Les vaccins recommand s
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 34

Les vaccins recommandés PowerPoint PPT Presentation


  • 94 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Les vaccins recommandés. Coqueluche Hæmophilus Influenzæ B Pneumocoque Rougeole / Rubéole / Oreillons Méningocoque C Varicelle. Dr Marc de Bettignies Lille les 02 & 03 février 2007. La coqueluche: les faits.

Download Presentation

Les vaccins recommandés

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Les vaccins recommand s

Les vaccins recommandés

Coqueluche

Hæmophilus Influenzæ B

Pneumocoque

Rougeole / Rubéole / Oreillons

Méningocoque C

Varicelle

Dr Marc de Bettignies Lille les 02 & 03 février 2007


La coqueluche les faits

La coqueluche: les faits

Toux dyspnéisante et émétisante, plus de 21 j., avec quintes et reprise inspiratoire difficile, méconnue chez l’adulte.

 Bordetella Pertussis (examen direct, PCR, ascension des Ac.)

Un vaccin existe depuis 1959

(maintenant acellulaire)

En augmentation:

642 cas confirmés en 2000

43 % des cas < 3 mois

73 % des cas < 1 an


La coqueluche les faits1

La coqueluche: les faits

  • 46% des enfants ont été contaminés par un parent et 35% par un frère/sœur

  • 9 décès de nourrissons trop jeunes pour être vaccinés

  • 3ème cas de décès par infection bactérienne (Pneumocoque, Méningocoque)


La coqueluche les faits2

La coqueluche: les faits

L’immunité ne bénéficie plus

du rôle favorable

des rappels naturels

Durée de la protection

contre la coqueluche:

12-15 ans après la maladie

6-8 ans après la vaccination


La coqueluche les recommandations beh du 18 07 2006

La coquelucheLes recommandations (BEH du 18/07/2006)

Le CSHPF recommande:

Primo-vaccination à 2, 3, 4 mois et rappel à 16-18 mois avec le vaccin acellulaire

Rappel entre 11-13 ans

Pour les professionnels de santé en contact avec des nourrissons trop jeunes pour être vaccinés: lors d’un rappel de DTP, utiliser un DTCPCa (Repevax Boostrix)

En cas de survenue d’un cas connu, le délai entre DTP et DTPCa peut être abaissé de 10 à 2 ans.

Traitement médical pour les cas contacts (Macrolides).


La coqueluche les effets secondaires attendus

La coqueluche: Les effets secondaires attendus

  • Contre-indications:

    • Antécédents de réaction d'hypersensibilité à un vaccin contenant des antigènes coquelucheux

    • Hypersensibilité connue à l'un des composants

    • Antécédents d’encéphalopathie d'origine inconnue dans les 7 jours suivant l'administration d'un vaccin contenant la valence coqueluche.

    • Doit être différée chez les sujets souffrant de maladies fébriles sévères aiguës.

    • NB: La présence d'une infection bénigne n'est pas une CI.


H mophilus influenz les faits

Hæmophilus Influenzæ: les faits

= Bactérie responsable d'infections communautaires des voies respiratoires pour les souches non capsulées.

Les manifestations invasives

(septicémie, méningite…)

sont le fait de souches

non capsulées, le plus

souvent detype B.

Diminution massive des infections

à Hæmophilus Bdepuis la

généralisationde la vaccination.


H mophilus influenz les recommandations beh du 18 07 2006

Hæmophilus InfluenzæLes recommandations (BEH du 18/07/2006)

Le CSHPF recommande:

Pour TOUS les enfants:

Primo-vaccination à 2, 3, 4 mois

Rappel à 16-18 mois, en combinaison avec lesvaccins DTCaP

Un rattrapage peut être fait jusqu’à 5 ans.


H mophilus influenz les effets secondaires attendus

Hæmophilus Influenzæ: Les effets secondaires attendus

Contre-indication:

Hypersensibilité à l'un des composants du vaccin, en particulier la protéine tétanique

Effets secondaires:

Douleur, érythème, œdème au point d'injection, fébricule

Association:

Dans la même seringue si DTCP

En 2 sites séparés pour rougeole, rubéole et oreillons

Femme enceinte = non conseillé (pas d’IMG)


Les pneumococcies les faits

Les pneumococcies: les faits

  • Bactérie responsable d'infections invasives (septicémie, méningite…) contre lesquelles un vaccin a été introduit dans le calendrier français en 2003.

  • Incidence annuelle en France des infections invasives à pneumocoques en période pré-vaccinale (1998-2002 ) chez les enfants de moins de deux ans:

    • 140 méningites

    • 380 cas de bactériémie


La m ningite pneumocoque les faits

Incidence des méningites à pneumocoque, Epibac, France 1998-2005

La méningite à pneumocoque: les faits

Période 1998-2002

• Enfant < 1an 13,7 cas /100 000 enfants

• Enfant 12-23 mois 3,8 cas /100 000 enfants

En 2005

• Enfant < 1an 8,7 cas /100 000 enfants = - 36%

• Enfant 12-23 mois 2,2 cas /100 000 enfants = - 45%


Les bact ri mies pneumocoque les faits

Incidence des bactériémies à pneumocoque, Epibac, France 1998-2005

Les bactériémies à pneumocoque: les faits

Période 1998-2002

• Enfant < 1an 26 cas /100 000 enfants

• Enfant 12-23 mois22 cas /100 000 enfants

En 2005

• Enfant < 1an 21,8 cas /100 000 enfants = - 15%

• Enfant 12-23 mois12,5 cas /100 000 enfants = - 43%


Les pneumococcies les faits les effets du vaccin

Les pneumococcies:les faits……les effets du vaccin…

Alors qu’en 2004, 50% des enfants ont bénéficié du vaccin, celui-ci permet d’éviter chaque année 50 méningites et 100 cas de bactériémie chez l’enfant de moins de 2 ans

Nombre de méningites à pneumocoque chez l’enfant de moins de cinq ans, Epibac, France 1998-2005


Pneumocoque les recommandations beh du 18 07 2006

PneumocoqueLes recommandations (BEH du 18/07/2006)

Le CSHPF recommande:

La vaccination par le vaccin anti-pneumococique heptavalent est recommandé à l’ensemble des enfants de moins de 2 ans:

- 3 injections à un mois d’intervalle,

- La 1ère dès l’âge de 2 mois.

- Rappel à 12 mois


Pneumocoque les recommandations beh du 18 07 20061

PneumocoqueLes recommandations (BEH du 18/07/2006)

- Pour les enfants de 24 à 59 mois présentant une pathologie les exposant à un risque élevé d’infection invasive à pneumocoque (asplénie, drépanocytose VIH, déficit immunitaire diabète etc…):

2 doses à 2 mois d’intervalle + Pneumo 23 > 2 mois après

- Pour les enfants de plus de 5 ans atteints de certaines pathologies, la vaccination pneumococcique avec le vaccin polyosidique 23 valent est recommandée tous les 5 ans.


Pneumocoque en pratique

Pneumocoque: en pratique …

Les vaccins:

PREVENAR vaccin anti-pneumococcique heptavalent

Voie d’injection:

IM face antéro-latérale de la cuisse (muscle vaste externe) chez les nourrissons, ou le muscle deltoïde du bras chez les jeunes enfants.

Pneumo 23 pour l’enfant de plus de 5 ans (ou 2 ans en rappel)


Pneumocoque en pratique1

Pneumocoque: en pratique …

Contre-indications:

Hypersensibilité aux substances actives ou à l'un des excipients ou à l'anatoxine diphtérique.

Effets secondaires:

Fait mal (cri dès l’injection).

Rougeur locale, fébricule.

Association:oui mais pas dans la même seringue.


Pneumocoque vaccin altruiste

PneumocoqueVaccin altruiste…

Vacciner les jeunes enfants

diminue le nombre de porteurs

et

protège les grands-parents qui meurent moins de pneumonie.

Épidémiologie à suivre…


Rougeole rub ole oreillons les faits sur la rougeole

Rougeole / Rubéole / Oreillons:les faits sur la rougeole

La rougeole est responsable de par le monde de 60% des décès provoqués par une maladie à prévention vaccinale.

En 2001:

- 30 millions de cas de par le monde (777 000 décès)

- 67 759 cas déclarés en Europe (67 759 en 91)

- 16 000 cas déclarés en Europe de l’ouest

- 8 000 cas extrapolés en France

Depuis 1998 L’objectif de l’OMS est l’éradication de cette maladie pour 2010.

Il faut obtenir une couverture vaccinale de 95%;

elle stagne à 85 % en France (avec de grosses disparités régionales).

En 2000: 61 cas de rubéole au cours de la grossesse en France.


Rougeole rub ole oreillons les recommandations beh du 18 07 2006

Rougeole / Rubéole / Oreillons:Les recommandations (BEH du 18/07/2006)

Le CSHPF recommande:

- Enfants de 0 à 24 mois

1ère dose à 12 mois (9 mois si entrée en collectivité) avec un vaccin rougeole + rubéole + oreillons

2ème dose entre 13 et 24 mois (respecter un délai de 1 mois minimum entre les 2 doses)

- Les enfants entre 24 mois et 14 ans doivent avoir reçu leurs 2 doses de vaccin trivalent.


Rougeole rub ole oreillons les recommandations beh du 18 07 20061

Rougeole / Rubéole / Oreillons:Les recommandations (BEH du 18/07/2006)

Le CSHPF recommande:

- Les personnes entre 15 et 26 ans, jamais vaccinées doivent recevoir une dose de vaccin trivalent (att. grossesse; risque théorique)

- Les femmes nées avant 1980, non immunisées doivent recevoir une dose de vaccin contre la rubéole (sérologie non utile, att. grossesse)

- Les femmes enceintes non immunisées doivent être vaccinées dès leur accouchement.


Rougeole rub ole oreillons les vaccins

Rougeole / Rubéole / OreillonsLes vaccins

Les vaccins

trivalent: R.O.R.vax PRIORIX

RUDIVAX

ROUVAX

Comment vacciner ?

par SC (Priorix) ou IM

Où vacciner ?

1/3 moyen de la face ant-ext. de la cuisse

1/3 sup. de la face ant-ext. du bras

Association:OUI en 2 sites séparés


Rougeole rub ole oreillons les effets secondaires attendus

Rougeole / Rubéole / OreillonsLes effets secondaires attendus

Contre indications:

Sujets dont les réponses immunitaires sont altérées

Hypersensibilité connue à l'un des composants (néomycine)

Femmes enceintes.

Doit être différée chez les sujets souffrant de maladies fébriles sévères aiguës.

NB: La présence d'une infection bénigne n'est pas une contre-indication.


Rougeole rub ole oreillons les effets secondaires attendus1

Rougeole / Rubéole / OreillonsLes effets secondaires attendus

Précautions d’emploi:

Réaction locale et/ou fébrile attendue avec risque potentiel de convulsion si antécédent de convulsion.

Immunité moindre si administré avant 12 mois.


M ningocoque c les faits

Méningocoque C:Les faits

 Augmentation des cas depuis 1996

Le sérogroupe B reste le dominant: 65 %

Le sérogroupe C: 22,8 %


Les vaccins recommand s

Méningocoque C:Les faits

Maladie à déclaration obligatoire

En 2000

- 0,99 cas /100 000 hab. déclarés

- 400 cas (méningite, purpura fuminans (23% ) confirmés (méningo +)

- 12% de décès- 70% avant 20 ans

- 45% avant un an


M ningocoque c les recommandations beh du 18 07 2006

Méningocoque CLes recommandations (BEH du 18/07/2006)

Le CSHPF recommande:

Le vaccin méningococique C

à partir de 2 mois pour les groupes à risques, càd:

Sujets contacts d’un infection de sérogroupe C

Après avis de la cellule de crise en cas d’incidence élevée dans une zone délimitée

Si asplénie, déficit en fraction terminale du complément.

Le CSHPF recommande:

Le vaccin méningococcique A+C pour les zones à risque.


M ningocoque c les vaccins en pratique

Méningocoque C: Les vaccins en pratique

Vaccins méningococique dugroupe C

MENINVACT } à partir de 2 mois: 3 doses de 0,5 ml

MENJUNATE } à 1 mois d'intervalle en IM

> 12 mois une seule dose

MENINGITEC } à partir de 2 mois: 2 doses de 0,5 ml

NEISVAC } à 2 mois d'intervalle en IM

> 12 mois une seule dose

MENOMUME groupe A, C Y et W135

recommandé dans les zones à risque

Enfant de plus de 2 mois

Vaccin méningocociqueA +C

Enfant de plus de 2 ans

Une injection en SC, un rappel tous les 2 à 4 ans


M ningocoque c les effets attendus

Méningocoque C: Les effets attendus

Contre indications

Personnes présentant une hypersensibilitéà l'un des composants du vaccin.

Personnes ayant montré des signes d'hypersensibilité à un vaccin contenant l'anatoxine diphtérique ou la toxine protéique diphtérique non toxique - Anatoxine tétanique pour le NEISVAC-.

Personnes ayant montré des signes d'hypersensibilité à la suite d'une précédente administration du vaccin.

Personnes souffrant d'une maladie fébrile aiguë sévère.

Effets secondaires

Réaction locale qui peut être fébrile

Pleurs, vomissements

Arthralgies, myalgies


La varicelle les faits

La varicelle: les faits

Maladie très contagieuse

> 700 000 cas par an

90% chez l’enfant entre 1 & 14 ans

3500 hospitalisations par an

15 à 25 décès par an (70% > 15 ans)

Risque de complications fœtales chez la femme enceinte

 Coût social


La varicelle les recommandations

La varicelle: les recommandations

La vaccination est recommandée chez:

Les personnes sans antécédents de varicelle et qui sont en contact étroit avec des sujets immuno-déprimés,

Les adultes de plus de 18 ans, immuno-compétents dans les 3 jours suivant une exposition à la varicelle.

La vaccination n’est pas recommandée chez les enfants


La varicelle en pratique

La varicelle:en pratique…

Les vaccins (vivant atténué)

VARILRIX

VARIVAX

Où et quand vacciner ?

- SC exclusif de préférence région deltoïdienne

- De 12 mois à 12 ans inclus: 1 dose

- À partir de 13 ans: 2 doses à 6-10 sem. d’intervalle.

Effets attendus:

Réaction locale rougeur, douleur

Réaction fébrile générale (39°)

Éruption varicelliforme


La varicelle en pratique remb s c soc 65 dans ces 4 seules indications

La varicelle:En pratique……Remb. Séc. Soc. à 65 % dans ces 4 seules indications:

Vaccination post-exposition contre la varicelle dans les 3jours suivant l'expositionà un patient avec éruption chez les adultes (à partir de l'âge de 18ans) immuno-compétents sans antécédents de varicelle (ou dont l'histoire est douteuse), le contrôle de la négativité de la sérologie étant facultatif;

Vaccination contre la varicelle àl'entrée en 1ère année des études médicales et paramédicales aux étudiants sans antécédent de varicelle (ou dont l'histoire est douteuse) et dont la sérologie est négative;


La varicelle en pratique remb s c soc 65 dans ces 4 seules indications1

La varicelle:En pratique……Remb. Séc. Soc. à 65 % dans ces 4 seules indications:

Vaccination contre la varicelle de toute personne sans antécédent de varicelle (ou dont l'histoire est douteuse) et dont la sérologie est négative, en contact étroit avec des personnes immunodéprimées. Les sujets vaccinés doivent être informés de la nécessité, en cas de rash généralisé, d'éviter les contacts avec les personnes immunodéprimées pendant 10jours;

Vaccination contre la varicelle dans les 6mois précédant une greffe d'organe solide des enfants candidats receveurs sans antécédents de varicelle (ou dont l'histoire est douteuse) et dont la sérologie est négative, avec 2doses à un mois d'intervalle, et en pratiquant une surveillance du taux d'anticorps après la greffe.


  • Login