examens compl mentaires en ophtalmologie l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Examens complémentaires en ophtalmologie PowerPoint Presentation
Download Presentation
Examens complémentaires en ophtalmologie

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 44

Examens complémentaires en ophtalmologie - PowerPoint PPT Presentation


  • 835 Views
  • Uploaded on

Examens complémentaires en ophtalmologie. Rôle infirmier c.Chassenieux p.Lesauvage. EXAMEN CLINIQUE EN OPHTALMOLOGIE. COMPLET BILATERAL SYMETRIQUE. INTERROGATOIRE. Motif de l’hospitalisation Antécédents ophtalmo

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Examens complémentaires en ophtalmologie' - draco


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
examens compl mentaires en ophtalmologie

Examens complémentaires en ophtalmologie

Rôle infirmier

c.Chassenieux

p.Lesauvage

examen clinique en ophtalmologie
EXAMEN CLINIQUE EN OPHTALMOLOGIE
  • COMPLET
  • BILATERAL
  • SYMETRIQUE
interrogatoire
INTERROGATOIRE
  • Motif de l’hospitalisation
  • Antécédents ophtalmo
  • Antécédents généraux (HTA, diabète…) recherche de rétinopathie diabétique, lésion rétinienne dans le cadre d’une HTA
  • Traitements en cours
ensemble des examens indolores pouvant tre d sagr ables application de lentilles sur l il

Ensemble des examens indolorespouvant être désagréables (application de lentilles sur l’œil)

r le infirmier
Rôle infirmier
  • Rassurer
  • Expliquer l’examen
  • Préparer le patient en administrant des collyres qui dilateront les pupilles
  • Aider l’ophtalmo
  • Entretien des dispositifs médicaux en regard des protocoles
acuit visuelle
Acuité visuelle
  • 1er temps essentiel de l’examen
  • S’effectue pour chaque œil séparément (monoculaire) puis en binoculaire
  • S’effectue à l’aide d’échelles de lettres, chiffres dessins
  • On mesure l’AV de loin (5 mètres)
  • De près (33 cm)
l acuit visuelle se chiffre en dixi me normale 10 dixi mes
L’acuité visuelle se chiffre en dixième (normale 10 dixièmes)
  • Échelle de Monoyer
  • Échelle de De Snellen
au dessous de 1 10
Au dessous de 1/10
  • Compter les doigts en se rapprochant de 5 mètres à 30 ou 10 cm
  • Si compte impossible on étudie la perception du mouvement des mains
  • Si impossible, recherche perception lumineuse
  • Si vision de la lumière abolie: cécité
l acuit visuelle de pr s 33cm distance de lecture
L’acuité visuelle de près (33cm, distance de lecture)
  • Texte de Parinaud chiffré en grades de P2 à P28 (normale: P2)
  • Dessins de Rossano Weiss pour les illettrés
l examen de l acuit visuel se fait l aide de
L’examen de l’acuité visuel se fait à l’aide de
  • Frontofocomètre (détermine les verres adéquats et leur puissance)
  • Réfractomètre automatique (réfraction globale objective
  • Astigometre de Javal (astigmatisme cornéen)
  • Skiascopie (mesure la réfraction)
examen la lampe fente ou bio microscopie permet d tudier le segment ant rieur de l oeil
Examen à la lampe à fente ou bio microscopie permet d’étudier le segment antérieur de l’oeil
  • Conjonctive
  • Cornée
  • Chambre antérieure
  • Cristallin

On a 1 coupe optique de l’œil grâce à un système d’éclairage et de grossissement

la lampe fente permet
La lampe à fente permet
  • Tonométrie( mesure pression intraoculaire après instillation anesthésique cornéen et fluoresceine en collyre) N= 10 à 21 mmHg souvent plus élevée le matin
  • Gonioscopie (examen de l’angle irrido cornéen par application d’un verre sur la cornée)
examen du fond d il apr s dilatation de la pupille par 1 collyre mydriatique
Examen du fond d’œilaprès dilatation de la pupille par 1 collyre mydriatique
  • Pôle postérieur de l’œil
  • Papille
  • Macula
  • Rétine
  • Vaisseaux rétiniens
l oph peut utiliser 1 ophtalmoscope indirecte qui permet d obtenir 1 image plus vaste mais invers e
L’oph peut utiliser 1 ophtalmoscope indirecte qui permet d’obtenir 1 image plus vaste mais inversée
  • Le plus utilisé est l’ophtalmoscopie à la loupe de Volk (lampe à fente avec lentille convergente permet d’obtenir une image inversée du fond d’œil)
l ophtalmoscopie au verre 3 miroirs
L’ophtalmoscopie au verre à 3 miroirs
  • Verre posé directement sur l’œil après interposition goutte de méthylcellulose et anesthésie cornéenne
  • Verre trempé dans solution anti septique entre chaque patient
  • Partie centrale: pôle postérieur
  • Miroirs latéraux: périphérie
le fond d il permet en urgence
Le fond d’œil permet en urgence
  • Recherche œdème papille avant PL à la recherche d’une hypertension intra crânienne
  • Recherche rétinopathie diabétique ou hypertensive
  • Recherche décollement de rétine
r le infirmier26
Rôle infirmier
  • Expliquer examen indolore, sans danger
  • Vision reste trouble après dilatation pupillaire
  • Mydriaticum tropicamide collyre 1 à 2 gouttes 15 minutes avant examen
  • 2 gouttes dans chaque œil
  • Préparer ophtalmoscope
  • Faire attendre patient au décours de l’examen (vérifié accompagné)
physiologie
physiologie
  • La sensibilité rétinienne est maximale dans l’air maculaire (point de fixation) et décroît proportionnellement vers la périphérie
  • Pour chaque œil, existe une zone de non vision correspondant à l’émergence du nerf optique « la tache aveugle »
le champ visuel permet
Le champ visuel permet
  • Dépistage anomalies rétiniennes et des voies optiques jusqu’au cortex visuel en particulier compression chiasma optique par adénome hypophysaire
  • Dépistage affections oculaires (glaucome)
p rim tre cin tique de goldman ou de friedman
Périmètre cinétique de goldman ou de friedman
  • Écran en forme de coupole hémisphérique centrée par le point que le patient doit fixer. Tout en visant le point de fixation le patient doit signaler dès qu’il voit un index lumineux qui se déplace de la périphérie vers le centre du non vu au vu
angiographie r tinienne
Angiographie rétinienne
  • Étude de la vascularisation de l’œil grâce à l’injection d’un produit de contraste iv (fluorescéine) et prise de cliches
  • Vaisseaux rétiniens, choroïdiens
  • Tissu rétinien (papille macula)
  • Permet établir diagnostic certaines maladies rétiniennes et guider un traitement (photo coagulation laser)
installation du patient
Installation du patient
  • Pupilles dilatées (tropicamide néosynéphrine 5%)
  • Patient installé devant rétinographe
  • Menton posé sur mentonnière
  • Front appuyé en avant
  • Rétinographe avance lentement vers l’œil
  • L’œil doit être immobile
d roulement de l examen
Déroulement de l’examen
  • Photos en lumière verte, jaune, rouge de l’œil
  • Injection du colorant (fluorescéine)rapidement pour avoir une forte concentration et de meilleures images
  • Faire le noir dans la pièce
  • Cliches toutes les 2 secondes
d roulement de l examen41
Déroulement de l’examen
  • Clichés tardifs en moyenne 5 minutes après l’injection
  • Voire 10, 15, 30 minutes après injection
  • Rassurer le patient tout au long de l’examen
  • Garder la perfusion en place car risque allergique
incidents mineurs
Incidents mineurs
  • Nausées fréquentes d’autant plus que l’injection aura été rapide, elles sont transitoires
  • Vomissements moins fréquents, en général à la 1ère minute après l’injection
  • Extravasation du colorant
incidents mod r s
Incidents modérés
  • Prurit urticaire 2 à 15 minutes après l’injection (anti histaminique par voie orale sur PM possibilité injection corticoïde avant injection de la fluorescéine)
  • Syncopes fréquentes chez les patients anxieux et jeunes (allonger le patient pieds surélevés surveiller pouls et pression artérielle
accidents s v res
Accidents sévères
  • Œdème de Quincke fait appel à une réanimation d’urgence (injection de cortisone et d’adrénaline )
  • Choc anaphylactique peut être précédé de brûlures internes particulièrement au niveau du petit bassin