prise en charge des principales urgences de l adulte par le m decin g n raliste l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Prise en charge des principales urgences de l ’adulte par le médecin généraliste PowerPoint Presentation
Download Presentation
Prise en charge des principales urgences de l ’adulte par le médecin généraliste

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 35

Prise en charge des principales urgences de l ’adulte par le médecin généraliste - PowerPoint PPT Presentation


  • 374 Views
  • Uploaded on

Prise en charge des principales urgences de l ’adulte par le médecin généraliste. Dr. Jean-Maurice GUEZ. A propos de quelques urgences vitales. De façon générale. Bilan des fonctions vitales (<20s.) conscience ventilation pouls carotidien Alerter

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Prise en charge des principales urgences de l ’adulte par le médecin généraliste' - Lucy


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
prise en charge des principales urgences de l adulte par le m decin g n raliste

Prise en charge des principales urgences de l ’adulte par le médecin généraliste

Dr. Jean-Maurice GUEZ

de fa on g n rale
De façon générale...
  • Bilan des fonctions vitales (<20s.)
    • conscience
    • ventilation
    • pouls carotidien
  • Alerter
  • Pratiquer les premiers gestes (type secourisme) en attendant le SMUR
arr t cardio respiratoire
Arrêt cardio-respiratoire
  • Alerte+++
  • Alternance massage/ventilation :

15/2 chez l ’adulte, 5/1 <8ans et >1an

  • C.E.E. dans la F.V. : 200 J- 200J - 360J, puis si nécessaire : 360J- 360J- 360J
  • fréquence du massage cardiaque externe : 100/min.
  • dose d’adrénaline : chez l’adulte 1mg IVD à renouveler toutes les 3 minutes
  • anti-arythmique à utiliser dans les FV réfractaires : CORDARONE 300 mg IVD flash (2 ampoules), puis 150 mg IVD.
  • monitorage de l’EtCO2
choc allergique
Choc allergique
  • Alerte SAMU
  • ADRENALINE 0,5mg S/C ou 0,1 mg IVD à renouveler toutes les 5 minutes
  • Oxygénothérapie 15l/min MHC
  • Dès que possible voie veineuse et remplissage par Ringer Lactate
  • Corticoïdes en 2ème intention
  • Hospitalisation 24h
oap cardiog nique
OAP cardiogénique
  • Position 1/2 assise (si TA>100)
  • Oxygénothérapie systématique
  • si TA>100mmHg systolique, dérivés nitrés (spray)+++
  • si TA<100mmHg systolique, dérivés nitrés contre-indiqués
  • Diurétiques de l ’anse IVD (Lasilix®)
  • Intérêt de la VNI+++
  • Traitement étiologique
troubles du rythme cardiaque
Troubles du rythme cardiaque
  • Oxygénothérapie 15l/min. MHC
  • Ne pas traiter en urgence si bien toléré, quelque soit l ’étage
  • Si très mal toléré, CEE, quelque soit l ’étage
  • Intérêt du Xylocard®?
  • Intérêt de la Cordarone®?
  • Si bradycardie mal tolérée : Atropine® 0,5mg IVD, si inefficace : Isuprel® ou EES externe
pouss e hypertensive
Poussée hypertensive
  • En général, le plus urgent est de ne pas traiter excepté si retentissement sur organe cible
  • Souvent la conséquence d ’une pathologie à rechercher (OAP, AVC…)
  • Eupressyl® ou Loxen®
syndromes coronariens aigu s
Syndromes coronariens aiguës
  • Classification : avec sus-décalage ou sans sus-décalage du ST
  • Toujours : Aspirine 250mg, antalgique (Morphine?)
  • Sans sus-décalage de ST : HBPM
  • Avec sus-décalage de ST : HNF+β-Bloquant+Thrombolyse+/- angioplastie
pcb lipothymies et syncopes
PCB : Lipothymies et syncopes
  • Origine cardiaque jusqu ’à preuve du contraire (ECG+++) : trouble du rythme ou de la conduction, infarctus, rétrécissement aortique, CMO, syndrome vaso-vagal...
  • causes neurologiques : épilepsie
  • Penser à l ’hypoglycémie, à l ’intoxication au CO, à l ’hypovolémie
coma non traumatique
Coma non traumatique
  • Bilan des fonctions vitales
  • interrogatoire de l ’entourage et recherche de cause toxique
  • score de Glasgow
  • éliminer une hypoglycémie (diabétique sous insuline), une intoxication au CO…
  • LVA+PLS
  • Oxygénothérapie systématique
slide14
AVC
  • Aucun signe clinique ne permet d ’orienter vers une origine ischémique ou hémorragique. Seul le scanner fait le diagnostic
  • Thrombolyse sur les AVC ischémiques (dans les 3 heures après le début des premiers symptômes)

Critères d ’inclusions stricts

d tresses ventilatoires 1
Détresses ventilatoires (1)
  • cyanose=hypoxémie (pathognomonique)
  • sueurs=hypercapnie (non pathognomonique)
  • indice de gravité : fréquence respiratoire+++
  • dyspnée n ’est pas toujours synonyme de cause respiratoire
  • retentissement hémodynamique, neurologique
d tresses ventilatoires 2 c a t
Détresses ventilatoires (2)C.A.T.
  • Alerte SAMU+++
  • LVAS
  • Si obstruction complète des VAS : manœuvre de Heimlich
  • si conscience+ et hémodynamique stable, position demi-assise
  • Oxygéner soit par MHC 15l/min. soit par BAVU si apnée ou équivalent
asthme aigu grave 1
Asthme aiguë grave (1)
  • Signes de gravité :

difficulté à parler, orthopnée, cyanose (tardif), agitation, sueurs, tachycardie (>120/min.), FR>30/min., DEP<150l/min.

  • traitement :
    • oxygénothérapie
    • salbutamol en nébulisation (en continue)
    • Atrovent® en nébulisation
    • salbutamol S/C
    • si intolérance hémodynamique: Adrénaline
    • corticothérapie systématique (Solumédrol® 60mg IVD)
asthme aigu grave 2
Asthme aiguë grave (2)

Evolution après traitement :

  • si amélioration clinique proche de la normale (DEP>80%) : laisser à domicile
  • si amélioration incomplète (60%<DEP<80%) : transport médicalisé vers urgences
  • si absence d ’amélioration ou aggravation : transport médicalisé vers urgences puis réanimation
purpura fulminans
Purpura fulminans
  • C ’est l ’URGENCE ANTIBIOTHERAPIQUE+++ en pré-hospitalier
  • cf. circulaire DGS du 15 Juillet 2002 et avis du Conseil Supérieur d ’hygiène publique du 10 Mars 2000 (infections invasives à méningocoque) :
  • Ceftriaxone (Rocéphine®) ou céfotaxime 1 à 2g parentéral chez l ’adulte, 50 à 100mg/kg chez l ’enfant si présence d ’un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique de diamètre > 3mm
  • Déclaration obligatoire
urgences estivales
Urgences estivales
  • noyades
  • coup de chaleur
  • morsures de vipères
noyades et submersions
Noyades et submersions
  • = détresse ventilatoire aiguë
  • laryngospasme
  • +/- inhalation
  • +/- œdème pulmonaire lésionnel
  • réanimation cardio-respiratoire classique (à continuer jusqu ’à t°>32°C)
  • immobilisation du rachis cervical
  • lutte contre l ’hypothermie
coup de chaleur d effort
Coup de chaleur d ’effort
  • Activité physique+conditions climatiques +/- prédisposition personnelle +/- toxiques
  • Hyperthermie, troubles de la conscience+/-convulsions, état de choc hypovolémique, signes musculo-cutanés
  • deshydratation extra-cellulaire, acidose métabolique
  • Réfrigération, remplissage vasculaire
morsures de vip res
Morsures de vipères
  • 4 grades décrits :

grade 0 : pas d’envenimation

grade 1 : envenimation minimale

grade 2 : envenimation modérée

grade 3 : envenimation grave

  • sérum antivenimeux (immunothérapie) dans les grades 2 et 3
slide27
Homme 25 ans
  • ATCD épilepsie, traité par Dépakine
  • vous êtes appelé par sa famille pour nouvelle crise tonico-clonique
  • A votre arrivée : coma post-critique
  • Conseils par téléphone avant votre arrivée?
  • Conduite à tenir sur place?
slide28
Vous êtes appelé par l ’entourage d ’un homme de 31 ans suivi pour pathologie psychiatrique qui présente un état délirant avec agitation
  • A votre arrivée il refuse toute prise en charge
  • C.A.T.
slide29
Vous êtes appelé par un homme de 50 ans, tabagique pour douleur thoracique en barre depuis 1 heure sans notion d ’effort, irradiant dans le cou
  • Conduite à tenir
slide30
Vous êtes appelé pour une femme de 20 ans, qui présente une dyspnée, associée à un œdème des muqueuses ainsi qu ’une faiblesse généralisée ne lui permettant plus de se tenir debout après avoir été piquée par une abeille
  • C.A.T.
slide31
Vous êtes appelé par une de vos patiente de 25 ans asthmatique, en raison d ’une nouvelle crise ne cédant pas au traitement habituel
  • C.A.T. téléphonique?
  • Conduite à tenir sur les lieux
slide32
Vous êtes appelé au domicile d ’un de vos patient de 74 ans, traité pour hypertension, présentant une aphasie avec hémiplégie.
  • C.A.T.
slide33
Vous êtes appelé par un patient de 60 ans, traité par AINS récemment, qui présente des vomissements sanglants d ’apparition récente et qui vient de faire une PC brêve
  • A votre arrivée, il est pale, présente des sueurs, TA : 110/80 pouls : 120/min. Vous confirmez une hématémèse
  • C.A.T.
slide34
Homme 18 ans, retrouvé inconscient au bord de la route en tenue de footing. La peau est sèche et chaude. TA 74/46, pouls 152/min. Pendant l ’examen apparition de convulsions
  • C.A.T?
  • hypothèses diagnostiques?
slide35
Un homme 40ans vient d ’être sorti de l ’eau avec l ’aide de sauveteurs, il est conscient mais épuisé, il a bu « la tasse », tousse, présente quelques râles bronchiques à l ’auscultation ainsi que des râles sibilants TA : 182/95, pouls : 120/min
  • C.A.T?