les strat gies d adresse dans diff rents types de texte n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Les strat égies d’adresse dans différents types de texte PowerPoint Presentation
Download Presentation
Les strat égies d’adresse dans différents types de texte

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 33
carnig

Les strat égies d’adresse dans différents types de texte - PowerPoint PPT Presentation

131 Views
Download Presentation
Les strat égies d’adresse dans différents types de texte
An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author. While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Les stratégies d’adresse dans différents types de texte Eva Havu & Johanna Isosävi Département des langues romanes Université de Helsinki Congrès International de Linguistique et de Philologie Romanes, les 3-8 septembre 2007, Innsbruck

  2. Introduction • Adresse: compétence communicative difficile à maîtriser • Projet du département des langues romanes, Helsinki • www.helsinki.fi/romaanisetkielet/tvprojekti • Corpus examiné • Dialogues authentiques • C-ORAL-ROM (Cresti & Moneglia 2005) • CLAPI (Corpus des langues parlées en interaction, Lyon) • Choix de texte de français parlé (Blanche-Benveniste & al. (2002) • Programmes d’informations et de débats politiques • Dialogues cinématographiques : 34 films (1996-2003) • Dialogues littéraires : 14 romans (1990-2005)

  3. Structure de la communication • Point de départ • Oral > oral stylisé non spontané > écrit stylisé imitant l’oral • Variation ? • Emploi des pronoms d’adresse • Appellatifs utilisés avec les pronoms d’adresse • Valeurs pragmatiques des appellatifs

  4. Pronoms d’adresse / 1 • Travail • Corpus oral + cinématographique • Variation T/V : âge, hiérarchie, degré de connaissance • Corpus littéraire • V entre collègues sans différence hiérarchique même s’ils se connaissent bien • Couples amoureux : V -> films • Femme et homme après une nuit passée ensemble • F : C’est quoi votre proposition ? (…) • H : Si vous ne venez pas [= au Canada avec moi], je serais très malheureux…(Betty Fisher et autres histoires)

  5. Pronoms d’adresse / 2 • V lié à l’environnement • Prisonniers • C’est bien, tu lui tiens la dragée haute. • Si vous n’y voyez pas d’inconvénient, je préfère le vouvoiement. • Je pensais que nous étions amies. • Précisément. Laissons le tutoiement à ceux qui nous veulent du mal. (Acide sulfurique de Nothomb) • T/V non réciproques • Jeuneintervieweur T, fleuriste plus âgée V • L1 : […] j’ai travaillé vingt-cinq ans dans les fleurs voyez... • L2 : et comment on t’a appris (CFP, p. 80-97)

  6. Appellatifs employés avec les pronoms d’adresse • T/V accompagné de • Prénoms/patronymes seuls • Prénom + patronyme • Titres, termes de parenté, noms de métier • Termes affectifs / d’injures -> Appellatifs n’apparaissent pas régulièrement • Corpus oraux • Peu d’appellatifs -> tours de paroles, situations de service • Corpuscinématographique etlittéraire • Emploi courant d’ appellatifs -> signaler au spectateur/lecteur à qui on adresse la parole

  7. Pronom + appellatif • V + Monsieur / Madame / Mademoiselle • T+ prénom :relations intimes et solidaires • V+ prénom • Corpus oral • Professeur aux étudiants • Présentateurs de télévision entre eux • Corpus cinématographique • Supérieurs à leurs secrétaires • Entre beaux-parents/enfants • Couples amoureux, amis d’amis • Quelques situations de service

  8. Monsieur / Madame / Mademoiselle • Les trois corpus : situations de service • Corpus cinématographique • M./Mme tout court : lorsqu’on aborde un inconnu • M./Mme + patronyme • Au travail : aux supérieurs/subalternes Mlle Bertrand, chef de la comptabilité, et son comptable • C : Bonjour, Mademoiselle Bertrand. (…) • Mlle B : C’est pas de votre faute. Monsieur Pignon. (Le placard) • Entre voisins • Belles-filles/gendres aux beaux-parents

  9. Autres appellatifs / 1 • Prénom + patronyme • Corpus oral : débats télévisés • Corpus cinématographique : (rare) vérification/confirmation de l’identité • Noms de métier • Corpus cinématographique et littéraire • Docteur, Monsieur le Président, maître, inspecteur, Madame le Conseiller...(selon l’intrigue) • Termes de parenté • Les trois corpus : maman et papa

  10. Autres appellatifs / 2 • Termes d’affection (chéri(e), mon amour...) • Corpus littéraire : toujours T • Corpus cinématographique : majorité T, parfois V + reproche, ironie, condescendance... • Supérieur à son comptable : Cette histoire de harcèlement sexuel qui est un bon prétexte. Vous avez bien manœuvré, mon petit bonhomme. (Le placard) • Termes d’injure (connard, ordure...) • Corpus littéraire : toujours T • Corpus cinématographique : V peut précéder • Patiente au docteur : Laissez-moi tranquille ! Pauvre taré, espèce de malade ! (A la folie...pas du tout)

  11. Valeurs pragmatiques des appellatifs • Les appellatifs • Actes de langage • Interpellation • Salutations et remerciements • Requêtes • Mécanique de la conversation • Tours des parole • Niveaurelationnel • Négociation des identités • Déférence/mépris, tendresse/injure, flatterie/sarcasme... (Kerbrat-Orecchioni 1992, Parkinson 1985)

  12. Interpellations • Raresdans le corpus littéraire • Clochard qui mendie : • Eh ! Isabelle ! T’aurais pas un petit soleil pour moi ? Eh ! Jeannot ! T’as rien pour moi aujourd’hui ? Rico, il appelait tout le monde Isabelle et Jeannot. [...] (Izzo, 216) • Corpus oral • Interpellation d’un enfant par un adulte • Message sur répondeur • « Remplacement » d’une salutation • Corpus cinématographique • Attirer l’attention de l’interlocuteur

  13. Salutations (initiales) • Rares dans le corpus littéraire • Appellatif ajouté • Par celui occupant une position inférieure (vendeurs, etc.) • Plutôt dans l’acte initiatif que réactif Docteur et sa patiente • D : Bonjour, Madame. - P : Bonjour.(Nathalie) • Aucun appellatif • Situations de service, avec inconnus Femme et le surveillant de plage • S.P. : Bonjour. • F : Excusez-moi. Bonjour. Mon mari a disparu.(Sousle sable)

  14. Remerciements • Corpus oral : pas d’appellatifs (sauf à la télévision) Client fait un chèque • Propriétaire : merci bien mer[ci • Client : [c’est moi c’est moi c’est moi (.) on range bien comme ça (.) bonne journée merci [au r’voir • Propriétaire : [merci beaucoup [au r’voir monsieur merci (CLAPI : Conversation dans un magasin de retouches) • Corpus cinématographique, appellatif : • A un supérieur / inférieur, souvent aux clients • Corpus littéraire, appellatif : • A un supérieur / groupe de personnes (Merci, mes amis)

  15. Requêtes • Corpus oral, rares : • Requêtes d’information sans appellatifs • V : excusez-nous d’vous déranger on réalise une petite enquête auprès des habitants du quartier est-ce que vous avez quelques p’tites minutes à nous accorder/ (CLAPI : Vendeur à domicile) • Corpus cinématographique : requêtes directes/indirectes, souvent appellatifs Vieux couple • Georges, la porte ! - J’y vais, Mamyvonne. (Je reste !) • Corpus littéraire : demandes déférentielles / familières • Du calme, et […], monsieur Cazenave ! (Kristeva, 273)

  16. Mécanique de la conversation • Distribuer/prendre les tours de parole (questions, etc.) • Corpus oral • Ecole/université, télévision/radio, etc. • SEV : ... la possibilité de la double nationalité parce que comme: Sophie donc t` as t` es: t` as la double nationalité toi aussi • SOP : oui mais moi... (CLAPI : Débat d'étudiants sur l'immigration) • Corpus cinématographique et littéraire : appellatifs courants • Films : 1ère/dernière position, romans : jamais 1ère position

  17. Niveau relationnel / 1 • « Modification » des relations interpersonnelles • Déférence/mépris, distance/intimité, tendresse/injure, flatterie/sarcasme mais aussi • Emploi « expressif » • Communiquer une information importante • Corpus oral : n’apparaît guère • Exception, interview : intervieweure universitaire, interviewée 58 ans, Certificat d’Etudes Primaires : • ..cette mer madame regardez euh non mais regardez ça mon mari a passé toute sa vie là dessus [...] ce n’était pas une minette c’était la mer madame regardez ça remue [...] et encore si je vous disais madame... (CFP, 165-168)

  18. Niveau relationnel / 2 • Corpus cinématographique et littéraire • Distance/intimité, tendresse/injure, etc. • Monsieur vs. prénom, chéri / connard • Emploi d’un appellatif formel au lieu d’un appellatif informel -> ironie Michel et son patron • P : Tu sais quoi, Michel. Si tu prenais ton boulot un petit peu moins par-dessus la jambe, j’accepterais peut-être de t’écouter. [... ] je vais te demander de me dispenser de tes commentaires quant à ma stratégie, tu comprends ? • M : Stratégie ? • P : Parfaitement, stratégie, Monsieur ! Maintenant tu la fermes ! (Les portes de la gloire)

  19. Niveau relationnel / 3 • Appellatif seul + intonation -> reproche (Lucien !) • Expressifs (Searle 1979) : excuses, attitudes/sentiments Docteur à sa patiente : Je suis content pour vous, Angélique. (A la folie…pas du tout) • Atténuation d’une mauvaise nouvelle • Je suis obligé, Madame, de vous faire le plus triste aveu... (Ormesson 1993 : 544) • Correction de la parole de l’autre • Mais, maman, cela n’a rien à voir ! (Kristeva 345) • Autres

  20. Conclusion / 1 • Différences au niveau des types d’interaction • Constitution de trois corpus identiques -> impossible ! • Corpus oral : aucun accès aux situations intimes • Corpus littéraire : rareté de certains actes de langage • Tendances différentes • Corpus oral • Appellatifs dans les interpellations et salutations initiales • Corpus littéraire • Niveau relationnel et mécanique de la conversation • Corpus cinématographique • Le plus d’appellatifs : toutes les fonctions pragmatiques

  21. Conclusion / 2 • « Nouvelle » échelle : - appellatifs / + appellatif - appellatifs + appellatifs oral « spontané » > écrit stylisé > oral stylisé imitant l’oral non spontané • Pourquoi plus d’appellatifs dans les corpus cinématographique et littéraire ? • Pour que le lecteur / spectateur se souvienne des noms ? • Pour montrer explicitement à qui est adressée la parole? • Plus de situations intimes (termes affectueux, d’injure...)

  22. Corpus oral • Blanche-Benveniste, Claire & Rouget, Christine & Sabio, Frédéric (2002) Choix de textes de français parlé. Honoré Champion, Paris. • CLAPI (Corpus des langues parlées en interaction), http://clapi.univ-lyon2.fr • Cresti, E. & Moneglia, M. (éds) (2005) C-ORAL-ROM. Integrated reference Corpora for Spoken Romance Languages. John Benjamins Publishing Company, Amsterdam-Philadelphia • Emissions de TV5, printemps 2007.

  23. Corpus cinématographique / 1 • A la folie… pas du tout (2002) :Laetitia Colombani • A la place du coeur (1998) : Robert Guédiguian • Alice et Martin (1997) : André Téchiné • Betty Fisher et autres histoires (2001) : Claude Miller • Décalage horaire (2002) : Danièle Thompson • Dis-moi que je rêve (1998) : Claude Mouriéras / Philippe Carcassonne • Froid comme l’été (2002) : Jacques Maillot • Généalogies d'un crime (1996) : Raoul Ruiz • Harry, un ami qui vous veut du bien (2000) : Dominik Moll • Je reste ! (2003) : Diane Kurys • La répétition (2001) : Catherine Corsini • La vérité si je mens 2 (2001) : Thomas Gilou

  24. Corpus cinématographique / 2 • Le boulet (2002) : Alain Berbérian & Frédéric Forestier • Le double de ma moitié (1999) : Yves Amoureux • Le fabuleux destin d’Amélie Poulain (2001) : Jean-Pierre Jeunet • Le goût des autres (2000) : Agnès Jaoui • Le placard (2001) : Francis Veber • Les portes de la gloire (2001) :Christian Merret-Palmair • Les rois mages (2001) : Didier Bourdon & Bernard Campan • Loin (2001) : André Téchiné • Mademoiselle (2001) : Philippe Lioret • Marie Jo et ses deux amours (2002) : Robert Guédiguian • Mortel transfert (2001) : Jean-Jacques Beineix • Nathalie (2003) : Anne Fontaine

  25. Corpus cinématographique / 3 • Ressources humaines (1999) :Laurent Cantet • Rien sur Robert (1999) : Pascal Bonitzer • Romance (1999) : Catherine Breillat • Se souvenir des belles choses (2002) : Zabou Breitman • Sex is comedy (2002) : Catherine Breillat • Sous le sable (2000) : François Ozon • Tais-toi (2003) : Francis Veber • Tanguy (2001) :Étienne Chatiliez • Taxi 2 (2000) : Gérard Krawczyk • Une hirondelle a fait le printemps (2001) : Christian Carion

  26. Corpus littéraire / 1 • Daeninckx, Didier (1997 (1982)) Mort au premier tour, Denoël, Paris. (DD) • Echenoz, Jean  (1999) Je m’en vais, Les Éditions de Minuit, Paris (JE) • Izzo, Jean-Claude (1999) Le soleil des mourants, Flammarion (J’ai lu) (IZ) • Malet, Léo (1981) Le soleil naît derrière le Louvre, Fleuve Noir, Paris. (LM) • Nothomb, Amélie (2005) Acide sulfurique, Éditions Albin Michel (AN)

  27. Corpus littéraire / 2 • Corpus Frantexte • Bienne, G. (1990) Les jouets de la nuit • D’Ormesson, J. (1993) La douane de la mer • Kristeva, J. (1990) Les samouraïs • Lanzmann, J. (1994) La horde d’or • Orsenna, E. (1993) Grand amour • Rochant, E. (1990) Un monde sans pitié • Romilly, J. de (1993) Les œufs de Pâques • Rouaud, J. (1990) Les champs d’honneurI • Sollers, P. (1993) Le secret

  28. Bibliographie / 1 • Ager, D. (1990): Sociolinguistics and modern French. Cambridge: CUP. • André-Larochebouvy (1980) La conversation : jeux et rituels. Thèse de Doctorat d’Etat, Univ. Paris IV. • Braun, F (1988) Terms of address. Problems of patterns and usage in various languages and cultures. Mouton de Gruyter. Berlin – New York – Amsterdam. • Brown, R. & A. Gilman (1960) : The pronouns of power and solidarity, in : Fishman, J. A. (éd) : Readings in the sociology of language, Mouton & Co. Printers, Hague, 252-275. • Coffen, B. (2002), Histoire culturelle des pronoms d’adresse. Vers une typologie des systèmes allocutoires dans les langues romanes. Paris : Honoré Champion.

  29. Bibliographie / 2 • Dewaele, J.-M. (2004) « The acquisition of sociolinguistic competence in French as a foreign language : an overview ». Journal of French Language Studies, 14, 301-319. • Grimaud, M. (1989), « Les appellatifs dans le discours. Madame, Mademoiselle, Monsieur avec et sans nom propre ». Le français moderne, 1/2, p. 54–78. • Guigo, D. (1991) « Les termes d’adresse dans un bureau parisien ». L’homme 119. Pp. 41-59. • Havu E. (2004) « Les termes d’adresse dans les traductions de romans policiers français et finnois ». Härmä, J. & Tuomarla, U. (éds) Actes du 6e colloque franco-finlandais de linguistique contrastive. Publications du Département des Langues Romanes de l’Université de Helsinki 15, Helsinki, 131-146.

  30. Bibliographie / 3 • Havu E. (2006a) « Quand les Français tutoient-ils ? ». Actes du XVIe congrès des romanistes scandinaves, Copenhague 25-27 août 2005. http://www.ruc.dk/isok/skriftserier/XVI-SRK-Pub/ • Havu E. (à paraître dans les Actes du XXIV Congrès de Linguistique et de philologie romanes (Aberystwyth 2-5 août 2004)) « L’emploi des pronoms d’adresse dans deux villes françaises (étude sociolinguistique) ». • Havu, E. (à paraître dans les actes du colloque « Les Enjeux de la Communication Interculturelle », Montpellier 5-7 juin 2007) « Les stratégies d’adresse en français et en italien ». • Havu E. & Sutinen J. (2007) « L’emploi des termes d’adresse dans le français parlé du film. Comparaison avec une enquête sur questionnaires », Broth, M. & Forsgren, M. & Norén, C. & Sullet-Nylander, F. (éds) Le français parlé des médias, Actes du colloque de Stockholm 8-12 juin 2005, 289-302.

  31. Bibliographie / 4 • Kerbrat-Orecchioni, C. (1992), Les interactions verbales, tome II. Paris: Armand Colin. • Kerbrat-Orecchioni, C. (2001) Les actes de langage dans le discours. Théorie et fonctionnement. Nathan, Paris • Lagorgette, D. (2006) « Etudes des fonction pragmatiques des termes d’adresse en ancien et en moyen français. » I. Taavitsainen – J. Härmä – J. Korhonen (eds.) Dialogic language use – Dimensions du dialogisme – Dialogisches Sprachgebrauch. Mémoires de la Société Néophilologique de Helsinki LXVI, 2006 Pp. 315-338. • Olivieri C. (1980) : Les appellatifs, Français dans le monde, 154, pp.49-56. • Parkinson, D.B. (1985) Constructing a Social Context of Communication. Terms of Address in Egyptian Arabic, Berlin/New York/Amsterdam: Mouton

  32. Bibliographie / 5 • Sacks, H.(1992) Lectures on conversation, volume II. Blackwell Publishers, Oxford-Cambridge, Massachusetts. • Schegloff, E. A. (1979) « On ‘Opening Sequencing’ : a framing statement ». Psathas, G. (éd.) Everyday Language. Studies in Ethnomethodology. Irvington Publishers, INC., New York • Searle, John R. (1979) Expression and meaning. Studies in the Theory of Speech Acts. Cambride University Press. Cambridge. • Tomaszkiewicz, T. (1993), Les opérations linguistiques qui sous-tendent le processus de sous-titrage des films. Poznán : Uniwersytet im. Adama Mickiewicza.

  33. Merci de votre attention ! • eva.havu@helsinki.fi • johanna.isosavi@helsinki.fi