coxarthrose l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
COXARTHROSE PowerPoint Presentation
Download Presentation
COXARTHROSE

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 21

COXARTHROSE - PowerPoint PPT Presentation


  • 871 Views
  • Uploaded on

COXARTHROSE. DrA.Abdessemed Service de rhumatologie EHS de BenAknoun. DEFINITION.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'COXARTHROSE' - MikeCarlo


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
coxarthrose

COXARTHROSE

DrA.Abdessemed

Service de rhumatologie

EHS de BenAknoun

definition
DEFINITION

Affection la plus fréquente de la hanche. Elle se caractérise par une destruction du cartilage coxo-fémoral à laquelle s’associe une réaction osseuse de voisinage qui comporte une ostéocondensation, des géodes et des ostéophytes. Il existe une légère prédominance féminine.

etiopathogenie
ETIOPATHOGENIE

Elle est la résultante d’un déséquilibre entre la résistance du cartilage articulaire et les charges qui lui sont imposées. Cette résistance dépend de facteurs biochimiques, immunologiques et génétiques alors que les charges imposées dépendent de facteurs mécaniques et architecturaux.

etude clinique
ETUDE CLINIQUE
  • Signes fonctionnels

1-La douleur

Se situe le plus souvent au pli de l’aine et irradie à la face antérieure de la cuisse. Elle peut également être postérieure fessière. Parfois elle est projetée au niveau du genou.

Elle est d’apparition progressive ,mécanique.

2-Le retentissement fonctionnel

La raideur est discrète au début(station assise prolongée).

La limitation des mouvements apparaît ensuite(gêne à la marche, à l’accroupissement,gestes de la vie quotidienne , boiterie ).Le périmètre de marche est un bon reflet du retentissement fonctionnel.

etude clinique5
ETUDE CLINIQUE
  • L’examen clinique

1-Inspection:

Inclinaison du bassin,attitude vicieuse du membre inférieur (flex,add,RE).

Boiterie d’esquive.

Difficulté de l’AMP et de l’AR.

2-Palpation:

Douleur dans le creux inguinal et dans la fesse.

3-Etude de la mobilité articulaire:

Recherche une douleur et une limitation(ext,abd,RI)

Amplitudes normales: F=130à150, E=0, HE=15, Abd=45, RE=45, Add=30à35, RI=45.

4-Examen général:

Amyotrophie quadricipitale et fessière.

Examen de la hanche controlatérale, autres articulations ,rachis.

L’état artériel et veineux.

Le poids.(obésité)

les examens complementaires
LES EXAMENS COMPLEMENTAIRES

1-Les examens radiologiques

Rx du bassin de face debout et des hanches de face et de faux profil de Lequesne.

  • Pincement de l’interligne articulaire localisé le plus souvent supéroexterne.
  • Condensation de l’os sous-chondral.
  • Ostéophytose marginale.(toit du cotyle: avant toit, arrière fond: double fond, au pourtour de la tête: collerette, bord inférieur du cotyle:seuil).
  • Géodes de la tête et du cotyle.
  • Coxométrie.

2-Les examens biologiques

Absence de syndrome inflammatoire.

formes cliniques
FORMES CLINIQUES

1-Coxarthrose primitive:

Elle est de pathogénie obscure, des facteurs génétiques interviennent probablement dans l’initiation du processus de dégradation cartilagineuse. La surcharge pondérale constitue un facteur aggravant.

formes cliniques15
FORMES CLINIQUES

2-Coxarthroses secondaires: Sont précoces(avant 40ans), représentent 60% des coxarthroses(CA), sont secondaires à un vice architectural le plus souvent ou à une altération préexistante du cartilage.

Malformation luxante ou dysplasie luxante:

C’est la cause la plus fréquente elle est responsable de 40% des CA. Elle est héréditaire et plus fréquente dans le sexe féminin.

  • Luxation congénitale: forme la plus grave.
  • La subluxation: rupture du cintre cervico-obturateur.
  • La dysplasie de la hanche+ou- subluxation:
  • Insuffisance cotyloïdienne(obliquité exagérée du toit du cotyle, HTE>12°,défaut de couverture externe et antérieure de la tête fémorale, VCE<25° et VCA<25°.)
  • Coxa valga: angle cervico-diaphysaire>130°.
  • Antéversion exagérée du col fémoral.
formes cliniques16
FORMES CLINIQUES
  • La protrusion acétabulaire: c’est une anomalie congénitale, elle consiste en une pénétration excessive de la tête fémorale dans un cotyle trop profond.
  • Autres causes:
  • Epiphysiolyse(coxa vara et coxa retrorsa).
  • Ostéochondrite de l’enfance(maladie de Legg-Perthe- Calvé)(coxa plana).
  • CA post-traumatiques:contusion, cal vicieux.
  • Inégalité de longueur des membres inférieurs, activités sportives intensives.
formes cliniques17
FORMES CLINIQUES

3-Coxarthrose destructrice rapide:

Destruction de plus de 50% du cartilage en deux mois. Destruction complète de l’articulation en 6 à 24 mois. Nette prédominance féminine, 60-80ans. Rx:absence d’ostéophytes et de géodes.

evolution
EVOLUTION

Elle est variable. Elle évolue habituellement lentement avec aggravation progressive de la douleur et de la limitation articulaire. Le pronostic est souvent difficile à prévoir. La bilatéralisation est fréquente.

diagnostic differentiel
DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL
  • La périarthrite de la hanche.
  • La coxite infectieuse ou inflammatoire.
  • L’ostéonécrose aseptique.
  • Coxopathie de la chondocalcinose articulaire.(liseré calcique).
  • Autres atteintes de la hanche:coxopathie pagétique, algodystrophie, ostéochondromatose.
traitement
TRAITEMENT

1-Traitement médical

  • Règles d’hygiène de vie:

Régime amaigrissant.

Port d’une canne du coté sain.

Éviter le port de charges lourdes.

Éviter certain sports violents préconiser la natation et le cyclisme.

Adaptation du poste de travail.

  • Antalgiques et AINS.
  • Traitements symptomatiques à action lente.
  • Infiltrations locales de corticoïdes(sont à éviter).
  • Kinésithérapie: vise à réduire les douleurs, maintenir la trophicité musculaire , préserver dans une certaine mesure la mobilité articulaire et lutter contre les attitudes vicieuses.
traitement21
TRAITEMENT

2-Traitement chirurgical

  • Chirurgie conservatrice(sujet jeune ,anomalie anatomique, coxarthrose peu évoluée).

La butée cotyloïdienne:corrige l’insuffisance cotyloïdienne externe et antérieure.

  • Chirurgie prothétique:prothèse totale de la hanche (sujet>65ans, coxarthrose invalidante,absence de vice architectural).