Download
conf rence argos 2001 dr elie hantouche caline majdalani thomasset bicycle 13 d cembre 2012 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Conf-13-12-2012 PowerPoint Presentation
Download Presentation
Conf-13-12-2012

Conf-13-12-2012

110 Views Download Presentation
Download Presentation

Conf-13-12-2012

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Conférence ARGOS 2001 Dr Elie Hantouche, Caline Majdalani-Thomasset BICYCLE 13 Décembre 2012 LA PSYCHO-EDUCATION ET LA THERAPIEDES ENFANTS ET ADOLESCENTS CYCLOTHYMIQUES

  2. Un enfant pas comme les autres : Super content... de temps en temps... mais le plus souvent : > anxieux > excité > en violence > casse-cou > hyperactif > grognon > vindicatif > provocateur > addicted > angoissé > déprimé > insomniaque > irritable > bizarre .../... qui argumente qui p a r L e parleparleparle

  3. LA BIPOLARITE JUVENILEBPJ Par Dr Elie Hantouche

  4. 2007 2012

  5. BPJ : Réalités Trouble peu connu Trouble censé inexistant avant 15 ans! Touche la moitié des jeunes dépressifs (4 - 8%) Latence diagnostique : 4 ans pour la manie et 3 ans pour la dépression 90% des BPJ ont une histoire familiale positive Majorité des BP adultes présentent des « hauts et bas » dans leur histoire Antidépresseurs prescrits aux jeunes

  6. Intervalles libres Trouble BP typique Instabilité inter-épisodique persistante (cyclothymie) Trouble BP le plus fréquent chez les jeunes

  7. A la Découverte de la BPJ Juste différent / Caractère difficile ou original Difficultés scolaires Hyperactivité et déficit de l’attention TOC, phobie scolaire, anxiété de séparation Trop timide, inhibé, triste… Dépression brève récurrente Troubles des conduites alimentaires Troubles des conduites (violence, opposition, psychopathie) Scarifications, automutilations compulsives Jalousie morbide Parents martyrisés

  8. A la Découverte de la BPJ (bis) Dépression majeure avec Histoire familiale positive de BP Ou « HIPERS » (Carlson 2012) « H » : Hyperactivité « I » : Irritabilité « P » : Psychose (idées de grandeur, délire…) « E » : Exaltation, Euphorie « R » : Rapidité de la pensée « S » : Sommeil déréglé

  9. Check-list de BPJ Hantouche, 2007

  10. Cicatrices émotionnelles • Séquelles des épisodes aigus • Failles psychologiques • Sensibilisation aux stress de la vie • Adaptation à l’instabilité émotionnelle • - Nostalgie des « hauts » (hypomanies) • Troubles du développement • Echecs répétés • Jugement et rejet par autrui, isolement • Trouble de l’estime de soi • - Déficit d’insertion socioprofessionnelle • Risques majeurs • Suicide, conduites suicidaires • Abus de substances • Délinquance • - Poids psychologique / financier Conséquences d’une BPJ non reconnue • Risque de donner un traitement inadapté • Stimulant pour un TDAH • Antidépresseur pour dépression ou autre trouble (p. ex. TOC) • - Aggravation du trouble

  11. Interactions entre la famille et un jeune cyclothymique / bipolaire • BIPOLARITÉ JUVÉNILE • - Changementsrépétés de l’humeur • Crises de rage et irritabilité • Impulsivité et passages à l’acte • Opposition • Difficultés à l’école • - Conflits répétés • Incompréhension • Provocations, argumentations • RÉACTIONS DE LA FAMILLE • Oscillations entre colère et culpabilité • Dépression, démoralisation • Se sentir « mauvais parent » • - Stratégie parentale inconstante ENFANT TRAQUÉ • - Contrôle excessif (jouer la police) • Trop de critiques, supervision • Syndrome du pompier (passer son temps à éteindre le feu) • Régler les conséquences • Fardeau financier et psychologique ENFANT « ROI » TYRANNIQUE

  12. BPJ : Les Soins Besoin d’informer parents et jeune sur la BPJ Médicaments (thymorégulateurs) nécessaires Bénéfices des groupes de parents (psychoéducation) Respect des « bons rythmes » Environnement familial favorable Thérapies cognitives comportementales Nécessité de travailler sur les « failles » psychologiques persistantes liées à la BPJ ou Cyclothymie

  13. LA PSYCHOEDUCATION EN THERAPIE Par Caline Majdalani Thomasset

  14. L’intérêt de la psychoéducation « S’informer, c’est déjà se soigner », autant chez l’enfant que chez l’adulte Sortir de l’inconnu anxiogène Comprendre et donner un sens au vécu Mettre des mots sur la nature de la souffrance Déstigmatiser l’enfant (non, il n’est ni capricieux, ni lunatique! ) Déculpabiliser les parents (non, vous n’avez pas raté son éducation!) Commencer à mieux réguler le débordement des émotions

  15. Expliquer les montagnes russes à l’enfant L’humeur peut changer très vite (monter très haut et dégringoler très bas), parfois sans raison patente L’enfant alterne entre différents états (qui paraissent imprévisibles) : -des moments dépressifs (tristesse/irritabilité, ralentissement, idées noires voire suicidaires, isolement) -des moments hypomaniaques (euphorie, excitation, « moulin à parole », « pile Duracel » increvable et épuisant pour l’entourage) -des moments mixtes (soit tristesse et tension dans le corps/soit ralentissement moteur et « tête qui tourne très vite ») -des crises de colère d’au moins une demi heure avec hurlement, claquement de portes, insultes, objets qui volent etc.

  16. Apprendre à identifier ses émotions • Présenter à l’enfant, la grande famille des émotions comme : la frustration, la déception, la peur, la honte, l’embarras, l’énervement, l’irritabilité, la joie etc. • Lui apprendre à les reconnaître dans leurs différentes manifestations

  17. Apprendre à reconnaître les différents niveaux de l’émotion Un peu : « Je suis plutôt content/triste/énervé-agacé » Beaucoup : « Je suis très content/très triste/en colère  » Beaucoup trop : « Je suis euphorique/déprimé/très en colère-en rage »

  18. Impliquer les parents • Les parents, des partenaires de prédilection • Expliquer l’hypersensibilité de l’enfant, son intolérance à la frustration, sa déstabilisation par le changement, le décalage de son rythme veille-sommeil etc. • Bannir la rigidité et l’autorité à tout prix • Privilégier l’empathie et le bon sens • Apprendre au quotidien avec ses enfants

  19. Changer l’avenir : Limitation, Anticipation et « presque » Responsable «  C’est pas pour vexer, mais ton éducation ne me convient pas trop » « je vais faire du vélo, je suis stressé » « La météo est uuuup » « Mman, appelle le docteur j’me sens pas bien » « Avec mes potes... » « M, c’est le gars qui dessine en soirée »

  20. Downup et UpdownJ’apprend ma cyclothymie DES THEMES CONCRETS DE TOUS LES JOURS : Quand je suis up.Pourquoi suis-je cyclothymique ?J’ai très peur qu’on ne m’aime pas !Quand mes parents me trouvent pénible Mes crises de colèreComment les autres me voient ? ... LE BUT : PSYCHOEDUCATION des enfants par la BD et le jeu Un livre pour les enfants, les parents, les enseignants, les thérapeutes...

  21. BICYCLE ET VOUS : Ne restez pas seul www.bicycle-asso.org Un site d’informationEntraide Online. Permanences : 78 – VillepreuxMaison des Associations 2ième et 4ième Lundi : 18h-20h 75 - Paris Maison Des Usagers de Sainte-Anne 4ième mercredi : 14h-17h A l’entrée de la salle : des dépliants et le livre