processus de validation bas e sur la notion de propri t n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Processus de validation basée sur la notion de propriété PowerPoint Presentation
Download Presentation
Processus de validation basée sur la notion de propriété

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 37

Processus de validation basée sur la notion de propriété - PowerPoint PPT Presentation


  • 100 Views
  • Uploaded on

Processus de validation basée sur la notion de propriété. Marcel Gallardo RATP. Sommaire. Présentation de METEOR Processus de développement MTI Processus de validation RATP Essais accrédités par le COFRAC Conclusions. Présentation de METEOR. le SAET de METEOR, c'est .

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Processus de validation basée sur la notion de propriété' - abiba


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
sommaire
Sommaire
  • Présentation de METEOR
  • Processus de développement MTI
  • Processus de validation RATP
  • Essais accrédités par le COFRAC
  • Conclusions
le saet de meteor c est
le SAET de METEOR, c'est ...
  • Un système automatique complexe fortement intégré

matériel roulant, équipements électriques, infrastructures, automatismes, ...

  • Six sous-systèmes :

- Moyens audio et vidéo

- Poste de Commande Centralisée

- Logique traction

- Portes palières

- Pilotage automatique

- Signalisation

le saet de meteor c est1
le SAET de METEOR, c'est ...
  • la mixité des circulations

Trains équipés d’automatismes

- mode de conduite automatique intégrale ou

- mode de conduite manuel

et trains non équipés

et meteor est aussi devenu la ligne 14 du m tro parisien
et METEOR est aussi devenula ligne 14 du métro parisien
  • Mise en service le 15 octobre 1998
  • 7,2 km de ligne exploitée, de Madeleine à Bibliothèque François Mitterrand pour 7 stations
  • dès maintenant une capacité de 25 000 voyageurs par heure et par sens
  • 19 trains de 6 voitures (extension à 8 voitures prévue)
  • une vitesse commerciale de 40 km/h
  • un intervalle de 85 secondes pour les trains en Conduite Automatique Intégrale
un automatisme complexe
Un automatisme complexe

1 - vidéo-surveillance train

2 - inter-phonie train

3 - vidéo-surveillance quai

4 - inter-phonie quai

5 - portes palières

6 - pilotage automatique embarqué

7 - tapis de transmission

8 - transmission sol - bord

9 - signalisation

10 - pilotage automatique fixe

- 1 PA de ligne

- des PA de section

11 - poste de commandes centralisé

le r le des acteurs c t logiciels
le rôle des acteurs, côté logiciels

Le Constructeur MTI La RATP

conçoit et valide contrôle et valide

par

spécifications

développement dont ..

..méthode B

utilisation de l'atelier B

preuve B

transcodage

tests

génération des données

gestion de configuration

par

modélisations statiques

analyses de sécurité

processus de revues

traçabilité

validation des règles B

analyse de code

tests des exigences ..

..de sécurité

couverture des tests

validation des données

par

modélisations dynamiques

analyse des algorithmes

travaux sur l'atelier B

tests fonctionnels et..

..tests agressifs sur ..

..calculateur cible

couverture des tests

validation des données

régénération du code

gest. de configuration

les méthodes

leur application

la traçabilité

les documents

les règles B

les preuves B

le cycle de vie des logiciels b

preuve

le cycle de vie des logiciels B

spécification littérale

du logiciel

tests fonctionnels

preuve

ré-expression

formelle en B

intégration

logicielle

conception

formelle

preuve

génération de

programme

(automatique)

processus ratp
Processus RATP
  • Certification du calculateur de base
  • Validation fonctionnelle indépendante de celle de l’industriel
  • Contrôle RATP des activités de l’industriel
certification du calculateur
Certification du calculateur

Pour Météor la RATP a

  • Vérifié les démonstrations de sécurité
  • Mené ses propres analyses :

- Identification des fonctions de sécurité

- Prise en compte et déclinaison des exigences de sécurité

m thode de validation ratp 1
Méthode de validation RATP (1)
  • Formalisation des activités et responsabilités par un Plan de Validation des logiciels
  • Formalisation de la méthode de détermination des tests par des Plans de tests de niveau équipement
  • Formalisation de la méthode de validation des données par des Plans de validation des données de niveau équipement
m thode de validation ratp 2
Méthode de validation RATP (2)
  • Réflexion depuis les niveaux sous-système et équipement
  • Modélisation dynamique des spécifications :

- validation des spécifications

- préparation des cahiers de tests

  • Validation du logiciel sur calculateur cible
  • Mesure de la couverture des tests / spécifications
m thode de validation ratp 3
Méthode de validation RATP (3)
  • Validation des principes fonctionnels basée sur la détermination de propriétés de sécurité
  • Validation des interfaces entre équipements par l’analyse de fonctions transversales
  • Validation des données par reconstruction à partir des codes sources des données géographiques
observateur
OBSERVATEUR

On observe le résultat de l’application des principes définis dans les spécifications sur les événements issus de l’environnement.

* Vérification des séquences de calcul et de l’état atteint

* Vérification des équations de la fonction observée

IL PERMET LE LIEN AVEC LA CONCEPTION FORMELLE B

Les propriétés de CORRECTION et de COMPORTEMENT <--> INVARIANTS B

IDENTIFICATION SYSTEMATIQUE DE SCENARII :

* Situations physiques (trains, matériel),

* Définition des étapes transitoires (séquencement des états de calcul),

* Valeurs attendues

evaluateur
EVALUATEUR
  • IL VERIFIE L’ENSEMBLE DES PROPRIETES DE SECURITE :

Il évalue, A PARTIR DE SA PROPRE BASE DE REGLES, la correction et la cohérence des sorties produites en fonction des entrées issues de l’environnement.

  • IL CONSTITUE UNE AIDE AU DEPOUILLEMENT DES RESULTATS DES TESTS SUR CIBLE :

Les propriétés sont vérifiées sur les résultats produits lors de l’exécution des scénarii de test.

exemple de propri t de s curit
Exemple de propriété de sécurité
  • P2 : seuls les trains équipés, localisés et ayant un mode de conduite automatique peuvent disposer d’une cible
  • P3 : L’état interne du PAS représentant l’occupation de la voie doit être cohérent avec l’ensemble des trains (équipés ou pas) présent dans la zone gérée par ce PAS.
outils de mod lisation
Outils de modélisation
  • ASA , ASA+ :
      • SADT
      • Automate étendue communicant
      • Noyau de vérification
  • ELSIR :
      • Réseau de pétri
la validation des donn es
La Validation des données
  • Vérification sur le terrain des données initiales
  • Validation outillée par la RATP
    • effectuant la fonction de transfert inverse
    • vérifiant le respect des contraintes de sécurité (exprimées formellement dans le langage LPIC)
exemple de contrainte sur les donn es
Exemple de contrainte sur les données
  • P4 : L’ensemble des circuits de voie forme une partition de la voie.
  • P10: Il existe une cible (unique) par sens autorisé pour un CV. Le sens de ralliement de la cible est nécessairement celui du CV.
  • P15: Il doit y avoir deux DN de substitution par CdV substituable.
accr ditation cofrac
Accréditation COFRAC
  • Action stratégique décidée par la direction du département ESE sous l ’impulsion des tutelles
  • Référentiel qualité du laboratoire basé sur les normes EN 45 001 et EN 50 128
  • Procédures métiers basées sur la démarche de validation RATP
  • Élargir le périmètre des marchés et Garantir au client compétence, indépendance et impartialité
essais accr dit s 1
Essais accrédités (1)
  • Accréditation sur 5 essais du programme 152 du COFRAC :

- Essai SUR1 : Vérification orientée Sûreté de Fonctionnement de la documentation de spécification du logiciel

- Essai SUR2 : Modélisation orientée Sûreté de Fonctionnement de la spécification du logiciel

essais accr dit s 2
Essais accrédités (2)

- Essai SUR 11 : Mesure de couverture des exigences de Sûreté de Fonctionnement par les tests

- Essai SUR 13 : Tests de validation orientée Sûreté de Fonctionnement

- Essai SUR 14 : Analyse orientée Sûreté de Fonctionnement de l’impact des modifications du logiciel

quelques l ments statistiques sur le d veloppement
Quelques éléments statistiques sur le développement
  • 1 150 composants B
  • 115 000 lignes de code B
  • 27 800 obligations de preuve
  • 150 000 lignes de code ADA (données comprises) pour les 3 équipements
sur le processus ratp
sur le processus RATP
  • 20 Dossiers de principe
  • 23 Modèles
  • 30 Cahiers de tests
  • Plus de 5 000 tests en environnement temps réel simulé.
anomalie remarques
Anomalie/Remarques
  • 400 remarques critiques pour la sécurité au niveau des spécifications
  • 110 anomalies sur l’ensemble des versions des logiciels de sécurité (3 versions sur 3 applicatifs différents)
le bilan sur meteor
le bilan sur METEOR
  • Un processus de vérification de spécification basée sur les propriétés (fonctions + données)
  • Un processus de tests sur cibles avec vérification de propriétés
  • Un logiciel qui a fonctionné dès sa première installation
  • Une maîtrise accrue des évolutions
  • et ... la conviction de la sécurité