Les urgences chirurgicales du nourrisson invagination intestinale aigu et volvulus sur malrotation
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 34

LES URGENCES CHIRURGICALES DU NOURRISSON Invagination intestinale aiguë et volvulus sur malrotation PowerPoint PPT Presentation


  • 1003 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

LES URGENCES CHIRURGICALES DU NOURRISSON Invagination intestinale aiguë et volvulus sur malrotation. M.P.GUIBAL, D.FORGUES, E.SABATIER-LAVAL, E.ANDRIOLO, H.ALLAL, R.B.GALIFER Chirurgie viscérale Pédiatrique Montpellier. LES URGENCES CHIRURGICALES DU NOURRISSON.

Download Presentation

LES URGENCES CHIRURGICALES DU NOURRISSON Invagination intestinale aiguë et volvulus sur malrotation

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Les urgences chirurgicales du nourrisson invagination intestinale aigu et volvulus sur malrotation

LES URGENCES CHIRURGICALES DU NOURRISSONInvagination intestinale aiguë et volvulus sur malrotation

M.P.GUIBAL, D.FORGUES, E.SABATIER-LAVAL, E.ANDRIOLO, H.ALLAL, R.B.GALIFER Chirurgie viscérale Pédiatrique Montpellier


Les urgences chirurgicales du nourrisson

LES URGENCES CHIRURGICALES DU NOURRISSON

  • Invagination intestinale aiguë et Volvulus sur malrotation

  • La rapidité du diagnostic et du traitement permet de diminuer le risque de nécrose digestive


L invagination intestinale aigu

L’invaginationintestinale aiguë

  • Carmen G. 3 mois

    • Amenée par ses parents aux urgences pédiatriques pour hypotonie brutale et vomissements

    • Examen sans particularité

    • H. en neuro pédiatrie ( PL normale, TDM normal)

    • Transfert en réanimation pédiatrique pour somnolence +++

    • Abdomen algique, palpation d’une masse

    • L’échographie diagnostique une IIA

    • Réduction sous contrôle scopique

    • Suites simples


L invagination intestinale aigu1

L’invaginationintestinale aiguë

  • Sandrine R. 3 mois

    • Hospitalisation en pédiatrie pour diarrhée sanglante évoluant depuis 48 heures sans autres signes associés

    • Apparition au 3ème jour d’une pâleur avec AEG, douleur abdominale paroxystique et syndrome occlusif net

    • Mutation en Chirurgie viscérale pédiatrique

    • IIA iléocolique irréductible

    • Chirurgie en urgence

      • Résection de 15 cm de grêle nécrosé


L invagination intestinale aigu2

L’invaginationintestinale aiguë

  • Définition

    • Pénétration d’un segment intestinal

      dans le segment immé-

      diatement en aval

    • L’ensemble formant

      le boudin d’IIA


L invagination intestinale aigu3

L’invaginationintestinale aiguë

  • Physiopathologie

    • Compression des nerfs végétatifs

      • Pâleur

      • Premiers vomissements

    • Compression lymphatique et veineuse

      • Œdème du boudin qui complète l’occlusion

    • Compression des artères

      • Ischémie puis nécrose de la paroi

      • Rectorragie


L invagination intestinale aigu4

L’invaginationintestinale aiguë

  • Les formes anatomiques

    • 90 % des IIA sont localisées au niveau du carrefour iléo-cæcal

    • IIA mixte

      • Grêle et colon

      • 90 %

    • IIA pures

      • 10 % iléo-iléales

      • Colo-coliques exceptionnelles


L invagination intestinale aigu5

L’invaginationintestinale aiguë

IIA Iléo-caeco-appendiculaire IIA iléo-colique (trans. valvulaire)


L invagination intestinale aigu6

L’invaginationintestinale aiguë

  • Étiologie

    • 90% sont primitives

      • Adénolymphites mésentériques

      • Incidence saisonnière

      • Carrefour iléo- cæcal

    • Secondaires

      • Iléo-iléales

      • Meckel (50% des cas), duplications ( nourrisson), syndromes tumoraux ( polypes, lymphomes, lymphosarcomes…)


L invagination intestinale aigu7

L’invaginationintestinale aiguë

  • Épidémiologie

    • Avant l’âge de 2 ans

    • Pic de fréquence entre 4 et 6 mois

      • Idiopathiques +++

    • 2 garçons / 1 fille

    • > 2 ans

      • Plus rares

      • Souvent secondaires


L invagination intestinale aigu8

L’invaginationintestinale aiguë

  • Clinique

    • Forme typique

      • Nourrisson de 4 à 6 mois

      • Triade symptomatique

      • Crises douloureuses paroxystiques

      • Vomissements alimentaires et refus du biberon

      • Rectorragies


L invagination intestinale aigu9

L’invaginationintestinale aiguë

  • Clinique ( forme typique)

    • Douleur abdominale

      • 80 % des cas

      • Pleurs, pâleur

      • Notion d’intervalle libre et de répétitions paroxystiques

    • Vomissements

      • Alimentaires puis bilieux

      • Refus du biberon quasi constant

    • Rectorragie

      • Inconstante ( 35 à 45 % des cas)


L invagination intestinale aigu10

L’invaginationintestinale aiguë

  • Clinique (Forme typique)

    • Palpation du boudin d’IIA dans 50 % des cas

    • TR : sang sur le doigtier

    • Les signes généraux

      • Peuvent manquer ( période d’accalmie)

      • Fièvre ( 35 % des cas), liée à l’affection causale

      • Signes de choc, déshydratation et vomissements bilieux = installation de lésions intestinales irréversibles.


L invagination intestinale aigu11

L’invaginationintestinale aiguë

  • Les formes cliniques

    • Dgc difficile dans 15 à 20 % des cas

      • Pleurs ou accès de pâleur isolés surtout chez le tout petit

      • Formes hémorragiques pures

      • Diarrhée isolée

      • Formes neurologiques avec parfois des convulsions

    • Toute suspicion clinique doit conduire à la réalisation d’une échographie abdominale.


L invagination intestinale aigu12

L’invaginationintestinale aiguë

  • ASP

  • L’échographie

    • Examen de choix

    • Rôle diagnostic essentiel et irremplaçable

    • Contrôle la réduction complète après le lavement


L invagination intestinale aigu13

L’invaginationintestinale aiguë

  • Le lavement opaque (1)

    • Ttt de l’invagination

    • Contre indiqué

      • Pneumopéritoine

      • Si possibilité de nécrose digestive

        • AEG

        • État de choc

        • Défense abdominale

        • Occlusion du grêle majeure


L invagination intestinale aigu14

L’invaginationintestinale aiguë

  • Le lavement opaque (2)

    • La durée de l’IIA, l’âge du patient et la récidive

      ne sont pas des contre indications

    • Enfant perfusé et prémédiqué

    • En présence ou à proximité du chirurgien

    • Progression suivie en scopie


L invagination intestinale aigu15

L’invaginationintestinale aiguë

  • Le lavement opaque (3)

    • Aspect de pince de homard ou de cocarde

    • Critères de réduction

      • Colon droit rempli

      • Valvule de Bauhin franchie

      • Dernières anses grêles opacifiées

    • Échographie de contrôle

  • Réduction par insufflation gazeuse (lavement pneumostatique)

    • Identique

    • Mêmes images en négatif


L invagination intestinale aigu16

L’invaginationintestinale aiguë


L invagination intestinale aigu17

L’invaginationintestinale aiguë


L invagination intestinale aigu18

L’invaginationintestinale aiguë

  • Traitement

    • IIA réduite par le lavement (83 %)

      • Hospitalisation en milieu chir.

      • Repos digestif de 24 à 48 heures

      • Si suspicion de récidive = échographie

    • Si IIA non réduite ou lavement contre indiqué

      • Traitement chirurgical

      • Appendicectomie associée


L invagination intestinale aigu19

L’invaginationintestinale aiguë


L invagination intestinale aigu20

L’invaginationintestinale aiguë

  • Urgence chirurgicale

  • Le diagnostic rapide améliore le pronostic et diminue l’incidence de la nécrose digestive

  • Bien connaître les manifestations cliniques de l’IIA mais surtout celles des formes frustres ou trompeuses


Les anomalies de rotation et volvulus

Les anomalies de rotation et volvulus

  • Fréquence mal connue

  • 50 % est diagnostiqué dés les premiers mois de vie

  • Extrême urgence chirurgicale

  • Si absence de diagnostic

    • Complications redoutables

      • Nécrose intestinale

      • Grêle court


Les anomalies de rotation et volvulus1

Les anomalies de rotation et volvulus

  • Rappel embryologique

    • Entre 5 et 12 semaines, rotation antihoraire du tube digestif de 270°

    • Anomalie de rotation, si arrêt avant 270°

      • A 90°, le duodénum reste à droite, pas d’angle duodéno-jéjunal. Le colon droit reste à gauche.

      • A 180°,duodénum à droite, mais le colon droit fait une rotation de 180° et vient se fixer devant le duodénum ( bride de Ladd). Risque de volvulus du grêle autour de l’axe de la més.sup.


Les anomalies de rotation et volvulus2

Les anomalies de rotation et volvulus

Mésentère commun complet Malrotation à 180° avec volvulus


Les anomalies de rotation et volvulus3

Les anomalies de rotation et volvulus

  • Clinique

    • Vomissements bilieux chez un nourrisson

    • Occlusion intestinale haute

    • Apparition brutale

    • Abdomen plat ( ou voussure épigastrique)

    • Si choc hémodynamique et rectorragies

      • Risque majeure de nécrose intestinale


Les anomalies de rotation et volvulus4

Les anomalies de rotation et volvulus

  • Diagnostic

    • ASP (parfois normal)

      • Occlusion duodénale complète


Les anomalies de rotation et volvulus5

Les anomalies de rotation et volvulus

  • Diagnostic

    • L’échographie abdominale

      • Avec doppler des vaisseaux mésentériques

        • Position anormale des Vx

        • Veine à gauche de l’artère

        • Recherche des tours de spire

        • Souffrance digestive


Les anomalies de rotation et volvulus6

Les anomalies de rotation et volvulus

  • Diagnostic

    • Le TOGD

      • Position anormale de l’angle

        de treitz (à droite du rachis)

      • Spire de torsion avec

        dilatation duodénale d’amont


Les anomalies de rotation et volvulus7

Les anomalies de rotation et volvulus

  • Traitement (1)

    • Urgence chirurgicale

      • Temps précieux

      • Voie veineuse

      • Sonde naso-gastrique


Les anomalies de rotation et volvulus8

Les anomalies de rotation et volvulus

  • Traitement (2)

    • Laparotomie (voire laparoscopie)

      • Détorsion

      • Section de la bride de Ladd

      • appendicectomie

    • Si vitalité douteuse : « second look »

    • Si nécrose : résection


Les anomalies de rotation et volvulus9

Les anomalies de rotation et volvulus


Les anomalies de rotation et volvulus10

Les anomalies de rotation et volvulus

  • Complications

    • Mortalité en cas de nécrose complète

    • 18 à 20 % des grêles courts

  • Conclusion

    • Toujours y penser devant le caractère bilieux d’un vomissement chez le nourrisson


  • Login