decentralisation et disparite regionale du bien tre au burkina faso l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
DECENTRALISATION ET DISPARITE REGIONALE DU BIEN-ÊTRE AU BURKINA FASO PowerPoint Presentation
Download Presentation
DECENTRALISATION ET DISPARITE REGIONALE DU BIEN-ÊTRE AU BURKINA FASO

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 29
denton

DECENTRALISATION ET DISPARITE REGIONALE DU BIEN-ÊTRE AU BURKINA FASO - PowerPoint PPT Presentation

159 Views
Download Presentation
DECENTRALISATION ET DISPARITE REGIONALE DU BIEN-ÊTRE AU BURKINA FASO
An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author. While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. DECENTRALISATION ET DISPARITE REGIONALE DU BIEN-ÊTRE AU BURKINA FASO Présenté par Moumouni YOUGBARE Master / Économie Publique et Statistique Appliquée

  2. Plan -Introduction -Objectifs et hypothèses de recherche -Revue de la littérature -Méthodologie -Présentation et analyse des résultats -conclusion

  3. Introduction

  4. La décentralisation en Afrique a été appliquée dans un contexte où les collectivités territoriales n’avaient pas les mêmes opportunités en matière de développement. Ce processus qui est en marche au Burkina Faso depuis 1993 a abouti à la création de 13 régions, 49 communes urbaines, et 302 communes rurales. Comme toute politique nécessite un suivi et évaluation, l’esprit de gestion axé sur les résultats doit être cultivé. Raison pour laquelle, malgré la faible expérience de la décentralisation au Burkina Faso, l’évaluation de son impact socio-économique est impérative. Elle porte sur les disparités régionales du bien-être afin d’apporter des mesures correctives pouvant éviter tout dérapage à des crises socio-économiques, si nécessaires.

  5. OBJECTIF GÉNÉRAL ET SPÉCIFIQUES L’objectif général de notre recherche consistent à: Caractériser l’effet de la décentralisation sur les disparités régionales du bien-être ( revenu par tête, taux d’accès à l’éducation et aux services de santé) , en termes de convergence ou de divergence. De façon spécifique, il s’agit: D’analyser les performances socioéconomiques de la décentralisation ; D’analyser les disparités régionales du bien-être. De tester la présence d’autocorrélation spatiale du bien-être des régions afin de mettre en évidence les effets de débordement;

  6. Hypothèses de recherche On suppose que : les régions qui abritent les grandes villes du Burkina Faso ont un niveau de vie meilleur comparativement aux autres. la décentralisation tend à créer un effet de réduction des disparités du bien-être entre les régions. il existe des effets de débordement de niveau de vie entre les 13 régions.

  7. REVUE DE LA LITTERATURE Les questions de disparités ont fait l’objet de nombreuses études. La plupart des auteurs comme Romer (1996), Abramavitz et Baumol (1986), Barro et Sala-i-Martin(1991) ont évalué leurs évolutions en se servant de l’approche de convergence développée en théorie macroéconomie. les résultats qui ressortent de leurs analyses traduisent la présence d’un effet de convergence entre les différents pays ou régions étudiées. De même, Meloche (2007), Yilmaz (2001) et Guentant(2004) ont montré à travers leurs recherches que la décentralisation permettait de réduire les inégalités du PIB par tête entre les pays ou régions, mais souvent pas de façon notable.

  8. Méthodologie (1) Les préoccupations de cette étude seront abordées par plusieurs méthodes qui sont : l’analyse multidimensionnelle des données ( analyse en composantes principales):elle consiste à faireressortir la typologie des régions en terme de performance de la décentralisation ou les tendances en terme de performance de la décentralisation. Pour cela, nous avons utilisé les variables telles que le PIB/tête, taux de croissance annuel moyen du PIB/tête, le taux de satisfaction des soins de santé, le taux d’approvisionnement en eau potable, le taux de parité au niveau de l’éducation primaire, recettes fiscales, Taux d’accès aux services de santé , parité fille garçon au primaire et le taux d’éducation.

  9. Méthodologie (2) ANALYSE EXPLORATOIRE DES DONNEES SPATIALES L’autocorrélation spatiale du bien-être régional est quantifiée à partir de la statistique de Moran. Elle est de deux sortes: L’autocorrélation spatiale globale (1) L’autocorrélation spatiale locale: (2) avec

  10. Méthodologie (3) les modèles de convergence utilisés sont la bêta convergence absolue et la sigma convergence. Le modèle de bêta convergence absolue se présente comme suit: (3) Où z est le vecteur de dimension N=13 du rapport des PIB par tête pour chaque région i en 1997 et en 2005, T=8; x est le vecteur contenant les observations des PIB par tête pour toutes les régions en 1997

  11. Méthodologie(5) Le modèle de bêta convergence intégrant l’autocorrélation spatiale s’écrit: (4) Wln(z) est une variable endogène décalée Wln(x1997) est une variable exogène décalée

  12. Méthodologie (4) Le modèle de sigma convergence se présente comme suit: (5) Où z est le vecteur de dimension N=13 du rapport des PIB par tête pour chaque région i en 1997 et en 2005.

  13. Base de données Les bases de données utilisées sont: Celle de l’enquête prioritaire sur les conditions de vie de ménages de 2003, Une base de données secondaires contenant des indicateurs sur le revenu, les taux d’accès à l’éducation et aux services de santé de 1997, 2005, 2007.

  14. Résultats 1:Analyse de la performance de la décentralisation De façon générale, les niveaux de performances socio-économiques enregistrés par la quasi-totalité des régions du Burkina Faso ont été relativement faibles. Les régions du Centre , des Cascades et des Hauts bassins présentent les performances les plus élevées presque dans tous les domaines socio-économiques (éducation, santé, l’eau potable, PIB par tête, recettes fiscales).

  15. Graphique N°1: typologie des régions selon les performances de décentralisation enregistrées

  16. La situation des autres régions reste contrastée. Elle se traduit par des similitudes conduisant à distinguer deux groupes de régions. Le groupe de régions que sont les régions du Nord, Sud-Ouest, du Plateau Central, du Centre-Sud, du Sud-Ouest et du Centre-Ouest partageaient relativement les mêmes résultats socio-économiques et particulièrement un taux net de scolarisation au primaire relativement supérieure à 40%. Mais en moyenne, leurs résultats sont légèrement en dessous de ceux du second groupe. Le second groupe composé des régions du Sahel, de la Boucle du Mouhoun, du Centre-Est avaient tendance à obtenir des résultats similaires:

  17. Enfin la région du Centre-Nord est dans une position atypique. Elle a enregistré les plus faibles performances socio-économiques pour les variables cibles retenues.

  18. Résultats 2: Analyse de la disparité du bien-être entre les régions du Burkina Faso Les régions des Hauts Bassins et du Centre sont différentes des autres régions dans presque tous les compartiments du bien-être. Elles ont enregistré les proportions les plus élevées des ménages ayant accès aux biens (téléphone, électricité), et aux différents services de l’éducation. Une proportion importante des ménages de ces régions vit dans les villes et dans les zones loties comparativement aux autres régions. Ce sont aussi les régions les mieux dotées d’infrastructures et d’équipements socio-économiques.

  19. Les disparités du bien-être sont beaucoup plus complexe à déceler au niveau des autres régions Les proportions des ménages disposant des biens et ayant accès à l’éducation et aux services de santé sont relativement faible et peu divergente. Par ailleurs, les outils de l’économétrie spatiale montrent que de fortes disparités existent entre les régions du Burkina Faso et que par conséquent, la proximité géographique compte également dans le mécanisme de croissance économique. Cela est illustré par le tableau suivant résumant les résultats du diagramme de Moran.

  20. Tableau N°1: test d'autocorrélation locale spatiale

  21. Résultats 3:Effet de la décentralisation sur la disparité régionale du bien-être L’estimation de l’équation (3) montre que le coefficient de bêta convergence est positif et non significatif au seuil de 5%. On peut conclure quant à l’absence de convergence globale absolue du PIB par tête des 13 régions du Burkina Faso. Il y a donc absence de processus de rattrapage des régions à PIB initialement élevé par les région à PIB faible

  22. L’estimation du modèle (4) indique que le taux de croissance moyen annuel du PIB par tête d’une région est positivement influencé par ceux des régions voisines, avec une significativité de 10%. Alors que ce même taux de croissance annuel moyen du PIB par tête d’une région est négativement influencé par les PIB par tête initiaux des régions contiguës avec une significativité de 5%.

  23. Cela veut dire que plus une région est entourée de régions à taux de croissance moyen annuel du PIB par tête élevé, plus son taux de croissance du PIB par tête sera élevé. Par ailleurs le modèle de sigma convergence montre que l’évolution de écarts de bien-être entre les régions est restée statique, tant pour le revenu par tête que les taux d’accès à l’éducation et aux services de santé.

  24. Ces résultats montrent que la décentralisation territoriale et administrative n’a pas encore produit des effets attendus surtout dans le sens de combattre les fortes disparités qui existent entre les régions en matière du bien-être.

  25. Recommandations (1) L’Etat burkinabé doit travailler d’avantage au renforcement des politiques d’équité, d’efficacité et de changement institutionnel dans l’application de la politique de décentralisation; Il s’agit d’une équité fondée sur la justice sociale, remédiant les imperfections et les inégalités dans la redistribution de la richesse nationale;

  26. Recommandations (2) La politique d’efficacité doit être axée sur: le renforcement de la légitimité d’une régulation de l’action publique; la promotion de la responsabilité des institutions publiques; les clarifications institutionnelles; la maîtrise de la dépense publique La politique du changement institutionnel se résume à la création d’institutions « utiles » capables de générer un changement profond dans les stratégies de gestion et de gouvernance des collectivités locales;

  27. CONCLUSION(1) Depuis la structuration du Burkina Faso en 13 régions, les performances socioéconomiques obtenues sont mitigées. Certaines régions affiches des résultats significatifs, alors que dans d’autres régions les performances sont situées à des niveaux faibles. Des résultats qui découlent des schémas d’associations spatiales une attention particulière doit être accordée aux régions situées dans le quadrant BB.

  28. CONCLUSION(2) Par ailleurs, l’analyse économétrique a montré qu’il y a absence de processus naturel de rattrapage des régions en position supérieures par les régions en position inférieures en terme de niveau de vie. De surcroît, elle a prouvé que les inégalités entre les 13 régions du Burkina Faso sont resté statiques malgré l’évolution positive des PIB par tête, du taux d’éducation et du taux d’accès aux services de santé.

  29. MERCIE POUR VOTRE AIMABLE ATTENTION