potentialites de la filiere soie sur la region itasy n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
- Juillet 2008 - Anne-Sixtine VIALLE-GUERIN – Stagiaire FIDA as.vialle-guerin@istom PowerPoint Presentation
Download Presentation
- Juillet 2008 - Anne-Sixtine VIALLE-GUERIN – Stagiaire FIDA as.vialle-guerin@istom

play fullscreen
1 / 21

- Juillet 2008 - Anne-Sixtine VIALLE-GUERIN – Stagiaire FIDA as.vialle-guerin@istom

165 Views Download Presentation
Download Presentation

- Juillet 2008 - Anne-Sixtine VIALLE-GUERIN – Stagiaire FIDA as.vialle-guerin@istom

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. POTENTIALITES DE LA FILIERE SOIE SUR LA REGION ITASY - Juillet 2008 -Anne-Sixtine VIALLE-GUERIN – Stagiaire FIDAas.vialle-guerin@istom.net Programme de Soutien aux Micro-entreprises Rurales et aux Economies Régionales

  2. LOCALISATION ET SITUATION ADMINISTRATIVE DE LA REGION ITASY District MIARINARIVO Superficie : 2 634 km2 Population totale : 239 858 hab. (année 2004) Communes : 14 - Miarinarivo (urb) - Anosibe Ifanja - Sarobaratra - Alatsinainikely - Antoby Est - Soamahamanina - Ambatomanjaka - Miarinarivo (sub urb) - Soavimbazaha - Analavory - Mandiavato - Zoma Bealoka - Andolofotsy - Manazary Fokontany : 131 REGION ANALAMANGA REGION BONGOLAVA MIARINARIVO ARIVONIMAMO SOAVINANDRIANA District ARIVONIMAMO Sup. : 2 123 km2 Population totale : 305 317 hab. (année 2004) Communes : 22 - Arivonimamo (urb) - Miantsoarivo - Arivonimamo (sub urb) - Ambatomirahavavy - Imerintsiatosika - Amboanana - Manalalondo - Ampahimanga - Andranomiely - Ambohitrambo - Mahatsinjo Est - Ambatomanga - Marofangady - Morafeno - Alakamisikely - Morarano - Antenimbe - Ambohimasina - Ambohimiandry - Antambolo - Ambohipandrano - Miandrandra Fokontany : 270 REGION VAKINANKARATRA District SOAVINANDRIANA Sup. : 1 970 km2 Population totale : 176 453 (année 2004) Communes : 15 - Soavinandriana - Ankisabe - Amparaky - Tamponala - Dondona - Mananasy - Mahavelona - Amberomanga - Ambatoasana C. - Ampefy - Amparibohitra - Ankaranana - Masindray - Ampary Fokontany : 112

  3. Marchés d'Antananarivo Exportations Région ITASY Tisserands Fournisseurs de fils et de cocons landibe Ambositra / Toliary Filateurs Filateurs de cocons landikely Collecteurs de cocons landibe Cueilleurs de cocons landibe Producteurs de cocons landikely VOI : Vondron'Olona Ifotony Communautés de base Graineurs locaux / autograinage Graineurs Mahitsy Structure de la filière

  4. ITASY, UNE REGION A FORT POTENTIEL Les cocons Nouvelle plantation de mûrier Le tissage, une tradition séculaire Photos: Arivonimamo, ASVG

  5. Un environnement propice à la sériciculture Evaluation de la production régionale Source: Collecte d'informations sur la filière soie dans le cadre de l'appui à la gestion des informations économiques pour le VMSL – Rapport d'études final. CITE. Septembre 2007.

  6. La Soie, une tradition séculaire Source: Enquête VMSL/CITE. 2007.

  7. Itasy, centre de gravité de Madagascar et proche d'Antananarivo Mais 62% des routes sont des pistes d'accès saisonnier ou difficilement praticables (soit env. 450 km sur un réseau de 730 km)

  8. Une région et une filière appuyées par les projets de développement Différents types d'appui proposés par les aceurs impliqués dans la filière Soie et le développement régional

  9. OPPORTUNITES ET MENACES LE LONG DE LA FILIERE Les principales contraintes rencontrées sur la filière Soie • En terme de quantité: • Distorsion demande/production de cocons • Prédateurs (Martin Triste) et maladies (muscarine blanche, flacherie) • Insuffisance de mûriers + productivité • Sous-exploitation des forêts de tapia • Utilisation des chrysalides pour la consommation humaine • Feux de brousse • Déboisement pour production de charbon de bois et bois de chauffe

  10. Les principales contraintes rencontrées sur la filière Soie • En terme de qualité: • Faible utilisation des nouveaux matériels, malgré dons (ONUDI, PSDR, SAHA, SAGE...) • Absence de promotion de la qualité des produits • Faible valorisation des activités de transformation • Faible diversification • Compétitivité limitée sur le marché international

  11. Les principales contraintes rencontrées sur la filière Soie • En terme de disponibilité: • Approvisionnement en matières premières qui ne permet pas aux filatures et tissages industriels de s'établir • Manque de coordination et d'organisation de la part des appuis régionaux • Pas de redistribution de la VA (sous forme de taxes par exemple) • Activités majoritairement informelles • Diffusion des informations commerciales relativement faible

  12. Un secteur productif peu motivé et principal facteur limitant Tableau récapitulatif des différentes rentabilités économiques Création de valeur ajoutée pour la filière Soie Itasy Source: Collecte d'informations sur la filière soie dans le cadre de l'appui à la gestion des informations économiques pour le VMSL – Rapport d'études final. CITE. Septembre 2007.

  13. Elevage: Résultat 5 fois plus élevé dans le cas d'un élevage amélioré Tissage: Résultat 7 fois plus important dans le cas d'un atelier de tissage amélioré

  14. A partir de la situation actuelle : • Valorisation de la main-d'oeuvre familiale : • Par un travail concentré sur la famille dans le cas d'un élevage traditionnel (pas de main-d'oeuvre salariée); • Par l'augmentation de la production dans le cas d'un élevage amélioré • Mais pour un élevage traditionnel, • rémunération MO familiale < rémunération MO salariale (1500 Ar/jour) Remarque: la pérennité du système d'exploitation d'un élevage amélioré ne passe pas par une augmentation de la production (% de bénéfices dégagés plus intéressants si charges amoindries)

  15. Dans le cadre d'une spécialisation de la MO familiale : • Coût de production d'un kg de coques/cocons: • 3762,5 Ar pour un élevage amélioré • 11222,73 Ar pour un élevage traditionnel • % de bénéfices dégagés: • 53% pour un élevage amélioré • 68% pour un élevage traditionnel • Valorisation de la MO familiale: • 1366,94 Ar/jour pour un élevage amélioré • 1054,64 Ar/jour pour un élevage traditionnel

  16. 2 approches pour pallier les contraintes • Stratégie paysanne: • Intégration aux activités agricoles/d'élevage liquidités régulières (hebdomadaires, mensuelles) • Répartition du travail sur tous les membres de la famille • Mais temps de travail consacré à la soie faiblement extensible • Plateforme VMSL, représentation des différents acteurs de la filière: Structuration et meilleure représentation (régional, national) Amélioration des pouvoirs décisionnels et d'influence Promoteur de la diffusion des informations commerciales Facilitation des accès aux différents services (techniques, financiers)

  17. INTERACTIONS AVEC PROSPERER La Soie, une filière portée par les groupes-cibles FEMMES • Rôle stratégique au sein du ménage • Autonomisation pour devenir des actrices à part entière dans les prises de décision relatives à la communauté JEUNES • Impact à long terme par le volet Formation: • Production • Transformation/Artisanat • Techniques de commercialisation • Gestion/Comptabilité

  18. Un impact sur d'autres secteurs d'activité • Cluster Couture/Broderie Elargissement de la gamme des produits • Menuiserie Métiers à tisser + matériel filature (intégrer les nouvelles techniques) • Agriculture concurrencée par le développement de la filière Soie ? Professionnalisation/Diversification • Interaction avec les matières de substitution Génère également une diversification • Développer l'éco-tourisme Arivonimamo II: Projet Espace Artisanal (Exposition/vente) Pour le consommateur, comprendre d'où vient son produit

  19. La Soie, filière-pilote sur la région d'Itasy • Redynamisation de la filière à coupler avec la réhabilitation des infrastructures routières (PRD) « Faire-faire » et « Faire-avec » • Actions de redynamisation également sur la commercialisation pour inverser la tendance (décentraliser Antananarivo) Il existe encore une marge de valorisation, applicable à tous les échelons de la filière mais peut-être à prioriser sur les fournisseurs de matières premières

  20. CONCLUSION Facteurs exogènes: • Anthropiques • Concurrence dans l'exploitation des ressources • Contraintes foncières • Absence de culture entrepreunariale • Economiques • Compétitivité de la filière sur le marché international vis-à-vis des produits chinois et indiens notamment • Concurrence avec les produits de substitution • Politiques • Changement d'orientation dans les stratégies de développement

  21. Le PPP peut résoudre ces difficultés, avec une réelle réflexion des pouvoirs publics concernant : • La question foncière + politique d'accompagnement dans la gestion des ressources naturelles (appui aux VOI) ; • Les politiques de communication sur la qualité de production/transformation + conventions de partenariats clients (USA, UE) ; • Le renforcement des accords régionaux (SADC, COI, COMESA) pour appuyer le poids sur le marché international ; • Un soutien public des plateformes faîtières (niveau régional selon adéquation avec le PRD) + évaluation régulière par un organisme indépendant