html5-img
1 / 10

La GFP green fluorescent protein

La GFP green fluorescent protein. Qu'est ce que la GFP ?. Green Fluorescent Protein  : c'est une protéine fluorescente verte. Elle est issue d'une méduse appelée Aequorea victoria, qui vit dans les eaux du Nord-Ouest Pacifique. Découverte & Description.

anemone
Download Presentation

La GFP green fluorescent protein

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author. Content is provided to you AS IS for your information and personal use only. Download presentation by click this link. While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server. During download, if you can't get a presentation, the file might be deleted by the publisher.

E N D

Presentation Transcript


  1. La GFPgreen fluorescent protein

  2. Qu'est ce que la GFP ? Green Fluorescent Protein : c'est une protéine fluorescente verte. Elle est issue d'une méduseappelée Aequorea victoria, qui vit dans les eaux du Nord-Ouest Pacifique.

  3. Découverte & Description • La GFP a été décrite pour la première fois en 1962. • Elle est constituée de 238 acides aminés. Le chromophore (centre actif responsable de la fluorescence) est contitué par les chaînes latérales d'une glycine, une tyrosine et une sérine. • La GFP non modifiée, dite sauvage (wild type : wGFP) a deux maxima d'excitation. Le premier se trouve avec une longueur d'onde de 395 nm (lumière UV), le deuxième à 475 nm (lumière bleue). La longueur d'onde d'émission maximale est à 504 nm. • Il a été montré que la GFP fusionnée à une protéine peut aider le repliement de cette dernière lors de son expression.

  4. Structure de la GFP 11 feuillets β disposés en parallèle, formant une cage 1 hélice α contenant le chromophore

  5. Fluorophore de la GFP

  6. Stable jusqu'à 65°C pour des pH allant de 5.5 a 12 • Les acides aminés 2 à 229 sont impliqués dans la réaction de fluorescence • Le chromophore est constitué des 3 acides aminés : Ser65-Tyr66-Gly67 • La fluorescence ne nécessite ni substrat ni co-facteur • Dans le chromophore le remplacement de Ser65 par Thr65 conduit au mutant GFP65T excitable a 490nm et 6 fois plus fluorescent

  7. Mécanisme de la GFP

  8. Utilisation en génie génétique : Par génie génétique on peut fusionner son gène in vitro au gène d'une protéine que l'on souhaite étudier. Le gène recombinant est ensuite réintroduit dans des cellules ou un embryon, qui va alors synthétiser la protéine fluorescente. On pourra alors l'observer à l'aide d'un microscope à fluorescence. Cette méthode permet d'étudier les protéines dans leur environnement naturel : la cellule vivante.

  9. Autres sources de la GFP • Il existe maintenant différentes variantes de la GFP qui on étés obtenus en modifiant celle-ci par ingénierie génétique. • Il existe également d'autre protéines fluorescentes issues d'autre organismes que A.Victoria : • CFP : fluorescence cyan (bleu-vert) • YFP : fluorescence jaune (Y pour yellow) • BFP : "Blue fluorescent protein" • DsRed : fluorescence rouge. C'est en réalité une protéine différente, issue d'un corail.

  10. Travail réalisé par : Maïté KELLAL Pauline VANDENBROCK Elèves de BTS Bio Analyses et Contrôles Octobre 2006

More Related