Indicateurs de santé mentale en Drôme et en Ardèche
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 36

Indicateurs de santé mentale en Drôme et en Ardèche PowerPoint PPT Presentation


  • 56 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Indicateurs de santé mentale en Drôme et en Ardèche. Contexte. Depuis 1996, démarche d’observation de la santé Mise en place d’un tableau de bord régulièrement actualisé et accessible en ligne

Download Presentation

Indicateurs de santé mentale en Drôme et en Ardèche

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Indicateurs de sant mentale en dr me et en ard che

Indicateurs de santé mentale en Drôme et en Ardèche


Contexte

Contexte

  • Depuis 1996, démarche d’observation de la santé

  • Mise en place d’un tableau de bord régulièrement actualisé et accessible en ligne

  • Outils au service des décideurs et acteurs de santé : analyse et mise en perspective des données sanitaires existantes, adresse utiles, informations pratiques

  • Démarche multipartenariale – Analyse partagée

  • Complété par des dossiers thématiques approfondis

    • 2007 : cancers

    • 2008 : santé et précarité

    • 2009 : santé mentale

  • Elargissement au département de l’Ardèche


La th matique sant mentale

La thématique « santé mentale »

  • OMS : « Etat de bien-être dans lequel la personne peut se réaliser, surmonter les tensions normales de la vie, accomplir un travail productif et fructueux et contribuer à la vie de sa communauté »

  • Champ très vaste : du mal-être à la pathologie psychiatrique

  • Une préoccupation de nombreux acteurs et partenaires

  • Enjeux multiples

  • Dans le Plan Régional de Santé Publique :

    • OG : Prévenir le suicide ou les décompensations psychosociales en lien avec la souffrance psychologique

    • OG : Favoriser l’accès aux soins et à la prévention des publics en difficultés … au travers du «développement d’interfaces entre ville et hôpital et entre médical et social » 


Objectifs du dossier

Objectifs du dossier

  • Rassembler, analyser et mettre en perspectives les indicateurs quantitatifs existant

  • Dimensions de santé mentale explorées, définies selon la disponibilité d’indicateurs fiables et comparables

    • État de santé mentale et impact des troubles psychiatriques diagnostiquées

    • Offre de soins spécialisées

    • Recours aux soins

  • La question des addictions non incluse

  • Bénéficie du développement récent

    de certains systèmes d’information


Etat de sant mentale

Etat de santé mentale

Mortalité

Hospitalisation

Admissions en ALD

Arrêt de travail et mise en invalidité

Prévalence du handicap psychique


Le suicide

Le suicide

  • Plus de 140 suicides par an d’habitants des 2 départements

    • 83 drômois et 58 ardéchois (soit 3,5% du total des décès)

    • 3 hommes pour une femme

    • des taux de mortalité supérieurs aux chiffres régionaux chez les hommes mais proches des taux nationaux

Taux comparatifs annuel de mortalité par suicide 2000-2006


Le suicide sur 15 ans

Le suicide sur 15 ans

  • Une évolution globale à la baisse des taux de mortalité

    • En région : baisse d’un quart chez les hommes et d’un tiers chez les femmes

    • Avec une situation défavorable de la Drôme et de l’Ardèche par rapport à la région chez les hommes

Taux comparatifs de mortalité par suicide lissés sur 5 ans


Le suicide sur 15 ans1

Le suicide sur 15 ans

  • Une évolution globale à la baisse des taux de mortalité

    • En région : baisse d’un quart chez les hommes et d’un tiers chez les femmes

    • Avec une situation défavorable de la Drôme chez les femmes

Taux comparatifs de mortalité par suicide lissés sur 5 ans


Le suicide selon l ge

Le suicide selon l’âge

  • Un décès sur 5 est un suicide chez les 25-34 ans

  • Mais le taux de suicide augmente avec l’âge notamment chez les hommes


Les tentatives de suicide hospitalis es

Les tentatives de suicide hospitalisées

  • 1 450 TS d’habitants des 2 dptshospitalisées par an

    • 930 drômois et 520 ardéchois (nb de TS non hospitalisées ?)

    • 2 femmes pour un homme

    • des taux d’hospitalisation supérieurs aux chiffres régionaux

Taux comparatifs annuel d’hospitalisation pour TS

PMSI 2006-2007


A l chelle des cantons

A l’échelle des cantons

+ d’hospitalisations

=

+ de TS ?

Taux comparatifs annuel d’hospitalisation pour TS

PMSI 2006-2007


Les hospitalisations pour ts selon l ge

Les hospitalisations pour TS selon l’âge


Les modes de suicide

Les modes de suicide

  • Pour les suicides :

    • Chez les hommes : pendaison (40%) et arme à feu représentent près de deux tiers des suicides

    • Chez les femmes : 3 motifs représentent 80% des suicides prise médicamenteuse, défenestration et pendaison

  • Pour les TS

    • L’intoxication médicamenteuse volontaire est le motif très largement majoritaire

      • 8 TS sur 10 chez les hommes et 9 sur 10 chez les femmes en Drôme (7 et 6 en Ardèche)


Les hospitalisations pour troubles mentaux en court s jour

Les hospitalisations pour troubles mentaux en court séjour

  • 1 900 patients drômois et 1 650 ardéchois hospitalisés par an en services de courts séjours hospitaliers (2006-2007)

  • Une petite moitié des séjours liés

    • à l’usage de substances psychoactives chez les hommes

    • aux troubles de l’humeur et aux névroses chez les femmes

  • Des taux d’hospitalisation supérieurs en Ardèche


Les admissions en ald pour affections psychiatriques

Les admissions en ALD pour affections psychiatriques

  • Une admission sur 10 liée à une affection psychiatrique

  • Des taux d’admission supérieurs en Ardèche surtout chez les hommes


A l chelle des cantons1

A l’échelle des cantons

Taux comparatifs annuel d’admissions en ALD pour troubles psychiatriques – RG-RSI-MSA 2005-2006


Les ald pour troubles psychiatriques selon le motif

Les ALD pour troubles psychiatriques selon le motif

  • Les troubles de l’humeur : près de la moitié chez les femmes plus du quart chez les hommes

  • Les troubles de la personnalité : 1/5 à 1/6

  • Les psychoses (maximum entre 20 et 30 ans)

  • Les ALD pour usages de substances psychoactives représentent le 3ème motif en Ardèche avec une part deux fois supérieure à celle de la Drôme ou de la région(30 à 50 ans)

  • Retard mental, troubles du développement, autisme : 10% des admissions en ALD (enfants)


Offre de soins en sant mentale

Offre de soins en santé mentale

Les établissements spécialisés en psychiatrie

Les personnels

Les établissements pour personnes handicapées

Les structures alternatives


La psychiatrie infanto juv nile

La psychiatrie infanto-juvénile

  • Un seul lieu d’hospitalisation à temps complet à St Vallier dans la Drôme

  • Taux d’équipement très inférieur aux références (0,04 lits pour 1000 habitants vs 0,11 et 0,13)

  • Equipement en places d’hospitalisation partielle globalement proche du niveau régional (> en Drôme, < en Ardèche)

  • Une densité de psychiatres salariés inférieure de 10% à la densité régionale

  • Moins de personnels socio-éducatifs mais plus d’infirmiers (Drôme) et de psychologues (Ardèche)


La psychiatrie infanto juv nile evolution

La psychiatrie infanto-juvénileEvolution

Lits HTC :

une évolution à la baisse plus marquée en Drôme

Places HTP :

une évolution à la baisse uniquement en Drôme


La psychiatrie g n rale

La psychiatrie générale

  • En hospitalisation à temps complet

des taux d’équipement supérieur en Drôme et inférieur en Ardèche en conséquence d’une évolution récente

  • En hospitalisation à temps partiel :

    • l’Ardèche présente une densité de places supérieure à la région alors que la Drôme est en situation déficitaire

    • dans un contexte de stabilité de nombre de places

  • Une densité de psychiatres inférieure de 10% par rapport à la région mais équivalente ou supérieure pour autres personnels


Les psychiatres lib raux

Les psychiatres libéraux

  • Une densité de psychiatres 3 fois inférieure en Ardèche par rapport à la région

    • 3 médecins pour 100.000 habitants en Ardèche

    • 8 en Drôme

    • 10 en Rhône-Alpes

  • 9 sur 10 sont conventionnés en secteur 1

  • 2 sur 3 ont plus de 55 ans (au 1er janvier 2009)


Recours aux soins

Recours aux soins

File active de personnes suivis par les établissements spécialisés

Consommation et recours aux soins libéraux


Une interf rence forte entre recours et niveau d offre

Une interférence forte entre recours et niveau d’offre

  • Recours aux soins libéraux de psychiatrie près de deux fois inférieur en Ardèche par rapport à la région

  • Les zones de recours se superposent avec la localisation des psychiatres libéraux

  • La file active des patients suivis en établissements spécialisées est plus de 1,5 fois plus élevés en Ardèche par rapport à la région

  • Une répartition différente des motifs de suivi

  • Les niveaux de recours drômois sont légèrement inférieurs aux niveaux régionaux


Recours aux consultations lib rales

Recours aux consultations libérales

Taux de recours aux consultation de neuro-psychiatrie selon l’âge URCAM - RG 2007


L chelle des cantons

À l’échelle des cantons


File active de patients r sidants suivis en tablissements sp cialis s code g ographique renseign

File active de patients résidants suivis en établissements spécialisés (code géographique renseigné)

  • 12 150 personnes suivies en Ardèche en 2008

  • 9 350 en Drôme

  • File active = au moins un contact (≠ suivi ?)

  • Une différence qui repose essentiellement sur les patients suivis en ambulatoire et stable selon l’âge

Taux standardisés de personnes suivies RIM-P 2008

Hommes

Hommes

Femmes

Femmes


File active de patients suivis en tablissements sp cialis s

File active de patients suivis en établissements spécialisés

  • En 2008, part de séquences avec codes géographiques de domiciliation non renseignés très variables selon les établissements :

    • 18% dans les établissements drômois

    • 1% dans les établissements ardéchois

  • Sans ce critère de domiciliation les files actives totales sont de :

    • 12 000 personnes en Ardèche,

    • 12 000 personnes dans la Drôme.


Les motifs de suivi

Les motifs de suivi

  • Une répartition par motifs différente en Ardèche par rapport à la région

    • part d’hommes suivis pour schizophrénie est de 22% en Ardèche vs 28% en région (13 et 17% pour les femmes)

    • part d’hommes suivis pour névroses est de 19% en Ardèche vs 13% en région (30 et 20% pour les femmes)

  • Effet de l’élargissement de la file active ?


Taux de patients hospitalis s en tablissements sp cialis s

Taux de patients hospitalisés en établissements spécialisés

Hommes

Femmes

Taux de personnes hospitalisées au moins une fois dans l’année selon l’âge – RIM-P 2008


Les patients sous traitement psychotropes

Les patients sous traitement psychotropes

  • 11% de la population sous traitement (au moins 3 prescriptions dans l’année)

    • dont la moitié sous traitement antidépresseurs

    • 2% sous traitement neuroleptiques

  • Des niveaux de prévalence départementaux très proches des chiffres régionaux

  • Mais de fortes disparités locales

  • Des prescriptions qui augmentent fortement avec l’âge

    Source : URCAM – RG 2007


Indicateurs de sant mentale en dr me et en ard che

Taux de patients sous traitement psychotropes selon l’âge

Taux de patients sous traitement antidépresseur selon l’âge


Patients avec ttt antid presseurs

Patients avec ttt antidépresseurs


Patients avec ttt neuroleptiques

Patients avec ttt neuroleptiques


Les troubles mentaux en quelques chiffres

  • 3 500 patients hospitalisés en courts séjours hospitaliers

  • 1 500 hospitalisations pour tentatives de suicide

  • Plus de 140 suicides par an

  • Près de 10% des admissions en affections de longue durée

  • 12 000 ardéchois et 9 500 drômois suivis par les services spécialisés

  • Environ 500 hospitalisations sous contraintes par département

  • 30% des mises en invalidité

  • Plus du quart des arrêts de travail de longue durée (> 6 mois)

  • Plus de 10% de la population prend un ttt psychotrope

  • La déficience psychique constitue la déficience principale de plus de la moitié des adultes handicapés présents en foyers d’accueil médicalisé ou encore de la totalité des enfants suivis en ITEP

Les troubles mentaux en quelques chiffres


Indicateurs de sant mentale en dr me et en ard che

  • De réelles avancées en matière d’observation

  • De nouveaux indicateurs disponibles sur une thématique jusqu’ici peu observée quantitativement

  • Permet de mieux mettre en évidence le poids de la partie « médicale » de la santé mentale

  • Beaucoup d’intérêt et de retour

  • Reste cependant très liée à l’offre et au recours : limite de certains indicateurs et analyse croisée indispensable

  • Invisibilité du non recours

  • Des SIS à renforcer qualitativement : RIM-P, SAE,…


  • Login