slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
diagnostic PowerPoint Presentation
Download Presentation
diagnostic

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 9

diagnostic - PowerPoint PPT Presentation


  • 133 Views
  • Uploaded on

Femme de 48 ans adressée au scanner pour déglobulisation et dysphagie après ETO. diagnostic. Scanner non injecté.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

diagnostic


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    Presentation Transcript
    1. Femme de 48 ans adressée au scanner pour déglobulisation et dysphagie après ETO. diagnostic Scanner non injecté

    2. NB ; il s'agit de la même image , la seule différence réside dans le fenêtrage de visualisation ; soyez très vigilants sur cet élément fondamental de la lecture (ou de la reproduction des images dans vos articles et vos présentations PowerPoint) la mise en évidence des hyerdensités ou des calculs biliaires de faible densité (pigmentaires bruns) est totalement liée à la qualité du fenêtrage.il faut donc non seulement faire les images sans injection mais les lire dans des conditions correctes .Le principe de base est d'adopter un niveau de fenêtre (WL) centré sur les valeurs d'atténuation que l'on cherche à mettre en évidence ; ensuite on doit pincer la fenêtre (WW) de telle sorte que l'on observe le contraste maximal entre la zone pathologique et son environnement.

    3. Hématome intramural de l’oesophage étendu sur toute sa hauteur les hyperdensités intramurales de l'œsophage sont nettement plus visibles et mieux analysables lorsque les conditions de leur visualisation sont optimisés.

    4. Scanner injecté ? sur les séries injectées, le fenêtrage adopté privilégie la mise en évidence du produit de contraste au détriment de celle des faibles densité ; le diagnostic est moins évident.

    5. Scanner de contrôle à J 8 Scanner initial

    6. Scanner de contrôle, avec opacification du tractus digestif supérieur; restitutio ad integrum

    7. Scanner de contrôle Scanner initial

    8. indications spécifiques de l'ETO recherche d'endocardite (valves natives ou prothèses) évaluation précise d'une valvulopathie ou d'une prothèse valvulaire recherche d'une source cardiaque d'embolies exploration d'un defect septal auriculaire (foramen ovale perméable, ASIA) instabilité hémodynamique post chirurgie cardiaque (tamponnade rétro auriculaire) pathologies de l'aorte thoracique (dissection, rupture, athérome)

    9. complications de l'ETO -peu fréquentes (1 % des examens) -mortalité : inférieure ou égale à 1/110 000 examens -complications oesophagiennes : .dysphagie +++ .hémorragie (anti coagulation efficace ++) .perforation oesophagienne .mobilisation de la sonde naseaux gastrique lors du retrait (à vérifier systématiquement) -l'hématome intramural de l'œsophage peut s'observer de façon spontanée en particulier chez les patients sous anti vitamine K ,. généralement après 50 ans et plus particulièrement chez la femme .Il est la conséquence de facteurs traumatiques (efforts de vomissements, déglutition un bol alimentaire volumineux) il se traduit par une dysphagie aiguë le plus souvent accompagné d'hématémèse . Le diagnostic est classiquement endoscopique mais notre cas montre que le scanner et à sa place.