iiila guerre du golfe et la naissance d un nouvel ordre mondial n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
IIILa guerre du Golfe et la naissance d’ »un nouvel ordre mondial » PowerPoint Presentation
Download Presentation
IIILa guerre du Golfe et la naissance d’ »un nouvel ordre mondial »

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 9

IIILa guerre du Golfe et la naissance d’ »un nouvel ordre mondial » - PowerPoint PPT Presentation


  • 92 Views
  • Uploaded on

IIILa guerre du Golfe et la naissance d’ »un nouvel ordre mondial » . Quelle est la nouvelle donne géopolitique après l’effondrement du communisme?.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'IIILa guerre du Golfe et la naissance d’ »un nouvel ordre mondial »' - chase


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
iiila guerre du golfe et la naissance d un nouvel ordre mondial

IIILa guerre du Golfe et la naissance d’ »un nouvel ordre mondial »

Quelle est la nouvelle donne géopolitique après l’effondrement du communisme?

slide2

L’Hyperpuissance américaine se caractérise par une domination économique , idéologique , et militaire d’autant plus que les USA récupèrent les anciens alliés de l’URSS au sein de l’OTAN

slide4

Expliquez selon vous pourquoi les américains ont-ils tant de bases militaire dans cette zone?

hydrocarbures

Canal de Suez

Zone de transport maritime

slide5

La guerre est rapide (17/01 au 28/02 /1991en raison de la disproportion des forces en présence. Une phase de bombardements intensif précède l’invasion terrestre. S Hussain est cependant maintenu au pouvoir alors même qu’il mène une répression contre les minorités chiite et Kurde sans réaction de la coalition .C’est pourtant l’espoir crée par l’intervention de l’ONU qui était à l’origine de ces soulèvements .

slide6

"Maintenant nous voyons apparaître un nouvel ordre mondial [...]. Un monde où les Nations unies, libérées de l'impasse de la guerre froide, sont en mesure de réaliser la vision historique de leurs fondateurs. Un monde dans lequel la liberté et les droits de l'homme sont respectés par toutes les nations [...]. Ce soir, en Irak, Saddam Hussein marche parmi les ruines, sa machine de guerre écrasée [...]. Le Koweït est libre, les États-Unis et leurs alliés ont réussi le premier test de l'après-guerre froide sur la voie d'un nouvel ordre international."

George Herbert Bush, président des États-Unis (1989-1993), Discours au Congrès (extraits), 6 mars 1991.

Le président Bush rendant visite aux troupes américaines stationnées en Arabie Saoudite

slide8

Somalie , 1992

En 1987, un colloque international sur le droit et la morale humanitaires est organisé par la Faculté de Droit de Paris-Sud dont Mario Bettati est alors l’administrateur provisoire, et par Médecins du Monde dont Bernard Kouchner est alors le président. Il se déroule en présence du président FEn 1987, un colloque international sur le droit et la morale humanitaires est organisé par la Faculté de Droit de Paris-Sud dont Mario Bettati est alors l’administrateur provisoire, et par Médecins du Monde dont Bernard Kouchner est alors le président. Il se déroule en présence du président François Mitterrand et de son Premier ministre Jacques Chirac. Une résolution est adoptée par tous les participants concluant que « devraient être reconnus, dans un même document international par tous les États membres de la communauté internationale, à la fois le droit des victimes à l’assistance humanitaire et l’obligation des États d’y apporter leur contribution »1. Cette belle idée, aussitôt traduite, abusivement d’ailleurs, par l’expression de « devoir d’ingérence », présente le droit à l’assistance humanitaire comme un droit de la personne humaine.FrançoisMitterrand et de son Premier ministre Jacques Chirac. Une résolution est adoptée par tous les participants concluant que « devraient être reconnus, dans un même document international par tous les États membres de la communauté internationale, à la fois le droit des victimes à l’assistance humanitaire et l’obligation des États d’y apporter leur contribution »1. Cette belle idée, aussitôt traduite, abusivement d’ailleurs, par l’expression de « devoir d’ingérence », présente le droit à l’assistance humanitaire comme un droit de la personne humaine.