connaissance du patrimoine fongique en rh ne alpes n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Connaissance du patrimoine fongique en Rhône-Alpes PowerPoint Presentation
Download Presentation
Connaissance du patrimoine fongique en Rhône-Alpes

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 21

Connaissance du patrimoine fongique en Rhône-Alpes - PowerPoint PPT Presentation


  • 140 Views
  • Uploaded on

Connaissance du patrimoine fongique en Rhône-Alpes. Plan. Définition du programme Organisation Recensement Relevé d’information Animation et expertise Traitement des données, propriété Restitution Pôle Flore et Habitats en Rhône-Alpes. Définition du programme.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Connaissance du patrimoine fongique en Rhône-Alpes' - cirila


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide2
Plan
  • Définition du programme
  • Organisation
  • Recensement
  • Relevé d’information
  • Animation et expertise
  • Traitement des données, propriété
  • Restitution
  • Pôle Flore et Habitats en Rhône-Alpes
d finition du programme
Définition du programme
  • Réaliser un inventaire des champignons présents sur les territoires de la région Rhône-Alpes à partir des données existantes, passées et présentes
  • Mettre en œuvre une démarche d’inventaire pérenne et accessible à tous pour enrichir en permanence la base de données
  • Améliorer la connaissance des sites remarquables pour mieux les préserver
  • Le programme s’inscrit comme un objectif global, distinct des actions ciblées (inventaires spécifiques)
organisation
Organisation
  • Collecteurs :récoltes, données personnelles…
  • Experts :détermination et contrôle
  • Coordinateur :enregistrement, diffusion
recensement
Recensement
  • Phase préliminaire consiste à recenser :
    • Données disponibles
    • Herbiers institutionnels et privés
    • Zones de prospection privilégiées
    • Niveaux d’expertise
    • Capacité de participation au programme
      • Annuaire des participants
      • Zones principalement prospectées
relev d information
Relevé d’information
  • Quels sont les groupes de champignons concernés ?
    • Par principe, tous les groupes sont concernés
    • En pratique, seront traités les groupes ayant fait l’objet de collectes et de détermination
  • Deux cas particuliers
    • Myxomycota : ils entrent dans le programme puisqu’ils sont étudiés traditionnellement par les mycologues
    • Lichens : question pas encore tranchée compte tenu du rôle prépondérant de l’AFL en France
relev d information1
Relevé d’information
  • Quand doit-on effectuer des relevés ?
    • Dans le cadre d’actions collectives, telles que sorties, sessions ou journées d’étude se déroulant sur le territoire Rhône-Alpes ou prospectant sur celui-ci
    • Dans le cadre d’actions ciblées, telles que des inventaires de site
      • Attention, gestion des droits selon convention signée
    • Relevés individuels lors de vos sorties sur le terrain
    • Relevés dans le cadre de la révision d’un herbier ou de documents manuscrits, non publiés
  • Cas particulier des expositions (y compris listes publiées)
    • Exclusion par défaut compte tenu de l’incertitude des lieux de récolte, voire des déterminations
relev d information2
Relevé d’information
  • Quels sont les territoires visés ?
relev d information3
Relevé d’information
  • Les territoires limitrophes peuvent-ils être pris en compte ?
    • Exemples :
      • Livradois-Forez > Loire
      • Parc du Haut-Jura > Ain
      • Parc des Écrins > Isère
      • Parc des Cévennes > Ardèche
    • Question non tranchée, à décider en concertation avec le Pôle Flore et Habitats
relev d information4
Relevé d’information
  • Le relevé s’effectue à partir d’un fichier Excel avec la structure de données adaptées
    • Nom du champignon
    • Date et récolteur, éventuellement déterminateur
    • Localité : commune, lieu-dit, altitude,coordonnées (Lat, Lng)
    • Habitat
    • Substrat, etc.
  • Des corrections sont effectuées sur les fichiers Excel transmis
  • Des précisions peuvent être demandées si les données paraissent trop imprécises
  • Aucune donnée n’est supprimée, mais certaines peuvent être « mises de côté »

GUIDE

relev d information5
Relevé d’information
  • Concernant la qualité des données, ne communiquer que des données avec un bon degré de certitude sur le nom appliqué
    • Au cas où, mentionner le caractère incertain ou critique
    • La taxinomie à adopter n’est pas nécessairement la toute dernière  réalignement avec TAXREF en aval
    • Indiquer éventuellement la source (littérature)
      • Faciliter le travail de réalignement taxinomique en fonction de la systématique actuelle
  • La collecte et la fourniture de données de récolte conserve un caractère volontaire individuel, rien n’est imposé !
    • MAIS, si vous participez, respectez le protocole
relev d information6
Relevé d’information
  • Au moment des récoltes, une fiche-typeest disponible pour une saisie manuelleet rapide
    • Identification
    • Localisation
    • Habitat
    • Substrat
    • Plante-hôte
      • Précision sur l’espèce si connue
  • Réintégration sous Excelou dans la base de donnéesFMBDS
relev d information7
Relevé d’information
  • Sur le terrain, marquage des pointsparticuliers à l’aide d’un GPS…
  • … ou, de retour à la maison, utilisationd’un logiciel permettant la géolocalisation (Google Maps, Géoportail, etc.)

Conforme à la projection Lambert 93

ou WGS 84

relev d information8
Relevé d’information
  • Pendant les sessions mycologiques, l’idéal est de fournir aux participants la liste des lieux prospectés, leur altitude et les coordonnées correspondantes, éventuellement l’habitat
    • Exemple : Saint-Georges-en-Couzan, Pont du Diable

Alt. 567 m

Lat 45.695614

Lng3.935723

Habitats

Boisement des cours d’eau

Boisement de feuillus (Fagus)

WGS 84

relev d information9
Relevé d’information
  • Précision de la géolocalisation
    • A vous de décider selon la sensibilité du site
    • Rayon de 500 m max.
  • Comment traiter les données plus anciennes ?
    • Parfois seul le nom de la commune est connue
    • Coordonnées calculées selon le principe du centroid (ou barycentre) d’un polygone représentant les limites de la commune
      • Cas traité a posteriori des relevés
animation et expertise
Animation et expertise
  • Animation du réseau de participants effectuée par NVA
    • Échanges directs
    • Échanges via le forum du site Internet de la FMBDS
    • Correspondants au sein des sociétés
    • Newsletter pour informer des avancées du programme (cf. bulletin de liaison)
  • Expertises conduites pour les taxons critiques ou des groupes moins « étudiés »
    • Annuaire des spécialistes
    • Protocole de collaboration
traitement des donn es
Traitement des données
  • Toutes les données sont centralisées par NVA
    • Mise en place d’une base de données
    • Contrôle de cohérence des données transmises
      • Recollement avec TAXREF (50 000 noms dans la V6.0)
      • Géolocalisation
    • Demande de confirmation, précision, etc.
    • Demande d’expertise
    • Intégration et cartographie
    • Transmission au Pôle Flore et Habitats (3 fois/an)
traitement des donn es1
Traitement des données
  • Concernant la propriété des données, celles-ci doivent être cédées à titre gratuit, sans exclusivité, à la FMBDS
    • Convention à passer avec les sociétés
    • Ou, le cas échéant, convention à passer avec les individus
    • Cas particuliers à traiter :
      • Données obtenues par le biais d’une action commandée (ex. inventaire d’un site) : s’assurer des droits !
      • Données extraites de la littérature
      • Artefacts associés aux données (parts d’herbier, photographies)
restitution
Restitution
  • Les données seront diffusées sur un site Internet pour les participants au programme
    • Enregistrement préalable (niveau de contrôle ?)
    • Moteur de recherche
    • Cartographie
    • Gestion des données dites sensibles
    • Option : quelques photos de l’espèce
  • Autres : à discuter
p le flore et habitats en r a
Pôle Flore et Habitats en R.A.
  • http://www.pifh.fr
  • Plateforme d’agrégation, deconsolidation et de diffusion des données sur le patrimoine floristique
    • Opérateurs = CBN Alpin et CBN Massif central
    • Membres = Organismes naturalistes
  • Sur le plan juridique, la FMBDS est liée par une convention qui stipule que nous fournissons « à titre non-exclusif et gratuit, les droits patrimoniaux des données élaborées dont il est l’auteur ou pour lesquelles les droits d’auteur lui ont été cédés, pour une exploitation à titre non commercial. »
coordonn es
Coordonnées
  • Nicolas VAN VOOREN
    • 36 rue de la Garde, 69005 Lyon
    • nvanvooren@fmbds.org

N’oubliez pas de parler de ce programme autour de vous,

notamment auprès de ceux qui souhaiteraient faire un don,particulier ou entreprise, pour aider à financer ce projet.En tant qu’association reconnue d’utilité publique, la FMBDSpeut recevoir des dons et le donateur peut obtenir unedéduction fiscale importante de son don (jusqu’à 66 %).

!