analyse des depenses de sante n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
ANALYSE DES DEPENSES DE SANTE PowerPoint Presentation
Download Presentation
ANALYSE DES DEPENSES DE SANTE

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 39

ANALYSE DES DEPENSES DE SANTE - PowerPoint PPT Presentation


  • 264 Views
  • Uploaded on

ANALYSE DES DEPENSES DE SANTE. Pr Dominique BERTRAND Université Paris 7 – Faculté de Médecine. A - PRESENTATION DU CHAMPS DES DEPENSES B - CONSOMMATION DES MENAGES C - COMPTES DE LA SANTE D - ASSURANCE MALADIE.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'ANALYSE DES DEPENSES DE SANTE' - Olivia


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
analyse des depenses de sante

ANALYSE DES DEPENSES DE SANTE

Pr Dominique BERTRAND

Université Paris 7 – Faculté de Médecine

DB/VR L2

slide2
A - PRESENTATION DU CHAMPS DES DEPENSES

B - CONSOMMATION DES MENAGES

C - COMPTES DE LA SANTE

D - ASSURANCE MALADIE

DB/VR L2

slide3
L’analyse des dépenses de santé est complexe. Elle doit permettre de définir le périmètre des dépenses affectées à l’amélioration de la santé des individus

DB/VR L2

slide4
A - PRESENTATION DU CHAMP

A1– LES DEPENSES LIEES A LA SANTE

1) Actes de soins (biens et services médicaux servant directement à l’individu)

  • Actions en prévention

individuelle

 collective

  • Dépenses :

- organisation du système de soins

- enseignement

- recherche

  • Prestations en espèces (indemnités Journalières)

(ou revenu de remplacement)

DB/VR L2

slide5
A2 – LES DEPENSES HORS SANTE

1) Amélioration de l’environnement

Ex : recueil et traitement des eaux usées

2) Amélioration de la sécurité routière (économie, droit…)

3) Amélioration du niveau socio-économique des ménages

B. LA CONSOMMATION DES MENAGES

B1 – DEFINITION DU MENAGE

Le ménage est un secteur institutionnel (SI de la comptabilité nationale composé d’une ou plusieurs personnes la réalité, pas l’aspect juridique)

DB/VR L2

slide6
Dont l’activité est résumée ainsi

R = C + E

Création = utilisation

de revenus

+ salaires

+ extra sal.

… - consommation (C)

- impôts - épargne (E)

- cotisations sociales, CSG, CRDS

- taxe d’habitation

- ...

= Revenu disponible

Nets

de

DB/VR L2

slide7
B2 – LA CONSOMMATION

1) 2 notions distinctes : (dans les dépenses de consommation des SI)

dépenses de consommation finale des ménages

-consommation de biens ou de services détruits lors de leur utilisation pour répondre aux besoins du ménage, (individu)

- en + financées par le ménage directement, donc exclusion de certains remboursements ou allocations

 Assurance Maladie (prestations en nature)

- mais également des prestations en espèces

DB/VR L2

slide8
dépenses de consommation finale des APu (santé = prestations en nature) comptant dans la consommation finale effective des ménages (par exemple pour la santé, il s’agit des prestations en nature de l’AM et des prises en charge CMU et AME)

2) Consommation finale effective des ménages (CFEM)

Elle comprend ces dépenses de consommation :

CFEM =  des biens et services (soins) utilisés par les ménages quelle que soit la modalité de financement

La particularité concerne :

- la santé

- l’éducation

DB/VR L2

slide9
B3 – ANALYSE

1) Les coefficients budgétaires

- définition d’un coefficient budgétaire :

rapport de la dépense consacrée à un bien ou service particulier à la dépense totale de consommation des ménages

- grandes catégories (12) :

alimentation transport

logement  loisirs et culture

équipement du logement santé

 habillement, chaussures  éducation,…

DB/VR L2

slide10
- modification des coefficients budgétaires

exemple de l’alimentation et boissons non alcoolisées

1950 : 33 %

2010 : environ 15 % (+ boiss. alcoolisées 1,5 %)

mais : chute en % n’implique pas la baisse de la qualité et de la quantité des produits

c.f. :q. moyenne consommée / an

2) Champ santé

Dépenses non remboursées (ménages) > 3 %

Dépenses remboursées (AMO) > 9 %

Donc si on tient compte des 2 : ~ 13 % de la CFM

DB/VR L2

slide11
dépenses de consommation finale des administrations, pour la part pouvant être individualisées (le bénéficiaire : ménage), entrent dans la consommation effective des ménages

4) PE / PN

R = C + E

prestations en

espèces

 le revenu

du ménage

prestations en nature

entrant dans la consommation finale effective du ménage

DB/VR L2

slide12
Donc RAPPEL

En Nature (remboursement des prestations)

En Espèces (indemnités journalières)

DB/VR L2

c les comptes de la sante
C. LES COMPTES DE LA SANTE

C1 – PRINCIPES

C2 – DEFINITION DES AGREGATS

CSBM

DCS

C3 – ANALYSE DE LA CSBM

C4 – ANALYSE DE LA DCS

C5 – PROBLEME DES COMPARAISONS INTERNATIONALES

DB/VR L2

slide14
C1 – PRINCIPES

Définition : un compte satellite est un regroupement de toutes les informations disponibles à partir de la comptabilité nationale dans un domaine d’activité :

Santé … protection sociale…

Comptabilité nationale

Compte Satellite

Toutes les données « santé » sont donc extraites

du compte « satellite » de la santé

DB/VR L2

slide15
C2 – AGREGATS

Une analyse macro économique limitée au traitement ou à la prévention d’une perturbation de l’état de santé (secteur médico-social exclu)

1) LaCSBM (consommation des soins et biens médicaux)

Valeur des biens et services médicaux utilisés sur le territoire métropolitain (résidents et non résidents) et DOM pour la satisfaction directe des besoins individuels (sous forme marchande et non marchande).

Problème : la prévention

EXPLICATION

DB/VR L2

slide16
2)La dépense courante de santé (DCS)

 des dépenses engagées par les financeurs publics et privés pour la fonction santé

+ la prévention (individuelle et collective)

+ soins aux personnes âgées en EPHA, EPHAD (6,4 milliards)

+ indemnités journalières

+ subventions reçues

+ recherche

+ enseignement

+ fonction administrative

Non retenu : dépenses en capital

DB/VR L2

slide17
C3 – L’ANALYSE GLOBALE

1) Année 2010

 analyse de la CSBM en milliards d’€

CSBM  175 milliards d’€

 consommation / an / habitant

CSBM / hab. ~ 2700 €

 comparaison avec consommation finale effective des ménages (CFEM) ~ 13 %

DB/VR L2

slide18
CSBM/PIB  9 % PIB

(mais problème des soins pour les personnes âgées)

  • analyse peut-être faite par le niveau des prix, le volume et la valeur (expl.)

2) Evolution passée

 1950 : CSBM  2,5 % PIB

une évolution double :

Facteurs de la consommation des soins

 des dépenses de santé

Socialisation des dépenses de soins

 couverture progressive de la population

DB/VR L2

slide19
croissance des dépenses de santé provient d’une augmentation en volume ;

CSBM = 9 % PIB

 Que faire si dépenses de santé  et croissance neutre ou négative

DB/VR L2

slide22
CSBM = 175 milliards d’€

2) Soins aux personnes âgées en établissement

7,7 milliards d’€ (en augmentation de 10 % presque chaque année)

dont

78 % pour les EPHA, EPHAD,…

en relation avec les personnes âgées dépendantes

 22 % pour les soins réalisées dans les services de soins de longue durée

3) Indemnités journalières

en  sur 2006 2007 2008

lien avec l’économie (explication)

DB/VR L2

slide23
4) Les subventions au système de soins prises en charge des cotisations sociales des professionnels de santé (initialement les médecins), maintenant toutes les professions

explication

5) La prévention

 prévention individuelle primaire

Actes médicaux identifiables concernant des groupes de population (scolaire, santé au travail (40% CSMP), vaccins, PMI planning familial…)

DB/VR L2

slide24
prévention individuelle secondaire

Dépistage de pathologies (examens généraux de santé, cancers, maladies transmissibles, CDAG…)

mais actes en médecine de ville non comptabilisés (sauf vaccins)

DB/VR L2

slide25
 prévention collective
  • en direction des comportements

interventions « collectives » sur les grandes pathologies ou sur les comportements à risque (toxicomanie, alcoolisme, tabagisme, sida…)

- à visée environnementale

hygiène du milieu, prévention des risques professionnels, observation, veille, alerte, alimentation …

DB/VR L2

slide26
6) Recherche médicale et pharmaceutique

attention aux doubles comptes (les médicaments….)

7) Formation des personnels médicaux et assimilés

- privée et publique

- tous les secteurs professionnels

DB/VR L2

slide27
8) Coût de la gestion de la santé

- Sécurité Sociale

- Organisations complémentaires

- Ministère chargé de la santé

- ISBLSM (autre secteur institutionnel de la comptabilité nationale)

Très complexe : une nouveauté en 2008 qui nécessitera de fait des définitions ultra précises – car on est proche du compte de la protection sociale

DB/VR L2

slide28
E – COMPARAISONS INTERNATIONALES

1) Définition Dépense Totale de Santé (DTS)

DTS = DCS – indemnités journalières – dépenses de recherche – dépenses d’enseignement + FBCF du secteur hospitalier public et privée + dépenses liées au handicap – dépenses de prévention collective alimentaire

2) Chiffres

DB/VR L2

dts pib
DTS/PIB

DB/VR L2

slide30
3) Commentaires

Analyse prudente

- prix des actes et soins / vol

en $

en ppa

- accès aux soins (pop totale ou partie)

- offre ?

- liens avec protection sociale

4) En 2009

- 3ème rang

EU – Suisse - Fr – All – Belgique - Autriche

- explication de la place du Canada

DB/VR L2

slide31
La dépense totale de santé : environ 240 milliards d’euros en 2010.

L’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), Eurostat et l’OMS utilisent un concept commun pour comparer les dépenses de santé de leurs membres : la dépense totale de santé. En France, elle est évaluée à partir de la dépense courante de santé en retirant les IJ, une partie des dépenses de prévention, les dépenses de recherche et de formation médicales et en ajoutant les dépenses en capital du secteur de la santé, ainsi que les dépenses liées au handicap et à la dépendance.

DB/VR L2

d les comptes de l assurance maladie
D – LES COMPTES DE L’ASSURANCE MALADIE

D1- LES COMPTES

Commission des comptes de la Sécurité Sociale

Prévisions : N – 1, N, N + 1, Définition N - 2

Prévisions soumises aux aléas

Recettes (éco)

 Dépenses (système de soins)

Périmètre : RGTS ou tous les régimes obligatoires ?

DB/VR L2

slide33
D2 - LA NOTION DE DEFICIT

L’AM n’est pas tenue à l’équilibre des comptes de façon obligatoire

 Déséquilibre financier

D3 - SCHEMA EXPLICATIF DU DESEQUILIBRE FINANCIER

D4 - LES REGIMES

Un régime unique ? Non

Mais une mosaïque de régimes permettant une couverture de la population presque complète

DB/VR L2

slide34
Régime général des travailleurs salariés

Régime agricole

Régime non salarié non agricole (RSI)

 nombreux autres régimes particuliers, spéciaux

- historique

- basés sur des professions isolées (SNCF, Mines…)

D5 - RAPPORT ENTRE PE//PN

DB/VR L2

slide35

PE : Prestations en espèces

PN : Prestations en nature

Les PE ont diminué par rapport aux prestations en nature.

(coûts des soins)

DB/VR L2

d6 previsions 2009 par le plfss 2010
D6 – PREVISIONS 2009 par le PLFSS 2010

Source : PLFSS 2010

DB/VR L2

conclusion
CONCLUSION

Les dépenses de santé indispensable mais à optimiser

DB/VR L2