slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Septième réunion de partenariat pour le développement rural en Afrique de l’Ouest et du Centre *********** Tunis- 30-31 PowerPoint Presentation
Download Presentation
Septième réunion de partenariat pour le développement rural en Afrique de l’Ouest et du Centre *********** Tunis- 30-31

play fullscreen
1 / 18
Download Presentation

Septième réunion de partenariat pour le développement rural en Afrique de l’Ouest et du Centre *********** Tunis- 30-31 - PowerPoint PPT Presentation

ardith
162 Views
Download Presentation

Septième réunion de partenariat pour le développement rural en Afrique de l’Ouest et du Centre *********** Tunis- 30-31

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Septième réunion de partenariat pour le développement rural en Afrique de l’Ouest et du Centre***********Tunis- 30-31 octobre 2007 Gestion des ressources en eau transfrontalières: La coopération de la Banque avec l’ABN dans le bassin du Niger Par Mamadou Abdoul KANE, Ingénieur du génie rural des eaux et forêts, BAD

  2. Plan de la présentation 1. Présentation du bassin du Niger • Contexte géographique et socio-économique • Cadre institutionnel • Problématiques environnementales • Défis majeurs de développement 2. Aperçu de la vision partagée du Niger • Enoncé et principes • Etat de mise en œuvre du processus 3. La coopération entre l’ABN et la Banque 4. Perspectives

  3. Bassin du Niger / River Niger Basin : un patrimoine vital commun Présentation du bassin du Niger

  4. Contexte géographique et socio-économique • Fleuve Niger a une longueur de 4.200 km et un bassin versant actif de 1.500.000 Km2 • ●Une population ± 105 millions d’habitants (2005) avec un taux annuel moyen de croissance de 2,63 %; • ● 64% rural et 36% urbain ; • ● 44% ont moins de 15 ans; • ● Taux moyen d’alphabétisation : 35% ; • ● Espérance de vie : 50 ans ; • ● Accès aux services de santé : 40% ; • ● PIB moyen annuel par habitant est de 350 $ US. Une population jeune mais pauvre malgré l’abondance des ressources naturelles qui se fragilisent du fait des effets conjugués du changement climatique et de l’action de l’homme.

  5. Cadre institutionnel L’Autorité du bassin du Niger (ABN) Organisation d’intégration sous-régionale créée en 1980 pour promouvoir la coopération entre les Etats membres (Bénin, Burkina, Cameroun, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Niger, Nigeria et Tchad) et assurer un développement intégré, grâce à la mise en valeur optimale des ressources en eau du bassin (agriculture, élevage, pêche, énergie, énergie, exploitation forestière, transport…) Un Secrétariat exécutif organe d’exécution installé à Niamey et deux instances d’orientation et de décision (Sommet des Chefs d’Etat et Conseil des Ministres) Un cadre consultatif et de concertation des partenaires en place depuis 2004

  6. ►Une baisse généralisée de la pluviométrie : 20 à 30% Ensablement Pollutions ►Réduction des écoulements : 20 à 55% Prolifération des végétauxflottants

  7. Problématiques environnementales • D’une manière générale, la situation pluviométrique et hydrologique de 1950 à nos jours dans le bassin du Niger, se caractérise par : • - une baisse généralisée de la pluviométrie de l’ordre de 20 à 30%, notamment dans la partie sahélienne du bassin où l’on note un abaissement d’environ 100 Km vers le Sud des isohyètes 200 à 1000 mm; et -une réduction des écoulements de surface de l’ordre de 20 à 55% au détriment des écosystèmes.

  8. Problématiques environnementales (suite) La baisse du régime hydrique combinés aux actions de « l’HOMME » ont engendré des phénomènes environnementaux qui prennent dans certains cas, l’allure d’une menace à l’existence humaine dans le bassin: - Dégradation des terres et des eaux (érosions, ensablement, pollutions d’origines diverses, etc) ; • - Prolifération des plantes aquatiques envahissantes : la jacinthe d’eau par ex. ; • - Perte de la biodiversité; etc

  9. - Défis majeurs de développement du bassin du Niger Utilisation durable , équitable et paisible des RE et de ses secteurs associés par tous les utilisateurs Développement d’une Vision Partagée Développement économique et Intégration régionale Réduction de la pauvreté et l’amélioration des conditions de vie Protection de l’environnement et des écosystemes Partage des bénéfices mutuels Sécurité alimentaire

  10. Aperçu de la vision partagée • Principes • La Vision Partagée consiste une vision d’ensemble du développement du bassin négocié et accepté par l’ensemble des Etats du bassin. Les principes de la vision se fondent principalement sur le respect du concept de développement durable, la coopération régionale et la consultation préalable pour tout aménagement affectant de manière significative le régime des eaux du fleuve Niger • Enoncé de la Vision partagée du Bassin du Niger: • «Le bassin du Niger, un espace de développement durable par une gestion intégrée des ressources en eau et des écosystèmes associés pour l’amélioration des conditions de vie et la prospérité des populations  »

  11. Aperçu de la vision partagée► Priorités stratégiques et domaines d’actions prioritaires retenus : • 1- la Préservation des Ecosystèmes du bassin: Connaissance et gestion des RE - Aménagement gestion des bassins versants (lutte contre l’ensablement, reboisement, protection des sources et des berges, lutte contre les plantes aquatiques envahissantes, …)- gestion et protection des zones humides - lutte contre les pollutions diverses. • 2- le Développement des infrastructures socio-économiques; et • 3- la Participation et le renforcement des capacités des acteurs.

  12. Etat de mise en œuvre du processus de vision partagée • Déclaration de Paris portant sur les principes de gestion et de bonne gouvernance pour un développement durable et partagé du bassin du Niger signée en avril 2004 par les 9 Chefs d’Etat. • Plan d’actions de développement durable à l’horizon 2025 en cours d’achèvement: • Bilan-diagnostic et Schéma directeur d’aménagement et de gestion réalisées • Axes prioritaires retenus en mars 2007 • scénario de réalisation des Barrages de Fomi en Guinée, Taoussa au Mali et de Kandadji au Niger, combiné avec la réhabilitation des barrages de Kainji et de Jebba au Nigeria et celui de Lagdo au Cameroun retenu et approuvé en juillet 2007 par le Conseil des Ministres. • Rapport Programme d’investissement remis atelier de validation prévu en novembre 2007 et achèvement rapport final prévu en décembre 2007 • Table ronde des bailleurs de fonds prévu en mars 2008, après approbation par les Chefs d’Etat du programme d’investissement

  13. Coopération ABN/BAD Evolution récente • Après les difficultés vécues par le passé, l’ABN a été restructurée en 1998. Plus récemment, elle a fait l’objet d’un audit organisationnel qui a permis de réorganiser en 2004 le secrétariat exécutif et de le doter de structures plus opérationnelles et de ressources humaines suffisantes pour pouvoir remplir sa mission. • Les activités de l’ABN ont pu ainsi être relancées grâce à l’appui de la Banque et de plusieurs partenaires techniques et financiers (ACDI, AFD, BADEA, IDA, UE...)

  14. Etat de la coopération entre l’ABN et la BAD • La Banque finance le programme de lutte contre l’ensablement dans le bassin du Niger (prêt de 12 millions d’UC et don de 3 millions d’UC) • et un Appui au projet HYCOS (1,2 millions euros) est financé par la facilité africaine de l’eau.

  15. Etat de la coopération entre l’ABN et la BAD Programme de lutte contre l’ensablement dans le bassin du Niger: L'objectif du programme est de contribuer à enrayer le processus d’ensablement du fleuve Niger défavorable à la production agricole. Le Programme comporte trois principales composantes: (A) l’étude du schéma directeur de lutte contre l’ensablement de l’ensemble du bassin, (B) une composante transversale, qui vise le renforcement institutionnel des structures de l'ABN aux niveaux national et régional (Composante d'appui institutionnel); et (C) une Composante d'actions prioritaires de protection et de lutte contre l’ensablement au niveau des trois pays (Mali, Burkina Faso et Niger) visant la mise en œuvre d'actions concrètes au niveau de la zone du bassin la plus sensible du point de vue de l'ensablement. • Projets de développement sectoriel • Projets transversaux

  16. Programme de lutte contre l’ensablement dans le bassin du Niger Ce programme est actuellement à mi-parcours. L’étude du schéma directeur de lutte contre l’ensablement à l’échelle du bassin, est achevée. Les objectifs à mi-parcours (13.500 ha d’actions de protection et de lutte contre l’ensablement) pourront être atteints

  17. Perspectives • Programme Kandadji de régénération des écosystèmes de mise en valeur dans le bassin moyen du Niger (Projet préparé et réunion de concertation des bailleurs de fonds programmée en novembre 2007 à Djeddah) • Le programme qui s’insère dans le PADD du bassin du Niger comprend les composantes suivantes : • A Construction du barrage • B Centrale hydro-électrique • C Développement de l’irrigation • D Actions d’accompagnement • E Gestion du programme

  18. MERCI DE VOTRE ATTENTION