ecowas programmes and activities on migrations issues l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
ECOWAS Programmes and Activities on Migrations issues PowerPoint Presentation
Download Presentation
ECOWAS Programmes and Activities on Migrations issues

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 88

ECOWAS Programmes and Activities on Migrations issues - PowerPoint PPT Presentation


  • 334 Views
  • Uploaded on

ECOWAS Programmes and Activities on Migrations issues. ESTABLISHMENT OF ECOWAS. Created on May 28, 1975 with the adoption of the ECOWAS Treaty In 1993, the Treaty was revised to accelerate the process of integration A community of 15 West African states. FACTS ABOUT ECOWAS. Guinea-Bissau

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'ECOWAS Programmes and Activities on Migrations issues' - Audrey


Download Now An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
establishment of ecowas
ESTABLISHMENT OF ECOWAS
  • Created on May 28, 1975 with the adoption of the ECOWAS Treaty
  • In 1993, the Treaty was revised to accelerate the process of integration
  • A community of 15 West African states

Copyright ECOWAS June 2004

facts about ecowas
FACTS ABOUT ECOWAS

Guinea-Bissau

Liberia

Mali

Niger

Nigeria

Senegal

Sierra-Leone

Togo

Benin

Burkina Faso

Cabo-Verde

Côte-d’Ivoire

The Gambia

Ghana

Guinea

Copyright ECOWAS June 2004

slide4

ECONOMIC COMMUNITY OF

WEST AFRICAN STATES

Headquarters in Abuja, Nigeria

Copyright ECOWAS June 2004

facts about ecowas5
FACTS ABOUT ECOWAS

ECOWAS Surface Area

6,1 millions km²

Copyright ECOWAS June 2004

facts about ecowas6
FACTS ABOUT ECOWAS
  • Total Surface Area6,1 millions de km²
  • Total Population

220 millions d ’habitants

  • Regional GDP

106,7 milliards $ US

Copyright ECOWAS June 2004

objective
OBJECTIVE
  • OVERALL OBJECTIVE

To promote cooperation and integration, with a view to establishing an economic and monetary union as a means of stimulating economic growth and development in West Africa

Copyright ECOWAS June 2004

basic principles
BASIC PRINCIPLES
  • Equality and interdependence of Member States
  • Cooperation between Member States
  • Solidarity and collective autonomy
  • Policies and programmes harmonisation
  • Nonagression between Member States

Copyright ECOWAS June 2004

basic principles9
BASIC PRINCIPLES
  • Peace keeping, stability and security at the regional level
  • Peaceful settlement of conflicts
  • Respect, promotion and protection of human rights
  • Promotion and consolidation of democracy
  • Transparency, economic and social justice

Copyright ECOWAS June 2004

ecowas institutions
ECOWAS INSTITUTIONS …
  • The Conference of Heads of State and Government
  • The Council of Ministers
  • The Executive Secretariat
  • The Community Parliament
  • The Community Court of Justice
  • The Economic and Social Council ( to be created)
  • The West African Health Organisation (WAHO)

Copyright ECOWAS June 2004

ecowas institutions11
ECOWAS INSTITUTIONS
  • ECOWAS Bank for Investment and Development (EBID)
  • ECOWAS Regional Development Fund (ERDF)
  • ECOWAS Regional Investment Bank (ERIB)
  • West African Monetary Agency (WAMA)
  • West African Monetary Institute (WAMI)
  • Specialized Technical Commissions

Copyright ECOWAS June 2004

innovations in the revised treaty
INNOVATIONS IN THE REVISED TREATY

1. Introduction of the principle of supra-nationality in the application of decisions

Copyright ECOWAS June 2004

innovations in the revised treaty13
INNOVATIONS IN THE REVISED TREATY

2. Decision to establish supranational institutions to monitor application of decisions and arbitrate as necessary. These institutions are:

  • COURT OF JUSTICE
  • PARLIAMENT
  • ECONOMIC AND SOCIAL COUNCIL

Copyright ECOWAS June 2004

innovations in the revised treaty14
INNOVATIONS IN THE REVISED TREATY

3. Extension of scope of Community programmes to other areas such as harmonisation of economic and financial policies.

Copyright ECOWAS June 2004

innovations in the revised treaty15
INNOVATIONS IN THE REVISED TREATY
  • Self-financing budgets for the institutions: Introduction of the Community levy
  • Cooperation in political matters.

Copyright ECOWAS June 2004

ecowas achievements
ECOWAS ACHIEVEMENTS

Copyright ECOWAS June 2004

slide17

Financing of Programmes

  • Self-financing budgets for the institutions: Introduction of the Community levy - a Community tax of 0.5% on goods from third countries - to generate resources for financing regional integration.

Copyright ECOWAS June 2004

slide18

Free movement of people

  • Abolition of visas
  • Right of residence and establishment
  • Suppression of barriers and police check points
  • Creation of ECOWAS Travel Certificate
  • Circulation of ECOWAS Passport
  • Harmonization of documents, regulations and formalities

Copyright ECOWAS June 2004

slide19

Free movement of people

  • Travel Certificate :

Printed and operational

in 7 countries : Burkina Faso, Ghana, Guinea, Niger, Nigeria and Sierra Leone

Copyright ECOWAS June 2004

slide20

Free movement of people

  • ECOWASPassport :

Printed and operational in

5 countries : Benin, Guinée, Liberia, Niger and Senegal.

Copyright ECOWAS June 2004

slide21

Trade and Customs

  • Main Objective

Establishment of a common market in West Africa

Copyright ECOWAS June 2004

slide22

Trade and Customs

The Common Market implies the creation of a free trade zone and the institution of a customs union.

Copyright ECOWAS June 2004

slide23

Trade and Customs

In order to achieve this goal, the Community adopted a Trade Liberalisation Scheme (TLS)

  • elimination of customs duties and taxes having equivalent effect on products from Member States

Copyright ECOWAS June 2004

slide24

Trade and Customs

  • Abolition of non-tariff barriers within Member States exchanges.
  • Establishment of a Common External Tariff (CET) on products from other countries imported in the Community.

Copyright ECOWAS June 2004

slide25

Trade and Customs

  • Harmonisation of the Liberalisation scheme between ECOWAS and UEMOA
  • Printing and circulation of harmonised customs documents in 12 countries
  • Eleven (11) countries have printed and introduced the customs nomenclature based on the harmonised system (HS), and the Customs declaration

Copyright ECOWAS June 2004

slide26

Trade and Customs

  • Establishment of the computerised customs data processing system (ASYCUDA) which enhances customs revenue collection.

Copyright ECOWAS June 2004

slide27

Trade and Customs

  • Development of the EUROTRACE software for use in the processing of external trade statistics.

Copyright ECOWAS June 2004

slide28

Trade and Customs

  • Development of the trade opportunities management system (SIGOA - TOPS) for better management of contacts between buyers and sellers
  • Organisation of three (3) ECOWAS Trade Fairs (Dakar-1995, Accra-1999, Lome-2003).

Copyright ECOWAS June 2004

slide29

Monetary and financial matters

  • Harmonisation of economic and fiscal policies
  • Facilitation and liberalisation of payments

Copyright ECOWAS June 2004

slide30

Monetary and financial matters

  • Launching and circulation of the ECOWAS travellers cheque

front

back

Copyright ECOWAS June 2004

slide31

Monetary Cooperation

  • Establishment of ECOBANK : the ECOWAS Bank of Investment and Development (EBID) is the majority shareholder with 11.6% of total shares. Branches exist in13 countries

Copyright ECOWAS June 2004

slide32

Monetary Cooperation

  • Creation of the West African Monetary Institute (WAMI).

Its headquarters is in Accra.

  • Objective : Creation of a 2nd monetary zone with the following countries : The Gambia, Ghana, Guinea, Nigeria, Sierra Leone

Copyright ECOWAS June 2004

slide33

TRANSPORT

Copyright ECOWAS June 2004

slide34

Transport

  • Construction of a West African highway network ( from Lagos to Nouakchott) and (from Dakar to N’djamena), ie a total of 11000 km of interconnecting roads to assist landlocked countries

Copyright ECOWAS June 2004

slide35

Transport

ECOWAS Brown Card insurance scheme

Twelve Member States have introduced the card.

Copyright ECOWAS June 2004

slide36

Transport

  • Harmonisation of regulations relative to transports within Member States
  • Creation and launching of ECOMARINE in September 2003

Copyright ECOWAS June 2004

slide37

Agriculture

Establishment of seed production centres in nine (9) Member States

Setting-up of eight community cattle breeding centres in three Member States

Management of networks on the use of efficient and risk-free pesticides

Copyright ECOWAS June 2004

slide38

Livestock farming

Improvement of the production and intra- community trade of livestock and animal products in eight centres. Three centres have been set up in : Guinea, Mali and Côte d’Ivoire.

Introduction of the ECOWAS International Transhumance Certificate

Fight against epizootic (animal disease)

Copyright ECOWAS June 2004

slide39

Protection of the environnement

  • Ban on movement and deposit of toxic wastes within ECOWAS Member States
  • Control of the spread of floating weeds
  • Fight against desertification

Copyright ECOWAS June 2004

slide40

Protection of the environnement

  • Reinforcement of the national meteorological services
  • Rational use of water resources

Copyright ECOWAS June 2004

slide41

INDUSTRY

Copyright ECOWAS June 2004

slide42

Industry

ECOWAS Industrial Master Plan

64 projects approved at the Investors Forum beings implemented

Copyright ECOWAS June 2004

slide43

Energy

  • Adoption of an Energy Charter Treaty for the implementation of the West African Gas Pipeline within four countries : Ghana, Togo, Benin, Nigeria
  • Environmental impact studies

West African Gas Pipeline Project

Copyright ECOWAS June 2004

slide44

Energy West African Gas Pipeline Map

Copyright ECOWAS June 2004

slide45

Energy

  • Master plan for the development of the means of energy production and interconnection of electricity grids in Member States.

Copyright ECOWAS June 2004

slide46

Energy

  • Creation of a West African energy system called « West Africa Power Pool »
  • Technical and financial feasability study
  • Solar map under construction

Copyright ECOWAS June 2004

slide47

TELECOMMUNICATIONS

Copyright ECOWAS June 2004

slide48

Telecommunications

INTELCOM I :

  • Installation of direct telephone, telex and fax connectivity between Member States
  • Establishment of the Lome Telecommunications Centre

Copyright ECOWAS June 2004

slide49

Telecommunications

INTELCOM II :

  • Modernization of inter-states connectivity using new technologies and provision of new services
  • Adoption of convergence criteria to facilitate the development of the sector

Copyright ECOWAS June 2004

slide50

Tourism

  • Development of a system for hotels classification in West Africa

Copyright ECOWAS June 2004

slide51

Youth, Sport, Culture

and Social Affairs

Award of ECOWAS Prices of Excellence in African pharmacopeia and Literature

Creation of the Forum of Associations Recognised by ECOWAS (FARE)

Institutionalisation of the ECOWAS African Wrestling Tournament

Organisation of an ECOWAS Youth Forum

Copyright ECOWAS June 2004

slide52

Health and Drug Control

Creation of a West African Health Organisation (WAHO)

Adoption of harmonised laws on drug control

Establishment of ECODRUG Fund

Copyright ECOWAS June 2004

slide53

Gender issues

Creation of the Centre for Gender Development

Adoption of an ECOWAS Gender Policy

Organisation of a West African Women Forum

Copyright ECOWAS June 2004

slide54

Education

Establishment of the Decade of Education in West Africa (DEWA) in Banjul

Adoption of the ECOWAS Protocol on Education and training

Copyright ECOWAS June 2004

slide55

Regional Peace and Security

  • Adoption of the protocol on non agression in 1978
  • Adoption of the protocol on mutual assistance in defence matters in 1981
  • International judicial cooperation

Copyright ECOWAS June 2004

slide56

Regional Peace and Security

  • Mechanism for conflict prevention, management and resolution adopted by the Authority in 1998
  • Adoption of a Protocol on democracy and good governance

Copyright ECOWAS June 2004

slide57

Regional Peace and Security

  • Establishment of ECOMOG : ECOWAS peace keeping force
  • Contribution to peace and security negociations in Liberia, Sierra Leone, Guinea-Bissau and Côte d’Ivoire

Copyright ECOWAS June 2004

slide58

Regional Peace and Security

  • Adoption of a Protocol on the Fight against corruption
  • Moratorium on the importation, exportation and manufacture of light weapons. Declaration adopted by the Authority in October1998.

Copyright ECOWAS June 2004

migrations et coop ration r gionale en afrique de l ouest
Migrations et coopération régionale en Afrique de l’Ouest

Copyright ECOWAS June 2004

migrations et coop ration r gionale en afrique de l ouest60
Migrations et coopération régionale en Afrique de l’Ouest
  • I. Comment les africains de l’ouest perçoivent-ils le lien entre migration et intégration régionale ?
  • II. Les migrations irrégulières et le processus d’intégration régionale en Afrique de l'Ouest

Copyright ECOWAS June 2004

slide61

Migrations et coopération régionale en Afrique de l’Ouest

I. Comment les africains de l’ouest perçoivent-ils le lien entre migration et intégration régionale ?

  • 1.1. L’Afrique de l'Ouest est une région en forte croissance démographique où la mobilité de la population est naturellement forte
  • 1.2. La mobilité est également ancrée dans l’histoire et les traditions
  • 1.3. Les migrations intra régionales sont de très loin plus importantes que les migrations vers les autres parties du monde.
  • 1.4. Les migrations sont l’un des éléments indispensable du processus de développement de l’Afrique de l'Ouest
  • 1.5.. La CEDEAO a fait de la libre circulation des personnes le pilier de sa stratégie d’intégration régionale.

Copyright ECOWAS June 2004

migrations et coop ration r gionale en afrique de l ouest62
Migrations et coopération régionale en Afrique de l’Ouest

II. Les migrations irrégulières et le processus d’intégration régionale en Afrique de l'Ouest

  • 2.1 La libre circulation à l’intérieur de l’espace CEDEAO est donc la première priorité de l’Afrique de l'Ouest.
  • 2.2 L’Afrique de l'Ouest est soucieuse de lutter contre les migrations illégales vers l’Europe mais doit veiller à ce que cette lutte n’ait pas d’effet négatif sur la fluidité au sein de son espace régional.
  • 2.3 Un mot pour terminer sur les relations entre l’Afrique de l'Ouest et l’Afrique du Nord, avec l’Afrique en général.

Copyright ECOWAS June 2004

i comment les africains de l ouest per oivent ils le lien entre migration et int gration r gionale
I. Comment les africains de l’ouest perçoivent-ils le lien entre migration et intégration régionale ?

1.1. L’Afrique de l'Ouest est une région en forte croissance démographique où la mobilité de la population est naturellement forte

  • Au cours des 45 dernières années, en Afrique de l’Ouest le nombre d’habitants est passé de 88 millions à 290 millions (soit un multiplicateur de 3,3) tandis que la population urbaine est passée de 13 millions à 128 millions (soit un multiplicateur de 10).
  • Au cours de la même période, on estime que plus de 80 millions d’Africains de l’Ouest ont migré de la campagne vers les villes. L’urbanisation a été la première traduction de la mobilité de la population ouest-africaine même si son rôle décline[2].

Copyright ECOWAS June 2004

i comment les africains de l ouest per oivent ils le lien entre migration et int gration r gionale64
I. Comment les africains de l’ouest perçoivent-ils le lien entre migration et intégration régionale ?

1.1. L’Afrique de l'Ouest est une région en forte croissance démographique où la mobilité de la population est naturellement forte

  • L’estimation quantitative des migrations intra-régionales est plus aléatoire. Des calculs réalisés à partir des recensements de la population indiquent que les pays de la région abriteraient aujourd’hui environ 7,5 millions de migrants[3] originaires d’un autre pays ouest-africain, soit près de 3% de la population régionale.Ce taux, en hausse depuis 1990, est supérieur à la moyenne africaine (2%) et surpasse largement celui de l’Union européenne qui est de 0,5%. Il faut de plus considérer que ces évaluations de stocks de migrants appréhendent mal la réalité des flux. Ces derniers n’ont été sérieusement étudiés que sur les périodes 1976-1980[4] et 1988-1992[5] au cours desquelles entre 500 000 et 1 million de personnes ont changé de pays de résidence chaque année.

Copyright ECOWAS June 2004

i comment les africains de l ouest per oivent ils le lien entre migration et int gration r gionale65
I. Comment les africains de l’ouest perçoivent-ils le lien entre migration et intégration régionale ?

1.1. L’Afrique de l'Ouest est une région en forte croissance démographique où la mobilité de la population est naturellement forte

  • L’étude WALTPS[6] estime, quant à elle, que près de 30 millions d’Africains de l’Ouest ont changé de pays de résidence entre 1960 et 1990, soit en moyenne un million de personnes chaque année. En dépit des incertitudes statistiques, l’Afrique de l'Ouest apparaît donc comme un lieu d‘intense brassage de populations.

Copyright ECOWAS June 2004

i comment les africains de l ouest per oivent ils le lien entre migration et int gration r gionale66
I. Comment les africains de l’ouest perçoivent-ils le lien entre migration et intégration régionale ?
  • 1.2. La mobilité est également ancrée dans l’histoire et les traditions
  • La mobilité représente un mode de vie lié, à son origine, au nomadisme, la colonisation suscite de nouveaux types de flux principalement destinés aux ambitions agricoles des métropoles. Des recrutements forcés entraînent une migration de familles entières notamment de la Haute Volta et de la Guinée vers l’Office du Niger au Mali ; des pays sahéliens vers les plantations de cacao et de café ghanéennes et les industries forestières ivoiriennes. Les flux du Mali et de la Guinée vers les zones de production arachidière sénégalaise et gambienne sont davantage le fait des travailleurs masculins saisonniers. Parallèlement, le développement des infrastructures de transport (notamment du Chemin de fer) favorise la mobilité individuelle sur de longues distances. Des liens multiples se tissent entre zones d’origine et d’accueil.

Copyright ECOWAS June 2004

i comment les africains de l ouest per oivent ils le lien entre migration et int gration r gionale67
I. Comment les africains de l’ouest perçoivent-ils le lien entre migration et intégration régionale ?
  • 1.2. La mobilité est également ancrée dans l’histoire et les traditions
  • Par ailleurs, ni la colonisation, ni les indépendances n’ont eu d’incidence significative sur la forte mobilité au sein des espaces socioculturels traditionnels. Le terreau de la mobilité régionale ouest africaine est historique. Il repose en particulier sur de grands ensembles ethno linguistiques dont on dit généralement qu’ils ignorent les frontières politiques alors que ce sont les frontières qui les ignorent. L’aire ethnolinguistique Haoussa, à cheval sur le Nigeria et le Niger compte aujourd’hui plus de 30 millions de personnes, l’aire Yoruba 25 millions (Nigeria- Bénin), l’aire Peul 25 millions (du bassin du Lac Tchad jusqu’au Fouta Djalon), l’aire Mandingue 12 millions (entre le Mali, le Sénégal, la Guinée et la Côte d'Ivoire), l’aire Akan 10 millions (Ghana – Côte d'Ivoire).

Copyright ECOWAS June 2004

slide68

1.2. La mobilité est également ancrée dans l’histoire et les traditions

Copyright ECOWAS June 2004

slide69

I. Comment les africains de l’ouest perçoivent-ils le lien entre migration et

intégration régionale ?

1.3. Les migrations intra régionales sont de très loin plus importantes que les migrations vers les autres parties du monde.

  • Elle est quantitativement très inférieure à la mobilité vers les villes et/ou entre les pays de la région. Le nombre d’Africains de l’Ouest officiellement recensés dans les pays riches de l’OCDE est estimé à 1,2 million de personnes au début des années 2000 ; soit 7 à 10 fois moins que le nombre de migrants ouest-africains en Afrique de l'Ouest.

Copyright ECOWAS June 2004

comment les africains de l ouest per oivent ils le lien entre migration et int gration r gionale
Comment les africains de l’ouest perçoivent-ils le lien entre migration et intégration régionale?

1.3. Les migrations intra régionales sont de très loin plus importantes que les migrations vers les autres parties du monde.

  • L’émigration vers les autres régions d’Afrique est très difficile à évaluer faute de statistiques fiables. Les recensements de la population du Maroc, de la Tunisie, de l’Algérie et de l’Égypte font apparaître des communautés ouest-africaines très faibles dans ces pays (de moins de 10 000 à 20 000 ou 30 000). Le nombre d’Africains de l’Ouest en Libye est impossible à évaluer même si on pense que ce pays est le principal pays d’accueil en Afrique du Nord.
  • Si on compare la situation de l’Afrique de l'Ouest avec celle de l’Afrique du Nord, on voit qu’elles sont inverses : en Afrique du Nord les migrations vers le reste du Monde sont beaucoup plus importantes que les migrations intra régionales.

Copyright ECOWAS June 2004

slide71

1.3. Les migrations intra régionales sont de très loin plus importantes que les migrations vers les autres parties du monde.

i comment les africains de l ouest per oivent ils le lien entre migration et int gration r gionale72
I. Comment les africains de l’ouest perçoivent-ils le lien entre migration et intégration régionale ?
  • 1.4. Les migrations sont l’un des éléments indispensable du processus de développement de l’Afrique de l'Ouest
  • L’Afrique de l'Ouest compterait 100 millions de ruraux de plus qu’elle en compte aujourd’hui. Dans certains endroits comme le plateau central du Burkina Faso, la disponibilité de terre cultivable serait de l’ordre d’un demi-hectare par habitant. Les problèmes que l’on se pose aujourd’hui en termes d’accès au foncier et à l’eau, de gestion des ressources naturelles, seraient d’une intensité double. En outre, il n’y aurait pas de marché pour les produits agricoles puisque l’immense majorité de la population aurait pour principale activité la culture de la terre, la pêche et l’élevage. La zone sahélienne fragile serait deux fois plus peuplée qu’aujourd'hui ; les épisodes de sécheresse ou d’attaque de criquets pèlerins auraient les conséquences qu’on n’imagine pas.

Copyright ECOWAS June 2004

i comment les africains de l ouest per oivent ils le lien entre migration et int gration r gionale73
I. Comment les africains de l’ouest perçoivent-ils le lien entre migration et intégration régionale ?
  • 1.4. Les migrations sont l’un des éléments indispensable du processus de développement de l’Afrique de l'Ouest
  • Bien sur, la fantastique recomposition du peuplement ouest africain ne s’est pas déroulée sans heurt. Certaines des migrations se sont vues contraintes lors de tensions politiques ou économiques : expulsions en Côte d’Ivoire (1964), au Ghana (1969), au Nigeria (1983 et 1985), en Mauritanie et Sénégal (1989), au Bénin en 1998, ou fuites plus ou moins massives de populations se sentant menacées (Côte d'Ivoire depuis fin 1999). Un certain nombre d’accords bilatéraux ont été signés entre pays d’origine et pays d’accueil : Burkina – Mali en 1963, Togo – Mauritanie en 1965 ou Burkina – Côte d’Ivoire en 1990. Il est difficile de conclure que ces événements aient eu un impact limitatif sur les migrations intra-régionales d’autant que celles-ci continuent de se développer.

Copyright ECOWAS June 2004

i comment les africains de l ouest per oivent ils le lien entre migration et int gration r gionale74
I. Comment les africains de l’ouest perçoivent-ils le lien entre migration et intégration régionale ?
  • 1.4. Les migrations sont l’un des éléments indispensable du processus de développement de l’Afrique de l'Ouest
  • En dépit de ces tensions, les migrations intra-régionales ont joué un rôle régulateur bénéfique, à la fois pour les zones de départ et pour les zones d’accueil.

Copyright ECOWAS June 2004

slide75

I. Comment les africains de l’ouest perçoivent-ils le lien entre migration et intégration régionale ?

  • 1.5.. La CEDEAO a fait de la libre circulation des personnes le pilier de sa stratégie d’intégration régionale.
  • Les Etats membres de la CEDEAO se sont engagés dans un processus de constitution d’un espace économique régional à même de faciliter l’insertion de l’économie et de la population ouest africaine dans la mondialisation. Ils ont adopté dès 1979, un Protocole sur la libre circulation des personnes et le droit de résidence et d’établissement. Ce protocole, ainsi que les textes additionnels qui sont venus le compléter, témoignent de la volonté politique des États membres de placer la mobilité intra régionale de la population au cœur du processus ouest africain d’intégration.

Copyright ECOWAS June 2004

slide76

II. Les migrations irrégulières et le processus d’intégration régionale en Afrique de l'Ouest

  • 2.1 La libre circulation à l’intérieur de l’espace CEDEAO est donc la première priorité de l’Afrique de l'Ouest.
  • 2.2 L’Afrique de l'Ouest est soucieuse de lutter contre les migrations illégales vers l’Europe mais doit veiller à ce que cette lutte n’ait pas d’effet négatif sur la fluidité au sein de son espace régional
  • 2.3 Un mot pour terminer sur les relations entre l’Afrique de l'Ouest et l’Afrique du Nord, avec l’Afrique en général.

Copyright ECOWAS June 2004

slide77

II. Les migrations irrégulières et le processus d’intégration régionale en Afrique de l'Ouest

2.1 La libre circulation à l’intérieur de l’espace CEDEAO est donc la première priorité de l’Afrique de l'Ouest.

  • Il existe une relation claire entre la fluidité de l’espace régional CEDEAO et la pression migratoire vers le Nord. Plus cet espace régional sera fluide au bénéfice de tous les États concernés, moins l’appel de l’extérieur sera fort.

Copyright ECOWAS June 2004

slide78

II. Les migrations irrégulières et le processus d’intégration régionale en Afrique de l'Ouest

  • 2.2 L’Afrique de l'Ouest est soucieuse de lutter contre les migrations illégales vers l’Europe mais doit veiller à ce que cette lutte n’ait pas d’effet négatif sur la fluidité au sein de son espace régional.
  • Un certain nombre de pays de la région négocient des accords bilatéraux avec des pays européens dans le but louable de limiter au maximum les flux de migrants clandestins partant de leur territoire vers l’Europe.
  • La CEDEAO soutient bien entendu ces démarches mais demeure vigilante sur l’impact qu’elles pourraient avoir en terme de garantie de la libre circulation à l’intérieur de l’espace CEDEAO.

Copyright ECOWAS June 2004

ii les migrations irr guli res et le processus d int gration r gionale en afrique de l ouest
II. Les migrations irrégulières et le processus d’intégration régionale en Afrique de l'Ouest
  • 2.2 L’Afrique de l'Ouest est soucieuse de lutter contre les migrations illégales vers l’Europe mais doit veiller à ce que cette lutte n’ait pas d’effet négatif sur la fluidité au sein de son espace régional.
  • En effet, les candidats à l’émigration clandestine à partir d’un pays donné de la CEDEAO, ne sont pas, loin s’en faut, des ressortissants de ce seul pays. Les autorités policières et douanières de ce pays se trouvent donc en position d’empêcher de partir des ressortissants d’un autre pays membre de la CEDEAO. Ceci ne pose pas de problème juridique de fond lorsque par exemple, la police de l’air de l’aéroport de Dakar, refuse l’embarquement à u Nigérian qui ne dispose pas du bon visa.

Copyright ECOWAS June 2004

ii les migrations irr guli res et le processus d int gration r gionale en afrique de l ouest80
II. Les migrations irrégulières et le processus d’intégration régionale en Afrique de l'Ouest
  • 2.2 L’Afrique de l'Ouest est soucieuse de lutter contre les migrations illégales vers l’Europe mais doit veiller à ce que cette lutte n’ait pas d’effet négatif sur la fluidité au sein de son espace régional.
  • Mais que se passera-t-il si ce type d’incidents se multiplie, si des milliers, voir des dizaines de milliers de ressortissants CEDEAO se trouvent « bloqués » dans un pays qui pour eux ne devait être qu’un pays de transit ? On voit bien ici les limités de la seule approche bilatérale et la nécessité du développement d’un dialogue d’espace migratoire à espace migratoire ; autrement dit d’un dialogue entre l’espace Schengen et l’espace CEDEAO.

Copyright ECOWAS June 2004

ii les migrations irr guli res et le processus d int gration r gionale en afrique de l ouest81
II. Les migrations irrégulières et le processus d’intégration régionale en Afrique de l'Ouest
  • 2.2 L’Afrique de l'Ouest est soucieuse de lutter contre les migrations illégales vers l’Europe mais doit veiller à ce que cette lutte n’ait pas d’effet négatif sur la fluidité au sein de son espace régional.
  • C’est tout le sens de la démarche de la Commission de la CEDEAO qui, à la demande des Chefs d’États, a entrepris d’accompagner la formulation de positions communes sur les migrations.
  • Cette démarche, comme je viens de tenter de le démontrer, ne peut être centrée seulement sur la lutte contre les migrations clandestines qui en sont que « l’écume de la grand vague migratoire ouest africaine » dont le vase d’expansion principal et naturel et l’Afrique de l'Ouest elle-même.

Copyright ECOWAS June 2004

slide82

II. Les migrations irrégulières et le processus d’intégration régionale en Afrique de l'Ouest

  • 2.3 Un mot pour terminer sur les relations entre l’Afrique de l'Ouest et l’Afrique du Nord, avec l’Afrique en général.
  • Les routes de l’émigration clandestine se recomposent en permanence. Dans les principales routes étaient nord africaines. Sous l’effet d’un durcissement des contrôles dans cette partie du continent, ces routes se sont réorientées vers l’Ouest; d’abord par la Mauritanie, puis par le Sénégal et la Guinée. L’imagination des migrants clandestins et des trafiquants d’êtres humains est sans limite. De nouvelles rouet s‘ou vivront au fur et à mesure de l’évolution des politiques de lutte contre les migrations clandestines. S’il devient difficile de passer par l’Ouest, on pourrait assister à basculement brutal vers l’Est, l’Égypte et la mer rouge.

Copyright ECOWAS June 2004

ii les migrations irr guli res et le processus d int gration r gionale en afrique de l ouest83
II. Les migrations irrégulières et le processus d’intégration régionale en Afrique de l'Ouest
  • 2.3 Un mot pour terminer sur les relations entre l’Afrique de l'Ouest et l’Afrique du Nord, avec l’Afrique en général.
  • Il n’y a pas de limite en la matière. Songez à titre d’exemple que l’Afrique de l'Ouest est aussi u lieu de passage de migrants clandestins en provenance d’Asie via le Kenya.
  • Au-delà de la construction d’une vision et d’une stratégie ouest africaine sur les migrations ; la voie d’une réflexion commune africaine doit être explorée au plus vite.

Copyright ECOWAS June 2004

slide84

Major Challenges

Copyright ECOWAS June 2004

slide85

Major Challenges

  • Consolidation of democracy and reinforcement of good governance
  • Consolidation of regional peace and security
  • Sustainable economic development
  • Eradication of poverty

Copyright ECOWAS June 2004

slide86

Major Challenges

  • Greater involvement of the private sector in integration activities
  • Greater involvement of civil society and women in integration programmes

Copyright ECOWAS June 2004

slide87

Major Challenges

  • Industrialisation of the region
  • Protection of the environment
  • Food security in the sub-region

Website : www.ecowas.int

***********************

Copyright ECOWAS June 2004

slide88

THANK YOU FOR YOUR ATTENTION !

Copyright ECOWAS June 2004