slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
CAS DU MALI PowerPoint Presentation
Download Presentation
CAS DU MALI

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 34

CAS DU MALI - PowerPoint PPT Presentation


  • 92 Views
  • Uploaded on

Initiative de Recherche sur les Radios Rurales en Afrique. CAS DU MALI. Farm Radio International, Qui sommes nous?. Créé à la fin des années 1970 par un radiodiffuseur agricole canadien du nom de George Atkins

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'CAS DU MALI' - dara


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
farm radio international qui sommes nous
Farm Radio International, Qui sommes nous?
  • Créé à la fin des années 1970 par un radiodiffuseur agricole canadien du nom de George Atkins
  • Avait pour but d’utiliser la radio pour aider les petits exploitants agricoles du Sud à améliorer leur sécurité alimentaire et leur santé
  • La stratégie de départ consistait à rédiger et à partager un contenu approprié pour les radiodiffuseurs ruraux du Sud
  • Le RRRPD rédige chaque année 30 textes radiophoniques en français et en anglais avec et pour les membres du réseau de 300 communicateurs africains en développement rural, surtout par le biais de la radio
farm radio international qui sommes nous1
Farm Radio International, Qui sommes nous?
  • Produit une publication appelée Échos pour les radiodiffuseurs, avec des conseils, des renseignements pour la formation et des possibilités de réseautage
  • Textes et autres informations pour les radiodiffuseurs sur notre site Web www.farmradio.org
  • Deux nouveaux services ajoutés récemment : Agro Radio Hebdo et AGRIGORA
introduction de irrra
Introduction de IRRRA

D’où vient IRRRA

Proposé par l’Entraide Universitaire Mondiale du Canada (EUMC)

Mise ne œuvre par « Radio Rurale Internationale (précédemment appelé « Réseau des Radios Rurales des pays en Développement »)

Financé par la Fondation Bill et Milinda Gates

un projet pilote de 42 mois mis en œuvre au Mali en Ouganda, au Malawi, au Ghana et en Tanzanie.

Ou est mise en œuvre le projet?

Cinq pays on bénéficié ce projet pilote: Il s’agit du Mali, de la Tanzanie, du Malawi, du Ghana et de l’Ouganda.

En quoi consiste l’initiative?

mettre en place un programme de recherche-action participative et multi acteurs visant à identifier, à documenter et à disséminer les meilleures pratiques d’utilisation des outils de communication radiophonique avec pour objectif d’améliorer la sécurité alimentaire des populations rurales.

que recherche irrra
Que Recherche IRRRA ?

1. Comment et par quelle voies la radio peut elle être le moyen le plus efficace pour soutenir l’agriculture familiale en Afrique en vue de relever le défi de la sécurité alimentaire?

2. Comment insérer les NTIC (téléphones portables, radio par satellite, lecteurs MP3 entre autres) dans la communication pour le développement, y compris la radio, afin d’assurer son efficacité, sa durabilité et de la rendre d’avantage interactive?

qui participe la mise en uvre de irrra1
Qui participe à la mise en œuvre de IRRRA ?
  • Les animateurs producteurs des radios partenaires
  • Les vulgarisateurs
  • Les Chercheurs,
  • Les spécialistes de la communication pour le développement,
  • Les représentants des services techniques agricoles,
  • Les ONG, les Organisations paysannes, l’administration,
comment
Comment ?
  • Le CNR responsable du bureau national
  • Le Comité National d’Orientation
  • Le Knowledge Partner
  • L’équipe Nationale de Recherche
  • 5 Radios Rurales partenaires
  • 20 villages partenaires
  • Ateliers de formations,
  • Visite d’échange entre les différents acteurs,
strat gie de mise en uvre1
Stratégie de mise en œuvre
  • : une phase de démarrage et de conception des axes d’intervention du Projet à travers la recherche participative (étude diagnostic, étude de base, recherche formative et l’atelier national d’élaboration du plan de Recherche Action)
  • une phase de mise en œuvre et de suivi – évaluation des actions de recherche participative (élaboration d’un plan de campagne, réalisation de la campagne 1, suivi évaluation de la campagne, évaluation de la campagne, recherche formative pour la campagne 2)

Tracé de la carte du village de Fanidiama sous l’œil vigilant du chef de village

renforcement de capacit des radios partenaires
Renforcement de capacité des radios partenaires
  • Technique de production d’une émission en radio rurale La VOICE :
  • V : Valorisation : l’émission Radio Rurale doit valoriser l’agriculteur
  • O : Opportunité : donner la possibilité à l’agriculteur d’exprimer ses préoccupations
  • I : Information : fournir des informations pertinentes susceptibles d’aider le paysan
  • C : Convenance : diffuser les émissions à l’heure de convenance des paysans
  • E : Engagement : émission relaxe associant information et divertissement
les huit 8 tapes d un bon reportage sur la base d un sc nario
Les huit (8) étapes d’un bon reportage sur la base d’un scénario
  • -la réflexion sur le sujet
  • -la recherche pratique
  • -la focalisation et idée du scénario
  • -le format et le plan de l’émission
  • -les entrevues et questions bien formulées
  • -la production technique de qualité (enregistrement, traitement, le mixage)
  • -la focalisation
  • -la création d’un sommaire final
les diff rentes tapes d une campagne radiophoniques
Les différentes étapes d’une campagne radiophoniques
  • 1 . laPRÉ-CAMPAGNE
  • étape 1: animation communautaire
  • Parvenir à une compréhension commune des défis et des opportunités liés à la sécurité alimentaire
  • Identifier des améliorations visées et établir des buts
  • étape 2: recherche sur le terrain et parmi les auditeurs
  • Parvenir à une compréhension avancée de la situation locale, en matière d’agriculture et de sécurité alimentaire
  • En apprendre davantage sur les agriculteurs de la région (hommes et femmes, jeunes et plus âgés): leurs connaissances, leurs attitudes, leurs processus de prise de décisions et leurs critères d’amélioration
  • S’informer sur les habitudes des agriculteurs vis-à-vis de l’utilisation de la radio et d’autres média
  • étape 3: planification de la campagne
  • - planifier et concevoir la campagne, sur la base des informations collectées et des ressources disponibles
les diff rentes tapes d une campagne radiophoniques1
Les différentes étapes d’une campagne radiophoniques
  • 2 . LA CAMPAGNE
  • 3. la Poste Campagne
  • s'informer sur l’impact de la campagne
  • décider de la nature du suivi post-campagne
  • évaluer les résultats de la campagne et le processus de la campagne
les phases d un plan de compagne participatif
Les phases d’un plan de compagne participatif
  • Phase 1: les faits (communication de connaissances)
  • Énoncer le problème et le choix de mesures de résultat/d’amélioration
  • Explorer les Problématiques liées au sujet de campagne
  • Phase 2: la discussion
  • Discuter les différentes idées et perceptions en rapport avec le problème et les améliorations proposées
  • Phase 3: la décision
  • Partager les perspectives des agriculteurs à mesure qu’ils avancent dans leur processus de décision par rapport à la mise-en-œuvre ou non des améliorations; partager ensuite leurs décisions et la justification de celles-ci.
  • Phase 4 la mise-en-œuvre :
  • Offrir des instructions détaillées et du soutien pour aider les agriculteurs à mettre en œuvre des améliorations
formation en ligne
Formation en ligne
  • la suite des ateliers nationaux
  • 4 modules focalisés chacun sur les connaissances et aptitudes spécifiques et nécessaires à l’application des 8 étapes:
  • Module 1
  • Étape 1: Réflexion sur le sujet
  • Étape 2: Recherche pratique
  • Étape 3: Focalisation et idées d’histoires
  • Module 2
  • Étape 4: Formats et plans de programme
  • Module 3
  • Étape 5: Entrevue et questions bien formulées
  • Module 4
  • Étape 6: Obtenir un bon enregistrement
  • Étape 7: Focalisation
  • Étape 8: Créer un sommaire final: forme
l approche irrra
L’élaboration de programmation radiophonique sur la base de besoins des communautés identifiés à travers des techniques scientifiques

La participation des communautés à toutes les phases du processus de mise en œuvre d’une campagne radiophonique

La valorisation de la radio et de la recherche pour l’agriculture

La valorisation de l’utilisation des NTIC par les radios et les agriculteurs

La promotion de la crédibilité des radios auprès des agriculteurs à partir des production de programmes participatifs

La documentation de toutes les techniques

L’approche IRRRA
quels ont t les themes de campagne de irrra
Quelsontété les Themes de campagne de IRRRA ?

la fertilisation du sol et la gestion de l’eau ;

la diversification des produits agricoles ;

le marketing des produits agricoles.

la Réduction des pertes post récolte ;

th mes de la campagne 1 au mali
Thèmes de la Campagne 1 au Mali

La fertilisation des sols par la production et l’utilisation du compost

La promotion du beurre amélioré de karité au profit des femmes rurales

comment s est d roul la campagne 1
Comment s est déroulé la campagne 1 ?

Partenariat avec des artistes locaux dont un a été désigné ambassadeur

Programmes de

radio réalisés

l’utilisation massive

du téléphone portable

par les communauté

L’application du

composte dans chacun

des villages partenaires après deux mois de campagne

pourquoi une tude d valuation des r sultats de la crp1
Pourquoi une étude d’évaluation des résultats de la CRP1?

Déterminer le nombre de ménage ayant mise en pratique le compost

Déterminer le nombre de compostière creusé par les communautés,

Identifier les défis et les contraintes auxquels les communautés ont été confronté et les ayant empêchée de pratiquer le compostage,

Définir le niveau de connaissance de la communauté sur le compost et le beurre amélioré de karité

Déterminer le niveau d’utilisation des TICS (téléphones portables,MP3ect…..) dans la réussite de la campagne

r sultats de l tude de cas des r sultats de la crp1 fana et zegoua
Résultats de l’étude de cas des résultats de la CRP1 à Fana et Zegoua

une nette augmentation du taux de production des fosses de compost (25,2% en 2007 pour 89,6% en 2009)

Les personnes enquêtées ont indiqué que cette augmentation était attribuable à la campagne radio

Le renforcement des relations entre les agriculteurs et les vulgarisateurs, en terme de collaboration

Le renforcement de la confiance des agriculteurs ruraux à s'engager avec les stations de radio

Une nette amélioration de la qualité des programmes radiophoniques, 74,02% des populations enquêtées disent avoir appris la technique du compost indore avec la CRP1

r sultats de l tude de cas des r sultats de la crp1 fana et zegoua1
Résultats de l’étude de cas des résultats de la CRP1 à Fana et Zegoua

Création d’un groupement des femmes pour la promotion du beurre amélioré dans chacun des villages de suivi

Grâce à l’ouverture la Compagnie Malienne de Textile en collaboration avec la Coopération française a initié un programme d’appui aux femmes de la zone de Wolodo pour la promotion du beurre amélioré (étude en cours pour créer une unité de production)

Le Centre Canadien d’Etude et de Coopération s’est aussi engagé sur les bases des résultats de recherche et de plaidoyer de IRRRA Mali à accompagner la radio Jigiya de Zegoua et les femmes de la zone pour créer une unité de production de beurre amélioré de karité (mis en œuvre par ACOD, une ONG nationale, personnel recruté)

avis des acteurs sur la campagne 1
Avis des acteurs sur la campagne 1 ?

Declarations paysannes

« un grand champ ne sert à rien, il faut avoir un champ mieux entretenu »

« l’engrais chimiques coûte cher, dégrade nos terres et pollue nos cours d’eau »

«  nous connaissions la technique du compostage, mais c’est par la force de la radio que nous avons pris le courage de la pratiquer ».

le ons apprises
Leçons apprises

La Confiance de l’admistrationà la Radio commeacteur de developpement:

L’administrations’estimpliquéedans la mise en oeuvre des activités de IRRRA àtous les niveaux.

L’expertise des paysansestuneleçon:

l’implication des agriculteursest un facteur de reussited’unecampagne de communication pour le developpement

La bonnemise en oeuvre d’un projetnecessite de nejamaispromettre de cadeauouappui pour avoirl’adhesion de la communauté ,

Toujoursrestituer les resultats aux communautés

La synergieentre les acteurd au niveau local est un facteur determinant dans la réussited’une CRP

le ons apprises1
Leçons apprises

La radio commeacteur de developpement:

En reconnaissantà la radio rurale son rôled’acteur de developpementplutôtqu’un simple vecteur de transmission, on accroît son efficacité et le dynamisme de collaboration avec les autresacteurs: entreautres les vulgarisateurs, les chercheurs, les agriculteurs, l’administration, les leaders d’opinion.

Au Mali plus de 90% des ménages possèdent au moinsune radio,

Au Mali la radio est la principale source d’information de 90 % des agriculteurs(rapport etude de base mars 2008)

La radio commemoteur de cohesion social, de valorisation des cultures, et de strategie de securitéalimentaire:

IRRRA Mali danssastrategie de mise en oeuvre a étéapprecié par l’ensemble des acteurs, comme les radios, les agriculteurs, les chercheurs, les communicateurstraditionnels, les vulgarisateurs

le ons apprises2
Leçons apprises

Le Futur de l’agriculture familiale réside dans la communication et la maîtrise des TIC par les différents acteurs au niveau local

le ons apprises3
Leçons apprises

Renforcement de capacité

IRRRA a permis de doter les radios, les chercheurs, les agriculteurs, les vulgarisateurs d’expertises dans d’autres domaines.

defis
DEFIS

Comment rendre les villages de contrôle plus participatifs dans leur rôle?

Comment faire face aux multiples demandes de villages et de radios?

Comment pérenniser le dynamisme entamé en évitant le départ de tous ces acteurs formés?

Quel partenariat avec d’autres acteurs voulant soutenir localement les activités ?

points de partage
Points de Partage

Comment rendre encore plus efficace la radio rurale pour l’atteinte de la sécurité alimentaire?

Quel soutien à l’introduction des TICs dans la programmation des Radios Rurales et à sa maîtrise par le monde rurale au Mali?

slide32

Radio Baguiné, Bandiagara

  • Villages de suivi
    • Jigibombom
  • Golgou
  • Benjele
  • Village de Contrôle
  • - Sangha
  • Radio Banjo Kayes
  • Villages de suivi
    • Selibaby
  • Diakandape
  • Same Ouolof
  • Village de Contrôle
    • Djombougou marena
  • ORTM- Segou, Segou
  • Villages de suivi
    • Cinzana-Gare
  • Samene
  • Massala
  • Village de Contrôle
    • Fatine
  • Radio Fanaka, Fana
  • Villages de suivi
    • Ballan
  • Wolodo
  • Dien
  • Village de Contrôle
    • Zantigila
  • Radio Jigiya Zegoua
  • Villages de suivi
    • Fanidiama
  • Ziangologougou
  • Fakokourou
  • Village de Contrôle
    • Diassadiè
slide34
C’était

Modibo G. Coulibaly Coordinateur National de Recherche

IRRRA (African Farm Radio Research Initiative) Mali

A vous le studio!