slide1 l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
La société haïtienne d’aujourd’hui: Un rapport sur le statut socio-économique d’Haïti qui se base sur l’Enq PowerPoint Presentation
Download Presentation
La société haïtienne d’aujourd’hui: Un rapport sur le statut socio-économique d’Haïti qui se base sur l’Enq

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 21

La société haïtienne d’aujourd’hui: Un rapport sur le statut socio-économique d’Haïti qui se base sur l’Enq - PowerPoint PPT Presentation


  • 141 Views
  • Uploaded on

La société haïtienne d’aujourd’hui: Un rapport sur le statut socio-économique d’Haïti qui se base sur l’Enquête sur les Conditions de Vie. Interim Cooperation Framework Identification Exercise. Port-au-Prince, May 9th 2004. Étude sur les Conditions de Vie en Haïti. Dimensions.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'La société haïtienne d’aujourd’hui: Un rapport sur le statut socio-économique d’Haïti qui se base sur l’Enq' - brock


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

La société haïtienne d’aujourd’hui:Un rapport sur le statut socio-économique d’Haïti qui se base sur l’Enquête sur les Conditions de Vie

Interim Cooperation Framework Identification Exercise.

Port-au-Prince, May 9th 2004

tude sur les conditions de vie en ha ti
Étude sur les Conditions de Vie en Haïti

Dimensions

  • Nationwide, household sample survey of 7812 households
    • Data collected in 2001
    • 92 percent response rate
    • Representative on the department level
  • Outputs
    • Tabulation report : Published
    • Database: available at ICC
    • Draft analytical report: available at ICC
    • Also used for…
      • Poverty Profile (MEF 2003)
      • Input to political dialogue on poverty and development priorities, Oslo
grandes lignes de la pr sentation
Grandes Lignes de la Présentation
  • Ressources: Sur quoi pouvons-nous construire?
    • Capital physique, humain et social
  • Comment les ressources sont-elles utilisées aujourd’hui?
    • Force de travail et source de revenus
  • Quels sont les résultats des adaptations actuelles?
    • Bien-être, bas revenus
une conomie agricole face au changement
Une économie agricole face au changement
  • Petite exploitation agricole constitue toujours le pilier de l’économie en Haïti
    • Deux tiers de la population habitent dans les zones rurales (baisse de 75% en 1982)
    • Trois quarts de la population rurale ont accès à la terre et la plupart sont les propriétaires terriens
    • Production de “Subsistence” sur de petites parcelles sans entrées de capitaux
  • Economie urbaine informelle, “rentière”
    • Taux de chômage généralement bas; un tiers des revenus provient des transferts
    • Deux tiers travaillent à leur propre compte, beaucoup plus d’emplois salariés à PauP
    • Mais, emplois, services et niveaux de revenus attirent les migrants vers la capitale; la moitié de la population qui y réside est née en dehors
  • Adieu à l’agriculture?
    • Erosion menace la base de la production rurale
    • Lotissement des terres a atteint ses limites
    • Transferts d’argent incitent les petits planteurs à la retraite; transferts non investis dans la production agricole
    • Education éloigne les individus de l’agriculture et les pousse vers des secteurs ruraux et urbains non-agricoles
trois m nages ruraux sur quatre ont acc s une parcelle
Trois ménages ruraux sur quatre ont accès à une parcelle

En moyenne 1,8 parcelle par ménage agricole

L’exploitation moyenne est de 1,8 ha / 1,4 carreau

Une corrélation proche entre le nombre de parcelles et la taille totale de l’exploitation

Mais différences régionales: Artibonite possède le nombre le plus faible de parcelles et les exploitations les plus grandes

Pas de concentration de plantations générant beaucoup de revenus

une grande majorit des parcelles sont dirig s par les propri taires
Une grande majorité des parcelles sont dirigés par les propriétaires

82 % des parcelles (ou terres) sont la propriété des exploitants eux-mêmes

Des types de tenure combinés sont rares

76 % des exploitants possèdent toute leur terre

7 % sont des métayers

Mais pas de titres de propriété pour plusieurs des parcelles possédées

40% de lopins n’ont pas de titre formel de possession

machette et houe sont les outils agricoles les plus r pandus
Machette et houe sont les outils agricoles les plus répandus
  • 95 % des agriculteurs ont accès à une machette et la plupart en possède une
  • 76 % ont accès à l’équipement de base du fermier: la machette et la houe
    • Seulement 60 % possède les deux
  • L’équipement mécanisé fait pratiquement défaut
    • 5 % ont accès à une charrue – pour la plupart louée ou empruntée
  • Seulement 15% des cultivateurs utilisent des intrants agricoles modernes
    • Surtout parmi les riziculteurs dans l’Artibonite
    • Production est exclusivement pour le marché local
    • Maïs, haricot, petit mil, banane, manioc
    • Production d’une seule culture seulement parmi les riziculteurs dans l’Artibonite
60 des terres ont un risque d rosion plus lev que la moyenne
60% des terres ont un risque d’érosion plus élevé que la moyenne

La majorité des ménages considèrent l’érosion comme une problème sérieux

Plus de 90 % des ménages utilisent principalement le bois ou le charbon pour la cuisson

Données: UTSIG

Carte / Donnes: UTSIG

infrastructures de base n existent pas en dehors de port au prince
Infrastructures de base n’existent pas en dehors de Port-au-Prince
  • Accès à Infrastructure généralement limité
    • 8% d’accès à l’eau courante
  • Et concentré à PauP
    • Où elle est de mauvaise qualité
m nages dans les campagnes et villes r gionales poss dent leurs maisons
Ménages dans les campagnes et villes régionales possèdent leurs maisons
  • 90 pourcent des ménages ruraux possèdent leurs maisons
    • Mais la moitié n’a pas de titre de propriété légal
  • Dans la Zone Métropolitaine la majorité loue
    • Avec le partage des revenus mais plus de propriétaires dans le quintile le plus élevé
taux d alphab tisation a augment de mani re significative
Taux d’alphabétisation a augmenté de manière significative

Literacy by age and region

100

Aire Métropolitaine

90

Autre urbain

80

Rural

70

60

50

40

30

20

10

0

65 +

55-59

60-64

50-54

45-49

40-44

35-39

30-34

25-29

20-24

15-19

Age

  • Alphabétisation des adultes atteint 54%
  • Le fossé entre zone rurale et urbaine a diminué
  • Les femmes sont au même niveau que les hommes
    • Différence entre les sexes a disparu parmi les jeunes de 15-19 ans
pr s de la moiti des enfants des zones rurale sont enr l s dans les coles primaires
Près de la moitié des enfants des zones rurale sont enrôlés dans les écoles primaires
  • Enrôlement net primaire est de 60%
  • Différence entre zones urbaines et rurales persiste
  • Différence entre sexes disparue
    • Les femmes sont peut-être plus avancées que les hommes
  • 75% des enfants ont plus d’éducation que leurs parents
the schooling generation faces serious quality problems
The schooling generation faces serious quality problems
  • Commencement tardif (graphique)
    • Maxmimum primary enrolment reached at the age of 12
  • Cycles incomplets
    • 84% des 15-24 ans ont réussi la première année fondamentale, 50% ont terminé l’école primaire et un quart seulement ont achevé les trois cycles de l’école fondamentale (9ème année)
  • Formation des professeurs
    • 74% des professeurs n’ont pas le baccalauréat
    • Dans les écoles privées, seulement 12% ont leur baccalauréat (Source: IHSI 2000)
slide14
Insuffisance pondérale plus répandue parmi les femmes haïtiennes que les autres femmes de l’Amérique Latine
  • 11 pour cent des femmes haïtiennes ont un poids insuffisant
    • Nord-Ouest, Grand- Anse, Nord-Est have highest rates
    • La surcharge pondérale est un problème à venir en Haïti
  • Diminution similaire dans la malnutrition des enfants selon les enquêtes de DHS
    • De 27-28% (94/95) à 16-18% (2000)
    • Source EMMUS II & III
etat de sant se d t riore rapidement partir de la quarantaine
Etat de santé se détériore rapidement à partir de la quarantaine
  • 29 pourcent de la population adulte se déplacent difficilement
  • 17 pourcent des adultes ont de graves problèmes pour se déplacer et ceci augmente rapidement dans la quarantaine
  • Seulement 25% des femmes adultes disent qu’elles sont en “bonne” ou en “très bonne” santé
coh sion macro social menac e dans les zones urbaines
Cohésion macro social menacée dans les zones urbaines
  • 60% des habitants des villes ont peur dans leurs propres maisons
    • Mais le niveau des relations inter-personnelles est très élevé dans les ménages
  • Peur de la criminalité moins élevé dans les zones rurales
    • L’importance des équipes de travail collectif et volontaire, montre des liens sociaux
transferts diminuent la participation de la main d oeuvre
Transferts diminuent la participation de la main d’oeuvre
  • Taux d’activité économique bas et chômage élevé
    • Seulement 45 pourcent d’adultes travaillent
    • Participation totale de la main d’oeuvre est de 59%
  • Phénomène dû à des flux importants de transferts
    • 31% des ménages ont des parents proches à l’étranger; surtout aux Etats-Unis
    • Dans la zone métropolitaine, la moitié des ménages ont des parents proches à l’étranger
    • Un tiers des revenus annuels des ménages urbains provient des transferts
majorit des agriculteurs et commer ants travaillent leur propre compte
Majorité des agriculteurs et commerçants travaillent à leur propre compte
  • 79% de la main d’oeuvre travaillent à leur propre compte
    • Dans l’Aire Métropolitaine, 44% sont des salariés y compris 7% dans le secteur public
    • Dans les zones urbaines, le commerce et les échanges commerciaux prédominent
    • La sous-traitance emploie 7% de la main d’oeuvre, 15% dans l’Aire métropolitaine
    • L’Agriculture représente maintenant moins de la moitié de la main d’oeuvre nationale (44%)
    • Même dans les zones rurales où seulement près de la moitié des ménages vivent de l’agriculture
  • Le taux de chômage élevé à PauP ne dissuade pas les migrants
    • Moitié des résidents dans l’Aire métropolitaine ne sont pas nés là
    • Dans les département du Sud, 40 % laissent avant leur vingt cinquième année
    • Mais en général, la population est stationnaire: 85% vivent dans leurs régions d’origine
    • Les migrants rattrapent les résidents permanents en éducation, travail, revenu
bas revenu tr s commun en dehors de l aire m tropolitaine
Bas revenu très commun en dehors de l’Aire Métropolitaine
  • 67% de la population rurale vivent dans une extrême pauvreté
  • Nord Est, Nord Ouest ont les taux de pauvreté les plus élevés
  • Pauvreté de consommation a peut-être diminuée pendant les années 90
    • Et les données sur les dépenses montrent des taux plus bas de pauvreté
et l in galit dans les revenus est extr me
Et l’inégalité dans les revenus est extrême
  • Reflétant des différences de revenus énormes entre et au sein des zones urbaines et rurales
  • Mais on trouve des mécanismes de sécurité importants dans les moyens d’existence des zones rurales
    • Propriétaire foncier (82%)
    • Propriétaire de maison (90%)
    • Diversification des parcelles (1.9 par ferme)
    • Diversification des cultures (3.6 par ferme)
se concentrer sur les l ments de base
Se concentrer sur les éléments de base
  • Les résultats démontrent une déficience importante dans les conditions de base pour le développement économique en général, et en particulier un héritage de négligeance rurale
  • Dans la première phase, les politiques devraient s’attarder à améliorer, en particulier

- l’Infrastructure: électricité, ramassage d’ordures

- l’application de la loi

- L’éducation primaire

  • Une attention particulière doit être donnée aux zones rurales dans toutes les politiques de chacun des secteurs et l’état doit s’engager dans le secteur agricol.
  • A long terme, les politiques de développement doivent prendre des décisions difficiles sur le role de l’agriculture versus d’autres secteurs.
    • Les investissements devront etre repartis en fonction des besoins et secteurs
    • Les politiques de protection tarifaires doivent evaluer le ”distributive impact”
    • Le train de vie peut facilement etre boulverse par les interventions