shangha n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Shanghaï PowerPoint Presentation
Download Presentation
Shanghaï

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 19

Shanghaï - PowerPoint PPT Presentation


  • 119 Views
  • Uploaded on

Shanghaï. INTRODUCTION. Aujourd’hui , Shanghai s’est élevé au rang de centre chinois des affaires et de la finance, tout en étant un des ports les plus actifs de Chine. La ville de Shanghai , traversée par le fleuve Huangpu, est aujourd’hui la ville la plus cosmopolite de Chine. .

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Shanghaï' - beaumont


Download Now An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
introduction
INTRODUCTION

Aujourd’hui, Shanghai s’est élevé au rang de centre chinois des affaires et de la finance, tout en étant un des ports les plus actifs de Chine. La ville de Shanghai, traversée par le fleuve Huangpu, est aujourd’hui la ville la plus cosmopolite de Chine.

slide4

I/ HISTOIRE

  • Étant donnée sa situation stratégique à l'embouchure du Yangzi Jiang, au centre de la Chine, et la proximité avec des villes aux productions artisanales réputées (Suzhou, Hangzhou), Shanghai est devenue très tôt un centre d'échanges économiques importants.
  • Cependant, ce n'est qu'après les guerres de l'opium et la présence étrangère que le développement économique de la ville a pris l'envergure qui a fait sa réputation. À ses origines, Shanghai était un petit village de pêche, à la période des conflits entre les états (475-221 av. J.-C.).
  • Shanghaisignifie littéralement : « sur la mer ».
  • 1842 Traité de Nankin, établissant l'ouverture commerciale des ports chinois
  • L’économie d’abord dominée par le trafic de l’opium, s’oriente au tournant du XXe siècle vers le commerce extérieur en général, la finance, la spéculation immobilière, puis l’industrie.
slide5

Après la victoire des communistes, la ville a été considérée comme le symbole du capitalisme étranger, elle sommeillait, et le monde l'avait presque oubliée, avant d'être revalorisée suite au mouvement de réformes de Deng Xiaoping.

ii la t te du dragon
II/La tête du dragon

Placée dans le delta du Yangzi, la ville tire profit de la croissance de son arrière-pays, qui représente un quart du PIB de la Chine.

Population : 23 millions d'habitants  

Superficie : 6 340 km2

PIB : 152 milliards d'€* en 2008

PIB/habitant : 8 125 €* en 2008, soit le 1er rang en Chine (France : 30 740 €).  

Aéroports : 1er en Chine pour le fret, 2e pour les passagers (50 millions).  

Ports : 1er port mondial pour le vrac, 2e port mondial pour le trafic des conteneurs : un quart du commerce extérieur chinois y transite

Liaisons ferroviaires : une ligne TGV Shanghai-Pékin sera inaugurée en 2011. 7 lignes sont en voie de modernisation

iii une croissance d mographique exceptionnelle
III/ Une croissance démographique exceptionnelle

La population de la municipalité de Shanghai est de 23 019 148 habitants (2010). Shanghai est la seconde plus grande municipalité de la République populaire de Chine, après Chongqing et devant Pékin

La ville nouvelle de Songjiang, qui n'existe que depuis une dizaine d'années est représentative de la croissance urbaine de tout Shanghaï : elle illustre bien le rythme de l'urbanisation (la ville compte aujourd'hui 300 000 habitants).Il y a huit autres villes nouvelles.

les transformations urbaines
Les transformations urbaines
  • http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/que-sont-devenus-les-expo-pries-de-shanghai_906217.html
iv les quartiers
IV Les quartiers
  • 1/Le Bund
  • Nom donné au quai sur le fleuve Wang Pu (Huangpu)
2 le cbd de pudong d limit par la boucle du wang pu
2/ Le CBD de Pudong délimité par la boucle du Wang Pu
  • Face au Bund, sur la rive est du Huangpu, se dresse le fameux quartier des affaires de Shanghai, Pudong, construit au début des années 1990. Ce centre financier ultra moderne, abrite les symboles du développement économique chinois
  • La tour Jinmao  (1):
  • Construite en 1998, la tour Jinmao s'élève à 421 mètres et possède 88 étages (le chiffre 8 symbolisant la prospérité et l'argent pour les chinois La tour Jinmao dispose d'un observatoire de 1 520m² au 88ème étage !
  • La tour de Perles (2):
  • La tour de Perles est une tour de télévision, ayant été conçue par l’architecte JiaHuan Cheng, en 1991, et inaugurée en 1995. Elle rappelle, à certaines personnes, un gigantesque bilboquet. Elle mesure 468 m de hauteur et fait donc partie des tours les plus hautes du monde.

2

2

1

1

3 vieille ville
3/ vieille ville
  •   Au cœur de la ville moderne de Shanghai, à l’ouest de la Renmin Lu, se trouve la vieille ville, la partie habitée la plus ancienne de Shanghai, retraçant la vie quotidienne de la Chine avant la modernisation, et faisant ainsi revivre le passé de Shanghai.
  •   Elle n'est pas très étendue, (1,6km du nord au sud et 1,3 d'est en ouest), mais fait pénétrer dans un univers différent, donnant la sensation de remonter dans le temps. Ses ruelles (appelées hutong), étroites, encombrées et sinueuses, sont bordées de maisons typiquement chinoises au toit rouge et or.
4 le port
4/ Le port
  • 2003-2005 Le port de Shanghai dépasse en tonnage celui de Rotterdam, puis celui de Hongkong. 
  • Shanghai compte deux ports pour l’exportation : le port de Waigaoqiao, à l’embouchure du Yangtsé, et le nouveau port de Yangshan, en eaux profondes (profondeur du chenal de 15 m) au sud-est de Shanghai, dans la baie de Hangzhou.
  • Shanghai (Waigaoqiao et Yangshan) est le 1er port mondial, pour le trafic de vrac (492 M. t. en 2007). Pour le trafic de conteneurs, Shanghai a supplanté Hong-Kong en 2007 à la 2ème place ; mais, touchée par le ralentissement du commerce international, la ville n’a pas pu dépasser Singapour et reste à la 2ème place, fin 2009, avec 25 M. EVP. Cette prise de la 1ère place n’est toutefois que partie remise, notamment à l’occasion de la reprise du commerce international, qui s’affirme depuis début 2010.
  • Le port dispose de 3 000 m. de quais, d’une surface de stockage de 1,4 km. 2 et de 33 couloirs d’accès (20 entrées et 13 sorties). Il est équipé de 21 grues simples et 13 grues doubles ; chaque grue simple est capable de charger ou de décharger 128 containers à l’heure.
  • L’objectif de Yangshan est de faire de Shanghai le centre d’éclatement du fret vers les destinations d’Asie du Nord, à l’instar de Singapour pour l’Asie du Sud
v une m tropole tourn e vers le futur
V/ Une métropole tournée vers le futur
  • Biotechnologies, automobile, informatique, chimie... A Shanghai, la Chine joue de son fabuleux marché pour attirer les grands groupes étrangers dans des centres de recherche toujours plus performants. Le futur du high-tech s'écrit-il ici?
  • Le tramway monorail fend l'air en silence. A droite, la façade en demi-cercle d'un gigantesque immeuble de verre flambant neuf: l'hôpital Shuguang. A gauche, la tour d'acier de l'université de médecine chinoise traditionnelle, dont les arêtes recourbées vers le ciel évoquent l'architecture des temples, trône au centre d'un vaste campus. Une bouche de métro déverse un flot de jeunes gens, lunettes sur le nez, sac d'ordinateur en bandoulière, écouteurs sur les oreilles. Plus loin, on devine une forêt de petits immeubles séparés par des pelouses et des parkings, coiffés des logos des grands groupes pharmaceutiques internationaux: Lilly, AstraZeneca, Novartis... ou encore Charles River, premier fournisseur mondial d'animaux de laboratoire. 
  • Bienvenue dans la "Pharma Valley" de Shanghai. Située dans le parc technologique de Zhangjiang, sur la vaste plaine de Pudong, qui s'étend à l'est de la ville en direction de la mer, la zone réservée aux biotechnologies est le chouchou des autorités. "Il y a vingt ans, notre pays avait pour priorité la production de l'acier, rappelle Wang Lan Zhong, grand patron de l'activité biotech de Zhangjiang. Nous en détenons le record mondial. A présent, les biotechnologies font partie des priorités. Et quand le gouvernement chinois est déterminé, il réussit !" Sept des dix plus grands groupes du monde sont déjà établis à Zhangjiang. En tout, 400 entreprises de biotech y ont des activités de recherche-développement (R'D) ou de veille technologique.  
  • L'ambition de M. Wang est désormais de remplir le tout nouvel incubateur dont s'est doté le parc. Pour convaincre les hésitants, il dispose d'une trentaine d'étages, de laboratoires équipés et de subventions. "La Chine a de l'argent, des ressources scientifiques et des 'projets clefs''' aidés par le gouvernement central, s'enflamme Jun Ren, fondateur de New SummitBiopharma. Nous devons marier les sociétés chinoises, trop petites, avec des talents étrangers." Sa start-up devait à l'origine se développer dans l'innovation biotechnologique. Elle est désormais mandatée pour attirer des jeunes pousses étrangères dans les incubateurs chinois, en premier lieu celui de Shanghai, et faire office de "baby-sitter". New Summit sera introduit au Nasdaq dans les semaines à venir. C'est la première société chinoise candidate pour ouvrir une antenne au Cancer Campus, le biocluster de Villejuif (Val-de-Marne). 
  • http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/la-bourse-de-shanghai-bientot-au-niveau-de-hongkong-ou-singapour_889626.html
le centre financier de pudong pourrait il d passer dans dix ans hongkong ou singapour
Le centre financier de Pudong pourrait-il dépasser, dans dix ans, Hongkong ou Singapour?
  • Le centre financier de Pudong pourrait-il dépasser, dans dix ans, Hongkong ou Singapour? C'est l'objectif du gouvernement chinois. A ses risques et périls.
  • Faire de Shanghai, à l'horizon 2020, l'un des principaux centres financiers d'Asie... A regarder les chiffres, l'ambitieux objectif du gouvernement chinois ne paraît pas hors d'atteinte. L'année dernière, le principal indice de la place a grimpé de 80%, à comparer avec 20 à 30% pour les grands indices occidentaux. En mai 2009, sa capitalisation boursière a dépassé pour la première fois celle de la City (1 949 milliards de dollars, pour 1 946 milliards). 
  • Mais les obstacles demeurent nombreux. Car la majorité de la cote demeure constituée de sociétés étatiques dont les titres sont en grande partie détenus par des acteurs publics: gouvernement central, collectivités locales, Fonds national de la Sécurité sociale... "Le poids de l'Etat lui permet d'influer fortement sur l'évolution des cours, constate Antoine Brunet, économiste chez AB Marchés et spécialiste de la Chine. Il peut encourager la hausse s'il le souhaite ou, au contraire, refroidir le marché si nécessaire." 
  • Les Chinois sont certes de plus en plus nombreux à être accros aux yo-yo de la Bourse: étudiants, ménages et retraités misent parfois une grande partie de leurs économies aux casinos boursiers de Shanghai ou de Shenzhen, l'autre grande place de la Chine continentale. Mais ils représentent une faible part des montants échangés. Tout comme les investisseurs étrangers: pour être admis à la table shanghaienne, ces derniers doivent remplir une série de critères officiels (stabilité financière, montant minimal de 10 millions de dollars à investir...) et officieux.  
  • "Il est bien vu d'avoir dans son équipe sur place des employés chinois", confie un bon connaisseur du système. Au total, les montants investis par les sociétés de gestion étrangères, au nombre de 90, dont cinq françaises, représentent aujourd'hui, pour Shanghai et Shenzen, 17 milliards de dollars, soit seulement 0,5% de la capitalisation totale des deux places. 
  • Quant aux introductions en Bourse, elles demeurent réservées aux entreprises locales. Le gouvernement a promis d'ouvrir la place aux sociétés étrangères - la banque britannique HSBC s'est d'ores et déjà portée candidate - mais la législation a pris du retard. "Cela devrait aboutir dans les six mois qui viennent", témoigne Hélène Rives, associée au cabinet Landwell et spécialiste de la Chine. Déjà, le groupe conseille plusieurs entreprises françaises en vue d'une introduction éventuelle. 
  • Les autorités viennent également d'autoriser les contrats à terme sur indice, mais pour l'heure seulement pour 80 valeurs. "La modernisation est en marche", assure Bruno Vanier, responsable de la gestion actions chez Edmond de Rothschild Asset Management, l'une des cinq sociétés françaises à avoir obtenu la licence. 
  • Jusqu'où ira Shanghai? "Pour attirer les financiers, il faut un marché libre, mais aussi de la transparence et une grande liberté d'expression", rappelle JoelGuglietta, gérant de portefeuilles et spécialiste de l'Asie chez BTIM, un grand hedgefund australien basé à Sydney. Ces critères sont remplis à Hongkong ou à Singapour, mais pas encore à Shanghai."  
  • Surtout, l'ouverture massive aux investisseurs étrangers impliquerait pour le gouvernement de renoncer à contrôler la parité de sa monnaie. Inenvisageable aux yeux de Pékin. Il y aura là, et pour longtemps, une barrière infranchissable. 
  • http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/la-bourse-de-shanghai-bientot-au-niveau-de-hongkong-ou-singapour_889626.html
vi les p riph ries de shangha
VI/ Les périphéries de Shanghaï
  • Le Maglevest le train à grande
  • C’est le premier train à lévitation magnétique en opération commerciale dans le monde. Le train de technologie allemande a été construit en allemagne puis transféré à Shanghai. La ligne a été ouverte le 1er janvier 2004.La ligne relie l'aéroport international de Pudong (Shanghai) à la gare de Longyang Road qui se situe dans le quartier de Pudong à Shanghai Distance parcourue de 30 kilomètres en 7 minutes 20 secondes, vitesse maxi de 431 km/h pendant 2 minutes (accélération - croisière 2 minutes - décélération).
le pont de la baie de hangzhou
Le pont de la baie de Hangzhou
  • C'est le pont trans-océanique le plus long au monde, il est à haubans et traverse la baie de Hangzhou, en Chine. Ouvert à la circulation en 2008, il relie Shanghai et Ningbo, les deux plus grandes zones portuaires de Chine et permet de réduire le trajet entre les deux villes de près de 120 km.

La baie de Hangzhou est situé sur le flanc sud de la région du delta du Yangtsé,est l'une des plus prospères de Chine avec 10,4% de la population du pays (135 millions d'habitants), mais un PIB qui a compté en 2002 pour 22,1% du total national. C'est la 6ème grande zone métropolitaine, après Londres et Paris. L'ouvrage comportera 6 voies pour automobiles. D'un coût de 11,8 milliards de yuans(1,42 milliard de dollars), il est financé à 35% par des entreprises du Zhejiang,intéresséespar le rapprochement avec la grande métropole shanghaïenne.

conclusion
Conclusion
  • Schanghaï est en train de devenir une métropole mondiale majeure, elle concentre de plus en plus de pouvoirs et de fonction.
  • Elle a réussi à s’imposer dans l’espace chinois comme capitale économique et financière, et comme rivale de Beijing.
  • Elle est le miroir de la Chine actuelle.
sources
Sources
  • http://www.stephanecompoint.com/41,,,9195,fr_FR.html