j r me l homme myst re de la baie sainte marie n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Jérôme , l’homme mystère de la Baie Sainte-Marie PowerPoint Presentation
Download Presentation
Jérôme , l’homme mystère de la Baie Sainte-Marie

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 29

Jérôme , l’homme mystère de la Baie Sainte-Marie - PowerPoint PPT Presentation


  • 94 Views
  • Uploaded on

Jérôme , l’homme mystère de la Baie Sainte-Marie. Français 11/12.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Jérôme , l’homme mystère de la Baie Sainte-Marie' - cais


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide2

Dans le cimitière de Meteghan, à la Baie Sainte-Marie, une tombe est marquée tout simplement «Jérôme- 1912». C’est la tombe d’un homme dont le nom et les origines sont encore inconnus, aujourd’hui. Dans cette tombe reste Jérôme, l’homme qui était le sujet du plus grand mystère de la Baie Sainte-Marie.

slide5

Le mystère a commencé le soir du 22 août 1864, quand les habitants du petit village Sandy Cove ont aperçu assez près de la côte, un navire étrange. Tous les observateurs étaient d’accord que c’était un bateau inconnu parce que les pêcheurs et les marins de ce village connaissaient à peu près tous les navires qui fréquentaient les ports de la Baie Sainte-Marie. Puis ce navire agissait d’une manière très étrange; il allait et revenait comme si l’équipage observait le village. Les villageois se sentaient plutôt inquiets (ils avaient peur), car ils se rappelaient encore les descentes des pirates américains pendant la Guerre de 1812.

slide8

Quand la nuit est tombée, le navire restait toujours au large de Sandy Cove. Il n’y a eu aucun incident au cours de la nuit et le matin, les habitants ont trouvé avec joie que le navire mystérieux avait disparu, pas même une voile ne brisait la ligne de l’horizon.

slide9

Mais la tranquillité du village a vite été brisée par les cris d’n jeune homme qui remontait vite de la plage. Les deux premiers habitants qu’il a rencontrés, Robert Bishop et William Eldridge, ne croyaient pas d’abord ce qu’il leur disait et ils se sont rendus eux-mêmes à la plage pour vérifier son étrange histoire.

slide10

À leur grande surprise, ils ont trouvé à côté d’une roche un petit homme. Tout près de lui se trouvaient une boîte de biscuits et une bouteille d’eau. Ils se sont vite rendu compte que si l’homme leur paraissait petit, c’était parce qu’il avait des jambes amputées au dessus des genoux. D’après les témoignages du temps, l’amputation était assez récente. Selon toutes les indications, il s’agissait du travail d’un chirurgien habile.

1 t moinages 2 t moins
1. témoinages/2. témoins

1. Histoire raconté par quelqu’un qui l’a vu

2. Personnes qui ont vu un événement

slide13

Certains témoins disaient que l’inconnu portait des vêtements de haute qualité tel un uniforme d’officier de marine. Mais on avait enlevé tous les boutons et tous les insignes. Même ses sous-vêtements étaient de tissu fin. Par contre, d’autres témoins disaient que ses vêtements étaient de bonne qualité mais pas de qualité telle qu’aurait porté un officier de la marine. Tous étaient d’accord pour dire que tout indice qui des vêtements avait été enlevé.

Les insignes

slide14

Pris de compassion pour l’infortuné, Bishop et Eldridge l’ont porté chez un monsieur Gidney et naturellement on a essayé de découvrir son nom, son origine et les raisons de son abandon sur la plage. L’étranger n’a répondu à leurs questions ni par parole ni par geste.

slide15

Les gens de Sandy Cove, anglophones unilingues, ont attribué ce mutisme au fait qu’il ne comprenait pas l’anglais, Alors on a fait venir M. Jean Nicolas, un résident de Meteghan qui était natif de Corse et qui parlait plusieurs langues. M. Nicolas n’a eu aucun succès mis ils pensait que l’inconnu était probablement français ou italien et l’a emmené vivre chez lui.

mutisme
mutisme
  • Quand une personne ne parle pas de tout.
slide17

Au cours d’un séjour de 7 ans chez M. Nicholas, l’étranger a dit quelques mots, chaque fois quand on l’a pris par surprise. Une fois, quand on lui a demandé son nom, il a répondu quelque chose qui sonnait comme « Jérôme ». Une autre fois, quand Jean Nicolas lui a demandé d’où il venait, il a grogné un mot semblable à « Trieste », Enfin, lorsque quelqu’un l’a interrogé au sujet du navire qui l’avait amené ici, il a semblé prononcer « Colombo ». À chaque occasion qu’il s’apercevait qu’on lui avait fait parler, il entrait dans une colère noire (dépression) qui durait plusieurs jours.

grogn grogner
Grogné (grogner)
  • Bruit que tu fait quand tu n’es pas content
slide19

Après la mort de Jean Nicolas, Jérôme est allé vivre avec la famille de Dédier Comeau qui recevait 104$ par mois pour son entretien jusqu’à sa mort en 1912. Monseigneur Daly Comeau, ami de la famille Comeau, décrit ainsi Jérôme:

« Il ne nous regardait jamais en face. Il se tenait toujours les yeux à terre. Quand Madame Comeau l’appelait pour ses repas, il répondait en grognant de mauvaise humeur, mai il obéissait. Quand elle lui disait: « Change ta chemise, je veux la laver », il répondait par d’autres grognements. Toutes les fois que je l’ai vu, il était d’assez mauvaise humeur ou en indifférence totale pour les autres personnes autour de lui. »

slide22

Quelques incidents qu’on raconte ne font qu’approfondir le mystère. Charles Comeau, le fils de Dédier Comeau, est allé travailler à New York ou il a reçu un jour la visite de deux femmes du sud des États-Unis. Elles l’ont questionné longuement au sujet de l’homme mystérieux qui habitait chez lui. Enfin, elles lui ont dit qu’elles connaissaient cet homme, qu’il s’appelait Jeremiah Mahoney et qu’il venait de l’Alabama. Elles ont donné à Charles un lettre scellée avec les instructions de la remettre à Jérôme. Quand Charles est revenu chez lui et qu’il a donné la lettre à Jérôme, la famille attendait dans l’espoir d’apprendre enfin l’identité let l’histoire de Jérôme, mais Jérôme a pris la lettre, l’a retournée plusieurs fois dans ses mains, puis sans montrer l’émotion l’a jetée au feu encore scellée.

slide24

Un autre fois, deux femmes dans les vêtements riches, sont arrivées chez Dédier Comeau et ont suivi Jérôme qui s’est traîné immédiatement à sa chambre. Selon les témoins, Jérôme a participé à la longue conversation qui a suivi, mais les Comeau n’ont rien appris en écoutant à la porte car le dialogue se déroulait dans une langue étrangère. On espérait qu’au moins ces deux dames donneraient quelque information au sujet de l’identité de Jérôme, mis elles sont parties sans dire de l’information.

slide25

Quelles sont les autres choses que l’on connaît à propos de Jérôme? Il es clair qu’il n’était ni sourd, ni muet et que pour quelque raison il voulait que son identité reste un secret. Quand on lui passait un livre ou un journal, il l’ouvrait e le tenait de haut en bas quand il savait qu’il était observé, mais dès qu’il se croyait seul, il le retournait et semblait lire attentivement. Même s’il affichait une indifférence complète à la conversation ordinaire, il se mettait en grande colère (fâché) quand il entendait des mots comme « traître » et « pirate ».

sourd
sourd

Quand tu ne peux pas entendre

slide27
muet

Quand tu ne peux pas parler

slide28

Jérôme est resté à la Baie Sainte-Marie pendant 48 ans et au cours de sa vie ainsi qu’après sa mort, de nombreux chercheurs ont tenté de pénétrer son mystère. Qui était-il? D’où venait-il? Pourquoi était-il venu ici? Cachait-il dans son esprit quelque terrible secret qu’il ne pouvait pas dévoiler? Les réponses à ces questions sont probablement enterrées avec lui dans le cimetière de Meteghan.

liens int ressants
Liens intéressants:
  • http://www.canadianmysteries.ca/sites/jerome/archives/photographorpainting/indexfr.html
  • http://www.canadianmysteries.ca/sites/jerome/indexfr.html