slide1 l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Sylvie J. De Martino Laboratoire associé au CNR Borrelia Laboratoire de Bactériologie Hôpitaux Universitaires de Strasb PowerPoint Presentation
Download Presentation
Sylvie J. De Martino Laboratoire associé au CNR Borrelia Laboratoire de Bactériologie Hôpitaux Universitaires de Strasb

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 13

Sylvie J. De Martino Laboratoire associé au CNR Borrelia Laboratoire de Bactériologie Hôpitaux Universitaires de Strasb - PowerPoint PPT Presentation


  • 371 Views
  • Uploaded on

Place des méthodes biologiques dans le diagnostic des différentes manifestations de la borréliose de Lyme. Quelles sont les techniques ? Quelles sont celles disponibles actuellement ?.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Sylvie J. De Martino Laboratoire associé au CNR Borrelia Laboratoire de Bactériologie Hôpitaux Universitaires de Strasb' - andrew


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide2

Place des méthodes biologiques dans le diagnostic des différentes manifestations de la borréliose de Lyme

Quelles sont les techniques ? Quelles sont celles disponibles actuellement ?

Sylvie J. De MartinoLaboratoire associé au CNR BorreliaLaboratoire de BactériologieHôpitaux Universitaires de Strasbourg

slide3

Bactériologie classique

Techniques directes

Biologie moléculaire

Techniques indirectes

Sérologie de dépistage

Sérologie de confirmation

slide4

Examen direct

  • Spirochètes non visualisés par coloration de Gram
  • Coloration argentique : sensibilité et spécificité faibles
  • Culture
  • Technique de référence (laboratoires spécialisés)
  • Sensibilité ≈ 50 % dans les biopsies d’EM
    • ≈ 17% dans le LCR
  • Délai de positivité : 7 jours à 4 mois
  • 95% des prélèvements positifs détectés en 4 semaines
  • Aide diagnostique : formes atypiques de borréliose de Lyme

Techniques directes

Bactériologie classique

slide5

Techniques directes

Biologie moléculaire

  • Amplification génique in vitro par PCR
  • Cibles :
    • Chromosomiques (rRNA, FlaB, recA, p66, hbb)
    • Plasmidiques (ospA, ospB)
  • PCR qualitative
  • Peau, liquides et tissus articulaires, (LCR, plasma)
  • Résultats rapides
  • Mais
  • Analyse non inscrite à la NABM
  • Pas de kits commerciaux
slide6

Techniques directes

Biologie moléculaire

  • Amplification génique in vitro par PCR
  • Sensibilité
      • EM : ≥ à la culture
      • LCR de NB aiguës : ≤ 50%
      • Autres manifestations (LB, ACA, AL) ≈ 60 %
  • Faux négatifs
  • Faible nombre de spirochètes dans l’échantillon
  • Effets inhibiteurs de PCR
  • Importance des témoins et contrôles
slide7

Techniquesindirectes

Sérologie de dépistage

Sérologie de confirmation

ELISA, IFI, IC résultats (+) ou douteux à confirmer par WB

  • Détection d’anticorps IgM, d’IgG dans sérum, LCR
  • ELISA
  • 1ère génération : antigènes cellulaires complets ≈ IFI
  • 2ème génération : antigènes purifiés réactions croisées
  • 3ème génération : ajout d’Ag recombinants  Spé et Se 
  • Performances variables pour toutes les générations d’ELISA
slide8

Sensibilité : IgG dans les NB

  • Spécificité : IgG
    • IgM
    • Ig totales

85 -

21%

69%

70%

98%

99%

100%

92%

  • Sensibilité (sérum) en qqs semaines après le début de l’inf.

Globalement

0%

100%

50%

EM

NB

AL, ACA

Techniques indirectes

Sérologie de dépistage

Variabilitédes trousses ELISA (14 coffrets)

slide9

Techniques indirectes

Sérologie de dépistage

ELISA

  • Synthèse intrathécaled’AC spé
    • Rapport d’Ig anti-Borrelia dans le sérum et dans le LCR
    • Rapporté à l’index d’Ig totales ou d’albumine
    • Confirme la NB (≠ passage passif et production locale d’Ac)
  • Faux positifs (réactions croisées)
      • Spirochétoses, EBV, CMV, HIV, HSV, Toxo., Palud.
      • Pathologies dysimmunitaires : FR, ANA
slide10

Normes minimales recommandées par

(http://www.oeghmp.at/eucalb/diagnosis_serology-minstandards.html)

Techniques indirectes

Sérologie de dépistage

  • Spécificité minimum 90% en ELISA, IFI
  • ‘‘ cut-off ’’ établi sur 100 échantillons (donneurs sains)
  • Trousse commerciale
    • Marquage CE insuffisant pour garantir la qualité
    • Spécificité : évaluation / population locale
    • Sensibilité : évaluation / cas confirmés de borreliose de Lyme
slide11

Techniques indirectes

Sérologie de confirmation

  • Immuno-empreinte ou western-blot (WB)
    • Objective la spécificité des anticorps
    • Tests maison ou commercialisés (Ag natifs ou recombinants)
  • Critères de positivité des WB
    • Interprétation selon le type et le nombre d’ Ag immunoréactifs
    • Manque de standardisation : à valider par chaque laboratoire
    • Normeminimale (EUCALB) : spécificité de 95%
slide12

Phase précoce (Se ≤ 50%)

    • IgM anti-OspC (21 kDa), Fla (41 kDa)

Techniques indirectes

Sérologie de confirmation

  • Phase d’état (Se )
    • IgG : quelques semaines après les IgM
    • IgG anti-OspC, Fla, 83/100, 66, 50, 32 et 18 kDa
    • Grand nombre de bandes : NB tardives, AL, ACA
slide13

Techniques indirectes

Sérologie de dépistage

Sérologie de confirmation

Biologie moléculaire

Techniques directes

Bactériologie classique

conclusion