prise en charge des principales urgences de l adulte par le m decin g n raliste l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Prise en charge des principales urgences de l ’adulte par le médecin généraliste PowerPoint Presentation
Download Presentation
Prise en charge des principales urgences de l ’adulte par le médecin généraliste

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 35

Prise en charge des principales urgences de l ’adulte par le médecin généraliste - PowerPoint PPT Presentation


  • 383 Views
  • Uploaded on

Prise en charge des principales urgences de l ’adulte par le médecin généraliste. Dr. Jean-Maurice GUEZ. A propos de quelques urgences vitales. De façon générale. Bilan des fonctions vitales (<20s.) conscience ventilation pouls carotidien Alerter

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

Prise en charge des principales urgences de l ’adulte par le médecin généraliste


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
prise en charge des principales urgences de l adulte par le m decin g n raliste

Prise en charge des principales urgences de l ’adulte par le médecin généraliste

Dr. Jean-Maurice GUEZ

de fa on g n rale
De façon générale...
  • Bilan des fonctions vitales (<20s.)
    • conscience
    • ventilation
    • pouls carotidien
  • Alerter
  • Pratiquer les premiers gestes (type secourisme) en attendant le SMUR
arr t cardio respiratoire
Arrêt cardio-respiratoire
  • Alerte+++
  • Alternance massage/ventilation :

15/2 chez l ’adulte, 5/1 <8ans et >1an

  • C.E.E. dans la F.V. : 200 J- 200J - 360J, puis si nécessaire : 360J- 360J- 360J
  • fréquence du massage cardiaque externe : 100/min.
  • dose d’adrénaline : chez l’adulte 1mg IVD à renouveler toutes les 3 minutes
  • anti-arythmique à utiliser dans les FV réfractaires : CORDARONE 300 mg IVD flash (2 ampoules), puis 150 mg IVD.
  • monitorage de l’EtCO2
choc allergique
Choc allergique
  • Alerte SAMU
  • ADRENALINE 0,5mg S/C ou 0,1 mg IVD à renouveler toutes les 5 minutes
  • Oxygénothérapie 15l/min MHC
  • Dès que possible voie veineuse et remplissage par Ringer Lactate
  • Corticoïdes en 2ème intention
  • Hospitalisation 24h
oap cardiog nique
OAP cardiogénique
  • Position 1/2 assise (si TA>100)
  • Oxygénothérapie systématique
  • si TA>100mmHg systolique, dérivés nitrés (spray)+++
  • si TA<100mmHg systolique, dérivés nitrés contre-indiqués
  • Diurétiques de l ’anse IVD (Lasilix®)
  • Intérêt de la VNI+++
  • Traitement étiologique
troubles du rythme cardiaque
Troubles du rythme cardiaque
  • Oxygénothérapie 15l/min. MHC
  • Ne pas traiter en urgence si bien toléré, quelque soit l ’étage
  • Si très mal toléré, CEE, quelque soit l ’étage
  • Intérêt du Xylocard®?
  • Intérêt de la Cordarone®?
  • Si bradycardie mal tolérée : Atropine® 0,5mg IVD, si inefficace : Isuprel® ou EES externe
pouss e hypertensive
Poussée hypertensive
  • En général, le plus urgent est de ne pas traiter excepté si retentissement sur organe cible
  • Souvent la conséquence d ’une pathologie à rechercher (OAP, AVC…)
  • Eupressyl® ou Loxen®
syndromes coronariens aigu s
Syndromes coronariens aiguës
  • Classification : avec sus-décalage ou sans sus-décalage du ST
  • Toujours : Aspirine 250mg, antalgique (Morphine?)
  • Sans sus-décalage de ST : HBPM
  • Avec sus-décalage de ST : HNF+β-Bloquant+Thrombolyse+/- angioplastie
pcb lipothymies et syncopes
PCB : Lipothymies et syncopes
  • Origine cardiaque jusqu ’à preuve du contraire (ECG+++) : trouble du rythme ou de la conduction, infarctus, rétrécissement aortique, CMO, syndrome vaso-vagal...
  • causes neurologiques : épilepsie
  • Penser à l ’hypoglycémie, à l ’intoxication au CO, à l ’hypovolémie
coma non traumatique
Coma non traumatique
  • Bilan des fonctions vitales
  • interrogatoire de l ’entourage et recherche de cause toxique
  • score de Glasgow
  • éliminer une hypoglycémie (diabétique sous insuline), une intoxication au CO…
  • LVA+PLS
  • Oxygénothérapie systématique
slide14
AVC
  • Aucun signe clinique ne permet d ’orienter vers une origine ischémique ou hémorragique. Seul le scanner fait le diagnostic
  • Thrombolyse sur les AVC ischémiques (dans les 3 heures après le début des premiers symptômes)

Critères d ’inclusions stricts

d tresses ventilatoires 1
Détresses ventilatoires (1)
  • cyanose=hypoxémie (pathognomonique)
  • sueurs=hypercapnie (non pathognomonique)
  • indice de gravité : fréquence respiratoire+++
  • dyspnée n ’est pas toujours synonyme de cause respiratoire
  • retentissement hémodynamique, neurologique
d tresses ventilatoires 2 c a t
Détresses ventilatoires (2)C.A.T.
  • Alerte SAMU+++
  • LVAS
  • Si obstruction complète des VAS : manœuvre de Heimlich
  • si conscience+ et hémodynamique stable, position demi-assise
  • Oxygéner soit par MHC 15l/min. soit par BAVU si apnée ou équivalent
asthme aigu grave 1
Asthme aiguë grave (1)
  • Signes de gravité :

difficulté à parler, orthopnée, cyanose (tardif), agitation, sueurs, tachycardie (>120/min.), FR>30/min., DEP<150l/min.

  • traitement :
    • oxygénothérapie
    • salbutamol en nébulisation (en continue)
    • Atrovent® en nébulisation
    • salbutamol S/C
    • si intolérance hémodynamique: Adrénaline
    • corticothérapie systématique (Solumédrol® 60mg IVD)
asthme aigu grave 2
Asthme aiguë grave (2)

Evolution après traitement :

  • si amélioration clinique proche de la normale (DEP>80%) : laisser à domicile
  • si amélioration incomplète (60%<DEP<80%) : transport médicalisé vers urgences
  • si absence d ’amélioration ou aggravation : transport médicalisé vers urgences puis réanimation
purpura fulminans
Purpura fulminans
  • C ’est l ’URGENCE ANTIBIOTHERAPIQUE+++ en pré-hospitalier
  • cf. circulaire DGS du 15 Juillet 2002 et avis du Conseil Supérieur d ’hygiène publique du 10 Mars 2000 (infections invasives à méningocoque) :
  • Ceftriaxone (Rocéphine®) ou céfotaxime 1 à 2g parentéral chez l ’adulte, 50 à 100mg/kg chez l ’enfant si présence d ’un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique de diamètre > 3mm
  • Déclaration obligatoire
urgences estivales
Urgences estivales
  • noyades
  • coup de chaleur
  • morsures de vipères
noyades et submersions
Noyades et submersions
  • = détresse ventilatoire aiguë
  • laryngospasme
  • +/- inhalation
  • +/- œdème pulmonaire lésionnel
  • réanimation cardio-respiratoire classique (à continuer jusqu ’à t°>32°C)
  • immobilisation du rachis cervical
  • lutte contre l ’hypothermie
coup de chaleur d effort
Coup de chaleur d ’effort
  • Activité physique+conditions climatiques +/- prédisposition personnelle +/- toxiques
  • Hyperthermie, troubles de la conscience+/-convulsions, état de choc hypovolémique, signes musculo-cutanés
  • deshydratation extra-cellulaire, acidose métabolique
  • Réfrigération, remplissage vasculaire
morsures de vip res
Morsures de vipères
  • 4 grades décrits :

grade 0 : pas d’envenimation

grade 1 : envenimation minimale

grade 2 : envenimation modérée

grade 3 : envenimation grave

  • sérum antivenimeux (immunothérapie) dans les grades 2 et 3
slide27
Homme 25 ans
  • ATCD épilepsie, traité par Dépakine
  • vous êtes appelé par sa famille pour nouvelle crise tonico-clonique
  • A votre arrivée : coma post-critique
  • Conseils par téléphone avant votre arrivée?
  • Conduite à tenir sur place?
slide28
Vous êtes appelé par l ’entourage d ’un homme de 31 ans suivi pour pathologie psychiatrique qui présente un état délirant avec agitation
  • A votre arrivée il refuse toute prise en charge
  • C.A.T.
slide29
Vous êtes appelé par un homme de 50 ans, tabagique pour douleur thoracique en barre depuis 1 heure sans notion d ’effort, irradiant dans le cou
  • Conduite à tenir
slide30
Vous êtes appelé pour une femme de 20 ans, qui présente une dyspnée, associée à un œdème des muqueuses ainsi qu ’une faiblesse généralisée ne lui permettant plus de se tenir debout après avoir été piquée par une abeille
  • C.A.T.
slide31
Vous êtes appelé par une de vos patiente de 25 ans asthmatique, en raison d ’une nouvelle crise ne cédant pas au traitement habituel
  • C.A.T. téléphonique?
  • Conduite à tenir sur les lieux
slide32
Vous êtes appelé au domicile d ’un de vos patient de 74 ans, traité pour hypertension, présentant une aphasie avec hémiplégie.
  • C.A.T.
slide33
Vous êtes appelé par un patient de 60 ans, traité par AINS récemment, qui présente des vomissements sanglants d ’apparition récente et qui vient de faire une PC brêve
  • A votre arrivée, il est pale, présente des sueurs, TA : 110/80 pouls : 120/min. Vous confirmez une hématémèse
  • C.A.T.
slide34
Homme 18 ans, retrouvé inconscient au bord de la route en tenue de footing. La peau est sèche et chaude. TA 74/46, pouls 152/min. Pendant l ’examen apparition de convulsions
  • C.A.T?
  • hypothèses diagnostiques?
slide35
Un homme 40ans vient d ’être sorti de l ’eau avec l ’aide de sauveteurs, il est conscient mais épuisé, il a bu « la tasse », tousse, présente quelques râles bronchiques à l ’auscultation ainsi que des râles sibilants TA : 182/95, pouls : 120/min
  • C.A.T?