victor ou l enfant de la for t n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Victor ou l’enfant de la forêt PowerPoint Presentation
Download Presentation
Victor ou l’enfant de la forêt

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 17

Victor ou l’enfant de la forêt - PowerPoint PPT Presentation


  • 100 Views
  • Uploaded on

Victor ou l’enfant de la forêt. Pixerécourt. Pixerécourt. 1773: birth of René-Charles Guilbert de Pixerécourt 1791: joins the army of the émigrés 1793: in Paris, protected by Carnot Works as an informer Writes over 120 plays, a total of 30,000 performances 1844: death. Melodrama.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Victor ou l’enfant de la forêt' - borna


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
pixer court
Pixerécourt
  • 1773: birth of René-Charles Guilbert de Pixerécourt
  • 1791: joins the army of the émigrés
  • 1793: in Paris, protected by Carnot
  • Works as an informer
  • Writes over 120 plays, a total of 30,000 performances
  • 1844: death
melodrama
Melodrama
  • Born during the French Revolution
  • Celebrates virtue, family, order
  • Didactic function
  • Manichean world
  • Virtue rewarded, vice punished
slide5

“La musiqueaccompagnaittoutescesangoisses multiples. Cettemusique, faite par des musiciensad hoc, représentait de son mieuxl’étatd’âme du personage. Quandentrait le tyran, la trompettecriaitd’unefaçon lamentable. Quandsortait la jeunnefillemenacée, la flute soupirait les plus doux accords. Cettemusiqueavaitd’abordétéimposéeau mélodramecommeuneentrave; le mélodramela conservacommeuneprécieuseressource. Il avaitremarquéque, grâce à cettemusique, ilpouvait se passer de transitions et ne se donneraucunepeine pour mettreun peu de logiquedans son dialogue. Grâce aussi à cettemusique, le comédienpouvait se livrer à toutesafougue.” (Jules Janin)

slide6

‘C’estque je les aivus, en l’absence du culte, suppléer aux instructions de la chairemuette, et porter sous uneformeattrayante qui ne manquaitjamais son effet des leçons graves et profitablesdansl’âme des spectateurs, c’estque la représentation de cesouvragesvraimentclassiques, dansl’acceptionélémentaire du mot, sans celle qui se rapporte aux influences morales de l’art, n’inspiraitque des idées de justice et d’humanité, ne faisaitnaîtreque des émulationsvertueuses, n’éveillaitque de tendres et généreuses sympathies ; c’estqu’àcette époque difficile, où le peuple ne pouvaitrecommencer son éducationreligieuse et socialequ’authéâtre, il y avaitdansl’application du mélodrame au développement des principesfondamentaux de touteespèce de civilisation unevueprovidentielle (…). Il fallait un théâtre qui mette en scène les malheurs non mérités de la grandeur et de la gloire, les manœuvresinsidieuses des traîtres, le dévouementpérilleux des gens de bien. Il fallaitluirappeler, dans un thèmetoujours nouveau de contexture, toujoursuniforme de résultats, cettegrandeleçondanslaquelle se résumenttoutes les philosophies appuyéessurtoutes les religions, quemêmeici-bas, la vertun’estjamais sans récompense, le crime n’estjamais sans châtiment. Et quel’onn’aille pas s’ytromper, cen’était pas peu de choses que le mélodrame : c’était la moralité de la Révolution.’ (Charles Nodier)

slide7

« Le Mélodrame a pour base le triomphe de l’innocenceopprimée, la punition du crime et de la tyrannie : la différenceestdans les moyens qui amènentcetriomphe et cettepunition. » (a critic on La Citerne by Pixérécourt).

‘la guillotine ayant fait relâche, la nécessité des spectacles émouvants et des émotions fortes se faisaitsentir encore’ (Nodier, Préface des Œuvres de Pixerécourt,1847)

slide8

« On ne peut pas refuser au mélodramecette justice quec’estlui qui nous retrace le mieux et le plus souvent les sujetsnationaux, genre de spectacles qui doitêtrereprésentépartout. Il offreà la classe de la nation qui en a le plus besoin de beaux modèles des actesd’héroïsme, des traits de bravoure et de fidélité. On l’instruit par lààdevenirmeilleure, en luimontrant, mêmedanssesplaisirs, de nobles traits peints de nosannales… Le mélodrame sera toujours un moyend’instruction pour le peuple, parcequ’aumoinsce genre làestàsaportée. »(Pixerécourt, Le Livre des Cent et Un)

slide9

« ce mot profond d’un témoin en matièrecriminelle qui racontaitqu’onluiavaitproposé un crime et qui s’étaitécrié pour touteréponse : ‘Malheureux, tun’esdoncjamaisalléà la Gaîté ! Tun’asdoncjamais vu représenterune pièce de Pixérécourt. »

(Charles Nodier)

origins of victor
Origins of Victor
  • A novel published under the same title in 1797 by Ducray-Duminil
  • Connection with the German imported Räuberroman(Schiller’s Die Räuber / Les Brigands the most famous example)
  • The bandit and the Revolution
  • Roger / Robespierre
the play
The play
  • Performed in 1798, highly successful, 392 performances
  • stock characters: victim (young and female), hero, villain
  • basic plot: 1st act: love, 2ndmalheur, 3rd triumph of virtue
  • happy ending after the crisis where hierarchy is and order is restored
  • Pixerécourt appealing to all classes after chaos of revolution
la marseillaise
La Marseillaise

Allons enfants de la Patrie,Le jour de gloire est arrivé !Contre nous de la tyrannie,L'étendard sanglant est levé, (bis)Entendez-vous dans les campagnesMugir ces féroces soldats ?Ils viennent jusque dans vos brasÉgorger vos fils, vos compagnes !

Aux armes, citoyens,Formez vos bataillons,Marchons, marchons !Qu'un sang impurAbreuve nos sillons !

la marseillaise1
La Marseillaise

Que veut cette horde d'esclaves,De traîtres, de rois conjurés ?Pour qui ces ignobles entraves,Ces fers dès longtemps préparés ? (bis)Français, pour nous, ah ! quel outrage !Quels transports il doit exciter !C'est nous qu'on ose méditerDe rendre à l'antique esclavage !

Quoi ! des cohortes étrangèresFeraient la loi dans nos foyers !Quoi ! ces phalanges mercenairesTerrasseraient nos fiers guerriers ! (bis)Grand Dieu ! par des mains enchaînéesNos fronts sous le joug se ploieraientDe vils despotes deviendraientLes maîtres de nos destinées !

la marseillaise2
La Marseillaise

Tremblez, tyrans et vous perfidesL'opprobre de tous les partis,Tremblez ! vos projets parricidesVont enfin recevoir leurs prix ! (bis)Tout est soldat pour vous combattre,S'ils tombent, nos jeunes héros,La terre en produit de nouveaux,Contre vous tout prêts à se battre !

Français, en guerriers magnanimes,Portez ou retenez vos coups !Épargnez ces tristes victimes,À regret s'armant contre nous. (bis)Mais ces despotes sanguinaires,Mais ces complices de Bouillé,Tous ces tigres qui, sans pitié,Déchirent le sein de leur mère !

la marseillaise3
La Marseillaise

Amour sacré de la Patrie,Conduis, soutiens nos bras vengeursLiberté, Liberté chérie,Combats avec tes défenseurs ! (bis)Sous nos drapeaux que la victoireAccoure à tes mâles accents,Que tes ennemis expirantsVoient ton triomphe et notre gloire !