Margot Phaneuf, inf. PhD . École des Cadres- infirmiers , Reims, juin 2011 - PowerPoint PPT Presentation

baylee
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Margot Phaneuf, inf. PhD . École des Cadres- infirmiers , Reims, juin 2011 PowerPoint Presentation
Download Presentation
Margot Phaneuf, inf. PhD . École des Cadres- infirmiers , Reims, juin 2011

play fullscreen
1 / 30
Download Presentation
Margot Phaneuf, inf. PhD . École des Cadres- infirmiers , Reims, juin 2011
318 Views
Download Presentation

Margot Phaneuf, inf. PhD . École des Cadres- infirmiers , Reims, juin 2011

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Une posture soignante: la quête de sens à travers les savoirs de recherche et les savoirs d’expérience • Margot Phaneuf, inf. PhD. • École des Cadres-infirmiers, • Reims, juin 2011 Margot Phaneuf, Inf. PhD.

  2. Conférenceprésentée à Reims, France. Le 22 juin 2011.

  3. Cetterencontreest, à travers le prismed’une vie d’infirmière, un témoignage de 60 annéesd’évolutionprofessionnelle. Margot Phaneuf, Inf. PhD.

  4. Les racinesd’unecarrière • Uneprécision: bienque ma quête de sens et la recherche de savoirsaientjalonné ma vie d’infirmière, je n’aijamaisétéidentifiée à un poste de chercheuseuniversitaire: • les circonstances de ma vie ne s’ysont pas prêtées, • commebien des femmes, la famille a conditionnémeschoix. • Les postes de chercheusesontd'ailleurs malheureusementrares en soinsinfirmiers. • Les subventions qui leursontessentiellessontclairsemées.

  5. La quête de sens • La quête de sensestune posture de vie et c’estce qui nous met en marche. • C’estainsiquej’aieu la chance de balisermon travail avec un certain nombre de recherches et de quêtes de savoirsd’expérience. • D’abord, trèstôt, je me suisinterrogéesurcertainesdifficultésrencontréesdansnotredomaine: pour l’enseignement, pour la qualité et l’efficacité des soins et surtout, au sujet de leur humanisation. • Ces questions ont plus tarddonné lieu à des recherches, à des projetsd’enseignement et de conférences, à des logiciels, à des livres et à des articles. Margot Phaneuf, Inf. PhD.

  6. Un questionnement fertile Je me demandais: • qu’est-ce qui peutrendre les soins plus efficaces? • qu’est-ce qui peutapporter le meilleursoutien aux maladesdansleurexpériencedifficile de maladie? • qu’est-ce qui fait la satisfaction au travail pour unesoignante? • qu’est-cequecelasignifie d’être éducatricedans cette profession? • quel genre d’infirmièrespréparons-nous? • y a-t-iluneâmedanscesgestes du quotidien?

  7. Je me demandais en somme, qui sommes-nous au justedanscemonde de soins “hyperorganisés”, dominés par la technologie? • Et oùallons-nous? Quellessont les voiesd’évolution future?

  8. Des réponsesinsatisfaisantes Malheureusement, les réponsesque je me donnaisétaienttoujourspartielles et pour y répondrej’aiosém’aventurerdans un processus de recherche-action en commençant par des élémentsrelationnels simples: • comment accueillir un malade pour qu’ilsenteque nous sommeslà pour lui? • comment enseigner à un patient à prendresoin de sa santé? • comment préparer un enfant à unechirurgiedans un climatludique qui convient à son âge? • Comment procéder à un entretien de microcounselling?

  9. Des débuts difficiles • Mais les débuts ontétélaborieux: • J’avaispeu de connaissancessur la méthodologie à appliquer. • Il y avaitpeu de livres pour me renseigner . • La perception des gens autour de moin’était pas trèsaidante. “Qui est-ellecelle-là avec sesidées?” • Les subventions ou les libérations de charge de travail étaientinconnues. • Mais à cemoment, quelquesrecherchescommençaient à sortir des quelquesuniversitésoùil y avaitunefaculté du nursing. • C’étaitune belle inspiration pour moi.

  10. La quête de sens et le besoin de formation • Mais la posture de chercheuse ne s’exerce pas seulement à travers le processusformel de quête de connaissancesqu’est la recherche. • Des besoinspressantsdemandaient un autre genre de recherche de connaissances: • Nous manquions de formation pour enseigner : de connaissances des matièrestellesque la physiologie, les pathologies, la pharmacologie, etc. • Nous manquions de connaissancespédagogiques pour communiquer la matière. • Il y avait un besoin urgent de formation danstous les domaines.

  11. La quête de sens et le besoin de formation • Moij’aichoisil’éducation. Aussi, comme de multiples infirmièresdepuis les années 70 et 80, je suisretournée aux études pour : • un courscollégial en sciences de la santé, • un 1er cycle universitaire en sciences avec concentration nursing, • unemaîtrise en enseignementcollégial, • unemaîtrise en éducation, • un doctorat en didactique. • Commetoutes les étudiantesuniversitaires, j’aidûrédigerunerecherche pour le mémoire de maîtrise et pour la thèse de doctorat.

  12. La quête de sens: la recherche • J’aiensuiteenseigné la méthodologie de la recherche à la faculté de l’Éducationpermanente à l’Université de Montréal pendant plusieursannées et plus tardcommeconsultante à l’étranger. • J’aitravaillé à l’OIIQ en recherche pendant uneannée. • J’aipoursuiviunerecherche de développement de troisans pour le ministère de l’Éducation du Québec. Elle portaitsur le programme de formation en soinsinfirmiers, au niveaucollégial.

  13. La réponse à des besoinspressants: les livres • Nous manquionsaussi de matériel pour enseigner: • iln’yavait pas de volume, • les enseignantesfournissaient des notes de cours aux étudiantes, maisc’étaitsouventtrèslimité. • Il y avaitdonc un grand besoin de rédiger des livres. • Mais au début, le mondeinfirmier, le mondemédical et le monde de l’édition ne croyaient pas que des infirmièrespouvaientrédiger des volumes valables. • En dépit de cesdoutes, moi et quelquesinfirmières nous avonsmodestementcommencé à rédiger des livres.

  14. La quête de sens et les savoirsd’expérience • Rédiger des livresest un autre genre de recherche de savoirstrèsexigeant. Il faut: • procéder à des consultations dans les milieuxconcernés, • interroger des spécialistes de différentsdomaines, • prendreconnaissance de divers projets, • consulter de nombreuxauteurs, • réunircesconnaissances, les confronter, les évaluer, les sélectionner, les organiser et rédiger un texte qui se tient, le soumettre à l’évaluation des pairs, puis le publier. • Les connaissances qui sont issues de ces consultations sontprécieuses, cesont des savoirsd’expérience.

  15. Le cheminementd’unecarrièred’auteure • Ma première expérienced’écritures’estfaite avec la pharmacologie (1976). • Puisvint la démarcheclinique. Celapeutsemblerdépasséaujourd’hui, maisc’étaitunenécessité pour mieux organiser les soins et mieux les personnaliser. • Au fil des ans, parfois avec des collègues, je me suisensuiteattaquée au diagnostic infirmier et à l’enrichissement des interventions pour les soinspsychiatriques et les soinsgénéraux, à la communication et à la relation d’aide, à l’enseignement au client, à la maladied’Alzheimer, etc.

  16. Les derniers livres

  17. Le reflet de l’évolutiond’une profession • Je n’étais pas une exception, au cours des 40 dernièresannées, la progression des soinsinfirmiers a étéremarquable: • les soins se sont de mieux en mieuxstructurés, • les infirmières se sont de plus en plus forméesdansdiversesspécialités, • de plus en plus de livresontététraduitsourédigés par des infirmières, • de plus en plus de recherchesontétépoursuivies en soinsinfirmiers et en pédagogie, • des rôlesprestigieuxontémergé.

  18. Puis, la rechercheprend un autre visage • En 1985, arrivée de l’informatique: • avec son nouveau type de recherche de savoirsd’expérience. • avec l’impératif de s’initier, de se former à cettetechnologie. • Le numériqueapportait de nouvellespossibilités de production de matériel: • création avec deuxcollèguesd’une base de données pour la planification des soins: Planisoins, • créationd’uneressourced’apprentissage en pharmacologie: un jeu de 825 questions: Pharmacourse, • élaborationd’une base de données pour l’évaluation de la performance de l’étudianteinfirmière en stage: Ariane. • Uneréflexionintéressantesur le sujet des TIC : Michel Serre: http://generationc.cefrio.qc.ca/blog/2010/01/les-jeunes-sont-ils-plus-intelligents-que-nous/

  19. De la recherche de connaissance à la consultation internationale • À partir de 1991, plus libre de mon temps, je pouvaisrépondre aux demandes de consultation à l’international. • C’était un changement radical pour moi et le commencement d’une vie de nomade de la formation: • majoritairementdansdiverses parties de la France du nord au sud, dans des hôpitauxgénéraux, des centres psychiatriques, des IFSI et des écoles de cadres. • Trèssouvent à Paris, pour l’UniversitéLibreEuropéenne en soinsinfirmiers et dans divers hôpitaux.

  20. De la recherche de connaissance à la consultation internationale(2) • J’aiaussi beaucoup travaillé au Portugal, dans de nombreusesvilles, soit avec les enseignants, soit avec les étudiantsdanscertainesécolesuniversitaires, à l’urgence de l’Hôpital de Coimbra, pour le service de psychiatrie de l’Hôpital de Coimbra, à l’universitéd’Évora, d’Aveiro, de Porto, etc. • J’aiégalementtravaillé au Liban, en Tunisie, à Madère, aux Açores, etc. • J’aiaussitraité le sujet de la méthodologie de la recherchedansdifférentsendroits qui ontsollicité ma collaboration (Entre autres, ici à Reims, à Lyon, à Besançon, etc. ).

  21. De la recherche de connaissance à la consultation internationale(3) • Dansce travail, il y a aussieuénormément de bénévolat. Mais les besoinsétaientgrands et les personnnestrèsattachantes. • De toutemanière, ma philosophieétaitque “partir sans transmettre, c’estpartircomme un voleur en emportantcequel’on a reçu.” • Les sujetstraitésétaienttrèsvariés: le diagnostic infirmier, la démarcheclinique, la pédagogie, l’informatisation des soins, la relation d’aide, la supervision, le dossier de soins, l’éthique, la maladied’Alzheimer, la validation, l’utilisationthérapeutique de soi, la méthodologie de la recherche, etc.

  22. La créationd’Infiressources • En 2005, avec deuxcollègues (Denise Brubeau-Morin et Claire-Andrée Leclerc), misesur pied d’un site Internet pour infirmières. • À ce temps, ilexistaitpeu de choses pour les infirmièressur Internet. • Infiressources est un site bénévole et sans but lucratif. • Il estgéré par des infirmières, pour des infirmières. • C’estunevolonté de démocratisation des connaissances, uneplateforme pour le partage et le réseautage des connaissances. • C’estunevolonté de répondre à des besoins au niveau des soins, de l’enseignement et de la recherche. • C’est un autre type de quête des savoirsd’expérience.

  23. Les ressourcesfourniessur Infiressources sonttrèsvastes (plus de 18 000 textes et références.) • Ce site estconsulté par des lecteurs de plus de 90 pays dans le monde. • Chaquemois, environ 120 000 documents sonttéléchargés. • L’an passé plus d’un million de téléchargementsontétéeffectués. Clipart Word

  24. La page d’ouverture

  25. La page d’accueil http://www.infiressources.ca/myscriptorweb/scripto.asp?resultat=970131 Margot Phaneuf, Inf. PhD.

  26. La barre de menus • la banque • le carrefour des rubriques avec sesquatrecomposantes: • le carrefourclinique • le carrefourprofessionnel • le carrefourpédagogique • le carrefourculturel et humanitaire http://www.infiressources.ca/myscriptorweb/scripto.asp?resultat=970131

  27. L’organisation des articles d’Infiressources Professionnel Clinique Pédagogique Culturel et humanitaire • Les ressources sont réparties en quatre carrefours qui sont organisés comme une croisée des chemins. Ils aident à fournir une organisation claire et systématique de ce vaste contenu.

  28. Le carrefour clinique http://www.infiressources.ca/myscriptorweb/scripto.asp?resultat=989983 Renseigne sur les divers types de soins. • Les soins généraux • La santé mentale et psychiatrie • Soins critiques • Soins des maladies infectieuse • Soins des maladies musculo-squelettiques • Soins des maladies respiratoires • Soins en cancérologie • Soins en cardiologie • Soins en chirurgie • Soins en géronto-gériatrie • Soins en gynécologie • Soins en neurologie • Soins palliatifs • Pédiatrie et soins de de l’adolescent • Périnatalité et obstétrique • Pratique infirmière avancée • Santé communautaire • Santé et prévention • Documents officiels • Santé et sécurité au travail • Santé des voyageurs • Enseignement au client • Pharmacologie • Documents officiels

  29. Nous espéronsquevousviendrez nous visiteroupartagervosressources avec nous. Avec Internet, le mondevous attend! Margot Phaneuf, Inf. PhD.

  30. Merci pour votre attention Margot Phaneuf, Inf. PhD.