slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
La vidéoprotection au sein de la Prévention Technique de la Malveillance PowerPoint Presentation
Download Presentation
La vidéoprotection au sein de la Prévention Technique de la Malveillance

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 22

La vidéoprotection au sein de la Prévention Technique de la Malveillance - PowerPoint PPT Presentation


  • 247 Views
  • Uploaded on

La vidéoprotection au sein de la Prévention Technique de la Malveillance. Réunion d'information du vendredi 25 juin 2010. LA PREVENTION TECHNIQUE DE LA MALVEILLANCE. Son but. La prévention technique de la malveillance a pour but de prévenir la commission d'actes délictueux,

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'La vidéoprotection au sein de la Prévention Technique de la Malveillance' - abia


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

La vidéoprotection au sein de la Prévention Technique de la Malveillance

Réunion d'information du vendredi 25 juin 2010

la prevention technique de la malveillance
LA PREVENTION TECHNIQUE DELA MALVEILLANCE

Son but

La prévention technique de la malveillance a pour but

de prévenir la commission d'actes délictueux,

de compliquer voire d'éviter le passage à l'acte,

à l'aide de dispositifs d'aménagement mécaniques

ou électriques

des zones d'habitats ou d'activités.

la probl matique
La problématique ?

La prise en compte du caractère nuisible du délinquant :

- C'est un être rationnel

- Son objectif est d'obtenir

un maximum de gain en prenant le minimum de risques

la strat gie de d fense
La stratégie de défense

Pour défendre un espace public ou privé, il convient de prendre en considération la meilleure combinaison issue d'un triple montage :

La dissuasion

Le blocage de la dynamique

Les moyens d'alerte

son int r t
Son intérêt

Il est primordial :

- de diminuer la vulnérabilité des victimes potentielles

- d'augmenter leurs capacités de protection

Afin :

- d'obliger le délinquant à augmenter ses efforts pour arriver à ses fins,

- d'accroître le risque qui pèse sur le délinquant d'être détecté, identifié et arrêté,

- de diminuer l'intérêt de la cible visée en réduisant les gains potentiels.

le r f rent s ret
Le référent sûreté

Ses missions :

- Réaliser des consultations de sûreté :

Il s'agit de recommendations orales d'ordre technique auprès des populations ciblées et ce à leur demande.

- Réaliser des diagnostics de sûreté :

Après un ou plusieurs entretiens et une observation du site, le référent sûreté établit un rapport écrit en s'appuyant sur l'analyse des données recueillies.

slide7

- Rendre des avis sur les Etudes de Sûreté et de Sécurité Publique (ESSP) :

- Il est le conseiller technique, il accompagne voire représente le commandant de groupement ou le Directeur Départemental de la sécurité Publique en qualité de rapporteur au sein de la sous-commission de sécurité publique.

- Il est l'interlocuteur direct des maîtres d'ouvrage pour la détermination des éléments à prendre en compte dans l'ESSP.

- La Vidéoprotection :

- Conseiller, accompagner les concepteurs dans leurs projets de développement d'un système de vidéoprotection.

- Participer en tant que “personne qualifiée” à la sous-commission départementale des systèmes de vidéoprotection et participer aux visites de contrôles sur sites.

les fonctionnalit s de la vid oprotection
Les fonctionnalités de la vidéoprotection

A quoi peut servir la vidéoprotection ?

- dissuasion et contribution à la lutte contre la délinquance

- aide à l'intervention

- outil d'investigation

- moyen de gérer les événements d'ordre public

les besoins fonctionnels et techniques des forces de s curit int rieure
Les besoins fonctionnels et techniques des forces de sécurité intérieure

- les usages policiers de la vidéoprotection

Identification, dissuasion, surveillance, appui opérationnel

- l'importance de la réactivité du système

- faciliter l'accès aux images

- les exigences techniques

r f rences juridiques
Références juridiques

- loi n° 95-73 du 21/01/95 complétée par la loi du 23/01/2006

- arrêté du 03 août 2007

-décret n°2009-86 du 22 janvier 2009

loi n 95 73 du 21 01 95 compl t e par la loi du 23 01 06
Loi n°95-73 du 21/01/95 complétée par la loi du 23/01/06

- protection des bâtiments et leurs abords

- sauvegarde des installations utiles à la défense nationale

- régulation du trafic routier

- constatation des infractions

- prévention des atteintes à la sécurité des personnes et des biens

l arr t du 03 ao t 2007
L'arrêté du 03 août 2007

Il permet de donner quelques recommandations et spécifications techniques sur une installation de vidéoprotection typique.

d cret n 2009 86 du 22 01 09
Décret n°2009-86 du 22/01/09

- simplifier la composition du dossier

- limiter les informations à fournir

- créer la notion de périmètre vidéosurveillé

- limiter à 3 mois (prolongeable d'un mois) le délai de la commission pour rendre son avis

- consultation obligatoire d'un policier ou gendarme

exemple concret commune d etampes p riode du 01 09 09 au 30 04 10
Exemple concret : commune d'Etampes (période du 01/09/09 au 30/04/10)‏

Délinquance générale :

Évolution 2009/2010 -22,84% de faits constatés

+10,61 % de faits élucidés

Délinquance de proximité :

-41,07% de faits constatés

-8,3% de faits élucidés

-48% de vols violences

commune d etampes suite
Commune d'Etampes (suite)‏

AVIP :

-25,37% de faits constatés, + 2,88% de faits élucidés

IAB :

-33,49% de faits constatés , +2,5% de faits élucidés

Violences urbaines :

-50% d'incendies VL, -48% d'incendies poubelles...

la commission d partementale des syst mes de vid osurveillance
La commission départementale des systèmes de vidéosurveillance

Elle est chargée de rendre un avis sur les demandes d'autorisation des systèmes soumis à la loi de 1995 et d'assurer une mission de contrôle des installations autorisées.

Elle est présidée par un magistrat et se compose :

- d'un maire

- d'un représentant de la chambre de commerce

- d'une personnalité qualifiée

constitution des dossiers
Constitution des dossiers

Trois cas de figure :

- le dispositif visionne la voie publique

- le dispositif visionne un lieu ou un E.R.P et comporte 8 caméras ou plus

- le dispositif visionne un lieu ou ERP et comporte moins de 8 caméras

dossier pour dispositif visionnant la voie publique
Dossier pour dispositif visionnant la voie publique

- cerfa 13806*01

- rapport de présentation

- plan de masse et plan de détail

- description du dispositif de transmission, enregistrement et traitement des images

- description des mesures de sécurité prises pour la sauvegarde et la protection des images

- modalités d'information du public

suite dispositif visionnant la v p
Suite dispositif visionnant la V.P

- délai de conservation des images

- désignation du personnel concerné par l'installation

- consignes données aux personnels d'exploitation

- modalités du droit d'accès des personnes interessées

- justification de la conformité du système aux normes techniques de l'arrêté du 03/08/07

dossier pour dispositif visionnant un lieu ou e r p et comportant 8 cam ras ou plus
Dossier pour dispositif visionnant un lieu ou E.R.P et comportant 8 caméras ou plus

Le dossier comprendra les mêmes pièces et informations que ci-dessus à l'exception du plan de masse

dossier pour dispositif visionnant un lieu ou e r p et comportant moins de 8 cam ras
Dossier pour dispositif visionnant un lieu ou E.R.P. et comportant moins de 8 caméras

Le dossier est simplifié et ne comporte ni rapport, ni plan.

Il est par contre recommandé de renseigner attentivement toutes les rubriques du Cerfa et de joindre le modèle d'affiche d'information du public ainsi que le questionnaire de conformité du système si l'installateur n'est pas certifié.

coordonn es utiles
Coordonnées utiles

Vos référents sûreté départementaux :

Capitaine de Police H.RODRIGUEZ

herve.rodriguez@interieur.gouv.fr

Brigadier Chef de Police S.COPIN

sabine.copin@interieur.gouv.fr

Adjudant Chef Philippe RENONCOURT

philippe.renoncourt@gendarmerie.interieur.gouv.fr

Site dédié à la vidéoprotection :

www.videoprotection.interieur.gouv.fr