la communication n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
LA COMMUNICATION PowerPoint Presentation
Download Presentation
LA COMMUNICATION

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 24

LA COMMUNICATION - PowerPoint PPT Presentation


  • 58 Views
  • Uploaded on

LA COMMUNICATION. Définitions. du latin COMMUNICARE mettre en commun, être en relation

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'LA COMMUNICATION' - brenna


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
d finitions
Définitions

du latin COMMUNICARE

mettre en commun, être en relation

« Communiquer, c’est mettre en commun, à l’intérieur d’une relation, soit des différences, soit des ressemblances, à partir de deux besoins fondamentaux : celui d’être reconnu et celui d’être entendu ».1

À retenir : le but ultime de la communication n’est pas de se mettre d’accord….

1 Jacques Salomé

le processus de la communication
LE PROCESSUS de la communication

QUI : émetteur ou expéditeur

QUOI: message

À QUI: récepteur ou destinataire

COMMENT: le mode

POURQUOI : le but, l’objectif

processus
Processus

Qu’est-ce qu’on communique ?

le message : demande, besoin, désir, attente, peur, etc)

À qui ?

l’interlocuteur, le destinataire : conjoint, enfant, patron, etc)

Dans quel but ?

Convaincre  piège !

Être compris(e)  pas toujours le cas !

Se positionner, mettre ses limites, s’affirmer  pas toujours facile !

Formuler une demande  s’exposer à un refus

iceberg de la communication
ICEBERG de la communication

Langage verbal

Langage corporel (non-verbal)

Voix

Perceptible

Affectif, irrationnel, senti

désirs , peurs - valeurs

expériences passées

préjugés, etc.

Imperceptible

communiquer son insu
Communiquer à son insu

On ne peut pas ne pas communiquer

Le silence : ne pas parler dit déjà quelque chose sur son état d’esprit

(manque de confiance, en désaccord, en colère, etc)

Non-verbal (vocal et visuel) : congruence ou non avec message verbal, information complémentaire

le contenu du message
Le contenu du message

En matière de communication, le VÉCU est plus important que la RÉALITÉ

Le vécu fait appel à notre façon d’appréhender une situation, de recevoir un message.

Dépend de notre encodage des expériences passées, de notre personnalité, de nos apprentissages…

une grande partie est inconsciente

la communication des motions
La communication des émotions

La règle du 7% - 38% - 55%

ou

Les 3 V

Composante verbale

Composante vocale

Composante visuelle

Quand il est question d’émotions, seulement 7% de ce qui est compris est attribuable aux mots utilisés 1

1 Ref. Albert Mehrabian, 1967

question de perception
Question de perception

Que voyez-vous?

recevoir le message
Recevoir le message
  • ÉCOUTER : tenir compte de, prêter attention à
  • ENTENDRE: prendre conscience de ce quelqu’un dit, prendre en considération ce qu’il ressent, pense, vit, à un moment précis.
  • COMPRENDRE : saisir le vécu de quelqu’un en entrant dans ses raisons, ses mobiles, participer à sa manière de voir et de réagir; appréhender par la sensibilité la nature profonde de quelqu’un.
interpr tations du message
Interprétations du message

Le tout ou rien : noir/blanc, gentil/méchant, aimant/froid,

Généralisation : « tu es toujours absent des réunions de famille »

Lecture des pensées de l’autre : « mon patron ne m’a pas saluée ce matin, il doit avoir quelque chose à me reprocher »

La personnalisation : « si mon enfant éprouve des difficultés à l’école, c’est que je dois être une mauvaise mère »

La dramatisation : « il ne m’a pas téléphoné pour ma fête, c’est terrible, il ne veut plus me voir, j’ai perdu mon ami »

Catégorisation : « les hommes ne savent pas exprimer leurs émotions »

Etc.

strat gies pour faciliter la communication
Stratégies pour faciliter la communication

Faire preuve d’ouverture, démontrer de l’empathie

Parler au « JE »  reconnaître sa différence (oser se définir)

Pratiquer l’écoute active  reconnaître l’autre dans sa différence

Prêter attention au langage non-verbal

S’affirmer (se positionner)

Et surtout, se respecter et respecter l’autre

strat gies pour faciliter la communication1
Stratégies pour faciliter la communication

Faire preuve d’ouverture, démontrer de l’empathie

parler au je
Parler au « JE »

Parler au JE, éviter le TU

Au lieu de « tu me crèves le cœur quand tu dis ça »

Dire plutôt « je me sens blessé de t’entendre parler comme ça »

(relation « klaxon »1)

Éviter d’engager l’autre dans son vécu affectif

Au lieu de « On n’est pas contents de tes résultats scolaires »

Dire plutôt : « Pour ma part, je ne suis pas satisfaite de tes résultats scolaires. J’en ai parlé avec ton père : il te dira ce qu’il en pense .»

1 Jacques Salomé

connaissance de soi
Connaissance de soi

Une bonne connaissance de nos besoins, peurs, zones de vulnérabilité et désirs nous aident à départager ce qui nous appartient dans une communication, une relation (écharpe relationnelle)

  • Besoins (de liberté, d’échange affectif, d’entretenir des relations significatives, d’appartenance, de se réaliser, de loisirs, d’équilibre, etc.)
  • Désirs (être aimé, être séduit, être complimenté, être reconnu comme compétent, être vu, être admiré, etc)
connaissance de soi1
Connaissance de soi
  • Peurs (peur d’être jugé, de perdre l’estime de l’autre, d’être dévalorisé, d’être vulnérable, peur du conflit, du rejet, de l’agressivité, peur de blesser l’autre, de le décevoir, peur d’être abusé, trompé, etc.)
  • Zones de vulnérabilités (tendance à l’anxiété, à l’irritabilité, manque d’estime de soi, facilement blessé par la critique, fragilité à l’abandon, etc.)
l coute active
L’écoute active
  • Centrer son attention sur la personne qui parle.
  • S’efforcer de ne pas la juger.
  • Chercher à comprendre ce que la personne éprouve, au-delà des mots.
  • Reformuler ce qu’on a compris (vérification).
l coute active1
L’écoute active

Exemples

« Si je t’ai bien compris, tu es triste parce que tu trouves que nous ne passons pas assez de temps ensemble»

« ce que tu dis, c’est que tu te sens coupable de n’avoir pu être présente à l’anniversaire de ta mère ».

En contrepartie, s’assurer que l’autre a bien compris son message

« comment comprends-tu ce que je viens de te dire ? »

s affirmer
S’affirmer

Communiquer de façon affirmative, c’est dire à l’autre: « voici ce que je pense, voici ce que je ressens, voici comment je vois la situation. Mais je suis prêt à écouter, et à essayer de comprendre ce que tu penses, ce que tu ressens, comment tu vois la situation. » 1

Parfois le besoin d’approbation peut entrer en conflit avec le besoin de s’affirmer (« je ne dirai pas à mon patron que je n’ai pas le temps de faire le travail qu’il me demande parce que je veux qu’il m’apprécie comme employé »)

1 Boisvert et Beaudry, S’affirmer et communiquer

les pi ges de la communication
Les pièges de la communication

Les reproches (« si tu ne passais pas ton temps sur les réseaux sociaux, tu serais en mesure de faire des devoirs »)

Les attentes (« s’il pouvait au moins payer ses comptes à temps »)

LÉGITIMES VS RÉALISTES ?

Les messages impossibles (« j’aimerais bien que tu m’amène danser »)

La double contrainte (« tu n’aimes pas la robe bleue? »)

L’injonction paradoxale (« sois spontané! »)

Etc.

communication saine relation saine
Communication saine  Relation saine
  • Oser demander : c’est prendre le risque d’un refus, prendre la chance de créer une réciprocité, respecter ses besoins.
  • Oser donner : offrir sans attente de retour (« troc relationnel »), se mettre à la disposition de l’autre.
  • Oser recevoir :c’est s’ouvrir à l’inconnu, risquer d’être influencé, accueillir les différences comme les ressemblances.
  • Oser refuser:c’est dire NON, ne pas consentir, se positionner différemment. 1

1 Jacques Salomé

trouver l quilibre
Trouver l’équilibre

À vous de jouer!

r f rences
Références

L’intelligence émotionnelle, Goleman Daniel, Éditions J’ai lu, 1998

Si je m’écoutais, je m’entendrais, Salomé Jacques et Galland Sylvie, Éditions de l’Homme, 2003

S’affirmer et communiquer, Boisvert Jean-Marie et Beaudry Madeleine Éditions de l’Homme, 2012