Une retraite au
Download
1 / 70

Une retraite au Village des Pruniers journées de pleine conscience - PowerPoint PPT Presentation


  • 79 Views
  • Uploaded on

Une retraite au Village des Pruniers journées de pleine conscience. En 1982, le maître bouddhiste Zen vietnamien Thich Nhat Hanh, exilé, choisit de s’installer dans le sud-ouest de la France et fonde une communauté : « le Village des Pruniers ».

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' Une retraite au Village des Pruniers journées de pleine conscience' - zaide


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

Une retraite au

Village des Pruniers

journées de pleine conscience


En 1982, le maître bouddhiste Zen vietnamien Thich Nhat Hanh, exilé,choisit de s’installer dans le sud-ouest de la France et fonde une communauté : « le Village des Pruniers ».

« Le village des pruniers » c’est 4 hameaux, à la fois monastères bouddhistes pour moines et moniales et centres de pratique pour les laïcs portés à vivre leur vie de manière plus juste.


Je vous invite à partager ma découverte de ce lieu paisible, ici au hameau du bas, et de sa vie quotidienne le temps de l’été… temps des retraites…temps et lieu pour se ressourcer, respirer, échanger, sourire, et prendre le temps de poser un regard profond sur nos actes quotidiens.


Dormir dans le calme… se laver et se vêtir en pleine conscience…dans ce bâtiment de pierres…

…et partager sa chambre avec des personnes venues du monde entier …

Ou choisir de dormir en cabane ou sous tente.



Toujours dans le noble silence pris depuis la veille 22h, les coussins de méditation nous attendent pour être pleinement et tranquillement vivant dans sa respiration. Tout n’est qu’inspire et expire dans la plénitude de l’ici et maintenant.


La lumière les coussins de méditation nous attendent pour être pleinement et tranquillement vivant dans sa respiration. Tout n’est qu’inspire et expire dans la plénitude de l’ici et maintenant.

du lever du soleil

éclaire

le bassin de lotus



Ici, le son de cloche ponctue régulièrement de ses instants le temps de la journée… cloche de pleine conscience.

L’entendre et s’arrêter dans ce que nous faisons… se ramener alors à soi, retourner à sa respiration, restaurer notre calme et notre paix intérieures puis se remettre à ce que l’on faisait avec présence, sérénité et joie.


9h… écouter sur l’un des hameaux, instants le temps de la journée… cloche de pleine conscience. les sages enseignements livrés par Thich Nath Hanh, appelé ici Thây, cet homme de paix né, en 1926 …




et ici, au hameau du bas… monde … Là au hameau du haut…


Thây enseigne le bouddhisme comme un  « art de vivre » visant à la transformation et à la guérison de notre souffrance et de celle des êtres vivants.

Une force sécurisante, une présence rayonnante et un calme incroyable se dégagent de sa personne.

Une profonde douceur s’exprime dans son regard.

Ses mots sont paisibles, lucides et si simples.

Pas de grands discours inaccessibles… de théories…de paraboles à décoder …

Par une pratique au quotidien de la pleine conscience, cultiver la paix et le bonheur, cultiver la compréhension et l’amour sont la base de son enseignement.

Vivre tout, en étant vraiment là, tout simplement en pleine conscience, pleinement vivant, ici et maintenant, chaque instant de notre vie quotidienne, en lavant la vaisselle, en s’habillant, en marchant, en conduisant, en se lavant, en jardinant, en cuisinant, en écoutant l’autre, avec des moyens simples et concrets, comme la respiration consciente, le sourire, la marche méditative, l’écoute profonde…

Il y a pleine conscience chaque fois que le corps et l'esprit sont réunis.

Vivre la vie là où elle est, ici et maintenant sans précipitation, sans se perdre par ses pensées

dans le passé ou dans l'avenir.

Ralentir, s’arrêter, contempler c’est être calme et serein et arroser des graines de liberté, de joie et de paix en soi et autour de nous.

Thây et la Sangha proposent 5 ou 14 entraînements à pratiquer dans le respect de là où nous en sommes dans notre parcours de vie, porté par l’héritage de nos ancêtres.

Ce ne sont pas des lois , ni des commandements.

Pour ceux qui sont intéressés par un approfondissement de la philosophie concrète et claire de

cet « art de vivre », la fin de ce diaporama exposera ces entraînements.


11h… suit à l’enseignement, une marche méditative avec Thây, à travers les collines plantées de pruniers. Goûter chaque pas, sentir la terre, inspirer, expirer, s’immerger intérieurement, ensemble, de calme et de paix.

12 h… la cloche sonne le temps du repas. Le bol accueille une nourriture issue de la nature végétale. Juste ce qu’il faut pour son corps, avec modération.


Assis avec son bol, devant le bassin ou sous la grande cloche de la pagode ou adossé à un prunier ou ailleurs, on mange, en silence , en pleine conscience.

La nature de l’inter-être de la nourriture alimente chaque bouchée. La terre, la pluie, le soleil, le travail de l’homme sont aussi dans ce bol pour nous nourrir.


La lumière cloche de la pagode ou adossé à un prunier ou ailleurs, on mange, en silence , en pleine conscience.

du soleil au zenith

illumine

le bassin de lotus


13h, «temps libre » … pour se reposer, méditer, cloche de la pagode ou adossé à un prunier ou ailleurs, on mange, en silence , en pleine conscience.


se désaltérer, ou échanger… cloche de la pagode ou adossé à un prunier ou ailleurs, on mange, en silence , en pleine conscience.

Faire ce que bon nous semble bon de faire…

Au village des pruniers, aucune activité n’est obligatoire … on se sent libre …


Plus tard dans l’après midi, des enseignements peuvent être proposés.

La rayonnante et passionnante Sœur Chan Khong, amie fidèle de Thây, nous invite à la relaxation profonde et à la pratique du Toucher la Terre…

rentrer en contact profond avec la Terre, avec nos racines, nos ancêtres dont nous sommes leur continuation…

inspirer toute la force et la stabilité de la Terre…

expirer toutes nos souffrances, notre chagrin, notre colère, notre haine, notre peur, toutes nos insuffisances...

Sœur Elisabeth, pleine de vie, de joie et d’humour nous enseigne la réconciliation avec nos proches, comment prendre un nouveau départ et accueillir notre colère.


Dans l’après-midi ou la soirée, regroupé « en famille de travail »…

apporter sa contribution aux tâches inhérentes à la vie de la communauté. Éplucher des légumes, assurer l’approvisionnement de la table à thé, jardiner, nettoyer les locaux, préparer la salle de méditation… se fait aussi en pleine conscience…une sorte de méditation… qui donne une dimension relaxante, tranquille et paisible au travail.


18h… notre bol de nourriture à la main, sous les pins, retrouver sa famille de méditation de travail et manger ensemble dans le noble silence.

Un partage du dharma « en famille » avant ou après le dîner a lieu... Le partage ne ressemble pas à une discussion à bâtons rompus … laisser parler jusqu’au boutcelui qui choisit de prendre la parole pour exprimer son expérience, en l’écoutant, avec… une écoute profonde compréhensive et compatissante.


La lumière du soleil qui tombe vers l’horizon, pénètre le vitrail de la salle de méditation …


21h30… durant une vingtaine de minutes, chant et grosse cloche emplissent le silence paisible de ce lieu.

Temps pour écouter tout simplement, paisiblement la voix et le son

ou pratiquer une marche méditative


ou entretenir la souplesse de son corps par des exercices physiques avec une bâton de bambou…


22h…avec l’arrêt du son de la cloche, le noble silence s’annonce pour être vécu jusqu’au lendemain après le petit déjeuner.

« Dans cette atmosphère sereine, nous avons l'occasion de regarder plus en profondeur en nous-mêmes. Nous pouvons voir plus clairement nos blessures et le silence devient juste le baume guérisseur dont nous avions besoin. Le silence est aussi un moyen de nous reposer et de conserver notre énergie. »


La lueur s’annonce pour être vécu jusqu’au lendemain après le petit déjeuner.

de la lune et des étoiles

éclaire

le bassin de lotus


L s’annonce pour être vécu jusqu’au lendemain après le petit déjeuner.


Le village des pruniers… s’annonce pour être vécu jusqu’au lendemain après le petit déjeuner.

c’est aussi …


Rencontrer des personnes pleine de leur vie et de leurs souffrances et partager des moments joyeux et chaleureux


Vivre la cérémonie d’un repas de gratitude … souffrances et partager des moments joyeux et chaleureux


Fêter la paix, la rose, la pleine lune … souffrances et partager des moments joyeux et chaleureux

S’engager, si on le souhaite, dans le chemin de la pratique des 5 entraînements


Le vent sèchent le linge et transporte l’humidité dans l’air…

Les fruits de lotus sèment leurs graines et transportent la vie d’une fleur…

Le passage dans ce lieu paisible nourrit notre transformation et transporte sa respiration dans le quotidien de la vie, ici et ailleurs, toujours au présent…

J’ai aimé ces rencontres, ces ambiances, ces sourires, ces paroles, ce silence, ces sons de cloches, ces partages, ces marches silencieuses, ces chants, ces nourritures, ces rires, ces retrouvailles dans son soi intérieur, ces qualités d’écoutes, ces accolades, cette liberté, ces révélations heureuses et douloureuses, cette nature, cette dimension si concrète et vivante de la pratique d’un art de vivre au quotidien et … cette simplicité… et cette paix…

Ici, si tu le souhaites, le partage peut s’achever …

Si tu veux aller plus loin dans la compréhension de la philosophie, un partage des entraînements (et non des commandements) qui fondent la pratique concrète de ce bouddhisme zen vietnamien est proposé …


Les l’air…Cinq Entraînements à la Pleine Conscience sont la base d’une vie libre et heureuse pour l’individu, la famille et la société. Ils offrent le moyen de protéger la vie et de la rendre belle. En les pratiquant, nous pouvons éviter de commettre des erreurs, de causer de la souffrance et du désespoir. En suivant ce chemin, nous cultivons l’amour, la liberté, le bonheur, et aidons les autres à faire de même.

Les cinq entraînements nous permettent d’approfondir notre compréhension de l’inter-être de toutes choses, et de mieux comprendre que notre bonheur et notre souffrance sont interdépendants du bonheur et de la souffrance d’autrui.

La pratique des Cinq Entraînements à la Pleine Conscience est également un entraînement à la concentration et à la vision profonde. Elle nous donne ainsi accès à la vision de l’inter-être qui nous libère de toute peur et de toute séparation.

Ces entraînements ne sont pas des commandements. Il est important de les recevoir et de les vivre dans un esprit ouvert, avec souplesse et sans dogmatisme, en tenant compte des exceptions possibles.


Le premier entraînement : Protection de la vie l’air…

Conscient(e) de la souffrance provoquée par la destruction de la vie, je suis déterminé(e) à cultiver ma compréhension de l’Inter-Etre et ma compassion, afin d’apprendre comment protéger la vie des personnes, des animaux, des plantes de la terre.

Je m’engage à ne pas tuer, à ne pas laisser tuer et à ne soutenir aucun acte meurtrier dans le monde, dans mes pensées ou dans ma façon de vivre.

Je comprends que toute violence causée notamment par le fanatisme, la haine, l’avidité, la peur, a son origine dans la vue dualiste et discriminante.

Je m’entraînerai à tout regarder avec ouverture, sans discrimination ni attachement à aucune vue, ni à aucune idéologie, pour œuvrer à transformer la violence et le dogmatisme qui demeure en moi et dans le monde.


Deuxième entraînement : bonheur véritable l’air…

Conscient(e) de la souffrance provoquée par le vol, l’oppression, l’exploitation et l’injustice sociale, je suis déterminé(e) à pratiquer la générosité dans mes pensées, dans mes paroles et dans mes actions de la vie quotidienne.

Je partagerai mon temps, mon énergie et mes ressources matérielles avec celles et ceux qui en ont besoin.

Je m’engage à ne rien m’approprier qui ne m’appartienne.

Je m’entraînerai à regarder profondément afin de voir que le bonheur et la souffrance d’autrui sont étroitement liés à mon propre bonheur et à ma propre souffrance.

Je comprends que le bonheur véritable est impossible sans compréhension et amour et que la recherche du bonheur dans l’argent, la renommée, le pouvoir ou le plaisir sensuel génère beaucoup de souffrance et de désespoir.

J’approfondirai ma compréhension du bonheur véritable qui dépend plus de ma façon de penser que de conditions extérieures.

Je peux vivre heureux(se), ici et maintenant, lorsque je suis capable de m’établir dans le moment présent, en me contentant de peu et en reconnaissant les nombreuses conditions de bonheur déjà disponibles en moi et autour de moi.

Conscient de cela, je suis déterminée à choisir les moyens d’existence justes afin de réduire la souffrance et de contribuer au bien-être de toutes les espèces sur terre, notamment agissant pour inverser le processus du réchauffement planétaire.


Troisième entraînement : amour véritable l’air…

Conscient(e) de la souffrance provoquée par une conduite sexuelle irresponsable, je suis déterminé(e) à développer mon sens de la responsabilité et à apprendre à protéger l’intégrité et la sécurité de chaque individu, des couples, des familles et de la société.

Je sais que le désir sexuel et l’amour sont deux choses distinctes et que les relations sexuelles irresponsables, motivées par l’avidité, génèrent toujours de la souffrance de part et d’autre.

Je m’engage à ne pas avoir de relations sexuelles sans amour véritable ni engagement profond, à long terme et connu par mes proches.

Je ferai tout mon possible pour protéger les enfants des abus sexuels irresponsables.

Sachant que le corps et l’esprit ne font qu’un, je m’engage à apprendre les moyens appropriés de gérer mon énergie sexuelle.

Je m’engage à développer la bonté aimante, la compassion, la joie et la non discrimination en moi pour mon bonheur et le bonheur d’autrui.

Je sais que la pratique de ces quatre fondements de l’amour véritable me garantira une continuité heureuse dans l’avenir.


Quatrième entraînement : Écoute profonde et parole aimante

Consciente de souffrance provoquée par des paroles irréfléchies et par l’incapacité à écouter autrui, je suis déterminé(e) à parler à tous avec amour et à développer une écoute profonde affin de soulager la souffrance et d’apporter réconciliation et paix entre moi-même et autrui, entre les groupes ethniques et religieux et entre les nations.

Sachant que la parole peut être source de bonheur comme de souffrance, je m’engage à apprendre à parler avec sincérité, en employant des mots qui inspirent à chacun la confiance en soi, qui nourrissent la joie et l’espoir et qui œuvrent à l’harmonie et à la compréhension mutuelle.

Je suis déterminé€ à ne rien dire lorsque je suis en colère et de regarder profondément ses racines, tout particulièrement dans mes perceptions erronées et dans le manque de compréhension de ma propre souffrance et de celle de la personne contre laquelle je suis e colère.

Je m’entraînerais à dire la vérité et à écouter profondément, de manière à réduire la souffrance, chez les autres et en moi-même et à trouver des solutions aux situations difficiles.

Je suis déterminé€ à ne répandre aucune informations dont je ne suis certain(e) et à ne rire dire qui puisse entraîner division, discorde ou rupture au sein d’une famille ou d’une communauté.

Je m’engage à pratiquer la diligence juste afin de cultiver ma compréhension, mon amour, mon bonheur et ma tolérance et de transformer jour après jour les semences de violence, de haine et de peur qui demeurent en moi.


Cinquième entraînement : transformation et guérison aimante

Conscient(e) de la souffrance provoquée par une consommation irréfléchie, je suis déterminé(e) à apprendre à nourrir sainement et à transformer mon corps et mon esprit, en entretenant une bonne santé physique et mentale par ma pratique de la pleine conscience lorsque je mange, bois ou consomme.

Afin de ne pas m’intoxiquer, je m’entraînerai à observer profondément ma consommations des quatre sortes de nourritures :les aliments comestibles, les impressions sensorielles, la volition et la conscience.

Je m’engage à ne pas faire usage d’alcool, ni d’aucune forme de drogue et à ne consommer aucun produit contenant des toxines comme certains sites internet, jeux, films, émissions de télévision, livres, magazines ou encore certaines conversations.

Je m’entraînerai régulièrement à revenir au moment présent pour rester en contact avec les éléments nourrissants et porteurs de guérison qui sont en moi et autour de moi et à ne pas me laisser emporter par des regrets et des peines quant au passé ou par des soucis et des peurs concernant le futur.

Je suis déterminé(e) à ne pas utiliser la consommation comme un moyen de fuir la souffrance, la solitude et l’anxiété.

Je m’entraînerai à regarder profondément dans la nature de l’interdépendance de toute chose, afin de consommer de manière à nourrir la joie et la paix, tant dans mon corps et ma conscience que dans le corps et la conscience de la société et de la planète.


Les 14 Entraînements à la Pleine Conscience aimante

peuvent être aussi proposés

Premier Entraînement : OuvertureConscients de la souffrance provoquée par le fanatisme et 1'intolérance, nous sommes déterminés à ne pas faire preuve d'idolâtrie ni à nous attacher à une doctrine, une théorie ou une idéologie, même bouddhiste.Les enseignements bouddhistes sont des moyens qui nous guident et nous aident à pratiquer le regard profond et à développer ainsi notre compréhension et notre compassion. Ce ne sont pas des doctrines pour lesquelles nous nous battrons, nous nous tuerons et nous allons nous sacrifier.Deuxième Entraînement : Non attachement aux vuesConscients de la souffrance provoquée par 1'attachement aux opinions et aux perceptions erronées, nous sommes déterminés à ne pas être bornés ni à nous attacher à nos idées actuelles. Nous apprendrons et pratiquerons le non attachement aux opinions afin d'avoir 1'esprit ouvert aux expériences et aux visions profondes d'autrui. Nous sommes conscients du fait que notre connaissance actuelle n’est pas la vérité absolue et n’est pas immuable. La vérité est à trouver dans la vie et nous observerons la vie en nous et autour de nous à chaque instant, tout en étant prêts à apprendre tout au long de notre vie.Troisième Entraînement : Liberté de penséeConscients de la souffrance provoquée quand nous imposons nos opinions à autrui, nous sommes déterminés à ne forcer personne, y compris nos enfants, à penser comme nous, que ce soit en ayant recours à 1'autorité, à la menace, à 1'argent, à la propagande ou à 1'endoctrinement.Nous respecterons le droit d'autrui d'être différent, d'avoir ses propres croyances et de prendre des décisions. Nous aiderons néanmoins les autres à renoncer au fanatisme et à 1'esprit borné par un dialogue compatissant.


Quatrième Entraînement : Conscience de la souffrance aimanteConscients du fait que le regard profond sur la nature de la souffrance peut nous aider à développer notre compassion et à trouver le chemin menant à la cessation de la souffrance, nous sommes déterminés à ne pas éviter la souffrance pas plus qu’à fermer les yeux dessus.Nous nous engageons à trouver tous les moyens, notamment le contact personnel, les images, les sons, pour être avec ceux qui souffrent, ceci afin de pouvoir vraiment comprendre leur situation et de les aider à transformer leur souffrance en compassion, en paix et en joie.Cinquième Entraînement : Vie simple et saineConscients du fait que le vrai bonheur est enraciné dans la paix, la solidité, la liberté et la compassion et non dans la richesse ou la célébrité, nous sommes déterminés à ne pas vivre dans le but d'acquérir la célébrité, des profits, des richesses ou des plaisirs sensuels, ni à nous enrichir pendant que des millions de gens meurent de faim chaque jour.Nous nous engageons à mener une vie simple et à partager notre temps, notre énergie et nos ressources matérielles avec ceux qui sont dans le besoin. Nous pratiquerons la consommation attentive sans prendre d’alcool, de drogues ou d'autres produits toxiques pour notre corps et notre conscience ou pour le corps et la conscience collective.

Sixième Entraînement : Gérer la colèreConscients du fait que la colère bloque la communication et crée de la souffrance, nous sommes déterminés à prendre soin de 1'énergie de colère quand elle surgit et à reconnaître et transformer les semences de colère qui sont profondément enfouies dans notre conscience.Quand la colère survient, nous sommes déterminés à ne rien dire et à ne rien faire, sinon pratiquer la respiration consciente ou la marche méditative, à reconnaître, à embrasser et à regarder profondément notre colère. Nous sommes aussi déterminés à apprendre à regarder avec compassion les personnes que nous pensons être à 1'origine de notre colère.


Septième Entraînement : Demeurer heureux dans le moment présent Conscients du fait que la vie n’est accessible que dans le moment présent et qu'il est possible de vivre heureux dans 1'ici et le maintenant, nous nous engageons à vivre pleinement chaque moment de notre vie quotidienne.Nous ne nous laisserons pas entraîner par les regrets du passé, les soucis du futur ou la colère, 1' avidité et la jalousie du présent. Nous sommes déterminés à apprendre l’art de vivre en Pleine Conscience en touchant les éléments merveilleux, rafraîchissants et porteurs de guérison qui sont en nous et autour de nous, et en cultivant les semences de joie, de paix, d'amour et de compréhension en nous-mêmes afin de faciliter le travail de transformation et de guérison dans notre conscience profonde.Huitième Entraînement : Communauté et communicationConscients du fait que le manque de communication mène toujours à la division et à la souffrance, nous nous engageons à nous entraîner à la pratique de 1'écoute compatissante et de la parole aimante.Nous apprendrons à écouter attentivement sans juger ni réagir, et à nous abstenir de dire tout ce qui pourrait créer un désaccord ou une rupture dans la Communauté. Nous ferons de notre mieux pour garder la communication ouverte, pour nous réconcilier et résoudre tous les conflits, aussi petits soient-ils. Neuvième Entraînement : Parole vraie et aimanteConscients du fait que les paroles peuvent créer de la souffrance comme du bonheur, nous nous engageons à apprendre à dire la vérité et à n'utiliser que des mots constructifs inspirant 1'espoir et la confiance.Nous sommes déterminés à ne pas dire de mensonges dans notre intérêt personnel ou pour impressionner les gens, ni à dire quelque chose susceptible de causer une division ou de la haine. Nous ne répandrons aucun bruit sans en être sûrs, et nous nous abstiendrons de critiquer ou de condamner ce dont nous ne sommes pas certains. Nous ferons tout notre possible pour parler ouvertement des situations injustes, même si cela menace notre sécurité.


Dixième Entraînements : Protéger la Sangha présent Conscients du fait que 1'essence et le but d'une Communauté, c'est la pratique de la compréhension et de la compassion, nous sommes déterminés à ne pas utiliser la Communauté bouddhiste pour notre gain ou notre profit personnel, et à ne pas la transformer en un instrument politique.Une Communauté spirituelle doit cependant prendre clairement position contre 1'oppression et 1'injustice, et devrait faire son possible pour changer cette situation sans s'engager dans des luttes partisanes.

Onzième Entraînement : Moyens d’Existence justesConscients du fait que notre environnement et notre société ont subi une grande violence et une grande injustice, nous nous engageons à ne pas avoir de moyens d'existence qui nuisent aux êtres vivants ou à la nature.Nous ferons tout notre possible pour choisir des moyens d'existence qui servent à réaliser notre idéal de compréhension et de compassion. Conscients de la réalité mondiale de l’économie, de la politique et de la société, nous nous comporterons avec responsabilité en tant que consommateurs et citoyens. Nous n'investirons pas dans des sociétés privant les autres de leur chance de vie.

Douzième Entraînement : Respect de la vieConscients du fait que la guerre et les conflits mènent à beaucoup de souffrances, nous sommes déterminés à cultiver la non-violence, la compréhension et la compassion dans notre vie quotidienne, à promouvoir 1'éducation à la paix, la médiation en Pleine Conscience et la réconciliation dans les familles, les Communautés, les pays et le monde.Nous sommes déterminés à ne pas tuer et à ne pas laisser les autres tuer. Nous pratiquerons le regard profond sans relâche avec notre Sangha pour voir quels sont les meilleurs moyens de protéger la vie et d'empêcher la guerre.


T présent reizième Entraînement : GénérositéConscients du fait que 1'exploitation, 1'injustice sociale, le vol et 1'oppression causent de la souffrance, nous nous engageons à cultiver 1'amour bienveillant et à apprendre comment oeuvrer pour le bien-être d'autrui, des animaux, des plantes et des minéraux. Nous pratiquerons la générosité en partageant notre temps, nos énergies et nos ressources matérielles avec ceux qui en ont réellement besoin. Nous sommes déterminés à ne pas voler et à ne pas prendre possession de ce qui ne nous appartient pas. Nous respecterons les biens d'autrui et essaierons d'empêcher les autres de tirer avantage de la souffrance des êtres humains et des autres êtres vivants.Quatorzième Entraînements : Conduite justeConscient du fait que les relations sexuelles motivées par le désir ne peuvent pas dissiper nos sentiments de solitude mais qu'elles engendrent des souffrances futures, de la frustration et peuvent causer la séparation, nous sommes déterminés à avoir des rapports sexuels accompagnés de compréhension mutuelle, d'amour et d'un engagement à long terme.Nous savons que le respect des droits et des devoirs d'autrui sont la source de notre bonheur et de celui de 1'autre. Nous ferons tout ce qui est possible pour protéger les enfants des abus sexuels et pour empêcher les couples et les familles de se briser à cause de comportements sexuels inappropriés : Soyons conscients de nos responsabilités et de 1'état du monde lorsque nous contribuons à 1'apparition de nouvelles vies. Nous sommes déterminés à ne pas maltraiter notre corps, à apprendre à le traiter avec respect et à ne pas le considérer seulement comme un instrument. Nous sommes déterminés à préserver les énergies vitales (sexe, respiration et esprit) pour atteindre notre idéal de bodhisattva.


Véronique, présent

« Harmonie sereine du cœur »

FIN


ad