Download
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
ATHÈNES au V s. av. n.e cité, citoyenneté et démocratie PowerPoint Presentation
Download Presentation
ATHÈNES au V s. av. n.e cité, citoyenneté et démocratie

ATHÈNES au V s. av. n.e cité, citoyenneté et démocratie

376 Views Download Presentation
Download Presentation

ATHÈNES au V s. av. n.e cité, citoyenneté et démocratie

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. ATHÈNES au V s. av. n.e cité, citoyenneté et démocratie (problématique du chapitre) : Pourquoi Athènes est-elle la plus brillante des cités du monde grec ?

  2. I. Athènes, une cité puissante et prestigieuse A. La cité d'Athènes

  3. 1) Dans quelle région se trouve Athènes ? 2) Quel est le relief dominant de la cité d'Athènes ? 3) Quelles sont les limites de la cité ? doc. p. 81

  4. doc.3 p. 85 4) La ville d'Athènes (et non la cité) est composée de deux parties, lesquelles ? 5) Quelles sont les deux fonctions du ports ? 6) Par quoi le port et la route le reliant à la cité sont-ils protégés ? 7) Quelles sont les importations et les importations de la cité ?

  5. 8) Quels sont les éléments de la richesse d'Athènes ? La campagne environnante permet de nourrir (une partie) de la population. Le Piréeest le port le plus actif de la Grèce. Il permet aussi d'importer la nourriture nécéssaire. Les mines du Laurionsont les mines d'argent les plus importantes de Grèce. La cité les louent à de riches athéniens qui les font exploiter par des esclaves. la campagne Le Pirée les mines du Laurion

  6. Selon vous, qui est la déesse protectrice de la cité d'Athènes ? Athéna est la déesse protectrice d'Athènes. C'est la déesse de la sagesse et de la guerre.

  7. 9) A l'aide de vos réponses, rédiger une petite synthèse (environ 3 à 5 lignes)présentant la cité d'Athènes (l'étendue de la cité ; les deux ensembles urbains; etc.) Proposition de réponse Le territoire de la cité athéniennecomprend une grande ville, un grand port commercial (le Pirée) et une campagne étendue sur l'ensemble de l’Attique. Athéna est la déesse protectrice de la cité.

  8. I. Athènes, une cité puissante et prestigieuse A. La cité d'Athènes B. La domination d'Athènes

  9. Connaissant la richesse du monde grec, le puissant empire empireperse (appelés aussi les Médès) décident d'attaquer les grecs. Ce sont les guerres médiques.

  10. doc.3 p. 83 Où ont eu lieu les batailles qui ont opposé les Grecs aux Perses ? Qui a gagné ces batailles ?

  11. Témoignages sur les batailles de Marathon et Salamine par deux grecs Récit de la bataille de Marathon (490 av. n. e.) « Les Athéniens se préparaient au combat. Après les sacrifices, les dieux leur semblaient favorables. Quand les Perses virent arriver les Athéniens en petit nombre, et attaquer en courant, ils les jugèrent fous, d’autant plus qu’ils n’avaient ni cavalerie ni archers. Bien groupés, les Athéniens combattirent avec une bravoure admirable. Au centre, les Barbares l’emportèrent, mais ils furent enfoncés sur leurs ailes. Menacés d’encerclement, ils s’enfuirent et furent poursuivis et taillés en pièces par les Athéniens ». D'après Hérodote (Ve s . av.n.e.) Récit de la bataille de Salamine (-40) (48 0 av. n. e.) « Mais voici qu’une clameur s’élève du côté des Grecs. Et la terreur alors saisit tous les barbares car, si les Grecs entonnent ce chant, c’est pour aller au combat. Peu après, les rames des Grecs frappent l’eau en cadence. Les vaisseaux perses sont encerclés, frappés, éventrés par les trières grecques. La mer disparaît sous un amas d’épaves et de cadavres sanglants, tandis que les Grecs assomment les survivants ». d’après Eschyle(Ve s. av.n.e.).

  12. L'invention de l'histoire Hérodote (V s; av.ne.) est le premier à rompre avec les mythes et à pratiquer « l'historia », c'est à dire l'enquête. Il s'intéresse aux évènements assez récents afin d'avoir des témoins qu'il puisse interroger. Dans ses histoires, il raconte les guerres médiques. Il est surnommé le « père de l'histoire »

  13. L'invention de l'histoire Le souci de Thucidide (V s. av.ne.) est de raconter les faits dont il est contemporain. Il raconte la guerre du Péloponnèse et reconstitue les discours des acteurs pour en faire comprendre les enjeux

  14. Les grecs s'illustrent par deux grandes victoires. - la 1ère est celles des hoplites* grecs : Quel est l'armement d'un hoplite ? doc.1 p. 82 * hoplite : soldat grec combattant à pied et lourdement armé

  15. Les grecs s'illustrent par deux grandes victoires. - la 1ère est celles des hoplites* grecs : Quel est l'armement d'un hoplite ? ? ? Une lance (de 2 mètres, ici incomplète) ? Une épée courte (45 cm) ? Un bouclier rond ? Une cuirasse en bronze Un casque de bronze (à cimier) doc.1 p. 82 * hoplite : soldat grec combattant à pied et lourdement armé

  16. Selon la légende, un soldat athénien courut 42 km jusqu'à Athènes afin d' annoncer la victoire. Épuisé, il ne pu que prononcer « nous avons gagné », puis mourut. Quel est le nom de cette célèbre bataille ? La bataille de Marathon (490 avant notre ère)

  17. Les grecs s'illustrent par deux grandes victoires : - la seconde est une victoire navale : SALAMINE en 480 av. n.e. Les Perses ont incendié Athènes, obligeant les athéniens à se réfugié sur l'île de Salamine. Les trières grecques se cachent dans le détroit de Salamine et attaquent par surprise les perses dont la flotte est anéantie. trière : navire de guerre grec possédant trois rang superposés de rameurs

  18. Comment définiriez-vous une trière ? * trière : navire de guerre grec possédant trois rang superposés de rameurs doc.2 p. 83

  19. Au Ve siècle avant n.e, les Perses attaquent les Grecs : ce sont les guerres médiques. Athènes défend la Grèce et est victorieuse : - àMarathon en 490 avant n.e. grâce aux hoplites (= soldats grecs combattant à pied) - à Salamine grâce auxtrières (= navires de guerre grec)

  20. « Les alliés devaient payer un tribut* à Athènes, car elle fournissait la flotte qui les protégeait » Hérodote Les grecs redoutent une revanche des perses. Athènes réunit alors l'ensemble des cités grecques dans une alliance défensive : la ligue de Délos. flotte tribut alliés * tribut : impôt qu'un État ou un peuple est obligé de payer à un autre

  21. A quoi sert l'argent des cités de la ligue de Délos ? A quoi aurait-il dû servir ? doc.5 p. 83

  22. Athènes devient la cité la plus puissante, influente et riche de la Grèce grâce : - aux victoires contre les Perses - puis à sa domination dans la ligue de Délos (= alliance défensive de tous les Grecs). Le milieu du V s.av.n.e est l'apogée*d'Athènes * apogée : période la plus glorieuse

  23. dêmos kratos II. Athènes invente la démocratie ? = le peuple = le pouvoir A. Les habitants, tous citoyens ? Démocratie : gouvernement où le pouvoir est exercé par les les citoyens - citoyen :homme libre qui a des droits politiques (droit de vote) et participe aux affaires de la cité en exerçant des fonctions politiques (magistrats) ou militaire.

  24. Exercice 1 fiche 6 COLLER LA FICHE n° 6

  25. Exercice 1 fiche 6

  26. 1) À quelle condition est-on citoyen athénien ? 2) Quel est le rôle des femmes dans la société athénienne ? 3) Sont-elles considérées comme des citoyennes ? 4) À quelle obligation est soumis le métèque ? 5) À quoi est comparé l'esclave ? NON

  27. ZOOM sur les métèques Les métèques sont soient : - des commerçants : qui sont attirés par le Pirèe, le port le plus dynamique du monde grec. Ils paient une taxe de 10% sur toutes leurs activités. - des artisans qui bénéficient des commandes d'Athènes et de la possibilité de les exporter* grâce au port. => plus une cité était importante, plus les métèques y étaient nombreux. (* exporter : vendre des marchandises à l'étranger) NON

  28. 6) Compare le nombre de citoyens à la population totale de la cité. Quelle conclusion peut-on en tirer sur la démocratie athénienne ? Les citoyens ne sont qu'une minorité. La société athénienne est donc inégalitaire 270 000 non citoyens soit 87 % de la population

  29. La société athénienne est inégalitaire. Elle se compose de : - citoyen : homme libre qui a des droits politiques (droit de vote) et participe aux affaires de la cité en exerçant des fonctions politiques (magistrats) ou militaire (devoir de défendre sa cité). - métèque : étranger libre, commerçant ou artisan, qui n'a pas de droit politique. - esclave : personne non libre n'ayant aucun droit et considéré comme un instrument ou un animal.

  30. II. Athènes invente la démocratie A. Les habitants, tous citoyens ? B. Le fonctionnement de la démocratie

  31. « Je suis l’un des 40.000 citoyens d’Athènes. Je participe, 4 fois par mois, à l’Ecclésia, l’assemblée des citoyens qui se réunit sur la colline de la Pnyx. En tant que citoyen, je peux être tiré au sort et devenir l’un des 500 Bouleutes de la Boulê ! (Les Bouleutes ont pour fonction de préparer les lois). Je peux aussi être tiré au sort pour faire partie du tribunal de l’Héliée. Si l’Ecclésia m’élit, je peux devenir l’un des 10 stratèges, c’est-à-dire l’un des magistrats qui administrent la cité. » 1. Qui parle ? 2. Souligne en rouge dans le texte, les noms des assemblées auxquelles peut participer un citoyen s’il est tiré au sort. 3. Souligne en vert dans la texte, la fonction à laquelle peut-être élu un citoyen.

  32. 4) Complète l’organigramme distribué à l’aide du texte. L'organisation politique de la cité d'Athènes :

  33. l’Ecclésia Assemblée des citoyens, vote les lois, décide de la paix et de la guerre. 4) Complète l’organigramme distribué à l’aide du texte. L'organisation politique de la cité d'Athènes :

  34. L'ECCLÉSIA L'HÉLIÉE LA BOULÉ le stratégéion bâtiment accueillant les STRATÈGES

  35. L'ECCLÉSIA L'assemblée des citoyens se réunit sur la colline de la Pnyx. Cette assemblée prends toutes les grandes décisions : on y vote les lois, élit les magistrats qui administrent la cité, ou la guerre. Tous les ans, l'Ecclésia peut ostraciser* tous citoyens soupçonné de vouloir devenir un tyran en inscrivant son nom sur un tesson. *Ostraciser : bannir, renvoyer un citoyen hors de la cité pour 10 ans. L'art de parler en public, de convaincre est alors une véritable arme politique. Les votes se font à main levée, sans intermédiaire des représentants: on parle alors de démocratie directe.

  36. L'HÉLIÉE Tous les ans, 6000 citoyens étaient désignés juges par tirage au sort*. (Pour les Grecs, le tirage au sort était un choix des dieux) La parole de l'accusateur était égale à celle de l'accusé, mesurée par une horloge à eau. Puis les juges votaient au moyens de jetons.

  37. LA BOULÉ Tous les ans, 5OO citoyens devenaient bouleutes (menbre de la Boulé) par tirage au sort. La fonction des Bouleutes étaient de recueillir les projets de lois proposés par les citoyens afin de les soumettre au vote de l'Ecclésia. Les MAGISTRATS & les STRATÈGES Les magistratsadministraient la cité au quotidien et veillaient au respect des lois. Ils étaient tirés au sort. Les stratèges, commandaient l'armée, et dirigeaient le gouvernement. Ils étaient élus. Périclès est le principal dirigeant athénien du V s. av. n. e. Il a été élu plus de trente fois stratège.

  38. La démocratie athénienne était directe. Les citoyens votaient après avoir débattus et tous pouvaient participer à la gestion de la cité.

  39. III. La richesse culturelle d'Athènes : A. L'Acropole, le Parthénon et les Panathénées

  40. LE PARTHÉNON L'ÉRECHTHÉION LA STATUE D'ATHÉNA LES PROPYLÉES

  41. L'acropole d'Athènes Erechtéion Propylées Parthénon temple d'Athéna « victorieuse » (« Nikè »)

  42. Parthénon reconstitution en 3D du Parthénon

  43. reconstitution romaine de la statue d'Athéna (originale réalisée par Phidias, V s. av.ne) reconstitution 3d de la statue d'Athéna

  44. La frise du Parthénon (frise des Panathénées) Sur environ 160 mètre, la frise des Panathénée reconstitue la procession qui clôturait la fête du même nom. Cf http://www.ac-orleans-tours.fr/hist-geo-grece/athenes/ath18.htm

  45. La frise du Parthénon (frise des Panathénées) Les magistrats Les dieux assistent à la procession Les jeunes filles portant le péplos Les sacrificateurs

  46. La frise du Parthénon (frise des Panathénées) les porteurs d'offrandes (contenues dans des jarres) Les cavaliers

  47. III. La richesse culturelle d'Athènes : A. L'Acropole, le Parthénon et les Panathénées B. L'apport d'Athènes dans le domaine des arts

  48. céramique athénienne céramique athénienne Le théâtre d'Athènes Hérodote, historien Platon, philosophe Pèricles statue de Phidias

  49. Les arts (sculpture, l’architecture et le théâtre) se développent à Athènes qui attire des artistes venus de tout le monde grec. De nombreux savants grecs sont athéniens comme l’historien Thucydide. Athènes est donc le symbole de l'art et de la culture grecque.