Perspectives 2013 et projet de contractualisation (2013–2017) - PowerPoint PPT Presentation

perspectives 2013 et projet de contractualisation 2013 2017 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Perspectives 2013 et projet de contractualisation (2013–2017) PowerPoint Presentation
Download Presentation
Perspectives 2013 et projet de contractualisation (2013–2017)

play fullscreen
1 / 24
Perspectives 2013 et projet de contractualisation (2013–2017)
178 Views
Download Presentation
aileen-chase
Download Presentation

Perspectives 2013 et projet de contractualisation (2013–2017)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Perspectives 2013 et projet de contractualisation (2013–2017) Journée de rentrée ATILF (24 septembre 2012) Éva Buchi

  2. Sommaire 1. Quel héritage ! 2. Quelques points centraux du projet quinquennal 3. Fonctionnement à partir de janvier 2013 4. Passage au second plan de mon activité de recherche

  3. 1er janvier 2013 : succession à Jean-Marie Pierrel à la tête de l’ATILF • Un héritage à la fois confortable... et terrifiant ! (1) Positionnement scientifique reconnu internationalement (3) Forte implication dans des projets contractuels (5) En très bons termes avec les collectivités territoriales (6) Moyens financiers raisonnables (2) Incontournable dans le domaine des ressources lexicales • Crainte : seule perspective = déclin • Marge de progression extrêmement faible (4) Confiance des tutelles (CNRS et Université de Lorraine)

  4. Atouts dont je dispose pour éviter le déclin • Jean-Marie Pierrel : formation (2006–2012), mais aussi disponibilité pour conseiller (2013–2015) • Directeur adjoint : Alain Polguère • Équipe de direction élargie à un troisième membre (nouveauté du prochain contrat) : Gérard Augustin (Secrétaire général) • Responsables scientifiques des équipes de recherche : Alain Polguère, Yan Greub (et Olivier Bertrand), Annie Kuyumcuyan, Véronique Montémont (et Bertrand Gaiffe), ? [souhait : que la décision soit prise avec diligence] • « Entrée de secours » (secrétariat), notamment Sabrina Martin (administratrice financière)

  5. Atouts dont je dispose pour éviter le déclin (suite) • Responsables des services de soutien à la recherche : Gérard Augustin, Étienne Petitjean, Viviane Berthelier, William Del-Mancino • Avec une mention spéciale pour Étienne Petitjean, dont le pouvoir décisionnel est appelé à s’élargir (stratégie informatique du laboratoire, CNRTL) • Pour accompagner mes négociations futures avec nos tutelles et partenaires (budget, promotions ITA etc.) : garde-robe de directrice offerte par l’équipe « Linguistique historique française et romane »

  6. Mais, surtout, un atout de choix : • Meilleur atout : dynamisme des membres de l’ATILF • 46 versions du projet quinquennal (corédigé avec les responsables des équipes et services, améliorations proposées par un grand nombre de collègues [contributeur particulièrement actif : Jean-Marc Humbert])

  7. Sommaire 1. Quel héritage ! 2. Quelques points centraux du projet quinquennal 3. Fonctionnement à partir de janvier 2013 4. Passage au second plan de mon activité de recherche

  8. Moyens humains Directrice : Éva Buchi (DR) Directeur adjoint : Alain Polguère (PR) Secrétaire général : Gérard Augustin (IE) Équipe 1 : Linguistique historique française et romane Yan Greub (CR) Olivier Bertrand (CR HDR) 9 EC/C + 4 ITA, dont Anne-Marie Chabrolle-Cerretini (PR) < EA Romania Équipe 2 : Lexique Alain Polguère (PR) 16 EC/C + 2 ITA, dont Günter Schmale (PR) < EA CELTED Équipe 3 : Acquisition et apprentis- sage des langues Dominique Macaire (PR) Sophie Bailly (PR) 17 EC, dont Marc Deneire (MCF) < EA IDEA Équipe 4 : Discours Annie Kuyumcuyan (PR) 8 EC, dont Christine Bocéréan (MCF) et Michel Musiol (PR) < EA InterPSY Équipe transversale : Ressources : normalisation, annotation et exploitation Véronique Montémont (MCF HDR IUF) Bertrand Gaiffe (IR) 3 EC + 2 ITA Service d’admini- stration générale Gérard Augustin (IE) 5 ITA/BIATOS Soutien technique à la recherche Étienne Petitjean (IR Dr) 8 ITA Centre de documentation Viviane Berthelier (IR Dr) 5 ITA/BIATOS Communication et valorisation William del-Mancino (IR) 2 ITA – 53 (enseignants-)chercheurs + 28 ITA/BIATOS = 81 membres statutaires – 22 doctorants, 5 post-doctorants, 12 ITA contractuels, 3 retraités bénévoles – 3 membres associés → 126 personnes impliquées dans le laboratoire

  9. Passage à un nouveau projet pluriannuel • Soit dans la continuité du projet précédent Réalisme Naturalisme • Soit en rupture avec le projet précédent Gustave Courbet, Un enterrement à Ornans (1850) Jules Bastien-Lepage, Les Foins (1877) Impressionnisme Cubisme Paul Cézanne, La Maison du pendu (1873) Georges Braque, Compotier et cartes (1913)

  10. Ancrage disciplinaire • Continuité ‘accentuée’ : héritage de Jean-Marie Pierrel • Analyse (linguistique), informatique, langue française • Centre de gravité = lexique (français, langues romanes, autres langues) : sémantique, morphologie et combinatoire lexicales ; lexicologie et lexicographie théoriques et pratiques, synchroniques et diachroniques, monolingues et plurilingues ; acquisition et apprentissage du lexique ; utilisation du lexique dans l’interaction verbale ; exploitation du lexique en TAL ; constitution et normalisation de ressources facilitant les études lexicales • Enrichissement par d’autres points d’observation des Sciences du langage (syntaxe, didactique des langues etc.)

  11. Équipe 1 :Linguistique historique française et romane Étymologie Syntaxe historique • Héberge des projets lexicographiques qui projettent le laboratoire dans des positions stratégiques : 1. DMF (Dictionnaire du Moyen Français) : dictionnaire→ portail de référence pour l’étude du moyen français 2. FEW (Französisches Etymologisches Wörterbuch) : dictionnaire→ noyau d’un dispositif international de formation par la recherche 3. Projet ANR/DFG DÉRom (Dictionnaire Étymologique Roman) : dictionnaire→ promoteur d’un changement de paradigme • Lexicologie et lexicographiehistoriques

  12. Équipe 2 :Lexique Lexicographie synchronique De la morphologie au texte • Principaux programmes de recherche : – RELIEF/RLF (Réseau Lexical du Français) : collaboration avec la société MVS – Dictionnaire français-allemand des mots du discours – Manuel de morphologie (projet ILF) – Projet ANRTermITH (Terminologie et Indexation de Textes en sciences Humaines) • Lexicologie théorique et descriptive

  13. Équipe 3 : Acquisition et apprentissage des langues • Didactique des langues (surtout étrangères) Langage, travail et formation • Principaux programmes de recherche : – Plate-forme d’apprentissage autodirigé en langues – CECA (Cultures d’Enseignement, Cultures d’Apprentissage) – Apprentissages précoces des langues en maternelle Autonomie et apprentissage autodirigé • Issue de l’EA CRAPEL (Centre de Recherches et d’Applications Pédagogiques En Langues), qui a rejoint l’ATILF en 2005

  14. Équipe 4 : Discours Interactions verbales Interface discours/corpus/prosodie • Principaux programmes de recherche : – Lexicalisation des relations logiques (exemple : ajouts du type ce qui n’empêche pas de) – Syntaxe du dialogue – Structure prosodique du discours spontané • Nature des unités du discours • Ancienne équipe « Macrosyntaxe de l’écrit et de l’oral »

  15. Équipe transversale : Ressources : normalisation, annotation et exploitation Contributions aux infrastructures de recherche • Héberge le CNRTL (Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales) • Pilote l’EquipexORTOLANG (Open Resources and TOols for LANGuage) [+ Aix/Paris/Orléans] • MSH Lorraine (axe 2) ; TGE Adonis, TGIR CORPUS ; CLARIN (Common Language Resources and Technology Infrastructure), DARIAH (Digital Research Infrastructure for the Arts and Humanities) ; TEI (Text Encoding Initiative) • Ancienne équipe « Ressources et normalisation » • Constitution, annotation, normalisation, valorisation et exploitation de ressources

  16. Vue synthétique : le centre de gravité lexical prend tout son sens Glossaire de l’apprentissage autodirigé Lexicalisation des relations logiques Lexique des métiers de la propreté Aspect lexical Enseignement de l’étymologie Ambiguïté lexicale

  17. Sommaire 1. Quel héritage ! 2. Quelques points centraux du projet quinquennal 3. Fonctionnement à partir de janvier 2013 4. Passage au second plan de mon activité de recherche

  18. Gouvernance du laboratoire • (1) Équipe de direction (Éva Buchi, Alain Polguère, Gérard Augustin) : échanges quotidiens • (2) Conseil de laboratoire : maintenu dans son fonctionnement actuel (avec un renouvellement prévu pour janvier 2014) • (3) Responsables d’équipes scientifiques et de services de soutien à la recherche : réunions trimestrielles (forum d’échange et de conseil)

  19. Gouvernance du laboratoire (suite) • (5) Assemblée générale des (enseignants-)chercheurs : réunions trimestrielles (décisions scientifiques stratégiques : arbitrages suite aux appels à projets internes, sujets de thèse prioritaires, examen des rapports d’étape des doctorants etc.) • (4) Conseil de direction scientifique : réunions mensuelles (décisions scientifiques tactiques : missions, réponses aux appels à projets externes, accueil de nouveaux membres etc.) →Possibilité de faire appel à des experts →Possibilité de se faire remplacer, notamment par son adjoint (condition : communication parfaite !)

  20. Propositions (à valider par les personnes concernées) • Réserver un créneau dédié pour les réunions récurrentes (par exemple lundi 14h-16h), afin de permettre aux enseignants-chercheurs de peser plus sur les décisions • Créer la fonction de « Chargé des doctorants et post-doctorants » (siège au Conseil de l’École Doctorale Stanislas ; coordination du suivi des doctorants ; alimentation de la liste de diffusion doctorants@atilf.fr ; interlocuteur privilégié des doctorants et post-doctorants en cas de problème)

  21. Sommaire 1. Quel héritage ! 2. Quelques points centraux du projet quinquennal 3. Fonctionnement à partir de janvier 2013 4. Passage au second plan de mon activité de recherche

  22. Mes thèmes de recherche actuels – « Réel, irréel, inréel : depuis quand le français connaît-il deux préfixesnégatifsin- ? » (2012) – Pragmaticalisation de DÉJÀ, ENCORE, ENFIN, FINALEMENT (en prép.), QUOI et TOUJOURS – Lancement du DÉRom (Dictionnaire Étymologique Roman) en 2008 – MonographieBolchevik, mazout, toundra et les autres (2010) – Réflexion théo-rique : « Plaidoyer pour la désolidari-sation des notions [...] » (2012) – Réflexion théorique (unité empruntée = lexème et non pas vocable ; chapitre Oxford Handbook of Lexicography [à paraître]) – Au centre d’un débat méthodo-logique animé(« Per un’etimolo-gia romanza salda-mente ancorata alla linguistica variazionale » [à paraître]) – « La dérivation en */de-/ et en */dɪs-/ en proto-roman » (2009) – Sur le point de conceptualiser le phénomène de la macro-pragmati-calisation – En projet : tester l’opérabilité de la morphologie lexématique en diachronie

  23. Devenir de ces thèmes de recherche en 2013–2017 Pourquoi ce n’est pas grave : Pourquoi ce n’est pas grave : Pourquoi cela me chagrine : – DÉRom (Dictionnaire Étymologique Roman) – TLF-Étym (dir. Nadine Steinfeld) – Thèse Ulrike Heidemeier – Champ laissé en déshérence – Débat méthodologique (CILPR 2013 : « Les langues romanes sont-elles des langues comme les autres ? Ce qu’en pense le DÉRom ») – Thèse Laure Budzinski Vivement 2018 ! – Thèse Fabien Python

  24. Le temps prélevé sur mon activité de recherche sera disponible pour • Faire de la prospection scientifique • Représenter le laboratoire vis-à-vis de différentes instances (CNRS, Délégation régionale [promotions ITA !], fédération ILF ; Université de Lorraine, pôle scientifique CLCS, École Doctorale Stanislas ; partenaires institutionnels et industriels etc.) • Être à l’écoute des membres du laboratoire (soutenir les candidatures de tout type [recrutements, titularisations, promotions, primes, délégations, détachements, décharges, éméritats], régler d’éventuels différends entre individus etc.)