les enjeux majeurs des nouveaux programmes la langue fran aise n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Les enjeux majeurs des nouveaux programmes - La langue française PowerPoint Presentation
Download Presentation
Les enjeux majeurs des nouveaux programmes - La langue française

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 26

Les enjeux majeurs des nouveaux programmes - La langue française - PowerPoint PPT Presentation


  • 147 Views
  • Uploaded on

Les enjeux majeurs des nouveaux programmes - La langue française. Séminaires interacadémiques des inspecteurs du premier degré – Mars/Avril/Mai 2009 Viviane BOUYSSE Inspection générale de l’éducation nationale. Les enjeux majeurs des nouveaux programmes - La langue française.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Les enjeux majeurs des nouveaux programmes - La langue française' - anson


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
les enjeux majeurs des nouveaux programmes la langue fran aise

Les enjeux majeurs des nouveaux programmes - La langue française

Séminaires interacadémiques des inspecteurs

du premier degré – Mars/Avril/Mai 2009

Viviane BOUYSSE

Inspection générale de l’éducation nationale

les enjeux majeurs des nouveaux programmes la langue fran aise1
Les enjeux majeurs des nouveaux programmes - La langue française

Plan de l’exposé

1. Français : maîtrise de la langue & étude de la langue

2. Enjeux majeurs pour les élèves

2.1. Apprendre à s’exprimer

2.2. Apprendre à comprendre

2.3. Apprendre à manier les ressources et les contraintes de la langue

3. Enjeu majeur pour les enseignants :

un réexamen des manières de faire

1 fran ais ma trise de la langue tude de la langue
1. Français : maîtrise de la langue & étude de la langue

1.1. Bien identifier ce dont on parle

La maîtrise de la langue, pilier 1 du socle commun.

  • Ce n’est pas une discipline mais une « macro-compétence » que les élèves ont à construire.
  • Elle se traduit par la mobilisation consciente et adaptée de ressources diverses permettant d’assurer la réussite d’activités langagières complexes (s’exprimer à l’oral et à l’écrit ; comprendre à l’oral et à l’écrit).
  • Elle reste relative à la fin de l’école primaire.
1 fran ais ma trise de la langue tude de la langue suite
1. Français : maîtrise de la langue & étude de la languesuite

1.1. Bien identifier ce dont on parle - suite

L’étude de la langue, composante revalorisée du programme de français.

  • Elle consiste en un travail systématique sur les composants de la langue(phonologie, grammaire, vocabulaire-lexique, orthographe) en vue de la connaissance et de l’utilisation des ressources qu’ils constituent.
  • Elle ne suffit pas à constituer la maîtrise de la langue, qui requiert aussi des références culturelles apportées par le contact avec des textes nombreux.
1 fran ais ma trise de la langue tude de la langue suite1
1. Français : maîtrise de la langue & étude de la languesuite

1.2. Programmes 2008 et socle commun de connaissances et de compétences : transversalité de la pratique de la langue dans ses divers usages.

  • Programmes : le domaine disciplinaire Français bénéficie d’un horaire spécifique, mais la pratique de la langue, de la lecture et de l’écriture concerne tous les autres domaines.
  • Socle commun de connaissances et de compétences, paliers 1 et 2 : le premier pilier concerne la maîtrise de la langue mais les autres piliers comprennent des compétences à composantes linguistiques ou langagières.
2 enjeux majeurs pour les l ves 2 1 apprendre s exprimer
2. Enjeux majeurs pour les élèves 2.1. Apprendre à s’exprimer

Ecole maternelle

  • Communication : le langage pour échanger
  • Parler en situation : le langage en accompagnement de l’action/en situation
  • Parler hors situation : le « récit » (langage décontextualisé, d’évocation, du point de vue)
  • L’entrée dans le langage écrit dicté à l’adulte

ENJEU MAJEUR : le passage au « récit » Apprendre à tenir compte simultanément de trois dimensions : clarté de ce qui est à dire ; représentation de ce dont l’autre a besoin pour comprendre ; moyens linguistiques ad hoc.

2 enjeux majeurs pour les l ves 2 1 apprendre s exprimer suite
2. Enjeux majeurs pour les élèves 2.1. Apprendre à s’exprimersuite

Cycle des apprentissages fondamentaux

S’exprimer à l’oral

  • pour de nombreux élèves, maîtrise du « récit » à parfaire ; fort enjeu car base de la production écrite et fondement pour l’étude de la langue ;
  • pour tous, langage précis et de mieux en mieux structuré ; capacité à participer de manière active et positive à des interactions ;
  • mémorisation et restitution de textes à ne pas négliger.
2 enjeux majeurs pour les l ves 2 1 apprendre s exprimer suite1
2. Enjeux majeurs pour les élèves 2.1. Apprendre à s’exprimersuite

Cycle des apprentissages fondamentaux

S’exprimer à l’écrit :

  • acquisition du geste graphique sûr, fluide et rapide (corrélation entre vitesse et qualité de l’écriture manuscrite et production de textes) ;
  • production écrite avec dictée à l’adulte et en autonomie ; écrits courts et fréquents, avec des méthodes de travail qui rendent les élèves conscients des constituants de la production.

ENJEU MAJEUR : l’entrée dans la production écrite autonome (sur la base d’un « bon oral »). L’écriture ne s’apprend que si elle se pratique.

2 enjeux majeurs pour les l ves 2 1 apprendre s exprimer suite2
2. Enjeux majeurs pour les élèves 2.1. Apprendre à s’exprimer suite

Cycle des approfondissements

S’exprimer à l’oral :

  • usages variés de l’oral, intégrés aux activités scolaires : reformuler, résumer, raconter, décrire, expliciter, justifier…
  • amélioration de la précision (lexique et reprises), de la structuration et de la cohérence des propos ;
  • amélioration dans l’interaction : savoir tenir compte de l’autre/des autres.
2 enjeux majeurs pour les l ves 2 1 apprendre s exprimer suite3
2. Enjeux majeurs pour les élèves 2.1. Apprendre à s’exprimer suite

Cycle des approfondissements

S’exprimer à l’écrit : ENJEU MAJEUR : la rédaction, priorité pour le cycle 3

  • interactions avec l’oral : la pratique à l’oral (cf. supra) précède et prépare l’accès à l’écrit ;
  • interactions avec la lecture (de textes variés) qui fournit des « matrices » d’écriture ;
  • interactions avec l’étude de la langue : textes comme lieux de transferts d’acquisitions et comme sources de problèmes à étudier ;
  • points sensibles = cohérence/cohésion des textes (anaphores, accords, connecteurs, temps verbaux) + révision des textes (corriger et améliorer : des méthodes à apprendre).
2 enjeux majeurs pour les l ves 2 2 apprendre comprendre
2. Enjeux majeurs pour les élèves 2.2. Apprendre à comprendre

Ecole maternelle

  • comprendre : activité mentale invisible ; prise de conscience d’un travail à faire par chacun ;
  • apprendre à écouter pour comprendre.

ENJEUX MAJEURS :

  • comprendre les consignes :l’enfant devenu élève (GS) peut travailler sur la base de consignes collectives ;
  • comprendre des textes racontés et (puis) lus par le maître :dès l’école maternelle, il faut faire ensemble et oralement ce que chacun devra parvenir à faire seul, silencieusement, au cycle 3.
2 enjeux majeurs pour les l ves 2 2 apprendre comprendre suite
2. Enjeux majeurs pour les élèves 2.2. Apprendre à comprendre suite

Cycle des apprentissages fondamentaux

Comprendre à l’oral :

  • mieux utiliser l’ensemble des domaines disciplinaires pour mettre les élèves en situation d’écouter pour comprendre / apprendre : récit du maître, documents audio, etc. (liens avec LVE)
  • en français, travailler des textes que les élèves ne pourraient pas lire en autono-mie et continuer à faire ensemble et oralement ce qu’il faudra que chacun parvienne à faire seul, silencieusement.
2 enjeux majeurs pour les l ves 2 2 apprendre comprendre suite1
2. Enjeux majeurs pour les élèves 2.2. Apprendre à comprendre suite

Cycle des apprentissages fondamentaux

ENJEU MAJEUR : Comprendre à l’écrit :

  • faire travailler des stratégies pour que les élèves apprennent à « découvrir des textes » avec méthode(cf. Lire au CP) ;
  • travailler la compréhension sur des écrits variés (ne pas se limiter à la forme narrative ; mobiliser la lecture dans tous les domaines) ;
  • varier les formes de vérification de la compréhension : rappel, reformulation, résumé, transposition, réponse à des questions, etc. (danger des questionnaires qui favorisent le grappillage d’informations).
2 enjeux majeurs pour les l ves 2 2 apprendre comprendre suite2
2. Enjeux majeurs pour les élèves 2.2. Apprendre à comprendre suite

Cycle des approfondissements

Comprendre à l’oral et à l’écrit : cf. cycle 2 MAIS supports et textes plus longs et/ou plus complexes et/ou plus « savants ».

Les problèmes ne sont pas (pas toujours/ pas seulement) où les élèves les croient.

ENJEUX MAJEURS :

  • 1 - Accès à la compréhension des textes en autonomie : les élèves deviennent capables de faire seuls ce qui était fait oralement et collectivement depuis la maternelle. Ils peuvent réguler leur lecture (conscience des ruptures de compréhension, possibilité de les réparer).
2 enjeux majeurs pour les l ves 2 2 apprendre comprendre suite3
2. Enjeux majeurs pour les élèves 2.2. Apprendre à comprendre suite

Cycle des approfondissements suite

Comprendre à l’écrit :ENJEUX MAJEURS : suite

  • 2 – Accès à la compréhension fine des textes : les élèves doivent élaborer seuls des inférences et des interprétations, et savoir relier forme et effets de sens, dès le CM1 (cf. exigences de PIRLS).

Problèmes majeurs = intégration des informations et comblement de l’implicite.

  • 3 - Flexibilité et polyvalence de la compétence :textes littéraires, documentaires et « fonctionnels » ne sont pas lus ni traités de la même manière.
2 enjeux majeurs pour les l ves 2 3 apprendre manier les ressources et les contraintes de la langue
2. Enjeux majeurs pour les élèves 2.3. Apprendre à manier les ressources et les contraintes de la langue

Ecole maternelle

  • Quelques conquêtes essentielles :
    • Grammaticalité des phrases (intuition syntaxique) ; distinction de l’oral et de l’écrit (transformations)
    • Accroissement du vocabulaire actif et passif ; mots nouveaux toujours reliés à d’autres mots
    • Première conscience du mot (signifiant # référent)
    • Premières approches des composantes des mots
  • Acquisition d’une attitude à l’importance déterminante pour la suite de la scolarité : pouvoir prendre la langue comme objet d’étude.
slide17
2. Enjeux majeurs pour les élèves2.3. Apprendre à manier les ressources et les contraintes de la languesuite

Cycle des apprentissages fondamentaux

L’étude de la langue : de l’approche implicite en relation avec l’apprentissage de la lecture et de l’écriture :

  • Découverte de "variations" orthographiques (accords, morphologie verbale) : prise de conscience de leur signification (l’écrit n’est pas que notation de sons)
  • Première approche de la phrase et découverte de la ponctuation (lecture à haute voix ; production de textes)
  • Conscience des classes de mots (classements ; substitutions ; environnement…)
  • Usage de quelques temps verbaux
  • Vocabulaire ; mots nouveaux reliés à d’autres

à l’étude explicite (structuration, mémorisation, applications).

slide18
2. Enjeux majeurs pour les élèves2.3. Apprendre à manier les ressources et les contraintes de la languesuite

Cycle des approfondissements

  • Une approche organisée du système de la langue, qui sera approfondie et prolongée au collège.
  • Progressions annexées au programme : veiller aux niveaux d’exigence, à la dynamique dans le temps.
  • "Système" : système stable de relations entre éléments (cf. 2 axes) ; liens à expliciter entre composantes d’un domaine et entre domaines ; constantes à faire intégrer (ex : la« conservation »du mot).
  • Nomenclature : veiller à la maîtrise du vocabulaire lié aux notions étudiées (mieux se repérer, savoir parler de ce que l’on manipule + liens avec LVE). Pas une fin en soi mais importance du lien Nommer/Catégoriser.
slide19
2. Enjeux majeurs pour les élèves2.3. Apprendre à manier les ressources et les contraintes de la languesuite

Cycle des approfondissements

  • Composantes :

Grammaire : phrases ; nature / fonction (2 axes) ; mots outils ; relation sujet/verbe ; relations dans le groupe nominal ; morphosyntaxe verbale (verbes du premier groupe et verbes irréguliers : plus de 95 % des verbes de la langue).

Vocabulaire : extension + organisation : relations de sens, relations de formes, relations sens // forme entre les mots.

Orthographe : liens avec grammaire et vocabulaire ; régularités ; homophones grammaticaux.

slide20
2. Enjeux majeurs pour les élèves2.3. Apprendre à manier les ressources et les contraintes de la languesuite

Visées = des connaissances sûres et

des raisonnements adéquats (orthographe)

Les « raisonnements » sont à enseigner explicitement. Les élèves les maîtrisent grâce à un entraînement en situation. Les raisonnements s’automatisent par la pratique régulière, guidée d’abord puis autonome, dans des situations variées.

La mobilisation adéquate des raisonnements utiles suppose l’intelligence de la situation. Sens et automatismes ne sont pas disjoints.

3 enjeu majeur pour les enseignants un r examen des mani res de faire
3. Enjeu majeur pour les enseignants : un réexamen des manières de faire

Focalisation sur l’école élémentaire

3.1. L’organisation des apprentissages dans le temps (étude de la langue)

  • « Longue durée » : limiter les sempiternelles re-découvertes ; prendre appui explicitement sur les enseignements/apprentissages antérieurs.
  • Année : ménager des temps de révision / consoli-dation ; libérer du temps pour l’entraînement : faire « fonctionner » ce que l’on vient d’apprendre en intégrant les éléments nouveaux aux éléments acquis antérieurement (rebrassage).
  • Phases cognitive et associative de l’apprentissage : mieux vaut des séances plus courtes mais plus fréquentes que l’heure hebdomadaire.
3 enjeu majeur pour les enseignants un r examen des mani res de faire suite
3. Enjeu majeur pour les enseignants : un réexamen des manières de faire suite

3.2. Les « outils » des élèves/pour les élèves

  • Création et utilisation d’outils (affiches, cahiers de leçons ou de références) : structurer les traces de ce que l’on apprend. Apprendre à mobiliser cette « mémoire externe » ET apprendre à s’en passer.
  • Utilisation progressivement maîtrisée en autonomie des manuels et des dictionnaires (formes variées).
  • Cahiers et classeurs (fichiers à bannir) : progressivité des exigences et quantité d’écrit (formes variées, y compris essais, écrits intermé-diaires). Sans doute une variable déterminante pour la réussite scolaire.

Des choix d’équipe

3 enjeu majeur pour les enseignants un r examen des mani res de faire suite1
3. Enjeu majeur pour les enseignants : un réexamen des manières de faire suite

3.3. La mémorisation et l’entraînement

  • Mémorisation de faits, de noms, de listes, de « règles », de raisonnements… Travail en classe et hors classe (accompagnement éducatif).
  • Visée : acquisitions stables, irréversibles.

Automaticité de certaines connaissances : connaissances déclaratives ; récupération directe en mémoire ; pas de transfert.

Automatismes : concernent des connaissances procédurales ; traitements exécutés sans contrôle cognitif sur le déroulement des opérations ; transferts.

On parvient à automatiser des opérations complexes mais la reconnaissance des situations dans lesquelles elles s’appliquent ne s’automatise pas (jugement en jeu).

3 enjeu majeur pour les enseignants un r examen des mani res de faire suite2
3. Enjeu majeur pour les enseignants : un réexamen des manières de faire suite

3.4. La fonction et la nature des évaluations

  • Evaluation au long de l’apprentissage : oui mais… ne pas oublier l’évaluation sommative, l’évaluation différée attestant vraiment de la stabilité des acquis.
  • Statut de l’erreur/Dédramatisation de l’erreur : oui dans le temps d’apprentissage mais… vient un temps où il ne doit plus y avoir d’erreur (attention aux contresens à propos de la construction spiralaire des connaissances).
  • Evaluation sommative : avoir des exigences particulières (travail en autonomie, temps limité…).
3 enjeu majeur pour les enseignants un r examen des mani res de faire suite3
3. Enjeu majeur pour les enseignants : un réexamen des manières de faire suite

3.5. Langue et culture

  • Importance du "parler professionnel" des enseignants (bannir les approximations qui seraient acceptables dans les conversations ordinaires).
  • Importance de la pratique en situation du vocabulaire des disciplines (donc de celui du français) activé seulement à l’école.
  • Importance de l’ancrage culturel de la maîtrise de la langue : relancer les "programmes de lecture", les "parcours littéraires", les "lectures de culture" liées aux apprentissages disciplinaires.
conclusion
Conclusion

Notre travail : ajuster le monde aux mots, passer du volontarisme à la transformation effective.

Deux pistes :

  • partir de l’existant et identifier ce qui peut être conservé (toute pratique est sédimentation de pratiques, on ne se défait jamais absolument d’un coup de ce que l’on a longtemps fait) ;
  • partir des productions des élèves pour remonter et comprendre la chaîne de production.