Conference regionale de geriatrie mardi 6 novembre 2007
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 11

CONFERENCE REGIONALE DE GERIATRIE MARDI 6 NOVEMBRE 2007 PowerPoint PPT Presentation


  • 43 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

CONFERENCE REGIONALE DE GERIATRIE MARDI 6 NOVEMBRE 2007. Evelyne GAUSSENS Directrice générale de l’Hôpital privé gériatrique les Magnolias – 91 BALLAINVILLIERS l’expérience d’une filière gériatrique à l’HPGM. L’expérience de l’hôpital gériatrique les Magnolias.

Download Presentation

CONFERENCE REGIONALE DE GERIATRIE MARDI 6 NOVEMBRE 2007

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Conference regionale de geriatrie mardi 6 novembre 2007

CONFERENCE REGIONALE DE GERIATRIEMARDI 6 NOVEMBRE 2007

Evelyne GAUSSENS

Directrice générale de l’Hôpital privé gériatrique les Magnolias – 91 BALLAINVILLIERS

l’expérience d’une filière gériatrique à l’HPGM


L exp rience de l h pital g riatrique les magnolias

L’expérience de l’hôpital gériatrique les Magnolias

  • Etablissement de santé privé spécialisé en gériatrie, participant au service public hospitalier (PSPH), adhérant de la FEHAP et fondé par les caisses de retraite AGIRC-ARRCO, en 1974, pour développer des expériences innovantes.

  • Etablissement de 262 lits et places disposant d’une gamme quasi complète de services organisés en filière gériatrique sanitaire et médico-sociale


Hospitalisation compl te

Hospitalisation complète :

  • 70 lits de médecine gériatrique

    • Moyenne d’âge : 86 ans

    • Admission directe 24h/24 via médecins traitants ou EHPAD.

    • DMS : 10 jrs PMCT : 4900 Taux occupation : 100%

    • retour à domicile : 50% en 2005, 70% en 2007

    • 30% admis en SSR ou autres

    • 5 pathologies en moyenne (Insuffisance cardiaque, syndrome démentiel, déshydratation)

  • 6 lits identifiés de soins palliatifs

  • 68 lits de soins de suite et de réadaptation (+30 lits en 2008, pour fluidifier la filière)

    • Moyenne d’âge : 84 ans

    • Aval médecine 70%, recrutement direct post-ortho et post-neuro 30%

    • DMS : 25 jrs

    • 75% retour à domicile

  • Et 111 lits de soins de longue durée

    Des consultations internes spécialisées pour éviter les transferts (Cardiologie, pneumologie, gastro-entérologie, psychiatrie, nutrition, urodynamique etc…)


Activit s en ambulatoire

Activités en ambulatoire :

  • 12 places d’hôpital de jour (sanitaire) :

    • 4 places médecine : bilans-diagnostics

    • 8 places SSR (réadaptation) 1 700 admissions en 2006

  • 10 places d’accueil de jour (médico-social)

  • 9 consultations mémoire et d’évaluation gériatrique (consultation labellisée par l’ARHIF en juin 2006) 800 consultations en 2006

  • 1 consultation de gérontopsychiatrie

  • 1 pôle nutritionnel

  • 1 cabinet dentaire (projet de réseau ville-hôpital en cours d’approbation)

  • 1 équipe mobile de liaison avec les EHPAD

  • 1 programme de « guidance des familles » (pour les patients atteints de la maladie d’Alzheimer)


Un plateau technique minimum pour assurer l accueil 24h 24 et viter les transferts

Un plateau technique minimum pour assurer l’accueil 24h/24 et éviter les transferts.

  • Radiologie avec écho-cardio, écho-doppler, scanner et IRM, en convention avec le radiologue de l’hôpital, sur un autre site (pas de délai d’attente)

  • Laboratoire polyvalent 24h/24.

  • Service de rééducation avec 7 kinés et 3 ergothérapeutes (1 pour le domicile) et psychomotricienne.

  • 1 pharmacie centrale (distribution nominative des médicaments journalière)

  • Un service animation à visée thérapeutique dont la responsable est une psychologue (Snoezelen, etc…) pour maintenir l’autonomie, réactiver les souvenirs et procurer le plaisir


En projet pour compl ter la fili re

En projet pour compléter la filière :

  • 4 places d’HAD – 20 places de SSIAD.

  • 1 réseau ville/hôpital gériatrique à concrétiser avec le réseau bucco-dentaire

  • 1 équipe mobile géronto-psychiatrique en liaison avec BD (SROS Santé-mentale)

  • 1 unité de « crise » de 10 lits (géronto-psychiatrie)


Un h pital en r seau

Un hôpital en réseau

  • Avec les EHPAD :30 conventions signées de continuité de soins depuis 2002 complétées depuis septembre par la création de l’équipe mobile de liaison (soit 2 426 lits),

  • Avec les médecins traitants : admission directe en médecine 24 h/24 (soit 1 500 admissions par an),

  • Avec les hôpitaux généraux : convention pour la réanimation et le post-orthopédique,

  • Avec les réseaux existants(soins palliatifs, Alzheimer)

  • Avec les CLIC : l’hôpital est porteur du CLIC « ORGYVETTE » qui dessert (14 communes)

  • Avec l’hôpital psychiatrique de secteur : une demande commune d’équipe mobile et de lits de crise a été formulée auprès de l’ARHIF


Fonctionnement de la fili re

Fonctionnement de la filière

Rappel de l’objectif : accueillir la personne âgée dans la bonne structure au bon moment, lui assurer un continuum de soins et de prise en charge médico-sociale, avec un objectif ciblé : préserver son autonomie et organiser son maintien ou retour à domicile

  • Un accueil 24h/24 via médecins traitants ou médecins coordonateur d’EHPAD pour éviter le SAU

  • Une approche globale des personnes âgées intégrant : prévention, dépistage, soins, soutien et accompagnement pour le retour à domicile

  • un fil conducteur du projet de soins : la préservation de l’autonomie, le retour à domicile et la socialisation (dépistage systématique Alzheimer, bilan bucco-dentaire, fiche d’autonomie, bilan médico-social à 48h…).

  • Des compétences gériatriques et psychiatriques avec un organisation médicale spécifique (Binômes médecins/cadres responsables par étage de 50 lits)

    • 3 services identiques : 19 lits de médecine

      31 lits SSR

    • Tableaux de bord avec critères de résultats et critères qualité


Fonctionnement de la fili re suite

Fonctionnement de la filière (suite)

  • Des soignants formés à la spécificité gériatrique(chute, nutrition, douleur, dépression, humanitude,…)

  • Des professionnels en nombre suffisant pour les missions stratégiques favorisant la sortie(ergothérapeute, assistante sociale, diététicienne, psychomotricien…)

  • Une démarche humaniste : des soignants formés à la prise en charge spécifiquedes personnes âgées (méthodeGineste-Marescotti) démarche citée comme exemplaire par l’HAS (certification)

    Mais également :

  • Des rencontres programmées avec nos partenaires(EHPAD, médecins traitants, SSIAD, …)


R sultats de la fili re aux magnolias

Résultats de la filièreaux Magnolias

  • Baisse de la DMS en hospitalisation

  • Augmentation des retours à domicile avec suivi via le CLIC

  • Zéro lit vacant

  • Diminution des plaintes

  • Diminution de la consommation de médicaments

  • Diminution de l’absentéisme (14% → 5%) et des emplois vacants

  • Mais également optimisation de la T2A, de la satisfaction de nos partenaires et des usagers

  • Difficultés restantes :

    • problème de la formation des personnels hors hôpital => risque de rupture dans la qualité de la prise en charge

    • Persistance du cloisonnement entre les organismes : exemple SSIAD, HAD, etc…

    • Veiller à une bonne fluidité de la filière, seul gage d’une prise en charge de qualité (Nécessité de rechercher le bon équilibre au sein des structures d’offre de soins et d’offre médico-sociale)


Conclusion g n rale

Conclusion générale

La qualité de la prise en charge médicale et soignante, qu'elle soit préventive ou

curative lorsqu'une personne âgée a des problèmes de santé, est déterminante pour la

qualité de sa vie future (perte ou non de son autonomie).

Si on veut éviter "toute perte de chance" aux personnes âgées de + de 80 ans - âge où

les problèmes de santé font basculer dans la grande dépendance - il faut développer :

  • A l’hôpital, une véritable filière gériatrique sanitaire et médico-sociale, bien organisée, de dimension suffisante et évaluée en permanence, pour garantir le maintien de l’autonomie, le retour à domicile, mais aussi le suivi,

  • chez les soignants, à l’hôpital comme à la Ville, un professionnalisme adapté et spécifique, mais aussi empreint d’humanité, comme on a su le faire il y a 50 ans pour les enfants avec la naissance de la pédiatrie.

    Ce n’est qu’à ces deux conditions que l’hôpital ne sera pas « maltraitant » pour les personnes âgées et qu’il aidera celles-ci à vieillir dignement, et que les professionnels seront fiers d’y travailler.


  • Login