Nations Unies Commission Économique pour l’Afrique (CEA), Bureau pour l’Afrique du nord (AN) - PowerPoint PPT Presentation

slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Nations Unies Commission Économique pour l’Afrique (CEA), Bureau pour l’Afrique du nord (AN) PowerPoint Presentation
Download Presentation
Nations Unies Commission Économique pour l’Afrique (CEA), Bureau pour l’Afrique du nord (AN)

play fullscreen
1 / 25
Nations Unies Commission Économique pour l’Afrique (CEA), Bureau pour l’Afrique du nord (AN)
159 Views
Download Presentation
abiola
Download Presentation

Nations Unies Commission Économique pour l’Afrique (CEA), Bureau pour l’Afrique du nord (AN)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Nations UniesCommission Économique pour l’Afrique (CEA), Bureau pour l’Afrique du nord (AN) Forum : « Pour une croissance intégrée créatrice d’emplois » Marrakech les 19 & 20 février 2007

  2. Atelier« Concilier facilitation du commerce et conformité avec les normes de gouvernance financière » Contribution du secteur financier à la promotion du commerce en Afrique du Nord Karim BEN KAHLA Maher GASSAB* Hatem SALAH

  3. Ce travail se focalise sur • L’aspect financier de la facilitation du commerce • La perception du système financier et de sa contribution à la facilitation du commerce • L’interaction entre réformes financières et réformes commerciales (facilitation du commerce au sens large) au regard des gouvernances institutionnelle, bancaire et des entreprises • La situation actuelle de la facilitation du commerce dans les pays d’Afrique du Nord (accès au crédit, disponibilité de nouveaux services financiers).

  4. 1. La perception du système financier et de sa contribution à la promotion du commerce en Afrique du Nord L’analyse de la perception des systèmes financiers des pays d’Afrique du Nord révèle les constats suivants : - Des problèmes d’accès au financement : un frein au développement des affaires et du commerce - Des possibilités limitées d’accès aux différents modes de financement - Un marché financier moyennement sophistiqué - Une image relativement plus favorable aux banques

  5. Les principaux obstacles au développement des affaires (The Global Competitiveness Report 2006-2007)

  6. Score de perception des possibilités d’accès à différents modes de financement (The Global Competitiveness Report 2006-2007)

  7. Perception de l’état du marché financier et du système bancaire (The Global Competitiveness Report 2006-2007)

  8. Facilité d’obtention de crédits (Doing Business, 2006)

  9. 2. La Facilitation du commerce au sens large Selon Levine (1996) Un système financier performant facilite: • la protection contre le risque et le partage de celui-ci; • l’allocation optimale des ressources ; • l’amélioration de la gouvernance (un meilleur contrôle des dirigeants et de l’entreprise par les actionnaires); • la mobilisation de l’épargne domestique ; • l’échange de biens et services.

  10. Interaction entre libéralisation financière et libéralisation commerciale • Il est largement admis que le succès des réformes économiques est conditionné par le respect : • d’un ordre optimal • d’une démarche graduelle

  11. La théorie de l’économie politique des réformes a donné cependant des arguments en faveur des : - réformes rapides (Thérapie de choc) - réformes globales (Big bang) Les avantages de telles réformes sont : - plus de crédibilité des politiques de libéralisation - ne pas subir des pressions en faveur du statu quo

  12. 2.2. Quels enseignements pour les pays de l’Afrique du Nord ? • Constat : • Lenteur et/ou retard des réformes financières et commerciales dans les pays de la région • Baisse de la crédibilité des politiques de libéralisation • Faiblesses au niveau de l’environnement institutionnel • Recommandation Une accélération du processus de libéralisation financière (interne et externe) dans tous les pays de l’Afrique du Nord (à des niveaux différents de la réforme) est à même de dépasser les pressions pour le statu quo et favorise ainsi l’intégration de la région

  13. 2.3. Gouvernance bancaire et gouvernance d’entreprises Les pays d’Afrique du Nord souffrent aussi de difficultés au niveau de la gouvernance bancaire et de la gouvernance des entreprises. Une contrainte majeure à la facilitation du commerce ; • Manque d’informations à la disposition des banques pour cerner les risques des projets • Manque de moyens concernant les centrales des risques et les commissions bancaires • Structure familiale des entreprises en Afrique du Nord: • refus des risques et de la transparence • confusion de l’innovation avec l’opportunisme • renfermement

  14. 3. La Facilitation du commerce au sens étroit • Les conditions d’accès au crédit • Les mécanismes de paiements internationaux et les garanties • Assurances et services financiers liés au commerce • La gestion du risque de change • Les institutions financières régionales

  15. 3.1.Les conditions d’accès au crédit Plusieurs difficultés : • L’asymétrie de l’information, à cause de: • L’incapacité de communiquer clairement les objectifs de l’entreprise • L’information financière incomplète • L’absence des garanties notamment pour le cas des PME et pour les jeunes entrepreneurs • La faible capitalisation des PME et la confusion entre les actifs de l’entreprise et le patrimoine personnel de l’entrepreneur • Des coûts de transaction incompressibles et élevés dans la collecte de l’information ainsi que dans l’évaluation et le suivi des prêts • La difficulté pour les banques de concilier la nécessaire standardisation de leurs activités et le contact de proximité et personnalisé avec les PME et leurs dirigeants • La préférence donnée par le banquier au découvert, plus rémunérateur et plus facile à interrompre unilatéralement que le crédit.

  16. Trois moyens de financement des PME et des jeunes entrepreneurs se développent en Afrique du Nord: • Le microcédit : Le Maroc est le leader régional en la matière suivi de l’Egypte • Le capital risque détourné souvent de sa vocation initiale : le financement des start-up • Le Crédit-Bail

  17. Pour une amélioration de l’accès aux crédits • Le renforcement de dialogue entre banques et PME : • bonne conduite et meilleure compréhension mutuelle • conseiller les clients des différents modes de paiements • Le développement de services d’information sur le crédit et les clients • Le renforcement des sociétés de garantie • L’augmentation du plafond du micocrédit • Les institutions de microcrédit les plus consolidées pourraient à terme collecter de l’épargne

  18. 3.2. Les mécanismes des paiements internationaux En plus de l’accès au crédit, le système financier possède trois contributions majeures en faveur de la facilitation du commerce : - L’assurance et les services financiers liés au commerce - La réduction du risque de change - Le développement des institutions financières régionales

  19. a- Assurance et services financiers liés au commerce Les principaux services sont : • les services d’assurance de fret sur les biens importés ou exportés • les assurances directes comme l’assurance vie, • les services d’intermédiation financière : les commissions, les transactions sur les devises, et les services de courtage • les services auxiliaires tels que les services opérationnels sur les marchés financiers et les services régulateurs • Les services financiers et d’assurance sont relativement peu développés: ratio moyen (2003) 1,4% pour l’Afrique du Nord contre 6,5 % pour l’Europe

  20. Les services financiers et d’assurance sont relativement peu développés : ratio moyen (2003) par rapport aux exportations est de 1,4% pour l’Afrique du Nord contre 6,5 % pour l’Europe

  21. b- La réduction du risque de change : • La Multiplicité des monnaies et la fluctuation des taux de change entraîne Une évolution imprévisible des taux de change • Une dépréciation des monnaies entraîne des coûts élevés dans les opérations internationales (transport, courtage sur les devises…) • Recommandations : • La nécessité de réduire les coûts de recouvrement • La nécessité de la création d’une zone monétaire en Afrique du Nord ?

  22. c- La création d’institutions financières régionales • Des banques régionales pourraient jouer un rôle important dans le développement du commerce entre les pays d’Afrique du Nord. • La future Banque Maghrébine d’Investissement et de Commerce Extérieur aura pour objectif : • Le financement des projets agricoles et industriels d’intérêt commun pour les pays de l’UMA • La mobilisation des investissements pour d’autres projets réalisables • La promotion du commerce et des accords de paiement

  23. Conclusion • Le commerce extérieur et le commerce régional en Afrique du Nord sont handicapés par les systèmes financiers des pays de la région, peu développés et lentement réformés. • Une accélération de la libéralisation financière dans tous les pays et, • une bonne gouvernance bancaire et des entreprises Favoriseraient la facilitation du commerce par : • l’amélioration de l’accès aux crédits • le développement des services financiers et d’assurance

  24. Merci de votre attention • Maher GASSAB • Maher.gassab@esct.rnu.tn