l education prioritaire le coordonnateur rar n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
L’EDUCATION PRIORITAIRE Le coordonnateur RAR PowerPoint Presentation
Download Presentation
L’EDUCATION PRIORITAIRE Le coordonnateur RAR

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 18

L’EDUCATION PRIORITAIRE Le coordonnateur RAR - PowerPoint PPT Presentation


  • 185 Views
  • Uploaded on

L’EDUCATION PRIORITAIRE Le coordonnateur RAR . CIRCONSCRIPTION DE TRINITE Immeuble Irène - Val Beauséjour 97220 La Trinité. Les origines de l’éducation prioritaire.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'L’EDUCATION PRIORITAIRE Le coordonnateur RAR' - enrique


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
l education prioritaire le coordonnateur rar

L’EDUCATION PRIORITAIRELe coordonnateur RAR

CIRCONSCRIPTION DE TRINITE

Immeuble Irène - Val Beauséjour

97220 La Trinité

les origines de l ducation prioritaire
Les origines de l’éducation prioritaire
  • La première circulaire sur l’éducation prioritaire , signée par Alain Savary, (ministre de l’Education entre 1981 et 1984), paraît au BOEN du 1er juillet 1981. (circulaire n°81-238 du 1er juillet 1981).
  • Elle fait suite à un mouvement d’idées apparu dès les années 70 à l’échelle mondiale : la loi de lutte contre la pauvreté.
les principes de l ducation prioritaire
Les principes de l’éducation prioritaire
  • L’éducation prioritaire vise à rétablir l’égalité des chances en poursuivant un objectif d’équité. Elle renforce l’action éducative là où les conditions sociales et culturelles constituent un obstacle à la réussite scolaire.
les dates essentielles
Les dates essentielles
  • 1981 : lancement des ZEP,

11 625 nouveaux emplois sont proposés pour mettre en œuvre une politique de lutte contre les inégalités sociales.

slide5

1999 : 869 Réseaux d’Education Prioritaire (REP) sont créés à partir des cartes de zones. Le projet du réseau est formalisé par un contrat de réussite. Sont ensuite créés les pôles d’excellence visant à développer, dans les ZEP et les réseaux d’éducation prioritaire, des activités éducatives et des partenariats de haut niveau de nature à renforcer les apprentissages et à valoriser l’image des écoles et des établissements. (BOEN N°8 du 24 février 2000)

slide6

2006 : Le rapport « La contribution de l’éducation prioritaire à l’égalité des chances des élèves » de Anne Armand et Béatrice Gille insiste sur la pédagogie et rappelle le partenariat entre l’école et la ville. Les RAR, Réseaux Ambition Réussite , sont nés. Ils sont constitués d’un collège et des écoles de son secteur. La liste de ces collèges est établie à partir des difficultés sociales et scolaires des élèves. Des professeurs référents yinterviennent .

slide7

2007 : RAR (réseau ambition réussite) et RRS (réseau de réussite scolaire) deviennent les seules dénominations officielles. La quasi-totalité des collèges en RAR bénéficient de l’accompagnement éducatif.

les relances de l ducation prioritaire
Les relances de l’éducation prioritaire
  • La politique d’éducation prioritaire a été mise en place en 1981. Une première relance en 1990 a clarifié le dispositif et a instauré un rythme triennal : projet, mise en place avec les moyens adéquats, évaluation.
  • La deuxième, en 1997, a affiné le dispositif en créant REP, contrats de réussite et pôles d’excellence et en accentuant les liens avec la politique de la ville.
  • La troisième, a vu se créer les réseaux Ambition réussite (RAR), les réseaux de réussite scolaire (RRS), en lien avec les dispositifs de réussite éducative.
slide9

Il apparaît donc que ces relances ont pu se faire grâce aux informations de terrain et aux années d’expérimentation.

  • C’est la raison pour laquelle, il était impossible de définir la fonction de coordonnateur dès 1981. Il a fallu attendre que la fonction émerge et enfin puisse se définir au début des années 1990.
le coordonnateur zep
Le coordonnateur ZEP
  • Favoriser la réussite scolaire de tous les élèves du réseau ambition réussite ou réussite scolaire, tel est l’objectif de l’éducation prioritaire.
  • Dans ce cadre, un coordonnateur RAR/RRS, enseignant de terrain, est désigné par l’Inspecteur d’Académie.
slide11

Etant nommé auprès de l’IEN de circonscription, il travaille sous son autorité en collaboration avec le principal du ou des collèges de secteur.

  • Dans la circonscription de Trinité, nous comptons deux collèges en éducation prioritaire : le collège Paul Symphor et le collège de Pontaléry - Robert 3
les champs d intervention du coordonnateur
Les champs d’intervention du coordonnateur
  • Les champs d’intervention du coordonnateur s’effectuent par :
  • La concertation qui est un travail de liaison et d’information
  • La relation avec l’ensemble de la communauté éducative pour favoriser la liaison école/famille, le dialogue, l’échange, la liaison inter degrés et le suivi des contrats de réussite (évaluation, remédiation ..)
les missions du coordonnateur
Les missions du coordonnateur
  • Il participe à la mise en place et au suivi des actions pédagogiques et éducatives prévue pour concourir à la réussite de tous les élèves.
  • Il facilite la mise en place des actions et aide à leur efficacité en veillant particulièrement à leur cohérence dans l’environnement du réseau.
  • Il assure la circulation de l’information au sein du réseau.
  • Il prépare, en tant que secrétaire du Comité exécutif, les documents de travail.
  • Il mutualise (en tant que personne-ressource)auprès des équipes pédagogiques sa connaissance des outils et dispositifs locaux existants qui pourraient aider à la mise en œuvre des projets.
bilan de l ann e 2008 2009
Bilan de l’année 2008-2009
  • Les évènements sociaux et les intempéries ont fortement perturbé le déroulement des activités au sein des réseaux.
  • Des problèmes liés au paiement des heures d’accompagnement éducatif n’ont pas permis la poursuite des activités dans les écoles de Laure Marmont et de Pointe Lynch ainsi qu’au collège Paul Symphor.
  • Le collège de Robert 3-Pontaléry, du fait de sa récente ouverture a pu mener à bien ses actions d’accompagnement éducatif.
perspectives de l ann e 2009 2010
Perspectives de l’année 2009-2010
  • Reprise de l’accompagnement éducatif pour :
  • L’aide au travail scolaire
  • La pratique artistique et culturelle
  • La pratique sportive

Il s’agit d’un dispositif d’aide périscolaire proposé aux enfants volontaires scolarisés du CP au CM2 et destiné à favoriser leur réussite scolaire et leur épanouissement.

L’accompagnement éducatif est un prolongement du service public de l’éducation. Il constitue une offre éducative complémentaire aux enseignements obligatoires.

slide16

Démarrage de l’école ouverte et ce dès les vacances de la Toussaint.

  • Ce système permet aux élèves et aux collégiens d’être accueillis dans les collèges pendant les vacances scolaires.
  • Les activités proposées ont en priorité un caractère scolaire (aide méthodologique, aide aux devoirs, soutien). Pour le reste, elles sont culturelles, sportives et de loisirs.
  • L’école ouverte améliore les relations élèves/ enseignants et enseignants/parents, elle instaure ainsi un climat de confiance au sein de l’établissement scolaire.
volontariat de ces dispositifs
Volontariat de ces dispositifs
  • Ces dispositifs requièrent l’adhésion des enseignants, des parents et des élèves.
  • Nous avons donc besoin d’enseignants volontaires, prêts à s’engager pour la réussite scolaire des élèves, surtout des élèves en rupture avec le système.
  • Tous les enseignants de la circonscription peuvent s’engager dans ces actions.
coordonnees personnelles de la coordonnatrice de circonscription
COORDONNEES PERSONNELLESde la coordonnatrice de circonscription
  • Ghislaine MONDESIR
  • Circonscription 05 96 58 20 04
  • Mèl ghislaine.mondesir@ac-martinique.fr