La résistance électrique - PowerPoint PPT Presentation

efrem
la r sistance lectrique n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
La résistance électrique PowerPoint Presentation
Download Presentation
La résistance électrique

play fullscreen
1 / 20
Download Presentation
La résistance électrique
507 Views
Download Presentation

La résistance électrique

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. La résistance électrique

  2. I Notion de résistance + + + + Expérience : G G G G I = 125mA I = 250mA - - - - A A A A 12V 12V 12V 12V I = 150mA On mesure l’intensité… Le circuit est modifié… J’observe que l’intensité dépend : … en ajoutant une ampoule. … en remplaçant l’ampoule par un résistor. • du nombre de récepteurs • de la nature des récepteurs

  3. 1 Définition La résistance électrique est la capacité d’un conducteur à freiner le passage du courant électrique : tous les conducteurs en possèdent une. Dans un circuit, plus la résistance est importante, plus l’intensité du courant est faible.

  4. 2 Mesure de la résistance La résistance d’un conducteur a pour unité le ohm, de symbole Ω. Elle est notée R. Georg Simon Ohm, né le 16 mars 1789 à Erlangen en Allemagne et mort le 6 juillet 1854 à Munich était un physicien allemand ayant étudié à l’université d’Erlangen. En tant que professeur d’université, Ohm commence ses travaux de recherche par une étude sur la cellule électrochimique, récemment inventée par Alessandro Volta. En utilisant du matériel de sa propre invention, Ohm met en évidence ce qu’on appelle maintenant la loi d’ohm et qui constitue le départ de l’analyse des circuits électriques.

  5. Les multiples tels que le kilohm (1 000 ou 103 ohm) et le mégohm (1 000 000 ou 106 ohm) sont souvent utilisés. Elle se mesure avec un ohmmètre, de symbole: Ω

  6. résistance borne tension et résistance borne commune à toute utilisation

  7. On met le multimètre en mode ohmmètre en sélectionnant la zone marquée d’un : Ω. • On commence par le plus haut calibre, puis on baisse selon les besoins. • On place un fildans la borne « VΩ » et un autre dans la borne « COM ». Le ohmmètre se branche en dehors de tout circuit, directement aux bornes du dipôle dont on veut mesurer la résistance.

  8. Expérience : On mesure les résistances de deux lampes, de tensions nominales identiques mais d’intensités nominales différentes : Ω Ω 12V 12V 250mA 50mA R = 240 Ω R = 48 Ω

  9. 3 Les résistors Les résistors(le plus souvent appelés résistances) ont pour fonction d’augmenter la résistance d’un circuit, donc d’abaisser l’intensité du courant. Cela permet : • d’obtenir des tensions et intensités optimales, • de protéger des récepteurs sensibles aux trop fortes intensités. Le schéma électrique d’un résistor est le suivant :

  10. Il n’est pas nécessaire de mesurer leur résistance, elle peut être calculée avec les anneaux colorés qu’ils portent, grâce au code des couleurs.

  11. 1er chiffre 2nd chiffre Coefficient multiplicateur tolérance ±10% 1 0 10 % 0 1 1 10 2 2 100 3 3 1 k 4 4 10 k 100 k 5 5 1 M 6 6 7 7 10 M 8 8 9 9 5 % 2 6 ± 10% 00 kΩ R = X100 k 2 6

  12. II La loi d’ohm 1 Caractéristique d’un dipôle La caractéristique d’un dipôle est la courbe représentant la tension aux bornes du dipôle en fonction de l’intensité du courant qui le traverse. Exemple : U (V) I (A) 0

  13. Un conducteur ohmique est un dipôle dont la caractéristique est une droite passant par l’origine. Exemple : U (V) I (A) 0 Les résistors sont des conducteurs ohmiques.

  14. 2 La loi d’Ohm Expérience : + - A V On tourne la molette et on note les valeurs d’intensité I (en A puis en mA) et de tension U : 0,273 0,030 I (A) 0,152 0,091 0,212 212 273 91 30 152 I (mA) 7 1 9 5 3 U (V)

  15. on les nomme On trace les axes, et on les gradue. Chaque couple donne un point : ils sont reliés pour tracer la courbe. U (V) 9 7 5 3 1 I (mA) 0 100 50 150 200 300 250

  16. La courbe est une droite passant par l’origine (le « zéro »). • On en déduit que U et I sont des grandeurs proportionnelles l’une par rapport à l’autre. • Pour chaque couple, on calcule U/I (avec I en A): =33,3/ =32,9/ =32,9/ =33/ =32,9 • Ces valeurs sont toutes proches, leur moyenne est de : (33,3+32,9+32,9+33+32,9)5= 33 U/I a une valeur moyenne de 33.

  17. R = 33Ω • La valeur de R est proche de la valeur moyenne de U/I. Ω • On en déduit que : R = U/I.

  18. Pour un conducteur ohmique, le rapport est constant et égale à sa résistance R. On en déduit la loi d’ohm : La tension aux bornes d’un conducteur ohmique est proportionnelle à l’intensité du courant qui le traverse. U, I et R sont donc liés par les formules : U = R x I ou I = ou R = tension en V résistance en Ω intensité en A

  19. Exemple1 : • La tension a une valeur de 6V et la résistance de 100Ω : quelle est la valeur de l’intensité ? • D’après l’énoncé, U = 6V et R = 100Ω • Or je sais que I = • Donc j’en déduis que I = = 0,06A L’intensité du courant est de 0,06A ou 60mA.

  20. Exemple2 : • La résistance a une valeur de 20kΩ et l’intensité de 1,5mA : quelle est la valeur de la tension ? • D’après l’énoncé, R = 20kΩ = 20 000Ω • et I = 1,5mA = 0,0015A • Or je sais que U = RxI • Donc j’en déduis que U = 20 000x0,0015 = 30V La tension est de 30V.