LA COMMUNAUTE JUIVE DE SAVERNE - PowerPoint PPT Presentation

la communaute juive de saverne n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
LA COMMUNAUTE JUIVE DE SAVERNE PowerPoint Presentation
Download Presentation
LA COMMUNAUTE JUIVE DE SAVERNE

play fullscreen
1 / 18
LA COMMUNAUTE JUIVE DE SAVERNE
753 Views
Download Presentation
donnica
Download Presentation

LA COMMUNAUTE JUIVE DE SAVERNE

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. LA COMMUNAUTE JUIVE DE SAVERNE une présence qui s’étend sur 10 siècles ! (du 12ème au 21ème siècle) La rosace de la synagogue actuelle Sources principales : archives de la Ville de Saverne, de la Communauté juive de Saverne, cahiers de la SHASE, travaux en particulier de Dagobert FISCHER, Léon BACHMEYER, Pierre KATZ, Léon GEHLER, Marcel MATHIS, Henri HEITZ, Edgard WEILL, Freddy RAPHAËL, Michel ROTHE, Max WARSCHAWSKI, www.alemannia-judaica.de, www.judaisme.sdv.fr Alain Kahn - JECJ 2011

  2. DU 12ème au 16ème siècle • 1150 : Benjamin de Tudèle, rabbin espagnol, aurait évoqué la présence de juifs à Saverne alors qu’il parcourait la région et Strasbourg en particulier • 1338 : « MösselinvonZabern un sine Kint » s’étaient réfugiés à Strasbourg suite aux persécutions antisémites du terrible « roi Armleder », Jean Zimberlin , et ses bandes armées • 1349 : la « peste noire » a chassé les derniers juifs de la ville • 1440 : l’évêque Robert de Bavière interdit aux juifs d’habiter en ville • 1468 : le serment « more judaïco », ce serment infamant imposé aux juifs lors d’un procès, figure dans le « Stadtbuch », le registre de la cité • 1525 : des maisons juives ont été pillées pendant la « guerre des paysans » (dessin du 17ème siècle) Ce n’est qu’en 1844 que la Cour de Cassation admit l’illégalité de la procédure suite à l’intervention de Me Adolphe Crémieux à Saverne en 1838 lors du procès du Rabbin ISIDOR de Phalsbourg)

  3. LE 17ème SIECLE 1613 : l’évêché autorisa les juifs à faire du commerce et institua à leur encontre, en 1616, le « judenzoll », un droit de péage 1622 : un premier juif, habitant Otterswiller, réfugié à Saverne et ayant eu un comportement courageux, obtint le droit d’habiter en ville pendant la guerre de Trente Ans et d’autres familles suivirent 1632 : ils ont obtenu l’usage du cimetière au « Sandberg » qui devint rapidement le « Judenberg » 1636 : les juifs devaient habiter au « Judenhof » et un premier lieu de culte fut aménagé dans une maison de la « Judengasse » 1648 : le Traité de Westphalie rattacha l’Alsace à la France (fin guerre de Trente Ans) 1669 : le « Judenhof » fut étendu au « Blindstadt », un quartier voisin 1677 : Abraham LEVY, 1er représentant de la communauté 1689 : une trentaine de juifs étaient installés en ville 1695 le cardinal de Furstenberg autorisa Maïer LEVY à ouvrir un magasin ayant pignon sur rue au centre-ville cette mesure va amorcer le développement de la communauté Le Judenhof

  4. LE DEBUT DU 18ème SIECLE 1706 : Le Cardinal de Furstenberg permit aux juifs l’achat d’une maison « pour leur propre usage » 1711 : Le Prince Armand Gaston de ROHAN, évêque, autorisa l’adjudication d’immeubles pour les juifs 1722 : MaïerLEVY devint préposé des juifs de Basse-Alsace 1736 : Jacob KAHN fut nommé rabbin pour une communauté d’environ 40 personnes 1744 : allégement de la charge contributive des juifs aux charges communales par Monsieur de Vannoles, Intendant d’Alsace Le Prince Armand Gaston de Rohan (1674 – 1749)

  5. 1749 : la famille LEVY offre un pahohet (rideau d’armoire sainte) en l’honneur de Mardoché ben Yehouda SEGAL (LEVY) et Faïgele bat Chimon – (Segal est l’acronyme en hébreu de s[e]ga[n ha]l[eviim], auxiliaire des Lévites ) Fabrication (année religieuse) : 5000 + 509 = 5509 soit depuis : 5771 (année religieuse actuelle) - 5509 = 262 ans le décompte en 2011 : 2011 - 262 = 1749

  6. L’EVOLUTION AVANT LA REVOLUTION 1751 : création officielle du cimetière pour 12 communautés (150 familles) 1759 : Le prince-évêque Louis Constantin de ROHAN émit un nouveau règlement sensiblement identique au précédent 1768 : Marx KAHN, devint aussi rabbin de Saverne (fils du précédent); son neveu du même nom fut le grand’père de Simon DEBRE, grand rabbin de Neuilly de 1854 à 1939 1779 : son fils, Samuel KAHN, fut à son tour « substitut Rabbin »; construction de la 1ère synagogue au « Judenhoff» grâce à Salomon LIPPMANN et Simon CERF) 1784 : 21 familles, 103 personnes, Samuel RAPHAËL, 1er chantre et NordonSIESKIND 1er maître d’école Le cimetière juif de Saverne Le Prince-Evêque Louis Constantin de Rohan (1753 – 1779)

  7. L’EVOLUTION APRES LA REVOLUTION 1791 : les juifs, citoyens à part entière ! La même année fut créé le marché aux bestiaux 1802 : le Rabbin Leyser SAMSON (Lazare LIBERMANN) , nommé à Saverne 1806 : la population juive passa de 103 personnes en 1784 à 252 et chacun dut choisir son nom pour l’état civil 1806 : Le rabbin Leyser SAMSON, 33ème membre du « Grand Sanhédrin » voulu par Napoléon 1er Le marché aux bestiaux créé en 1791

  8. Le Rabbin Lazare LIEBERMANN • Né Leyser SAMSON en 1763 à Saverne, il en deviendra le rabbin de 1802 jusqu’en 1831, il adopta son nom pour l’état civil en 1808 • Son fils Isaac, né en 1815 à Saverne, suivra sa voie et sera Grand ’Rabbin de Nancy de 1853 à 1889 • Sa fille Esther se maria en 1830 avec Lazare LIPMANN dont le frère Alexandre LIPMANN, banquier, avait une fille : Jeannette CROMBACK qui a eu deux enfants : • Lucien CROMBACK né en 1884 à Saverne, architecte et élu Président du Consistoire Israélite du Bas-Rhin en 1946 • Louise KOCH, épouse de Léonard KOCH (1895), rabbin de Marmoutier, dont l’arrière petit-fils, né en 1952, est le Rabbin Claude HEYMANN en charge de SAVERNE depuis 2003 • Un neveu célèbre : Salomon ULLMANN, né à Saverne en 1806 (fils de Isaac SALOMON – ULLMANN, instituteur à l’école juive de Saverne) et Grand Rabbin de France de 1853 à 1865 • Un drame dans sa vie : son fils Jacob (1802 – 1852) se convertit au catholicisme en 1826 et devint le Père François LIEBERMANN, fondateur de la Société du Saint Cœur de Marie, il rejoignit en 1848 la Congrégation du Saint Esprit, un institut missionnaire Le Grand Rabbin Isaac LIBERMANN 1815-1889 Lucien CROMBACK 1884-1961 Le Grand Rabbin Salomon ULLMAN 1853-1866

  9. Avant 1870 1831 : LOUIS PHILIPPE institua la rémunération des rabbins et des ministres-officiants par la « Caisse de l’Etat » 1834 : le maître d’école obtint subsides de la municipalité 1835 : nouvelle synagogue agrandie grâce à un terrain acquis en 1826 1845 : Quincaillerie Aaron LEVY 1848 : troubles antisémites 1850 : incendie de la synagogue 1857 : Rabbin Heyman LOEB DREYFUS (1857 – 1896) La quincaillerie LEVY (carte postale 1900) Louis Philippe 1773-1850 (roi des français 1830-1848) La synagogue de 1835 (photo de 1894)

  10. Le Rabbin Heyman LOEB DREYFUS Né en 1817 à Blotzheim, rabbin de Saverne de 1857 à 1896 Son grand-père maternel était Moyse HORSCHHEIM, rabbin de Mutzig, rabbin des terres de l’évêché (1784 – 1793), il avait succédé à son père, Leib ELSASS, rabbin également Sa fille Adèle épousera Emmanuel WEILL, Rabbin d’Ensisheim, et leur fils Julien WEILL (1873 – 1950) deviendra Grand Rabbin de Paris en 1933 Son fils Jacques-Henri deviendra Grand Rabbin de Belgique (1880 – 1891) puis Grand Rabbin de Paris (1891 – 1933) Sa fille Pauline se maria en 1878 avec Henri LEVY, quincailler, dont la nièce Emma FRAENKEL se mariera à Saverne en 1908 avec Isaïe SCHWARTZ (1876 – 1952), futur Grand Rabbin de France (1939 – 1952) Le Rabbin Heyman Loeb DREYFUS Le Grand Rabbin Isaïe SCHWARTZ Le Grand Rabbin Julien WEILL

  11. De 1870 à 1918 : la période allemande 1870 : des commerçants s’installèrent comme les familles METZGER et WEIL (cycles, machines à coudre, voitures pour enfants, LEMMEL, vêtements, ROOS ( vêtements, FRAENKEL (quincaillerie) ainsi que la famille ISRAËL (scierie Israël ) 1885 : Alphonse WOLFF, Hazan (ministre officiant), 51 ans au service de la communauté (jusqu’ en 1936), déporté et décédé à Auschwitz en 1944 1895 : 327 juifs dénombrés, la communauté est reconnue Le magasin METZGER-WEIL en 1900 Les commerçants juifs en 1912 (Armand WEIL, Julien LEVY, Pierre WEIL et Robert WEIL) Une publicité de la Scierie ISRAËL (1910) Le Hazan Alphonse WOLFF (1859-1944)

  12. L’APOGEE 1896 : l’école juive, créée en 1784, comptait une quarantaine d’élèves (Salomon LEHMANN en était l’instituteur et elle fermera en 1916) 1897 : la rabbin Marx STARIPOLSKY, nommé en 1896, assura la surveillance de la Boucherie Moritz (Der Israelit en 1897) et de la fabrique de Matzoth Léon LEVY (Der Israelit en 1903) 1898 : pose de la première pierre de la nouvelle synagogue le 22 mai; Isaac LEVY, Président de la Communauté 1900 : inauguration de la nouvelle synagogue de style gothique orientalisant, le 9 mars en grande pompe, loin du « Judenhof » (carte postale 1910)

  13. Le Rabbin Armand BLOCH (1865-1952) - Né en 1865 à Strasbourg, rabbin de Saverne (1919 à 1939)-(1945 -1952) après avoir exercé à Soultz-Sous-Forêts et Obernai; De 1942 à 1945, rabbin des alsaciens Lorrains à Alger - Son père David BLOCH était rabbin ainsi que son Grand Père, Moïse BLOCH (le Hochem von Huttene) - Son cousin, le Grand Rabbin Abraham BLOCH, fut aumônier militaire en 1914 - Son petit-fils Jacques SCHLAMME, né à Saverne en 1929, rabbin à Paris et en retraite en Israël DU CONFLIT DE 14/18 A CELUI DE 39/45 1918 : au cours du 1er conflit mondial 12 jeunes juifs ont péri sur le champs de bataille 1919 : le rabbin Armand BLOCH, francophile, fut nommé à Saverne 1927 : un déclin est enregistré puisque la communauté compte alors 275 personnes 1936 : Siegmund FRIEDEMANN fut nommé Ministre-Officiant et a créé une chorale, il deviendra aussi rabbin en 1956 à Sarreguemines 1937 : la communauté comptait 229 membres à la veille du second conflit mondial; Gabriel FRAENKEL succéda à Robert WEIL en tant que Président de la Communauté Le Grand Rabbin Abraham BLOCH (1859-1914) Tué en 1914 en apportant un crucifix à un soldat mourant Le Hazan Siegmund FRIEDEMANN (1902-1984)

  14. LA SCHOAH ET SES CONSEQUENCES 1940 : expulsion des juifs après l’annexion de l’Alsace par les nazis qui vont se réfugier à Lyon, Périgueux ou Limoges entre autres 1943 : la synagogue, à peine 40 ans après son inauguration, fut mutilée et affectée au N.S. Fliegerkorps, une unité de l’aviation 32 juifs de Saverne périrent dans les camps de la mort retour de certains rescapés Plaque du Souvenir à la synagogue (1950) La synagogue mutilée en 1943 • Le parcours de Silvain KAHN, Président de la Communauté de 1974 à 1987 • Mobilisé en 1939 • Prisonnier de guerre de 1940 à 1942 • Réfugié à Montfaucon en 1942 puis à Lyon en 1943 • Arrêté le 13 mars 1944 suite à une rafle • Conduit à Drancy le 20 mars 1944 • Déporté à Auschwitz le 30 mars 1944 • Libéré le 15 mai en Allemagne après la marche forcée puis rejoint sa famille à Montfaucon • Se marie le 1er mai 1946 à Saverne avec Ruth WEIL, dont la mère, Marie WEIL était née SCHLAMME, revenue également à Saverne après avoir été réfugiée dans le Jura à Balanod Ruth KAHN (1923-2006) Silvain KAHN (1912-1990)

  15. APRES LA TOURMENTE 1945 : la rabbin Armand BLOCH reprit ses fonctions à Saverne et la communauté se reconstitua avec environ une centaine de membres (-40%) 1946 : 1ère réunion de la Commission Administrative sous la présidence de Justin KAHN et arrivée du Ministre - Officiant Bernard SILBERMANN 1948 : David METZGER élu Président; projet de restauration de la synagogue élaboré avec le Consistoire; Alfred HIRSCH, bedeau 1950 : réinauguration de la Synagogue en présence du Grand Rabbin de France Isaïe SCHWARTZ la communauté comptait 175 membres en 1952 1952 : Isaïe DEUTSCH fut nommé ministre officiant, frère du Grand Rabbin du Bas-Rhin Abraham DEUTSCH, il exerça ses fonctions jusqu’en 1976 et décéda à Strasbourg en 1986 Le lustre offert par Lucien ISRAËL La synagogue restaurée en 1950 Le Grand Rabbin de France Isaïe SCHWARTZ (à gauche) et le Rabbin Armand BLOCH (à droite) à la réinauguration Le Hazan Isaïe DEUTSCH 1899-1986

  16. UNE CERTAINE REPRISE 1954 : après le décès d’Armand BLOCH en 1952, le Rabbin Gérard WEIL lui succéda, il avait épousé Ninette BAUER, fille de Paul BAUER, Grand Rabbin de Rouen 1957 : la communauté se maintint et comptait encore 170 membres qui exerçaient de nombreux métiers (tissus, vêtements, quincaillers, cycles, radio-télévision, horloger, boucher, ferrailleurs, représentants, médecins, dentistes, magistrats, avocats, fonctionnaires, agents immobiliers, marchands de bestiaux, chevillards, industriels, banquier …) 1957 : le Rabbin Max GUGGENHEIM fut nommé à SAVERNE et exerça ses fonctions jusqu’en 1966 • Le Grand Rabbin Max GUGGENHEIM • Né en 1877 à Seppois Le Bas, élève du Rabbin Azriel HILDESHEIMER (Berlin), il fut d’abord rabbin à Quatzenheim, Westhoffen et Bouxwiller • son père Isaac GUGGENHEIM avait été Rabbin à Sarre-Union, son beau-père, Lazare MEYER, était le rabbin de Ribeauvillé dont le beau-frère était Jacob MEYER (1739-1830), Grand Rabbin de Strasbourg, le grand père, Samuel Sanvil WEIL (1711-1754), rabbin de Haute Alsace et l’arrière grand père, Baruch WEIL, syndic des juifs de Ribeauvillé à la fin du 17ème siècle • Max GUGGENHEIM eut 3 enfants : • Alice BLUM dont le fils Alexis a été rabbin de Neuilly-Sur-Seine • Blanche GOTTLIEB dont le fils Daniel a été rabbin à Paris • Ernest GUGGENHEIM qui a été Grand Rabbin et Directeur de l’école rabbinique à Paris où son fils Michel exerce les mêmes fonctions • Sa sœur Julienne NETTER a été la grand-mère d’Edmond SCHWOB qui a été Grand Rabbin de Nancy • Il avait été nommé Grand ’Rabbin à sa retraite et décéda à Paris en 1968

  17. UN DECLIN QUI S’AMMORCE 1962 : acquisition de 22 ares de terrains pour agrandir le cimetière 330 ans après sa création 1966 : Le rabbin Claude GENSBURGER fut nommé à Saverne où il exerça ses fonctions jusqu’en 2003; en 1971, il a été nommé aumônier militaire; son ancêtre était en 1170 le Rabbin YECHIEL de Porto, il s’établit à Ulm et la famille se scinda en 2 branches : les ULMO et les GUNZBOURG 1969 : La communauté ne comptait plus qu’un centaine de membres 1970 : fermeture du marché aux bestiaux créé en 1791 (180 ans !), les commerçants avaient toujours pignon sur rue (Maison SCHLAMME) 1974 : Silvain KAHN, président, rénova l’oratoire, organisa les 1ers sédarim (soirées pascales) communautaires au Château des Rohan 1976 : la communauté comptait 85 membres; Alain KAHN commença à assurer les offices au départ d’Isaïe DEUTSCH La salle Marie-Antoinette au Château des Rohan Le Rabbin Claude GENSBURGER 1929-2009 La Maison SCHLAMME lors du corso fleuri de la fête des roses en 1965

  18. DU 20ème AU 21ème SIECLE 1987 : Rolf BAER fut nommé délégué consistorial au sein d’un comité composé de Jean MARX, Isidore KAUFFMANN, Dominic METZGER, Claude MEYER et Alain SALOMON (50 membres environ) 1996 : Jean MARX fut le nouveau Président de la Communauté et il organisa à nouveau les sédarim communautaires 2000 : grande cérémonie du centenaire de la synagogue présidée par Adrien ZELLER, Député-Maire de Saverne 2001 : ouverture de la maison communautaire permettant d’héberger 25 personnes à côté de la synagogue 2003 : exposition « l’histoire de la Communauté » au Château des Rohan (brochure, pahohet, photos, objets …) 2003 : Le rabbin Claude HEYMANN commença à avoir en charge la communauté 2006 : Alain KAHN, nouveau président de la communauté, avec les membres du comité : Alain SALOMON, Jean MARX et Dominic METZGER; la communauté participe au groupe de dialogue interreligieux; elle maintient des offices aux grandes fêtes et selon les occasions qui se présentent, la communauté comptant une quarantaine de membres en 2011. Le Rabbin Claude HEYMANN La maison communautaire à côté de la synagogue Le dais nuptial de 1835 à l’exposition Adrien ZELLER (1940-2009) à la cérémonie du centenaire