QUELLES MESURES
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 15

QUELLES MESURES DE PRÉVENTION PRIMAIRE POUR LA BORRÉLIOSE DE LYME ? PowerPoint PPT Presentation


  • 90 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

QUELLES MESURES DE PRÉVENTION PRIMAIRE POUR LA BORRÉLIOSE DE LYME ?. Nathalie Boulanger, Faculté de Pharmacie, Strasbourg. TIQUE ET SYSTÈME DE REPÉRAGE. Organe de Haller sur la 1 re paire de pattes. Soies au niveau des pédipalpes. LES REPULSIFS : Définition.

Download Presentation

QUELLES MESURES DE PRÉVENTION PRIMAIRE POUR LA BORRÉLIOSE DE LYME ?

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


QUELLES MESURES

DE PRÉVENTION PRIMAIRE

POUR LA BORRÉLIOSE DE LYME ?

Nathalie Boulanger,

Faculté de Pharmacie, Strasbourg


TIQUE ET SYSTÈME DE REPÉRAGE

Organe de Haller

sur la 1re paire de pattes

Soies au niveau

des pédipalpes


LES REPULSIFS : Définition

Substances chimiques qui repoussent les insectes

ou les acariens et les empêchent ainsi de piquer

l’homme ou l’animal.

L’arthropode est perturbé dans son repérage de l’hôte.

Note: La plupart des études se base sur des essais réalisés chez les moustiques.

« Cosmétiques versus biocides » 


Règles de prescription

  • Eviter le contact avec les yeux et les muqueuses

  • Fréquence d’application: varie selon le produit et les

  • conditions d’utilisation (transpiration, chaleur,…)

  • Personnes à risque: les nourrissons, les femmes

  • enceintes, les personnes allergiques

  • -> Importance de la concentration en principe actif


LES MOLECULES

1- LES REPULSIFS CUTANES

- naturels

- synthétiques

2- LES REPULSIFS VESTIMENTAIRES

Ex: pyréthrine


LES REPULSIFS CUTANES

1- Les molécules d’origine naturelle:

  • citronelle, huile de soja, pyrèthre, géranium, menthe, clou de girofle…

  • Mosiguard® = citriodiol (extrait d’eucalyptus)

    • > commercialisé en 1990

    • > pas chez les enfants de moins de 3 ans


LES REPULSIFS CUTANES

2- Les molécules de synthèse:

- DEET,

- IR 35/35,

- KBR 3023

-> disparition de EHD, DMP


DEET

  • Diéthyltoluamide découvert en 1953

    • > répulsif de Référence.

  • Protection d’environ : 5 à 8 heures,

  • Problème avec les plastiques

  • Concentration efficace: 35-50 %, attractif à faible concentration,

  • Toxicité: * absorption cutanée: 30 % de la dose,

    • excrétion urinaire de 10 à 15 %

  • * troubles neurologiques chez l’enfant

  • * manifestations allergiques


  • IR 35/35

    • N-butyl, N-acétylaminopropionate, EBAAP

    • concentration optimale: 20 % à 35 %

    • seul recommandé chez la femme enceinte


    KBR 3023

    • dérivés de la pipéridine = Bayrepel®= Autan® - concentration optimale: 20 %


    En résumé: les répulsifs cutanés

    D’après l’Afssaps, 2006


    A RETENIR

    Pour les tiques, la prévention primaire pour éviter

    une Borréliose de Lyme repose :

    - utilisation adéquate des répulsifs cutanés

    ou d’imprégnation vestimentaire,

    - port de vêtements longs et fermés, de

    couleur claire


    A RETENIR

    • Inspection minutieuse du corps après promenade en zone endémique (notamment le cuir chevelu chez les enfants),

    • Retrait mécanique de la tique (Tiretic) et désinfection,

    • - Surveillance de la zone de piqûre.


    Autre approche:LA VACCINNATION

    Le LYMERIX® (Smithkline Beecham):

    - approuvé par la FDA depuis 1998: commercialisation

    suspendue à cause des effets secondaires depuis début

    2002 (arthrite induite).

    - basé sur « transmission blocking vaccine »

    « Osp A et production d ’anticorps -> neutralisation

    intraintestinale des Borrelia chez la tique


    LE FUTUR: la vaccination

    (1) Vaccin spécifique anti-Lyme

    (BAXTER)

    (2) Vaccin anti-tique: identification de protéines

    de la salive ou de l’intestin de la tique

    (Ramamorthi et coll., Nature, 2005)


  • Login