses effets et qu’est-ce que la responsabilité contractuelle ?

Qu’est-ce que la responsabilité délictuelle ?

Comment défendre ses droits ?

qu est ce que le droit aujourd hui
Qu’est-ce que le droit aujourd’hui ?
  • Définition : la règle de droit est une règle de conduite sociale qui permet d’assurer l’ordre social et la sécurité des personnes dans la société.
  • 1ère caractéristique => la règle de droit est générale et impersonnelle (elle s’applique à tout le monde, elle dure dans le temps, elle est abstraite)‏
  • 2ème caractéristique => la règle droit est obligatoire et coercitive (c’est un commandement qui émane de l’Etat et elle s’impose à tous quelque que soit son statut social, ses origines,…)‏
quelles sont les institutions nationales et quels sont leurs r les
Quelles sont les institutions nationales et quels sont leurs rôles ?

L’Etat

Les collectivités territoriales

Principes constitutionnels (de 1958) : la souveraineté nationale et la séparation des pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire)‏

  • 3 types : les régions, les départements et les communes
  • Elles prennent en charge les intérêts de la population sur un territoire précis.
  • Les conseillers sont élus pour une durée de 6 ans. Leurs attributions :
  • Aux régions : programme de santé publique, aides aux entreprises, lycées, culture, aménagement du territoire, transport ferroviaire,…
  • Aux départements : les actions sociales et sanitaires (RMI, aide aux personnes âgées, aux jeunes,…), collèges, vie économique locale,…
  • Aux communes : l’état civil, les écoles primaires, la petite enfance, l’aménagement, les élections,…

Le pouvoir exécutif

Exercé par le Président de la République (élu pour 5 ans au S.U.D, il incarne l’autorité de l’Etat, il promulgue les lois, il est le chef des armées,…) et par le Gouvernement (ministres nommés par le 1er ministre, qui déterminent et conduisent la politique de la nation)‏

  • Le pouvoir législatif
  • Représenté par le Parlement. Composé :
  • -L’Assemblé nationale (députés élus au S.U.D pour 5 ans)‏
  • Le Sénat (sénateurs élus au S.U.I pour 6 ans)‏
  • Il représente le peuple grâce aux votes de lois et au contrôle du gouvernement par les motions de censure)‏
quelles sont les institutions communautaires et quels sont leurs r les
Quelles sont les institutions communautaires et quels sont leurs rôles ?

Pouvoir de décision

Pouvoir de contrôle

  • La Commission européenne :
  • 27 commissaires désignés par les États pour 5 ans
  • Organe exécutif qui :
  • propose des projets de texte au Conseil des ministres,
  • et exécute les décisions

Le Conseil européen :

27 chefs d’État et de gouverne-ments

Organe d’im-pulsion des initiatives politi-ques

La présidence change tous les 6 mois (actuel-lement Républi-que Tchèque)‏

Le Conseil des ministres :

27 ministres des États membres se réunissent selon la ques-tion à traiter.

Il adopte les lois européennes

Il coordonne les politiques des États membres

Le Parlement européen :

736 députés élus au S.U.D pour 5 ans (dont 72 pour la France) à partir du 1er juin 2009.

Il contrôle la Commission européenne

Il vote le budget

Il participe à l’élaboration des textes

La Cour de justice :

27 magistrats nommés pour 6 ans.

Elle interprète et applique le droit européen.

La Cour des comptes :

27 membres nommés par le Conseil des ministres.

Elle examine les comptes et con-trôle la gestion des institutions européennes

  • Remarques :
  • la Commission européenne propose de nouveaux textes législatifs ; le Parlement européen se charge de les adopter.
  • la Cour de justice veille au respect du droit communautaire dans chaque pays
quelles sont les sources du droit
Quelles sont les sources du droit ?

Constitution de 1958

Traités internationaux

Droit communautaire

Lois

Décrets

Arrêtés (ministériels, préfectoraux, municipaux)‏

Doctrine, Jurisprudence, Coutume, Usages

Conventions collectives

qu est ce qu une personne juridique
Qu’est-ce qu’une personne juridique ?

Définition :

C’est un sujet de droit titulaire de droits et d’obligations.

On distingue les personnes physiques (êtres humains) et les personnes morales (groupement de P.P ou de P.M organisé, recherchant un intérêt collectif et émanant d’une volonté commune [=contrat de société])‏

Identification :

  • De la personne physique :
  • Nom patronymique (nom de naissance)‏
  • Prénom(s)‏
  • Date de naissance (détermine la capacité)‏
  • Domicile
  • Nationalité (déterminant la citoyenneté)‏
  • De la personne morale :
  • Dénomination sociale
  • Siège social (son adresse)‏
  • Nationalité (déterminant la citoyenneté)‏
  • Son statut juridique (E.I ou société)‏
qu est ce qu une personne juridique suite
Qu’est-ce qu’une personne juridique ? SUITE

La capacité juridique :

C’est l’aptitude à être titulaire de droits et d’obligations.

On distingue la capacité d’exercice de celle de jouissance

La capacité de jouissance :

La personne juridique est titulaire de droits (voir diapositive suivante). Les P.M ont une capacité de jouissance restreinte à leur activité

La capacité d’exercice :

La personne juridique peut exercer les droits dont elle est titulaire

  • Remarques :
  • La capacité est la règle. La majorité est fixée à 18 ans.
  • Tous les mineurs et certains adultes sont protégés pour leur éviter d’être victime de personnes malintentionnées. Leur capacité d’exercice voire jouissance est restreinte => incapacité de protection
  • Certains adultes font l’objet de condamnation (retrait de l’autorité parentale) => incapacité de défiance.

Le patrimoine :

Toute personne juridique dispose d’un patrimoine composé d’un actif (biens et droits détenus) et d’un passif (dettes et obligations)‏

quels sont ses droits
Quels sont ses droits ?

Les personnes juridiques disposent de droits subjectifs leur permettant d’agir.

+

Les droits patrimoniaux :

Ils ont une valeur pécuniaire et s’inscrivent à l’actif d’un patrimoine

Les droits extrapatrimoniaux :

Ils n’ont pas de valeur pécuniaire. Appelés aussi droits de la personnalité.

Droit à l’image

Les droits réels

Les droits intellectuels

Présomption d’innocence

Les droits personnels

Libertés individuelles

Respect de la vie privée

Droit à l’honneur

qu est ce que le droit des biens
Qu’est-ce que le droit des biens ?
  • La classification des biens :
  • Biens corporels / incorporels : les 1ers se touchent (biens matériels), les 2nds sont des droits (biens immatériels)‏
  • Biens immeubles /meubles :
  • Bien immeuble : portion de terre ou tout ce qui y est rattaché par les racines ou les fondations, et tout bien meuble qui se rattache à un bien immeuble (radiateur, évier scellé), et tout droit portant sur un bien immeuble (hypothèque)‏
  • - Bien meuble : bien non incorporé à la terre (tout ce qui se déplace), et tout droit portant sur un bien meuble (gage), et tout bien immeuble qui deviendra meuble par la suite (une récolte sur pied)‏
  • Le droit de propriété :
  • La propriété est le droit de jouir et de disposer des choses de la manière la plus absolue possible (sauf usage prohibé par la loi).
  • Usus = droit d’utiliser le bien (ex : droit d’occuper son appartement)‏
  • Fructus = droit d’en percevoir les revenus (ex : louer un appartement)‏
  • Abusus = droit de vendre, de donner, de transformer voire détruire son bien
  • Mais ce droit a ses limites (dans l’intérêt du voisinage, mais aussi dans l’intérêt collectif => l’expropriation pour cause d’utilité publique, la nationalisation, le remembrement)‏
que signifie la notion d obligation
Que signifie la notion « d’obligation » ?

A l'origine de toute obligation, il y a un événement soit volontaire soit involontaire.

On distingue :

L'acte juridique :

Evénement reposant sur la volonté des individus. Il fait naître des obligations et des droits .

Ex : le contrat de vente commerciale est un acte juridique

Le fait juridique :

Evénement volontaire ou involontaire produisant des conséquences non voulues.

Ex : un accident de la route entre un piéton et un automobiliste

Classification des obligations

1 qu est ce qu un contrat et quels sont ses effets et qu est ce que la responsabilit contractuelle
1) Qu’est-ce qu’un contrat et quels sont ses effets, et qu’est-ce que la responsabilité contractuelle ?
  • Le contrat est un acte juridique qui permet d’exister socialement (organisation des rapports avec les autres individus), il permet aussi de gérer son patrimoine (acheter, vendre,…), et enfin il est utile au bon déroulement des échanges économiques (vente, location,…)
  • Définition : c’est un accord de volontés destiné à produire des conséquences juridiques
  • Classification :
  • Contrat unilatéral
  • Contrat synallagmatique (ou bilatéral)
  • Contrat à exécution instantanée
  • Contrat à exécution successive
  • Contrat de gré à gré
  • Contrat d’adhésion
  • Contrat individuel
  • Contrat collectif

Le contrat est

2 qu est ce qu un contrat et quels sont ses effets et qu est ce que la responsabilit contractuelle
2) Qu’est-ce qu’un contrat et quels sont ses effets, et qu’est-ce que la responsabilité contractuelle ?
  • Conditions de formation du contrat :
  • Chaque partie doit avoir lacapacité juridique pour contracter
  • Le consentement ne doit pas être vicié (par le dol, l’erreur ou la violence)
  • L’objet doit être licite (ce à quoi on s’engage. Ex : réaliser un travail)
  • La cause doit être licite (ce pourquoi on s’engage. Ex : obtenir une rémunération)

La liberté contractuelle :

Le principe est le suivant : chaque partie est autonome et libre de s’engager ou non.

Mais des restrictions existent : l’ordre public de direction et l’ordre public de protection

Remarque :

Un contrat illégalement formé est frappé de nullité => il n’a aucun effet juridique car il n’existe pas

Le contrat est

3 qu est ce qu un contrat et quels sont ses effets et qu est ce que la responsabilit contractuelle
3) Qu’est-ce qu’un contrat et quels sont ses effets, et qu’est-ce que la responsabilité contractuelle ?
  • L’exécution du contrat :

Principe : la force obligatoire du contrat (le contrat vaut loi entre les parties !)

Un contrat est irrévocable (aucune partie ne peut rompre) sauf dans certains cas prévus par la loi (contrat de travail avec le licenciement ou la démission ; délais de rétractation de 7 jours si vente à distance ou assortie d’un crédit à la consommation)

Chaque partie doit exécuter ses obligations de bonne foi.

Un contrat n’a d’effets qu’entre les parties contractantes (= effet relatif du contrat)

L’inexécution du contrat :

Un créancier peut :

  • Invoquer l’exécution forcée
  • Mettre en jeu la responsabilité contractuelle (existence d’une faute + préjudice + lien de causalité de la faute au préjudice)
  • Demander la résolution du contrat

Le contrat est

qu est ce que la responsabilit d lictuelle
Qu’est-ce que la responsabilité délictuelle ?
  • Remarque préalable : plusieurs responsabilités existent…
  • si infraction à la loi => responsabilité pénale mise en jeu (= condamnation)
  • si préjudice causé à autrui => responsabilité civile contractuelle (si inexécution d’une obligation au contrat)

=> responsabilité civile délictuelle (si existence d’un fait juridique intentionnel ou non, fautif ou non)

Trois conditions pour mettre en œuvre la responsabilité civile délictuelle :

  • Un fait générateur : c’est la cause du préjudice (faute ou risque)
  • Un préjudice : ou dommage matériel, corporel ou moral
  • Un lien de causalité : le préjudice subi doit résulter du fait générateur

Régimes de la responsabilité civile délictuelle :

  • Responsabilité du fait personnel
  • Responsabilité du fait d’autrui
  • Responsabilité du fait des choses

Remarques : la responsabilité est de + en + mise en jeu dès lors qu’il y a une personne à l’origine du préjudice (seul le lien de causalité est recherché). Il y a de ce fait une collectivisation de la réparation (avec les compagnies d’assurances)

Pour réparer le préjudice, la victime demandera généralement des dommages et intérêts

comment d fendre ses droits
Comment défendre ses droits ?
  • La preuve :
  • Définition : procédé permettant d’établir la réalité d’un fait ou l’existence d’un acte.
  • Charge de la preuve : au départ, c’est au demandeur de prouver ses droits (ce qu’il avance). En retour le défendeur doit prouver pour faire valoir ses arguments
  • Moyens de preuve : la preuve écrite ou littérale (preuve parfaite) et le témoignage, le serment, l’aveu, la présomption (preuves imparfaites)
  • Résolution des conflits :
  • La justice est publique et gratuite pour tous.
  • Procédure :
  • Pour une affaire civile, le demandeur assigne en justice le défendeur, puis il y a saisine d’un tribunal, ensuite l’affaire est instruite et jugée.
  • Pour une affaire pénale, la victime porte plainte au commissariat, plainte envoyée ensuite au Procureur de la République qui évalue la nécessité ou non de recourir à la justice.
  • L’organisation judiciaire => voir polycopié
  • Des modes alternatifs existent pour désengorger les tribunaux : la médiation (tentative d’accord amiable), l’arbitrage par un professionnel qui décide du sort du conflit.