corinne fremond lejeune martine blassiau resclin champagne ardenne resclin@chu reims fr
Download
Skip this Video
Download Presentation
L’hygiène au travers des besoins fondamentaux des résidents

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 41

L’hygiène au travers des besoins fondamentaux des résidents - PowerPoint PPT Presentation


  • 135 Views
  • Uploaded on

Corinne FREMOND-LEJEUNE Martine BLASSIAU Resclin-Champagne-Ardenne [email protected] L’hygiène au travers des besoins fondamentaux des résidents. En Ehpa, Ehpad, MAS “module soignant” 2008. LES BESOINS FONDAMENTAUX DES RESIDENTS. Respirer. Air et canicule Canicule de l’été 2003

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'L’hygiène au travers des besoins fondamentaux des résidents' - barnabas


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
corinne fremond lejeune martine blassiau resclin champagne ardenne resclin@chu reims fr
Corinne FREMOND-LEJEUNE

Martine BLASSIAU

Resclin-Champagne-Ardenne

[email protected]

L’hygiène au travers des besoins fondamentauxdes résidents

En Ehpa, Ehpad, MAS

“module soignant”

2008

respirer
Respirer

Air et canicule

Canicule de l’été 2003

2004 :

Circulaire DHOS/E4/DGAS-2C n°2004-207 du 5 mai 2004 (climatiseurs)

Circulaire n° 377 du 3 août 2004 (brumisateurs : risque pyocianique et risque légionelle)

respirer 1
Respirer (1)

Légionelle

Circulaire n° DGS/SD7A/DHOS/E4/DGAS/SD2/2005/493 du 28 octobre 2005

(prévention du risque dans les établissements sociaux et médico-sociaux d’hébergement pour personnes âgées )

Circulaire n° 2005/323 du 11 juillet 2005

(investigation et aide à la gestion d’un ou plusieurs cas de légionellose )

respirer 2
Respirer (2)

Grippe

Prophylaxie chez les personnes à risque lors d’une épidémie de grippe dans une collectivité en période de circulation du virus grippal

Note n°2004/244 du 17 septembre 2004

Circulaire DGAS/SD2 2005-425 du 16 septembre 2005 (vaccination)

respirer 3
Respirer (3)

Tuberculose

Circulaire DGS/VS2-DH n° 69 du 29 octobre 1993

(prévention)

Avis du 14 mars 2003

(masques)

respirer 4
Respirer (4)

Toutes les infections respiratoires basses

Circulaire n° 489 du 22 novembre 2006

(CAT devant les infections respiratoires basses chez la personne âgée)

respirer 5
Respirer (5)

Les soins respiratoires

Les aérosols :

Préférer les kits à patient unique

Utiliser du sérum physiologique stérile versable

Changer entièrement le kit tous les 7 jours

respirer 6
Respirer (6)

Les soins respiratoires

L’oxygénothérapie :

Changement de la sonde à oxygène 1 fois/j

Changement des lunettes et masques à oxygène tous les 7 jrs ou en absence de problème

Si humidification : eau stérile exclusivement

respirer 7
Respirer (7)

Les soins respiratoires

L’aspiration endotrachéale :

1 sonde à usage unique (UU) stérile = 1 aspiration

gants UU, masque, lunettes

systèmes d’aspiration équipés de poches de recueil à UU (bocal d’aspi changé au mini 1 fois /j et nettoyé /désinfecté)

Jeter le tuyau d’aspi et la pince « stop vide » au mini 1 fois / semaine

boire et manger
Boire et manger

Hygiène des mains des résidents

Lavage simple des mains

Avant le repas

Produit hydro-alcoolique (intérêt pour patients déambulants)

boire et manger 1
Boire et manger (1)

L’eau : potabilité

Fontaines réfrigérées : maintenance et surveillance de l’eau

(Circulaire DGS/PGE/1 2058 du 30 décembre 1986)

Maintenance préventive et curative

Entretien quotidien des surfaces extérieures (bec verseur +++)

boire et manger 2
Boire et manger (2)

L ’alimentation et le service des repas

Tenue et hygiène des mains du personnel :

Protéger la tenue professionnelle de base (tablier de protection)

Se laver les mains avant et après les manipulations des denrées alimentaires

Réception et stockage des repas

Distribution des repas

Liaison froide : remise en t° des plats chauds au moment du repas

Liaison chaude : maintenir la t° des plats chauds  à 63°c jusqu’au moment du service

Mais attention aux brûlures !!

boire et manger 3
Boire et manger (3)

L ’alimentation et le service des repas

Le nettoyage du matériel et des surfaces

Nettoyage des surfaces (tables, adaptables) avec produit « agréé agro alimentaire »

Privilégier l’utilisation d’un lave vaisselle

Ranger la vaisselle dans des placards propres, ordonnés et fermés.

boire et manger 4
Boire et manger (4)

L ’alimentation par sonde entérale

Lavage simple des mains ou friction hydro-alcoolique avant et après chaque manipulation d’un élément du dispositif

Tubulure changée :

Après la dernière poche si alimentation continue

Après chaque poche si alimentation discontinue

Rinçage de la sonde avec de l’eau embouteillée correctement conservée ou l’eau du réseau (eau contrôlée et réseau entretenu : brise jet détartré)

eliminer 1
Eliminer (1)

Hygiène des mains des résidents

Lavage simple des mains

Après être allé aux toilettes

Produit hydro-alcoolique uniquement en l’absence de liquide biologique

eliminer 2
Eliminer (2)

Les changements de protections (couches)

Appliquer les précautions « standard »

Hygiène des mains

Port de gants de soins à UU, à changer entre chaque résident

Éliminer les protections dans les déchets ménagers

eliminer 3
Eliminer (3)

Lave bassin

Gain de temps

Mode opératoire efficace et sécurisé

Fonction de vidoir, lavage, désinfection

Appliquer les précautions « standard »

Hygiène des mains

Port de gants de soins à UU

Transport du bassin en emballage étanche et fermé

Douchette pour rincer un bassin ?

Non : risque de projection et aérosolisation

eliminer 4
Eliminer (4)

Maîtrise de la diffusion des infections à Clostridium Difficile (CD)

Note DHOS/E2/DGS/C5/2006/335 du 01 septembre 2006

Avis du CTINILS

2 moyens pour agir

Règles d’hygiène

Bon usage des antibiotiques

eliminer 5
Eliminer (5)

Le sondage urinaire

Limiter les indications et favoriser les alternatives

Sondage en système clos +++

Appliquer les précautions « standard »

Hygiène des mains

Port de gants de soins à UU, à changer entre chaque résident

Éliminer les poches de recueil vidées dans les déchets ménagers (sonde dans DASRI)

Toilette urogénitoanale quotidienne et après chaque selle, au savon doux usage fréquent

dormir et se reposer
Dormir et se reposer

Le linge sale dans l’unité

Le circuit en 3 étapes

Manipulation et tri

Conditionnement

Stockage intermédiaire et transport

  • L’organisation des tâches et les moyens mis à disposition doivent diminuer au maximum les manipulations de linge sale
dormir et se reposer 1
Dormir et se reposer (1)

Le linge sale dans l’unité

Manipulation et tri :

Appliquer les précautions « standard »

Hygiène des mains

Port de gants de soins à UU

Protéger sa tenue professionnelle de base

Tablier de protection

Trier à la source

Sacs avec codes couleur

dormir et se reposer 2
Dormir et se reposer (2)

Le linge sale dans l’unité

Conditionnement :

Sacs propres, étanches, munis de système de fermeture en bon état

Sacs remplis au 2/3 max

Chariot léger et facile d’entretien

dormir et se reposer 3
Dormir et se reposer (3)

Le linge sale dans l’unité

Stockage intermédiaire et transport

Local spécifique (aéré, non chauffé, dimension adaptée, point d’eau)

Stockage dans service 24H00 maximum

Utilisation de conteneurs exclusifs à cette fonction : Pas de sacs au sol

Ne pas traîner sacs par terre

Interdiction d’évacuer les sacs par un système de gaines

dormir et se reposer 4
Dormir et se reposer (4)

Le linge sale dans l’unité

Changer totalité literie 1 fois/semaine

dormir et se reposer 41
Dormir et se reposer (4)

Le linge sale en blanchisserie

Traitement

Prélavage suivi du lavage

Entretien de la machine par

Cycles à vide

Détartrage

Pas de lessive désinfectante

dormir et se reposer 5
Dormir et se reposer (5)

Le linge propre dans l’unité

Stockage

Manipulation et utilisation

  • L’organisation des tâches et les moyens mis à disposition doivent diminuer au maximum les risques de transmissions croisées
dormir et se reposer 6
Dormir et se reposer (6)

Le linge propre dans l’unité

Stockage en lingerie

Local uniquement réservé au stockage du linge propre

Volume et surface adaptés

Pas de stockage excessif

Pas de réserve sauvage

Film des emballages à maintenir au plus près de l’utilisation

Revêtement du sol et des surfaces facile d’entretien

Dispositif pour l’hygiène des mains

dormir et se reposer 7
Dormir et se reposer (7)

Le linge propre dans l’unité

Manipulation et utilisation

Hygiène des mains avant manipulation du linge

Organisation des chariots de nursing (quantité et qualité)

Film des emballages à maintenir au plus près de l’utilisation

Linge sec

A distance de sa tenue professionnelle

se v tir et se d v tir
Se vêtir et se dévêtir

La tenue du résident

Importance pour la prévention du risque infectieux

Tenue personnelle (barrière à la diffusion des germes)

Sous – vêtements en coton (lavage à 60°c)

se v tir et se d v tir 1
Se vêtir et se dévêtir (1)

Le linge sale du résident

Pris en charge par la structure

Circuit linge sale

Pris en charge par la famille

Stockage dans la salle de bain du résident

Dans un sac plastique et/ou un contenant fermé et nettoyé à périodicité définie

se v tir et se d v tir 2
Se vêtir et se dévêtir (2)

Le linge sale du résidentporteur de bactérie multirésistante aux antibiotiques

Pris en charge par la structure

Circuit linge sale adapté (sac hydrosoluble + double emballage : sac en plastique et sac tissu) (cf blanchisserie)

Pris en charge par la famille

Stockage dans la salle de bain du résident

Durée de stockage à limiter au maximum (24H00), ou définir périodicité

Explications nécessaires à donner à la famille

Prendre le linge en charge le plus rapidement possible

Séparer du linge de la famille

Faire un prélavage suivi du lavage

Entretenir la machine (cycles à vide, détartrage )

tre propre soign et prot ger ses t guments
Être propre, soigné et protéger ses téguments

La toilette du résident

Recommandations pour le matériel de base

Organiser le chariot de nursing (quantité et qualité)

N’entrer que le strict nécessaire dans la chambre

Si rasoir jetable = usage unique

Si rasoir électrique = patient unique

Minimum 2 gants et 2 serviettes de toilette par toilette complète

tre propre soign et prot ger ses t guments 1
Être propre, soigné et protéger ses téguments (1)

La toilette du résident

- Appliquer les précautions « standard »

Protéger sa tenue professionnelle de base

Organiser le soin

tre propre soign et prot ger ses t guments 1 tre propre soign et prot ger ses t guments 1
Être propre, soigné et protéger ses téguments (2)Être propre, soigné et protéger ses téguments (1) Être propre, soigné et protéger ses téguments (1)

Appliquer les précautions « standard »

    • Hygiène des mains
    • Port de gants de soins à UU si contact avec une muqueuse, une peau lésée ou du liquide biologique
  • Protéger sa tenue professionnelle de base
    • Tablier de protection
  • Organiser le soin
    • Si incontinence : toilette du siège en premier
    • Si présence d’infection ou portage de bactérie multirésistante aux antibiotiques : prise en charge du résident en dernier
    • Hygiène bucco dentaire fait partie intégrante du soin : matériel de brossage, bain de bouche et boîtier prothèse
tre propre soign et prot ger ses t guments 2
Être propre, soigné et protéger ses téguments (2)

Instillation de collyre

- Appliquer : les précautions« standard »

Hygiène des mains

Préférer : les doses unitaires, à défaut les flacons à patient unique

Appareil auditif

- Penser à le nettoyer selon les recommandations du fabricant

s occuper en vue de se r aliser
S’occuper en vue de se réaliser

Les ateliers cuisine

Les exigences

Local approprié et aménagé

Produit agréé agro alimentaire et matériel de nettoyage

Hygiène des participants

Hygiène des mains

Ongles courts

Absence de bijoux, de montre

Cheveux attachés

Manches relevées

Tablier de protection de la tenue vestimentaire

se recr er se divertir
Se recréer, se divertir

Les animaux de compagnie :

Risque des souillures des mains → porte d’entrée conjonctivale ou orale

Précautions :

Suivi vétérinaire

Préciser les zones où l’animal pourra évoluer

Évaluer les risques liés à la présence de l’animal

Définir le ou les personne qui auront la charge complète de l’animal (sorties, soins d’hygiène…)

Et puis …

les exigences qualit pour les personnels de soin
Les « exigences qualité » pour les personnels de soin

La tenue professionnelle de base

Tunique à manches courtes (avant-bras dégagés) et pantalon

Fournis par l’établissement (y compris pour personnel temporaire)

5 tenues minimum par agent

Changés chaque jour et dès que souillés

Chaussures à usage professionnel

Propres, fermées et facilement nettoyables.

Son entretien

Pris en charge exclusivement par l’établissement

Collecte garantissant au minimum une tenue propre par jour

Casier nominatif dont l’entretien est à la charge de l’agent

les exigences qualit pour les personnels de soin 1
Les « exigences qualité » pour les personnels de soin (1)

L’hygiène corporelle de base

Cheveux propres et attachés

Pas de bijoux (y compris l’alliance), ongles courts, pas de vernis ni de faux ongles

ad