25 novembre 2009 cameroun n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
25 novembre, 2009 Cameroun PowerPoint Presentation
Download Presentation
25 novembre, 2009 Cameroun

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 12

25 novembre, 2009 Cameroun - PowerPoint PPT Presentation


  • 128 Views
  • Uploaded on

The World Bank. Fonds de soutien au financement de l’agriculture Une initiative de la Banque mondiale avec le soutien de la Fondation Bill et Melinda Gates . 25 novembre, 2009 Cameroun. Accroître sensiblement l’accès des petits exploitants d’Afrique et d’Asie aux services financiers.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about '25 novembre, 2009 Cameroun' - dard


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
25 novembre 2009 cameroun

The World Bank

Fonds de soutien au financement de l’agricultureUne initiative de la Banque mondiale avec le soutien de la Fondation Bill et Melinda Gates

25 novembre, 2009

Cameroun

notre strat gie subventions paritaires et diffusion des connaissances

Subventions paritaires

    • A des institutions financières réglementées d’Afrique et d’Asie
    • Pour financer partiellement les coûts de développement et de création d’entreprises
    • Subventions de $500 000 à $1million
    • 15-20 subventions – au moins 50% des subventions accordées à l’Afrique subsaharienne
    • Engagement des entreprises à l’égard de l’initiative
Notre stratégieSubventions paritaires et diffusion des connaissances
notre strat gie subventions paritaires et diffusion des connaissances1

Diffusion des connaissances

    • Conférences annuelles
    • Voyages d’études
    • Séries d’études de cas
    • Séries de séminaires
Notre stratégie Subventions paritaires et diffusion des connaissances
pourquoi l afsf la demande

La plupart des petits exploitants, qui sont plus d’un milliard, produisent pour le marché mais n’ont qu’un accès limité aux institutions financières officielles…

      • moins de 5% dans la plupart de l’Afrique subsaharienne
  • …qui entrave leur capacité à gérer leurs propres ressources financières de façon optimale, à obtenir un financement extérieur et à gérer leurs risques efficacement…
  • …et se traduit par l’incapacité de faire des investissements dans l’amélioration de la productivité susceptibles d’augmenter leur revenu et de réduire leur vulnérabilité aux chocs.
Pourquoi l’AFSF ? La demande
pourquoi l afsf l offre

Dans le monde, quelques rares institutions financières comptent les prêts agricoles dans leurs secteurs d’activité

    • Elles ne prêtent généralement qu’à la grande agriculture commerciale
  • Difficultés particulières - coûts de transaction élevés, risques covariants (climat, nuisibles, prix des produits de base) et limites des garanties foncières
  • Perception des risques supérieure à la réalité en raison de la méconnaissance du secteur
Pourquoi l’AFSF ? L’offre
perspectives la possibilit de transposer et d amplifier les exemples de r ussite

Quelques exemples fructueux de financement agricole et rural dans le monde

    • Petits pays (Arménie, République kirghize) et grands pays (Inde, Thaïlande)
    • Par des institutions privées(ACBA en Arménie et Equity Bank au Kenya) et des institutions publiques (banques commerciales publiques en Inde, BAAC Thaïlande)
    • Par des institutions de services financiers intégrés (banques commerciales et banques de développement) et des institutionsde services financiers restreints (sociétés financières indépendantes et filiales)
Perspectives La possibilité de transposer et d’amplifier les exemples de réussite
qu est ce qui d finit les exemples de rentabilit

Institutions commerciales – bonne gouvernance et bonnes pratiques commerciales ; efficacité des systèmes et procédures

  • Au-delà du crédit, des institutions de services financiers intégrés essentiellement
  • Connaissance du domaine agricole – du préposé aux prêts à la direction
  • Produits adaptés
  • Capacité d’évaluer et de gérer les risques de crédit dans le domaine agricole
  • Partenariats pour réduire les coûts de transaction et les risques
Qu’est-ce qui définit les exemples de rentabilité ?
initiatives potentielles exemples

Subventions aux institutions financières de détail

    • Pour accroître sensiblement leur présence
    • Pour élaborer et mettre en place des produits nouveaux
    • Pour améliorer la gestion des risques – mettre en place des mécanismes pour identifier, mesurer et gérer les risques de crédit dans l’agriculture
  • Subventions aux facilitateurs de marché
    • A une bourse des marchandises qui lance des services de gestion des garanties pour les produits de base agricoles.
    • A une agence de crédit commercial qui se lance dans le crédit rural.
Initiatives potentielles : Exemples
vision d avenir de la r ussite

La prestation de services financiers aux petits exploitants agricoles et autres entrepreneurs ruraux est une activité rentable pour les institutions financières.

Vision d’avenir de la réussite
int ress vous tes b n ficiaire de subvention promoteur prestataire de services cofinancier

Nos point de contact

    • Ajai Nair, Coordinateur de programme
  • (anair@worldbank.org)
    • Graham Owen, Chargé de programme (Afrique) (gowen@worldbank.org)
    • Rainer Haberkorn, Chargé de programme (Asie) (rhaberkorn@worldbank.org)
    • Margaret Peters-Fawcett, Coordinatrice, Diffusion des connaissances (mpetersfawcett@worldbank.org)
Intéressé ?Vous êtes bénéficiaire de subvention, promoteur, prestataire de services, cofinancier..